Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

A.B.

Sondage, protection des frontières

Comment protéger la frontière  

50 members have voted

  1. 1. Est-il juste de controler les flux migratoires à la frontière

    • Oui
      5
    • Oui, mais uniquement pour les contrôles de police et/ou d'épidémies
      4
    • Non, mais il faut le faire quand même si c'est injuste
      10
    • Non, jamais.
      31
  2. 2. Est-il juste de tirer avec des armes à feu sur des immigrants qui essayent de passer outre le contrôle

    • Il n'est pas juste d'instaurer un contrôle
      12
    • Oui, essayent de passer outre il le faut
      6
    • Non
      32
  3. 3. Faut-il fournir des armes léthales aux gardes frontière

    • Oui
      7
    • Oui, mais ils ne peuvent l'utiliser que pour défendre leur vie si les immigrants les attaquent personnellement
      21
    • Non, il n'en ont aucun usage légitime
      22
    • Oui, pour faire croire aux immigrants qu'ils risquent de tirer, mais sans qu'ils aient le droit de le faire pour autant
      0


Recommended Posts

Je sors du mainstream pour la première question parce que je n'ai pas interprété "contrôler" comme synonyme de "maitriser". A partir du moment où il y a une frontière, l'Etat est responsable de son contrôle.

Toi aussi tu fais parti du groupe : "J'ai compris l'esprit de la question mais je vais répondre à sa lettre en remplacant "choucroute" par "paëlla" " ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toi aussi tu fais parti du groupe : "J'ai compris l'esprit de la question mais je vais répondre à sa lettre en remplacant "choucroute" par "paëlla" " ?

N'est-ce pas ta combine habituelle ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
N'est-ce pas ta combine habituelle ?

Non. Je démasque en revanche les arguments qui essayent de faire passer de la choucroute pour de la paella, du genre

- il est évident que la choucroute c'est bon

- la choucroute c'est la paella

- donc la paelle c'est bon

(un meurtre c'est mal, tuer c'est commettre un meurtre, donc tuer c'est nécessairement mal)

fin de la parenthèse

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non. Je démasque en revanche les arguments qui essayent de faire passer de la choucroute pour de la paella, du genre

- il est évident que la choucroute c'est bon

- la choucroute c'est la paella

- donc la paelle c'est bon

(un meurtre c'est mal, tuer c'est commettre un meurtre, donc tuer c'est nécessairement mal)

fin de la parenthèse

Tu n'aurais pas lu Rhinoceros de Ionesco par hasard? :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce sondage est grotesque.

Assez oui. Mais la période invite à la clémence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Assez oui. Mais la période invite à la clémence.

Ce qui est grotesque et hypocrite c'est de croire qu'on peut avoir un contrôle frontalier sans armes mortelles, et des armes mortelles sans morts.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est grotesque c'est ta position outrancière. Mais je te l'ai déjà dit, et comme je t'aime bien et que la période, comme je l'ai dit, porte à la clémence, je me contenterai à nouveau de ce commentaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce sondage est grotesque.

C'est toi le gros Tex.

age-taille-Tex.jpg

f-tex.jpg

Mouhahahahah.

non/non/oui.

Non, mais il faut le faire quand même si c'est injuste

Yé né comprends pas.

Quand même ? Même si ?

Comment ? Qui ça ?

Mais où est donc Ornicar ?

Avec ou sans patate ?

Mal-baisée… A qui la faute ?

Ce sondage est biaisé (et bien), n'y répondez pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Ce qui est grotesque et hypocrite c'est de croire qu'on peut avoir un contrôle frontalier sans armes mortelles

Mais si on peut. Tu n'as aucune imagination technique! Tu fais une paire de murs de douze mètres de haut séparés par 100 mètres de no man's land. Les murs sont traités à l'antiadhésif pour être bien glissants. En bas du mur (pas en haut ce serait dangereux), des surfaces électrifiées avec un voltage non létal et intermittent (comme pour les vaches : ça fait très mal mais les chances de crever sont de zéro sauf situation médicale particulière). Entre les deux murs, des détecteurs de mouvements couplés à des caméras. Comme il n'y a rien d'habitude entre les deux murs, ça repère ce qui passe en deux temps, trois mouvements. Au milieu du no man's land, une route à deux voies, une pour aller dans un sens, l'autre pour aller dans l'autre, permettant la circulation rapide de véhicules spécifiques depuis les postes de garde. On équipe les agents d'armes qui lancent des projectiles en caoutchouc, d'un taser et d'une grosse bombe lacrymo (celle utilisée par les services de sécurité, ça fait voachement mal). Et d'une paire de menotes. Un poste de garde tous les 10 kilomètres. A 60 à l'heure, le temps d'arrivée à la distance médiane (5km) est de 5 minutes. Impossible matériellement de monter douze mètres verticaux dans ce temps, même avec du matériel d'alpinisme auxquels les murs sont précisément conçus pour résister. Bien sûr, reste l'hélico, mais est-ce à la portée d'un clandestin?

99.9% des immigrés qui passent à pied c'est fini.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais si on peut. Tu n'as aucune imagination technique!

Tu devrais proposer la solution à Israël.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Tu devrais proposer la solution à Israël.

Ils ont déjà fait leur mur. Le problème d'Israël est que les terroristes ont de la population sympathisante à l'intérieur du territoire. La seule solution pour mettre fin définitivement au problème serait d'abandonner tous les territoires à majorité arabe. Le problème est que ça inclut les ruines du Temple, le lieu le plus important du judaïsme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le sondage de A.B. n'a rien de grotesque, surtout au vu des réponses à la question 3, au moins le commentaire de Wallace est plus riche que les réactions de certains sur le mode "ah berk caca, pas bien, djihad", ce sondage aurait pu être mieux posé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais si on peut. Tu n'as aucune imagination technique!

Sisi, ce genre d'idée c'est pas ce qui manque, quand je dis on ne peut pas, c'est dans un budget raisonnable. Sinon tu as oublié qu'il faut se protéger contre les tunnels. Récemment ils en ont bouché une 60aine sous la frontiere, certains étaient assez larges pour faire passer des camions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Sisi, ce genre d'idée c'est pas ce qui manque, quand je dis on ne peut pas, c'est dans un budget raisonnable. Sinon tu as oublié qu'il faut se protéger contre les tunnels. Récemment ils en ont bouché une 60aine sous la frontiere, certains étaient assez larges pour faire passer des camions.

Contre les tunnels il existe des moyens mais ils ne sont pas vraiment non-létaux. Un militaire IL avait suggéré d'injecter du monoxyde de carbone dans les tunnels sur la frontière ; ça s'accumule en bas et les gens claquent avant de comprendre ce qui leur arrive. Et ça ne peut pas se barrer et faire des dégâts graves plus loin, contrairement aux agents chimiques militaires habituels.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le monoxyde de carbone n'est pas plus léger que l'air ? :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais si on peut. Tu n'as aucune imagination technique! Tu fais une paire de murs de douze mètres de haut séparés par 100 mètres de no man's land. Les murs sont traités à l'antiadhésif pour être bien glissants. En bas du mur (pas en haut ce serait dangereux), des surfaces électrifiées avec un voltage non létal et intermittent (comme pour les vaches : ça fait très mal mais les chances de crever sont de zéro sauf situation médicale particulière). Entre les deux murs, des détecteurs de mouvements couplés à des caméras. Comme il n'y a rien d'habitude entre les deux murs, ça repère ce qui passe en deux temps, trois mouvements. Au milieu du no man's land, une route à deux voies, une pour aller dans un sens, l'autre pour aller dans l'autre, permettant la circulation rapide de véhicules spécifiques depuis les postes de garde. On équipe les agents d'armes qui lancent des projectiles en caoutchouc, d'un taser et d'une grosse bombe lacrymo (celle utilisée par les services de sécurité, ça fait voachement mal). Et d'une paire de menotes. Un poste de garde tous les 10 kilomètres. A 60 à l'heure, le temps d'arrivée à la distance médiane (5km) est de 5 minutes. Impossible matériellement de monter douze mètres verticaux dans ce temps, même avec du matériel d'alpinisme auxquels les murs sont précisément conçus pour résister. Bien sûr, reste l'hélico, mais est-ce à la portée d'un clandestin?

J'aimerai bien que ta solution soit mise en place un jour, juste pour voir comment elle se ferait contourner (ne compte pas les manifs de contribuables un peu excédés d'être saignés au quatre veines pour ce projet pharaonique).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Le monoxyde de carbone n'est pas plus léger que l'air ? :icon_up:

Argh il s'agissait de dioxyde de carbone. Normalement, tu te noies dedans.

J'aimerai bien que ta solution soit mise en place un jour, juste pour voir comment elle se ferait contourner (ne compte pas les manifs de contribuables un peu excédés d'être saignés au quatre veines pour ce projet pharaonique).

Eeeeuh ce n'est pas "ma solution". Le contrôle aux frontières, je suis contre. J'applique juste l'état de l'art en la matière, en ajoutant une touche perso ici et là.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Argh il s'agissait de dioxyde de carbone. Normalement, tu te noies dedans.

Bonne idée, ça permettra de lutter contre le réchauffement climatique en plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le monoxyde de carbone n'est pas plus léger que l'air ? :icon_up:

Non. Il est plus léger que le dioxygène, mais dans l'air il y a surtout du N2, le CO s'accumule donc en bas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial
Non. Il est plus léger que le dioxygène, mais dans l'air il y a surtout du N2, le CO s'accumule donc en bas.

Pas selon ce que j'ai lu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas selon ce que j'ai lu.

Ah ouais t'as raison, c'est plus léger, CUTP, c'est 1.2kg/m^3 vs 1.14kg/m^3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non. Il est plus léger que le dioxygène, mais dans l'air il y a surtout du N2, le CO s'accumule donc en bas.

Comparons les masses volumiques, alors. Selon en:WP, en grammes par litre, à 1 atmosphère :

CO : 1,250 (0°C) - 1,145 (25 °C)

Air : 1,293 (0°C) - 1,184 (25 °C)

CO2 : 1,98 (l'article ne précise pas si c'est à 0 ou 25 °C).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non/Il n'est pas juste d'instaurer un contrôle/Non

J'ai failli m'étouffer en lisant "qu'à partir du moment où il y a une frontière, il faut la garder".

Fabuleux :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Plusieurs personnes pensent qu'une politique de maîtrise des flux migratoires est nécessaire, pourrait-on savoir pourquoi?

Pour le moment, la réponse que j'ai entendu est "à cause des aides sociales, un immigré étant consommateur net d'impôt, toute nouvelle entrée sur le territoire se traduit par plus d'impôts."

Outre le fait que je ne vois pas l'ombre d'un argument derrière cela, pas l'ombre d'un chiffre (c'est une affirmation sans fondements), on peut raisonnablement se demander si c'est vraiment si important que cela, quand on se rend compte que les transferts sociaux sont une très faible part des dépenses d'Etat, l'essentiel étant absorbé par les salaires et les coûts d'infrastructures, a priori incompressibles et dépendant faiblement du nombre d'habitants de ce pays.

Je suis extrêmement étonné de ce que ce point de vue soit répandu parmi les libéraux, notamment sur ce forum, je pensais qu'il s'agissait d'un sujet où le consensus régnait depuis belle lurette, je me suis apparemment lourdement trompé. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis extrêmement étonné de ce que ce point de vue soit répandu parmi les libéraux, notamment sur ce forum, je pensais qu'il s'agissait d'un sujet où le consensus régnait depuis belle lurette, je me suis apparemment lourdement trompé. :icon_up:

C'est du protectionisme culturel qui cherche à se rationnaliser. C'est une réaction humaine que je ne juge pas négativement, elle est assez compréhensiible. En revanche quand on construit des chateaux de carte pour justifier l'injustifiable, (le plus beau étant l'argument: je veux pas d'immigrés car ils usent le goudron) je mords.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En revanche quand on construit des chateaux de carte pour justifier l'injustifiable, (le plus beau étant l'argument: je veux pas d'immigrés car ils usent le goudron) je mords.

Essaie de te rappeler de l'argument lu sur ce forum concernant l'immoralité du libertinage sexuel ou de la prostitution…. et de sa nécessaire condamnation par les libéraux. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

En cherchant sur Internet je suis tombé sur quelques études chiffrant le coût de l'immigration à 36 ou 24 milliards d'euros annuellement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En cherchant sur Internet je suis tombé sur quelques études chiffrant le coût de l'immigration à 36 ou 24 milliards d'euros annuellement.

Est-ce que cela compte les impots payés par les immigrants, TVA comprise ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Est-ce que cela compte les impots payés par les immigrants, TVA comprise ?

Je te laisse juge :

Notre méthode d’analyse

Ces coûts et avantages, il aurait été concevable de les évaluer séparément, avant de faire une série d’additions et

de soustractions pour déterminer le solde. Ce n’est pas la méthode qui a été employée ici.

En effet, pour la plupart des postes examinés, les données disponibles conduisent plutôt à calculer une différence

de coûts résultant des caractéristiques des populations immigrées ou issues de l’immigration, et plus précisément

de leurs différences statistiquement mesurables par rapport aux autochtones. N’ayant trouvé aucun poste pour

lequel la différence aille dans le sens de coûts moindres du fait de la présence de populations immigrées et issues

de l’immigration, nous ne pratiquerons pas la langue de bois et parlerons tout simplement de surcoûts.

Chaque fois que cela a été possible, ces surcoûts ont été calculés de la manière suivante : on soustrait au coût

observé le coût qui aurait prévalu si la totalité de la population avait eu les caractéristiques statistiques des

autochtones. Par exemple, quel aurait été le coût du système carcéral si la sous-population allochtone avait les

mêmes taux d’incarcération que la sous-population autochtone ?

Tel est pour l’essentiel le contenu et la méthode de la plus longue partie du présent travail, la seconde. Il aurait

été possible d’en rester là. Cependant, pour bien marquer que les coûts et avantages qui intéressent les

économistes ne sont pas seulement ceux qui se traduisent par une dépense monétaire, une première partie est

consacrée à montrer la diversité des coûts et avantages sur lesquels il conviendrait de réaliser des investigations.

Elle aura l’utilité d’établir clairement le caractère très partiel du travail réalisé et la nécessité de le poursuivre.

Le deuxième élément en gras montre à la base que le calcul est complètement foireux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le deuxième élément en gras montre à la base que le calcul est complètement foireux.

Clair. Ce que je voudrais voir c'est une comptabilité : recettes fiscales - dépenses de l'état pour les immigrés légaux et illégaux.

C'est incroyable de penser qu'à l'opposer du spectre politique il y en a qui défendent et l'immigration et les aides sociales.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...