Jump to content
Taranne

OGM : fallait s'y attendre

Recommended Posts

The first GMO non-browning apples will go on sale in the US next month

 

The apples have been altered by shutting down the genes responsible for producing an enzyme known as polyphenol oxidase or PPO. When an apple is sliced or bruised, PPO reacts with chemicals in the fruit (polyphenolics), producing the browning effect we’re used to seeing. The enzyme is found in a number of plants, and is an evolutionary defense mechanism used to deter herbivorous insects. In apples, though, it’s only produced in small amounts.

By suppressing the production of PPO, Arctic Apples age and brown at a slower rate — taking three weeks to fully oxidize. Okanagan Specialty Fruits says this means that their pre-sliced apples can be sold cheaper than non-GMO varieties, as 35 percent of the cost of pre-sliced fruit comes from applying a flavor-altering, antioxidant treatment.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Énième article à charge. Pas loin d'une fake news :

 

Le Monde - L’Europe reste dans l’impasse sur le sujet controversé des OGM

Faute d’entente entre les Etats membres, la Commission devra décider si elle autorise la culture de deux nouvelles variétés de maïs transgéniques sur le sol européen.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/03/27/l-europe-reste-dans-l-impasse-sur-le-sujet-controverse-des-ogm_5101536_3244.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et toujours les mêmes emmerdeurs :

 

Le Monde - Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique

Associations de consommateurs et écologistes réclament un étiquetage spécifique pour ce poisson modifié dont la croissance est accélérée.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/08/14/le-canada-premier-pays-a-commercialiser-du-saumon-transgenique_5172160_3244.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'entends sur bfm l'hisotire de cette mère (agricultrice je pense) dont le fils est né avec une malformation et qui est trachéotomisé. Persuadée que c'est la faute du glyphosate, elle porte plainte contre Monsanto.

Enfin, tout de même, il me semble que si j'avais été enceinte, je me serais pas "arrosée" d'herbicide et pris un peu de distance avec les toxiques, quels qu'ils soient, non ?

Comment va t-elle pouvoir apporter la preuve, par ailleurs ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Bisounours a dit :

Enfin, tout de même, il me semble que si j'avais été enceinte, je me serais pas "arrosée" d'herbicide et pris un peu de distance avec les toxiques, quels qu'ils soient, non ?

 

Oh ça c'est présumer de l'intelligence humaine. J'ai eu de jolis récits de potes du milieu, décrivant par exemple un agriculteur allant étendre ses pesticides avec son tracteur, portant son masque à gaz et... emmenant le gamin sur le tracteur sans aucune protection ni seulement masque.

Des fois les gens sont juste cons.

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 hours ago, Bisounours said:

J'entends sur bfm l'hisotire de cette mère (agricultrice je pense) dont le fils est né avec une malformation et qui est trachéotomisé. Persuadée que c'est la faute du glyphosate, elle porte plainte contre Monsanto.

Enfin, tout de même, il me semble que si j'avais été enceinte, je me serais pas "arrosée" d'herbicide et pris un peu de distance avec les toxiques, quels qu'ils soient, non ?

Comment va t-elle pouvoir apporter la preuve, par ailleurs ?

 

Scientifiquement, elle ne pourra pas, c'est impossible. Juridiquement, ça dépend...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Boz a dit :

 

Scientifiquement, elle ne pourra pas, c'est impossible. Juridiquement, ça dépend...

la décision juridique ne dépend pas des preuves scientifiques ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Bisounours a dit :

la décision juridique ne dépend pas des preuves scientifiques ?

 

Pas toujours. Cf la sclérose en plaques, où des faisceaux d'indices ont pu permettre de créer un lien de causalité avec la vaccination (par exemple la concomitance vaccination/déclaration des symptômes) ce qui était inepte dans la mesure où les scientifiques ne savent pas quels sont les éléments déclencheurs et notamment s'il y a "latence" entre l'exposition au facteur déclencheur et les premiers symptômes  (par exemple c'est 30 à 40 ans pour l'amiante...).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Flashy a dit :

ce qui était inepte

ah ben oui, mais osef, ça fonctionne quand même ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Monde dénonce une pratique "le ghostwriting" : des salariés de l'entreprise rédigent des  textes et études favorables au glyphosate, endossés ensuite par des scientifiques externes au groupe Monsanto, contre rémunération.

J'ai pas accès à la totalité de l'article. Gros complot, donc.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/04/monsanto-papers-desinformation-organisee-autour-du-glyphosate_5195771_3244.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, cedric.og a dit :

Ben ça a pas l'air aussi évident que cela. Si j'ai bien compris, la nocivité de certaines ondes est avérée (appareils médicaux), le problème se pose pour les "micro-ondes magnétiques" (téléphonie et cie). Des personnes présentent des symptômes cliniques pour l'instant non liés scientifiquement à ces ondes. Mais on peut imaginer que la science évolue, que des maladies imaginaires hier soient aujourd'hui bien réelles ?

 

Mais accorder à ces malades imaginaires ou pas, un statut de handicapé via le concours de la mdph, c'est avoir la paix  ; ils ont leur alloc et font plus ch.... le monde avec leurs plaintes. Par exemple, vu qu'ils sont inadaptés complets au monde réel (travail entre autres), en leur filant l'alloc handicapé ils viennent plus encombrer les services sociaux  par rapport au RSA.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bisounours a dit :

Ben ça a pas l'air aussi évident que cela. Si j'ai bien compris, la nocivité de certaines ondes est avérée (appareils médicaux), le problème se pose pour les "micro-ondes magnétiques" (téléphonie et cie). Des personnes présentent des symptômes cliniques pour l'instant non liés scientifiquement à ces ondes. Mais on peut imaginer que la science évolue, que des maladies imaginaires hier soient aujourd'hui bien réelles ?

 

On renverse pas la charge de la preuve

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, NoName a dit :

 

On renverse pas la charge de la preuve

Tu veux dire quoi par là ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, Bisounours said:

Tu veux dire quoi par là ?

Que dans l'histoire dont je parle, il n'a jamais rien été prouvé. Et pourtant, la justice a tranché en faveur de la plaignante. C'est un cas grave de renversement de la charge de la preuve ou le plaignant a raison tant qu'on ne démontre pas le contraire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, cedric.og a dit :

Que dans l'histoire dont je parle, il n'a jamais rien été prouvé. Et pourtant, la justice a tranché en faveur de la plaignante. C'est un cas grave de renversement de la charge de la preuve ou le plaignant a raison tant qu'on ne démontre pas le contraire.

ah ok. Je suis pas allée chercher si loin ; et je me demande si dans certaines situations où on a des semi-timbrés, le juge (dans ce cas je crois que c'est un bidule de la sécurité sociale) ne lâche pas l'affaire ; en termes de résultat, la nana aura 800euros d'alloc handicapé au lieu de 500euros de RSA, et elle foutra la paix :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est possible mais en matière de jurisprudence c'est catastrophique 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Bisounours a dit :

ah ben oui, mais osef, ça fonctionne quand même ?

 

Non, c'est inepte.

En effet, si la sclérose en plaques a un élément déclencheur a un moment T, et une période d'incubation de 10 ans, alors la concomitance avec la vaccination n'est pas un "indice" de l'existence d'un lien de causalité (au contraire, ça démontrerait plutôt l'absence de lien de causalité...).

Le cas de la sclérose en plaque est typique de la tendance d'une certaine jurisprudence à se libérer des questions probatoires pour complaire aux victimes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, NoName a dit :

C'est possible mais en matière de jurisprudence c'est catastrophique 

ouais, j'ai vérifié, c'est bien le tribunal du contentieux de la sécu, alors tu penses bien que les gars ne vont pas s'emmerder avec quelques cas sociaux procéduriers : t'es malade à cause des ondes, ok pas de souci, tiens voilà ton label validé et fous nous la paix :P 

si tu crois qu'ils vont se poser des questions de jurisprudence dans ce genre de tribunal.... on n'est pas chez NYPJ.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Flashy a dit :

Le cas de la sclérose en plaque est typique de la tendance d'une certaine jurisprudence à se libérer des questions probatoires pour complaire aux victime

ah mais je suis d'accord, mon osef concernait le point de vue de ces tribunaux, pas le fond du problème

Share this post


Link to post
Share on other sites

Millions people can't be wrong.

Yes to Hitler

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les premières pommes génétiquement modifiées vont être mis en vente aux USA.

 

Citation

Genetically modified fruit salad just got real. Along with virus-resistant papayas, apples are joining the ranks of biotech fruit sold in U.S. grocery stores.

The first commercial harvest of GMO golden delicious apples will be going from Washington state orchards to around 400 Midwestern grocery stores in early November. They’ll be sold sliced up in 10-ounce grab bags, and because they’re modified, they take much longer to brown when exposed to the air.

 

While GMO crops are the mainstream for U.S. commodities like corn and soybeans, that isn’t the case with fruits. There’s little financial incentive to develop and commercialize modified fruits because of the costs of changing food rules and the risks of consumer pushback, said Kevin Folta, a horticulture professor at the University of Florida, Gainesville. Papayas from Hawaii, engineered to resist a deadly virus, are the only other biotech fruit at supermarkets.

There’s no evidence that genetically modified foods cause any health problems, but the technology is still controversial, with some consumers willing to pay more for food with GMO-free labeling.

 

But Summerland, British Columbia-based Okanagan Specialty Fruits is making a bet that the convenience of non-browning apples will make up for consumer concerns. The company harvested about 50 metric tons of the so-called Arctic apples, the moniker given to the GMO crop. That’s enough to supply the supermarkets for around two months, President Neal Carter said by email. The long-lasting, fresh-cut fruits will especially appeal to parents with busy lifestyles, and will fetch a premium in pricing, he said.

 

“Whatever people’s views about GMO technology and Arctic apples are, no one is disputing that increasing consumption of fresh fruits and vegetables is a healthy choice,” said Peter Hirst, a professor of horticulture at Purdue University in West Lafayette, Indiana. “If this technology leads to more people including more sliced apples in kids’ lunchboxes, that’s a good thing.”

 

Genetically modifying apples in particular could be a risky wager. Because apples are seen as a quintessentially healthy product that parents provide for children, it’s a sensitive market, said Jim McFerson, professor of horticulture at Washington State University in Pullman. Some growers in the Pacific Northwest, the biggest region for U.S. production of the fruit, have felt that being the first industry to bring a GMO product into such a sensitive market could hurt the apple’s positive image, McFerson said.

Still, consumers are used to having an abundance of choices when it comes to apples, which could help the GMO Arctic apple, according to Purdue’s Hirst. While strawberries are simply strawberries to most shoppers, apples come in a multitude of varieties, many of which sell for a hefty premium, like Honeycrisps.

The GMO apple has been in the works for decades. Okanagan’s Carter and his wife Louisa founded the company in 1996, and field trials with the Arctic Apple started in 2003. The U.S. Department of Agriculture deregulated the product in 2015.

 

The Arctic apple’s trait is achieved by suppressing a gene that releases an enzyme that causes browning. Most GMO crops provide a benefit to growers by increasing productivity, like providing pest or weed control. But foods engineered with traits that appeal to consumers like more vitamins could lead to shoppers seeking out the product, Hirst said.

 

Biotech foods don’t need to be declared as such on labels in the U.S., so the Arctic apples won’t be marked as genetically modified. Information about how the fruit is produced will be available on a quick response, or QR, code, on the company’s website and through a toll-free telephone number.

 

Apple consumption in the U.S. has been stagnant for 20 years amid worsening obesity, and Okanagan’s Carter wants the Arctic apple to help revive demand by improving the fruit’s appearance. Currently, about 280 acres of Arctic apple trees are planted in Washington state, including Golden Delicious, Granny Smith and Fuji varieties. Carter anticipates increasing that number to more than 1,000 acres by 2020. The company is planning future plantings in Canada and other countries. It’s also looking at developing other Arctic varieties and products.

 

Some consumers tried the Arctic apples earlier this year when the company was conducting market research in six cities, and this is the first time the product will be sold in stores. More than 90 percent of the consumers that tried them said they would buy them if available in their local stores, Carter said.

“The purpose of Arctic apples is definitely to promote healthy eating, boost apple consumption and reduce food waste, no matter what your age, income, or any other factor,” Carter said.

 

Pas d'indication du prix par contre.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, NoName a dit :

Des ogm pour sauver le climat ? 

http://www.popularmechanics.com/science/green-tech/amp14000753/the-plants-that-could-save-us-from-climate-change

 

A mon avis on va pouvoir voir des choses intéressantes. Qui est une tartuffe et qui veut vraiment sauver la planète. 

 

Premier truc qui me vient en tête: un roman ou filmde science fiction où l'on a développé cette plante, et où échappant à tout contrôle, elle se répand sur la planète. Planète qui gèle, et l'Humanité qui essaie de faire de l'industrie polluante autant que possible pour essayer de survivre. :D 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Gilles a dit :

 

Premier truc qui me vient en tête: un roman ou filmde science fiction où l'on a développé cette plante, et où échappant à tout contrôle, elle se répand sur la planète. Planète qui gèle, et l'Humanité qui essaie de faire de l'industrie polluante autant que possible pour essayer de survivre. :D 

Hihi ben figure toi que moi aussi. 

 

J'avais écrit ma plus grosse nouvelle (une cinquantaine de pages) sur une terre qui s'était mystérieusement mise à se refroidir, et ben là j'ai trouvé la raison pour laquelle c'est arrivé :mrgreen:

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est à la une de la version portable, hâte de voir la version papier. 

8a7d1d10.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...