Jump to content
Taranne

OGM : fallait s'y attendre

Recommended Posts

Si on considère que l'hybridation constitue une bonne moitié du mécanisme de l'évolution des espèces, si, c'est l'explication la plus simple.

 

Oui mais regardons ton exemple de baleines. A ton avis quelle est la différence de magnitude entre l'intervalle temps de la naissance de l'ancêtre commun entre les cétacés à la naissance de l'hybride, et le même intervalle de la naissance de l'ancêtre commun entre le porc et l'Homme à celle de ce supposé hybride ? Je ne sais pas trop à quel rythme les espèces s'éloignent mais c'est le genre de différence de degré qui me semble important.

 

Et disons que je te trouve très affirmatif pour quelqu'un qui est prêt à ajouter que :

 

Personne n'a envie de financer des études sérieuses des hybrides

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Nature reports that some of the research most-cited by opponents of genetically modifying crops appears to have been manipulated. In particular, images appear to have been altered and images from one paper appear in another paper describing different experiments with different captions.

Papers that describe harmful effects to animals fed genetically modified (GM) crops are under scrutiny for alleged data manipulation. The leaked findings of an ongoing investigation at the University of Naples in Italy suggest that images in the papers may have been intentionally altered. The leader of the lab that carried out the work there says that there is no substance to this claim.

The papers’ findings run counter to those of numerous safety tests carried out by food and drug agencies around the world, which indicate that there are no dangers associated with eating GM food. But the work has been widely cited on anti-GM websites — and results of the experiments that the papers describe were referenced in an Italian Senate hearing last July on whether the country should allow cultivation of safety-approved GM crops
.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh, comme c'est étonnant !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh la vache ! G.-E. Séralini a encore publié !
 

[...] Rappelons donc le titre de l’article de Jean-Jacques Régibier, qui semble désormais presque surréaliste : « Un maïs OGM reconnu toxique pour l’alimentation animale ».

Pour rester plus proche des faits, il aurait été plus logique de titrer : « Un éleveur débouté de sa plainte contre Syngenta du fait de la mauvaise gestion de son exploitation profite d’une année de prison pour violences conjugales pour ruminer sa vengeance, et il se retrouve coopté par un scientifique complètement décrédibilisé qui lui fait cosigner un texte dans une revue en ligne de 45e zone qui n’a pas pensé à renouveler son domaine Internet »

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

L’article reconnaît que le mari a été emprisonné en 2006/2007 pour violences conjugales (!), mais impute cette succession d’événements domestiques assez glauques à, vous l’aurez deviné… la pression de la multinationale Syngenta !!! (« This was the outcome of an unsuccessfull GM feeding trial on the personal level for the farmer »). [...]

Où l’on apprend donc que si un éleveur  a été condamné à de la prison pour avoir frappé sa femme, c’est parce que ses vaches ont mangé des OGM.

 

:icon_jump:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans combien de temps il nous sort un livre expliquant comment il a du se cacher comme un James Bond en mission secrete afin de faire ses etudes scientifiques sans se faire assassiner par les agents des multinationales pro-OGM? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Après 19 ans de croissance consécutive, les cultures OGM ont reculé de 1 % en 2015. Une réduction conjoncturelle, liée à l’effondrement des cours de certaines matières premières, explique l’ONG à l’origine du rapport.

La première commercialisation d’une plante génétiquement modifiée remonte à 1996. « Après 19 ans de croissance annuelle consécutive », elles ont reculé de 1% passant de 179,7 millions ha en 2015 contre 181,5 millions ha en 2014, selon le rapport d'une ONG spécialisée.

Pour l'ISAAA (International Service for the Acquisition of Agri-biotech applications), association plutôt favorable aux OGM, cette réduction « marginale » serait conjoncturelle et s'expliquerait par l'effondrement des cours de certaines matières premières agricoles comme le maïs (-4% en surfaces) ou le coton (-5%). Aussi cette diminution « est susceptible de s'inverser quand le niveau des prix s'inversera », écrit-elle.

Le Burkina Faso renonce, faute de rentabilité...

Ainsi aux Etats-Unis , leader avec 39% du total mondial (70,9 millions ha), les surfaces OGM ont reculé de 2,2 millions ha. Au Canada, 5e producteur de cultures transgéniques, les surfaces ont reculé de 11,6 millions à 11 millions d'ha (- 5%)  « dus à une diminution des surfaces en colza » insiste le rapport. En Afrique du sud, c'est la sécheresse sévère qui a fait reculer les surfaces de maïs OGM d'environ 70.000 ha, passant de 3 millions à 2,3 millions ha, la diminution la plus forte (-23%).

Et la semaine dernière, le Burkina Faso, seul pays d'Afrique de l'Ouest converti à l'agriculture bio-tech depuis les années 2000, a totalement renoncé au coton transgénique, affirmant qu'il n'était pas rentable.

... Quand d’autres se lancent tout juste dans les OGM

L'ISAAA rappelle cependant qu'en 20 ans, les surfaces dédiées aux OGM ont « augmenté 100 fois » et concernent désormais 18 millions de fermiers dans 28 pays. Parmi eux, 20 sont en développement (54% des superficies mondiales) dont le Vietnam, qui s'est lancé dans les OGM en 2015, ou Cuba depuis deux ans. Le Bangladesh a doublé ses surfaces.

Cinq pays émergents - Brésil (2e derrière les USA), Argentine (3e), Inde (4e), Chine (6e) et Afrique du Sud (9e) - ont cultivé près de la moitié (48%) des OGM mondiaux.

Pour les auteurs,  « une réglementation coûteuse des plantes GM reste la principale contrainte à leur adoption » dans les pays en développement. Ils accusent « les opposants aux OGM et aux nouvelles technologies » d'exiger ces réglementations pour empêcher les agriculteurs pauvres, « y compris en Europe, d'avoir accès à ces technologies ».

http://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/021839218831-la-culture-dogm-a-diminue-en-2015-une-premiere-depuis-20-ans-1213668.php

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les NBT ne sont pas recensés comme OGM dans l'Union Européenne..question de terminologie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Conseil d’État annule l’arrêté interdisant le maïs génétiquement modifié MON 810.

 

 

Vu ailleurs :

 

 

Seulement le gouvernement assure que la décision du Conseil d'Etat est sans effet. Les entourages de Stéphane Le Foll et Ségolène Royal affirment que l'interdiction du maïs OGM n'est pas lié à l'arrêté qui a été cassé mais à une loi adoptée en novembre dernier qui transpose une nouvelle directive européenne. Celle-ci permet aux États d'interdire la mise en culture s'ils le souhaitent. Les réfractaires peuvent pour ce faire invoquer des raisons socio-économiques, environnementales ou liées à l'utilisation des terres agricoles.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il fallait s'y attendre : ce n'est pas dangereux.

Le Monde.fr - L’Académie américaine des sciences publie un rapport favorable aux OGM

Pour ces scientifiques, les cultures génétiquement modifiées ne présenteraient pas plus de risques environnementaux et pour la santé que les récoltes conventionnelles.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/05/17/l-academie-americaine-des-sciences-publie-un-rapport-favorable-aux-ogm_4921108_3244.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est troporibl !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toutes ces récoltes sauvées des maladies, des parasites, des insectes... mais qu'est-ce qu'on va devenir ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai bien peur que cela ne modifie pas grand chose... aussi sérieuses soient elles, les études et les sciences ne changent pas les croyances.

M'enfin, cette défiance est normale et naturelle. Il faut donner du temps aux OGM, peu importe les études et les preuves -si elles sont positives-.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça fait juste quoi ? 30 ans ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les OGM c'est quasi aussi vieux que l'agriculture.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les OGM c'est quasi aussi vieux que l'agriculture.

 

Et l’électricité est aussi vieille que notre monde.

 

Ça fait juste quoi ? 30 ans ?

 

Oui... et non. Il faut voir comment c'est présenté aux gens, par exemple j'ai une petite 20aine d'années et j'ai l'impression d'avoir vu venir les OGM, ce qui n'est pas le cas.

30 ans ce n'est pas énorme pour quelque chose qui a un impact aussi grand sur quelque chose d'aussi fondamental que la nourriture. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et l’électricité est aussi vieille que notre monde.

 

les OGM, concrètement, ça existe depuis plus d'un siècle de la manière dont on les connait, et la sélection agricole ça a 10 000 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

30 ans ce n'est pas énorme pour quelque chose qui a un impact aussi grand sur quelque chose d'aussi fondamental que la nourriture.

Pourquoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces cons du gouvernement tentent de faire la même chose avec le glyphosate. Le climat anti-science dans ce pays qui aime tant donner des leçons aux américains creationniste (ce qui est un débat qui n'a finalement pas beaucoup d'impact sur la vie des gens) est sidérant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi ?

 

Parce que la défiance est énorme, pas mal de gens pensent que ça peut poser des problème sur le long terme, c'est à dire toute leur vie voir même un impact sur les enfants d'une maman qui mangerait des ogm, a cette échelle là 30 ans ce n'est pas beaucoup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que la défiance est énorme, pas mal de gens pensent que ça peut poser des problème sur le long terme, c'est à dire toute leur vie voir même un impact sur les enfants d'une maman qui mangerait des ogm, a cette échelle là 30 ans ce n'est pas beaucoup.

Il faut donc donner plus de crédit aux superstitions qu'à la recherche scientifique. Seems legit.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande comment ils vont faire pour sortir autant de pognons. (sous toutes ses formes)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout va se faire à crédit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui j'imagine bien qu'ils ne sortent pas ça de leur tréso.

'fin bon, ça doit être un joli montage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...