Jump to content
Taranne

OGM : fallait s'y attendre

Recommended Posts

Je prends le paris inverse : les mouvements écolos radicaux ne dépasseront pas le stade de la secte et l'écologie politique ne sera jamais majoritaire (ni même > 20%). Qu'en Europe de l'Ouest les électeurs des 1960 croyaient ou non dans le marxisme - dans toute sa dimension millénariste - certains pouvaient toujours espérer des bénéfices secondaires du vote coco (sans souhaiter d'ailleurs nécessairement l'avènement d'un vrai régime communiste). Mais qu'offre l'écologie au delà de son aspect religieux : rien. Le grand public n'est pas assez maso pour voter impôts, règlements sans contrepartie. L'écologie n'a pas non plus de clientèle structurée à la base suffisamment élargie, au sens où la fonction publique constitue la clientèle principale du PS. Par contre que le danger vienne de connards types Ump et de leurs Grenelles de l'environnement, là d'accord.

 

 

Lorsque l'écologie aura enfin assumé son statut de mouvement réactionnaire d'extrême droite, ces barrières sauteront, et les voies traditionalistes /  "rédemptionistes" s'y précipiteront. C'est du moins mon analyse. J'espère sincèrement que tu as raison (sauf pour l'UMP et les grenelles etc) et que j'ai tort. 

 

 

Malky: je connaissais vaguement, de même que les accointances poussée des premiers mouvement écologistes avec les mouvements eugénistes et racialistes européens pré WW2, mais merci des références ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, l'écologie est à l'origine un mouvement né à l'extrême-droite chez les ruralistes antimoderne, célébrant le monde paysan.

Donc ça serait un simple retour aux sources pour cette bande de nazis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nazis ET nazes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, l'écologie est à l'origine un mouvement né à l'extrême-droite chez les ruralistes antimoderne, célébrant le monde paysan.

Donc ça serait un simple retour aux sources pour cette bande de nazis.

Un peu plus compliqué, mais pas faux.

Luc Ferry en parlait dans "Le Nouvel Ordre Écologique".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quoiqu'il en soit, le positionnement "à gauche" des verts est un épiphénomène circonscrit à l’Europe de l'ouest post 1989, qui tient plus du calcul politique que de la cohérence idéologique. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça a été payant en France et en Allemagne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jusqu'ici oui. Vu l'état de réaction actuelle des sociétés en question, cette rentabilité est moins sûre pour l'avenir... alors que de l'autre coté de l'échiquier, les opportunités se multiplient... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah, quand Marine aura fait le plein de voix à gauche, il sera temps pour elle de verdir son discours !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah, quand Marine aura fait le plein de voix à gauche, il sera temps pour elle de verdir son discours !

 

Son programme.

 

 

Nous soutiendrons la recherche afin de faire de ces technologies un recours possible et viable dans le cadre d’utilisations locales (particuliers, communes ou entreprises). L’objectif est ici de couvrir à terme 10 à 15% de nos besoins énergétiques.Les recherches dans le domaine de l’hydrogène doivent être valorisées et nous soutiendrons le programme ITER à Cadarache.Maintenir l’indépendance énergétique de la France et ses bonnes performances en matière d’émission de CO2 impose de conserver l’énergie nucléaire à moyen terme. Cela suppose d’investir dans la recherche, en particulier sur les dispositifs de sûreté du nucléaire et sur le rendement des nouveaux réacteurs destinés à remplacer ceux en fin de vie. La construction de l’EPR de Flamanville doit être poursuivie. Parce que le risque nucléaire ne peut pas être réduit à zéro, à long terme, il est souhaitable de pouvoir sortir du nucléaire. Avant d’atteindre cet horizon, le secteur nucléaire doit être très étroitement surveillé, ce qui nécessite une limitation maximale du recours à des sociétés privées dans l’exploitation et l’entretien des centrales, ainsi que des centres de traitement des déchets radioactifs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quoiqu'il en soit, le positionnement "à gauche" des verts est un épiphénomène circonscrit à l’Europe de l'ouest post 1989, qui tient plus du calcul politique que de la cohérence idéologique.

Calcul politique, non, c’est « de naissance », le mouvement écolo est dominé et issu dans sa majorité par des anciens du mouvement anti-nucléaire, mouvement anti-nucléaire qui est une invention de toute pièce du KGB pendant la guerre froide.

Le rapprochement entre les écologistes et l’extrême gauche, c’est du bidon, ils n’ont jamais été éloignés, l’écologisme politique ne descends pas du ruralisme mais du communisme internationaliste, les points communs avec le ruralisme antimoderne sont accessoires, pas structurants.

C’est un symptôme bien sur, mais si les écolos étaient antimodernes et ruralistes, ils ne seraient pas en opposition frontale et systématique avec les chasseurs…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que, me semble t'il,  retrouve à l'origine une vraie antinomie entre communiste et écolo, parce que les cocos faisaient justement l'apologie de la société industrielle et de l'usine là où les écolos étaient des ruralistes qui voulaient voir disparaître les cheminées à charbon. Je redemanderais mais je suis a peu près certain de ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf que, me semble t'il,  retrouve à l'origine une vraie antinomie entre communiste et écolo, parce que les cocos faisaient justement l'apologie de la société industrielle et de l'usine là où les écolos étaient des ruralistes qui voulaient voir disparaître les cheminées à charbon. Je redemanderais mais je suis a peu près certain de ça.

A l'origine, oui, mais ce mouvement écolo primitiviste est plus que négligeable de nos jours, l’intersection entre les gens qui ne veulent pas voir d’éoliennes salir leurs champs et les militants EELV est probablement nulle…

Je parle bien sur de l’écologie politique, les gens qui se classent écolo parce qu’ils veulent favoriser la consommation locale, le bio, et qui n’aiment pas les sacs plastics dans les rivières, ce n’est pas du tout la même chose que les militants des partis verts.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Calcul politique, non, c’est « de naissance », le mouvement écolo est dominé et issu dans sa majorité par des anciens du mouvement anti-nucléaire, mouvement anti-nucléaire qui est une invention de toute pièce du KGB pendant la guerre froide.

Le rapprochement entre les écologistes et l’extrême gauche, c’est du bidon, ils n’ont jamais été éloignés, l’écologisme politique ne descends pas du ruralisme mais du communisme internationaliste, les points communs avec le ruralisme antimoderne sont accessoires, pas structurants.

C’est un symptôme bien sur, mais si les écolos étaient antimodernes et ruralistes, ils ne seraient pas en opposition frontale et systématique avec les chasseurs…

 

Aujourd'hui c'est surtout un gros melting-pot, genre

 

veganantifa.png

 

[verybadurl]http://xsvax.blogspot.fr/[/verybadurl]

 

 

Nous ne voulons pas vivre dans un paradis artificiel. 

Nous ne voulons pas fuir la réalité, nous devons l'affronter. 
Des idées claires et un corps sain au service du peuple.
Pour une culture positive et progressiste. 

 

Does that ring a bell ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

un petit [badurl] pour mettre çe torchon  en nofollow ? 

 

elle remarche la balise badurl ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Calcul politique, non, c’est « de naissance », le mouvement écolo est dominé et issu dans sa majorité par des anciens du mouvement anti-nucléaire, mouvement anti-nucléaire qui est une invention de toute pièce du KGB pendant la guerre froide.

 

 

OUAT ?

 

Vas-y, fais péter plus de détails.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore le KGB ? Mais ils prenaient le temps de dormir des fois ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Révolution n'a pas le temps de dormir jeune kamarade.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai du mal à concevoir la proximité cocos/ecolos... le productivisme/stackanovisme que l'on retrouve encore chez méluche (même s'il le dit pas trop fort) est difficilement compatible avec le décroissantisme bobo des verts...)

 

Et plus personnellement, les souvenirs des imprécations de mon grand-père envers Cohn Bendit Waechter et Voynet ne plaide pas non plus en ce sens. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca c'est la vieille gauche marxiste. Sa version moderne est pleine de marxisto-ecolo.

 

Il suffit de lire les prog', il y a même des parti spécifique, comme en Belgique (VEGA).

Share this post


Link to post
Share on other sites

OUAT ?

 

Vas-y, fais péter plus de détails.

 

Plusieurs defecteurs russes ont décrit l'infiltration massive des mouvements pacifistes dans les années 60, mouvements qui ont ensuite été reconfigurés en mouvements anti-nucléaires militaire pendant les années 70, puis anti-nucléaire tout court au début des années 80.

 

Si on s'interesse à la naissance du mouvement "green", autrement dit à l'écologie politique moderne, on trouve à sa fondation une majorité de gens issus du pacifisme, de l'anti-nucléaire, et du féminisme marxiste.

 

L'éco-socialisme, aka "le communisme, mais sans l'electricité", est une composente intrinsèque des partis verts depuis leur naissance au début des années 80.

 

Les gens qui se sont retrouvés dans ces partis parce qu'ils étaient écolos, mais pas gauchistes, les ont tous quitté dans les années 80.

 

Les liens entre les verts et tous les mouvements crypto-marxistes de défense des "minorités" sont forts et structurels.

 

Ce n'est clairement pas par opportunisme politique que les verts en france sont d'extrème gauche, mais parce que c'est une composente idéologique intrinsèque du mouvement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'as un truc à lire avec des références, des dates, des noms, toussa ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai du mal à concevoir la proximité cocos/ecolos... le productivisme/stackanovisme que l'on retrouve encore chez méluche (même s'il le dit pas trop fort) est difficilement compatible avec le décroissantisme bobo des verts...)

 

Et plus personnellement, les souvenirs des imprécations de mon grand-père envers Cohn Bendit Waechter et Voynet ne plaide pas non plus en ce sens. 

 

Tout à fait, il y a une raison pour laquelle je préfère les vieux stals à la gauche moderne !

 

Il s'agit pour la gauche d'un véritable revirement idéologique majeur qui est passé de la défense des ouvriers et une vision futuriste très productiviste à la défense de la "diversité" et des minorités et une vision décroissantiste anti-industrielle.

 

Les conséquences de la propagande soviétique anti-américaine ont tué le père, il ne reste du marxisme que ses attributs culturels, tout ce qui pouvait etre en opposition avec l'ennemi principal à été exalté, tout ce qui ressemblait trop aux états unis à été caché, le résultat c'est que les gauchistes modernes sont idéologiquemnt horrifiants pour un coco old-school.

 

Ce qui est drole, c'est que marx est d'une certaine maniere plus proche du communiste moderne décati que de l'idéal sovietique, les russes avaient "civilisé" le communisme, il est revenu à ses sources...

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'as un truc à lire avec des références, des dates, des noms, toussa ?

 

Sous la main, non, mais je peux chercher, c'est généralement pas le genre de trucs ou les sources sont massives, et pour cause...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je suis d'accord. D'ailleurs, je remarque mes amis bien à gauche sont tous, même jeunes, des marxistes à l'ancienne.

On est pas d'accord, mais ils détestent le PS, Terra Nova, les Ecolos, le wtf qu'est devenu les gender studies (appel de phare à FJ), ils détestent les donneurs de leçon et la gauche moraline.

 

Ils sont souvent cultivés, ce qui n'est pas toujours le cas des néo-bobo.

 

On est pas d'accord, mais on passe de bons moments.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parle toujours de l'état environnemental des pays communistes quand un escrolo m'explique que capitalisme et écologie sont inconciliables.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je suis d'accord. D'ailleurs, je remarque mes amis bien à gauche sont tous, même jeunes, des marxistes à l'ancienne.

On est pas d'accord, mais ils détestent le PS, Terra Nova, les Ecolos, le wtf qu'est devenu les gender studies (appel de phare à FJ), ils détestent les donneurs de leçon et la gauche moraline.

 

Pas étonnant, l'écologie est née très à droite. Après la défaite de 45, il y a eu un gros vide et comme la nature a horreur du vide et que la partie 'très à droite' était décrédibilisée pour des décennies c'est l'écologisme de gauche qui a envahi ce terrain en friche – et qui perdure aujourd'hui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...