Jump to content

Recommended Posts

A propos de référendum ou de démocratie directe comme dans l'exemple suisse; est-ce que tu serais pour que les salariés votent les hausses de salaires ou la répartition des profits entre actionnaires et salariés dans leurs entreprises ?

Rien que le fait de poser cette question est abject.

Link to post
Share on other sites
C'est tout l'art de la maieutique.

Tu te trompes. Tu penses la société comme étant une lutte entre des pauvres et des riches. Tu penses que les salariés sont pauvres et les patrons sont riches, donc les salariés s'opposent aux patrons. T'essaye donc de savoir de quel côté se situe tes interlocuteurs.

J'ai eu à défendre des salariés. En tant que secrétaire d'établissement j'ai contribué à empêcher une fermeture.

Pour moi une entreprise est un lieu de production. Le patron a intérêt à embaucher. Le salarié a intérêt à travailler au prix proposé par le patron, il signe donc un contrat de travail. S'il pense que son travail vaut plus, ou que les conditions de travail sont inacceptables, il est LIBRE d'aller voir ailleurs. Sa liberté se limite à celle de l'autre. Là ce que tu propose c'est OBLIGER le patron à faire quelque chose.

Etre libéral c'est respecter la liberté de tous. Autant celle des patrons que celle des salariés. C'est n'obliger personne. Ce n'est pas prendre parti pour le patron ou pour le salarié. Quand tu auras compris cela je pense que ton nonosse sera enlevé.

Je te propose de lire ma dernière page :

:icon_up:

J'aimerai que tu me dises ce que tu en pense. Combien d'après toi faut-il prendre aux riches?

Link to post
Share on other sites
Guest rogermila
il signe donc un contrat de travail. S'il pense que son travail vaut plus, ou que les conditions de travail sont inacceptables, il est LIBRE d'aller voir ailleurs.

euh non….. il demande une augmentation quand il sait que l'entreprise gagne de l'argent grace à son travail

E s'il l'obtient, je trouve ça plutôt bien, non ?

Enfin, c'est ce que je lis dans "Valeurs Actuelles" de cette semaine (magazine gauchiste s'il en est).

Vous, vous demandez au salarié de se faire Hara-Kiri

Link to post
Share on other sites
:icon_up:

Je viens de rattraper 2 mois de retard de lecture de ce topic.

Cela fait mal au cul.

Question sur la taxe sur la pub : si un site ou blog utilise une régie pub pour faire rentrer un peu d'argent, c'est le site qui est taxé ou la régie ?

Aucun des deux. C'est l'annonceur qui doit payer. Les politiques ont trouvé cette idée car Google ne paye pas de TVA en France pour son chiffre d'affaires qu'il fait passer par l'Irlande. Enfin c'est l'excuse officielle d'où le nom donné par les journalistes de taxe Google.

la réalité est autre le journaliste a la française se nourrit de désinformation :doigt:

La TVA est neutre pour les entreprises. En tant qu'entrepreneur si j'achète 100 euros de publicité avec une TVA de 19,6% je vais payer 119,60 euros. Mais les 19,60 euros je vais le déduire de ma TVA encaissé. Donc la publicité ne coûte que 100 euros.

Maintenant avec la taxe Internet sur les annonceurs si je veux faire de la publicité sur Internet cela me coûtera, avec un pour cent 101 euros. Par contre si je la fait ailleurs cela ne me coûtera que 100 euros. Cette taxe est donc du protectionnisme pour protéger les recettes publicitaires des journaux, de la télévision… contre Internet. Comme officiellement cette taxe est faite pour compenser le fait que Google et autres ne payent pas de TVA en France sur les ventes de publicité faites depuis l'Irlande, elle peut aller graduellement jusqu'à 19,6%.

En fait l'Etat français ne perd rien puisque ce sont les consommateurs qui payent la TVA et pas les entreprises comme Google. Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage.

Link to post
Share on other sites
euh non….. il demande une augmentation quand il sait que l'entreprise gagne de l'argent grace à son travail

E s'il l'obtient, je trouve ça plutôt bien, non ?

Quand une augmentation est obtenue en négociant c'est libéral. Quand elle est obtenue par la loi ou la violence ce n'est pas libéral puisqu'on OBLIGE autrui à faire quelque chose qu'il ne souhaite pas faire.

Enfin, c'est ce que je lis dans "Valeurs Actuelles" de cette semaine (magazine gauchiste s'il en est).

être libéral ne signifie pas être de droite ou de gauche. Quand Delanoë PS dit qu'il est libéral ce n'est pas forcément moins faux que quand un politique de droite se dit libéral :icon_up:

Vous, vous demandez au salarié de se faire Hara-Kiri

Non! surtout pas. Aujourd'hui je souhaite au contraire conseiller gratuitement avec mon portail Internet pour que chacun augmente son pouvoir d'achat. Je travaille seul. Si mes conseils ne sont pas bons je n'aurai personne et je ne pourrai pas vivre. Par contre si beaucoup pensent à tord qu'ils ne sont pas bons, ceux qui les suivront montreront aux autres leur erreur. Cela est une attitude libérale, je n'impose rien.

Si aujourd'hui mes conseils sont lus et suivis par très peu alors je gagne peu. Si je crois en mes conseils et accepte de gagner peu c'est que je pense qu'à l'avenir ils seront reconnus et que cela me permettra de gagner plus. Il s'agit d'un investissement. Si demain mes revenus vont croissants et que je gagne beaucoup grâce à des années d'efforts sera-t-il normal que, si j'embauche des salariés, je doive les faire participer aux bénéfices de la société? J'ai bien mis le verbe devoir (lois, contraintes de la part des salariés)

Il est évident que si les obligations sont rédhibitoires je n'embaucherai pas. Les obligations créent le chômage, font augmenter le nombre de demandeurs d'emplois et en raison de la loi de l'offre et de la demande font baisser les salaires.

De plus il ne faut pas oublier que les bénéfices d'aujourd'hui peuvent faire les investissements de demain et faire augmenter le pouvoir d'achat de tous après demain. Tuer les bénéfices d'aujourd'hui, c'est détruire l'avenir.

Link to post
Share on other sites
Serge de Libourne, arrêtez immédiatement de spammer le forum. Vous êtes un casse-c*** et risquez de déchanter rapidement.

Je me demandais qui avait supprimé un de mes sujets dans action sans rien me dire. Il semble que là j'ai la réponse.

Ma question est donc l'accusation de spam ne cache-t-elle pas un esprit de censure? ( Si c'est le cas elle sera inefficace mon portail comptant de nombreux visiteurs. )

Ceci dit il est vrai que j'ai une manière particulière d'écrire. Je mets beaucoup de liens. Dans les pages de mon portail je fais de même. J'en mets même vers des pages qui contredisent ce que j'affirme.

Le moteur Google n'est un fait qu'une suite de liens ordonnés. La question à se poser est donc est-ce que les liens font fuir ou constituent-ils autant de portes ouvertes?

Je pense donc que les liens sont de nature à augmenter l'intérêt d'un propos. Ils attirent donc plus de visiteurs. Aime-t-on revenir dans une prison?

L'accusation de spam est peut-être fondée sur une idéologie d'où ma dernière question pour en savoir plus.

Que veut dire concrètement "risquez de déchanter"?

Link to post
Share on other sites
Je me demandais qui avait supprimé un de mes sujets dans action sans rien me dire. Il semble que là j'ai la réponse.

Ma question est donc l'accusation de spam ne cache-t-elle pas un esprit de censure? ( Si c'est le cas elle sera inefficace mon portail comptant de nombreux visiteurs. )

Non. Derrière un vernis politique, vous faites sans vergogne de la pub pour ce qui ressemble de près ou de loin à un montage pyramidal.

Ne vous faites pas victime. Vous connaissez les règles.

Si vous recommencez une autre fois, vous déchanterez (voir plus loin pour la signification). Sec.

Ceci dit il est vrai que j'ai une manière particulière d'écrire. Je mets beaucoup de liens. Dans les pages de mon portail je fais de même. J'en mets même vers des pages qui contredisent ce que j'affirme.

Le moteur Google n'est un fait qu'une suite de liens ordonnés. La question à se poser est donc est-ce que les liens font fuir ou constituent-ils autant de portes ouvertes?

Je pense donc que les liens sont de nature à augmenter l'intérêt d'un propos. Ils attirent donc plus de visiteurs. Aime-t-on revenir dans une prison?

L'accusation de spam est peut-être fondée sur une idéologie d'où ma dernière question pour en savoir plus.

Bullshit de bull en shit. Vous nous prenez pour des gogos.

Que veut dire concrètement "risquez de déchanter"?

Lourdage unilatéral.

Link to post
Share on other sites
il demande une augmentation quand il sait que l'entreprise gagne de l'argent grace à son travail

Pas à la SNCF en tous cas. :icon_up:

euh non…

Et pourtant, c'est ce que font des centaines de milliers de salariés chaque année. Quand les gens savent que certaines entreprises proposent de bien meilleurs salaires, ils ne perdent pas leur temps à demander une augmentation à leur employeur du moment.

Link to post
Share on other sites
Le courageux député qui dit tout haut ce que l'UMP pense tout bas :

http://www.contrepoints.org/2010/12/19/937…njustice-%C2%BB

ERRATUM : Lionnel Luca voulait parler de « hausse » des impôts et de la TVA, et non de « baisse »

Vendredi dernier, nous nous étions étonnés que pour Lionnel Luca, baisser les impôts soit une « régression » et une « injustice ». Un erratum envoyé par le député des Alpes-Maritimes ce matin-même nous informe qu’il s’agissait en fait d’une erreur de sa part : c’est bien la hausse des impôts qui est une régression et une injustice. À la bonne heure, Monsieur le Député, à la bonne heure !

http://www.lecri.fr/2010/12/17/pour-lionne…56#comment-7309

Erratum affiché par Roman Bernard sur Le Cri et sur Contrepoints.

Link to post
Share on other sites
Vous êtes ici sur une propriété privée et les tenanciers font ce que bon leur semble ou si vous préférez ce qu'ils leurs semblent bon.

Nous sommes d'accord

Serge, arrête de parler de ton site. Je dis ça pour ton bien.

Je te remercie de penser à mon bien. Tu penses peut-être que mon bien est de quand même mettre des messages parce qu'il y a une signature vers mon portail. Je ne pense pas ainsi (j'ai supprimé ma signature pour éviter la censure). Je pense apporter quelque chose. Je passe ici du temps à écrire et pour certains le temps vaut quelque chose il le rémunère même. ( Oui je sais ici on n'est pas venu me chercher pour écrire sur le liberaux.org et peut-être que pour vous mes écrits ne valent rien )

Je suis quelqu'un de persévérant et peut-être aussi quelqu'un de très têtu. C'est ma personnalité. Je mettrai bien un ou deux liens vers une page de mon site pour illustrer mon propos mais je me retiens.

Dans un forum sur le référencement où je n'étais pas d'accord avec une règle qui interdisait de mettre des liens vers son site ( Cette règle avait été modifiée en raison de ce que croyaient les personnes sur les objectifs de Google )

Je trouvais extrêmement grave pour un site sur le référencement de ne penser que par Google. Un site ayant un référencement forcé dans Google est condamné à plus ou moins long terme si son chiffre d'affaires dépend d'une audience venant en grande partie de ce moteur. Certains des participants, à commencer par le propriétaire vendait une prestation pour que les sites soit bien référencés. Pour moi c'est une arnaque que je ne pouvais pas cautionner. ( Pour Google aussi c'est une arnaque ce qui l'a conduit à déréférencer des sites comme BMW peu de temps mais pour avertissement )

J'ai édité tous mes messages que j'ai pu éditer et je les ai effacés. Exemple : http://forum.webrankinfo.com/ensemble-lutt…tes-t79928.html

Ici je ne suis pas en désaccord avec le libéralisme donc je n'effacerai pas les messages que je peux éditer. Mais si on le fait je ne considère pas que cela me porte un préjudice. Cela en porte plutôt un à liberaux.org mais ce n'est que mon avis. En libéral je respecte l'avis de tous et bien sûr c'est toujours l'avis du propriétaire qui prime.

Non. Derrière un vernis politique, vous faites sans vergogne de la pub pour ce qui ressemble de près ou de loin à un montage pyramidal.

J'explique effectivement sur mon portail qu'il s'agit de quelque chose de pyramidal tout en étant légal.

Quant au vernis politique il n'y en a même pas. Je compte transformer les promesses électorales en contrat de vente. Je suis un méchant commerçant qui veut monnayer la démocratie. En fait si je réussis c'est la fin des dictatures faites au nom d'une majorité. C'est aussi la fin des politiques. J'ai bien conscience que le monde que j'essaye de créer est "épouvantable". C'est le mot d'un candidat du PLD, alors pour les UMP dit libéraux quel mot utiliser? Et pour ceux qui ne sont même pas libéraux.

J'ai bien conscience que, si je réussis cela va poser un gros problème à certains ici. Je vais donc éviter de trop commenter (voir pas du tout durant un certain temps) pour éviter des discussions sans fin.

Et puis si je suis devenu un méchant commerçant qui veut vendre la démocratie c'est un peu la faute de certains ici. <–<

Quand je suis venu ici je ne pensais pas en libéral. http://www.liberaux.org/index.php?showtopic=43621

Link to post
Share on other sites
Tu te trompes. Tu penses la société comme étant une lutte entre des pauvres et des riches. Tu penses que les salariés sont pauvres et les patrons sont riches, donc les salariés s'opposent aux patrons. T'essaye donc de savoir de quel côté se situe tes interlocuteurs.

(…)

Pour moi une entreprise est un lieu de production. Le patron a intérêt à embaucher. Le salarié a intérêt à travailler au prix proposé par le patron, il signe donc un contrat de travail. S'il pense que son travail vaut plus, ou que les conditions de travail sont inacceptables, il est LIBRE d'aller voir ailleurs. Sa liberté se limite à celle de l'autre.

Le problème avec l'argument "soit les salariés sont contents soit ils partent", c'est que bien souvent le choix n'est pas si libre que ça.

On ne peut pas parler de choix libre (1) lorsque le pouvoir de négociation des salariés est réduit par l'existence d'un chômage de masse créé par les réglementations sur le marché du travail, (2) lorsque les possibilités d'être son propre employeur sont réduites par une fiscalité écrasante, (3) lorsque l'activité salariale est rendu précaire par les crises économiques créées par les autorités monétaires incompétentes.

Link to post
Share on other sites
On ne peut pas parler de choix libre (1) lorsque le pouvoir de négociation des salariés est réduit par l'existence d'un chômage de masse créé par les réglementations sur le marché du travail, (2) lorsque les possibilités d'être son propre employeur sont réduites par une fiscalité écrasante, (3) lorsque l'activité salariale est rendu précaire par les crises économiques créées par les autorités monétaires incompétentes.

Tu as oublié une option adoptée par plus de 2 millions de Français : se barrer à l'étranger.

Link to post
Share on other sites
Tu as oublié une option adoptée par plus de 2 millions de Français : se barrer à l'étranger.

Tu fais du Jacques Généreux là… "un individu en désaccord avec le niveau des dépenses publiques et des impôts est toujours libre de s'exiler ou de se suicider ; l'impôt est donc librement consenti par tous ceux qui choisissent de vivre dans un pays quelconque." (J. Généreux, Les vraies lois de l'économie)

Link to post
Share on other sites
Le problème avec l'argument "soit les salariés sont contents soit ils partent", c'est que bien souvent le choix n'est pas si libre que ça.

On ne peut pas parler de choix libre (1) lorsque le pouvoir de négociation des salariés est réduit par l'existence d'un chômage de masse créé par les réglementations sur le marché du travail, (2) lorsque les possibilités d'être son propre employeur sont réduites par une fiscalité écrasante, (3) lorsque l'activité salariale est rendu précaire par les crises économiques créées par les autorités monétaires incompétentes.

Nous sommes d'accord et c'est ce constat qui m'a conduit à adhérer au parti socialiste, puis au parti communiste. Cependant j'avais l'esprit libéral. Pour moi les politiques devaient représenter les idées des membres de leur parti or l'organisation en France est la suivante pour les grands partis : ils sont faits pour servir leurs chefs. (C'est vrai aussi bien à droite qu'à gauche). Je raconte d'ailleurs comment cela s'est passé sur mon portail commercial. Les liens commerciaux étant mal vus ici je n'en mets pas.

Lorsque l'on est pas content des conditions d'une entreprise on peut la quitter pour aller travailler dans une autre ou créer sa propre entreprise. En France une entreprise ne peut pas nous OBLIGER à travailler pour elle à un certain prix. C'est une liberté que nous pouvons perdre. L'Allemagne nazie avait rendu le travail OBLIGATOIRE pour certains. Pour protéger les français des allemands Vichy a institué le service du travail obligatoire (STO).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Service_du_travail_obligatoire

Ceux qui classent les libertariens à l'extrême droite devrait réfléchir à cela.

Comment changer les choses? En votant par ses pieds comme le recommandent certains ici? C'est une possibilité mais la chute du mur de Berlin a été provoquée par les allemands de l'est pas par ceux de l'ouest. (Si ceux de l'ouest avaient tenté de le détruire cela aurait été la guerre). Pour ma part j'ai ma famille en France, mes ancêtres y sont enterrés, certains se sont battus contre la tyrannie, certains en sont morts.

Ma pauvreté a été avancée comme argument pour me dire que je devais soutenir la gauche mais je suis un loup et non un chien. (Voir la fable du chien et du loup). On n'achète pas ma liberté. Je préfère avoir très peu d'argent et être libre. J'ai quitté mon emploi salarié alors que j'avais un emploi protégé en tant que représentant du personnel. J'avais fait des propositions économiques pour éviter la fermeture de l'établissement qui m'employait. Comme il s'agit d'une multinationale américaine et que mes propositions avaient été appréciées c'était financièrement stupide de partir.

Aujourd'hui je bénéficie de la CMU mais je paye aussi des cotisations sociales obligatoires et je ne suis pas malade. Donc cette protection santé obligatoire me coûte plus chère, malgré les droits ouverts, que si je la gérait moi-même. Je paye également pour la retraite mais comme la somme n'est pas assez élevée actuellement elle servira à d'autres. A moi elle n'ouvre aucun droit. Au niveau de la retraite, pour la plupart des auto-entrepreneurs il en est de même, mais ils ne s'en sont pas encore rendu compte.

En janvier 2002 j'ai préféré quitter l'entreprise qui m'employait afin de me consacrer à mon portail. Je l'ai lancé en septembre 2000. J'essais aujourd'hui de m'en servir pour faire tomber le régime français de démocratie totalitaire.

Il y a peu ma réflexion m'a fait évoluer. Cette évolution s'est faite grâce à ce forum. Aujourd'hui je suis anarcap. Mes propos sur mon portail ne seront donc plus politiques mais marchands. J'ai pour habitude de mettre des liens dans mes textes et je trouve cela nécessaire. En raison de mon évolution les règles de ce forum ne conviennent plus à mon comportement naturel. (Sans mettre de lien je passe plus de temps à écrire) Ce sera peut-être mon dernier message ici mais pas la fin de mon combat. Pour les forums c'est la même chose que pour les entreprises, lorsque les conditions ne conviennent plus on est LIBRE de les quitter.

Link to post
Share on other sites
Le problème avec l'argument "soit les salariés sont contents soit ils partent", c'est que bien souvent le choix n'est pas si libre que ça.

On ne peut pas parler de choix libre (1) lorsque le pouvoir de négociation des salariés est réduit par l'existence d'un chômage de masse créé par les réglementations sur le marché du travail, (2) lorsque les possibilités d'être son propre employeur sont réduites par une fiscalité écrasante, (3) lorsque l'activité salariale est rendu précaire par les crises économiques créées par les autorités monétaires incompétentes.

Faut arrêter les conneries. Du travail il y en a à la pelle. Il y a 400000 postes non pourvus et c'est loin d'être des postes demandant des qualifications extraordinaires. Ces postes ne sont pas pourvu parce qu'ils n'intéressent pas grand monde. Par conséquent, il y a bien eu choix, les gens sont donc bien libres.

Link to post
Share on other sites
Faut arrêter les conneries. Du travail il y en a à la pelle. Il y a 400000 postes non pourvus et c'est loin d'être des postes demandant des qualifications extraordinaires. Ces postes ne sont pas pourvu parce qu'ils n'intéressent pas grand monde. Par conséquent, il y a bien eu choix, les gens sont donc bien libres.

Les salariés ont le choix, mais pas autant que sur un marché libre. Par conséquent, leur liberté est restreinte.

Link to post
Share on other sites
Guest rogermila
Faut arrêter les conneries. Du travail il y en a à la pelle. Il y a 400000 postes non pourvus et c'est loin d'être des postes demandant des qualifications extraordinaires. Ces postes ne sont pas pourvu parce qu'ils n'intéressent pas grand monde. Par conséquent, il y a bien eu choix, les gens sont donc bien libres.

Il faudrait modifier la façon de présenter les statistiques mensuelles.

Car présentées de la sorte par Pôle emploi et la Dares, sans faire état des emplois disponibles non pourvus, voire comme le dit Rocou refusés, c'est présenter les choses d'une façon partiellement tronquée.

Je crois que cette attitude qui consiste à dissimuler une part de vérité pour ne pas stigmatiser le comportement de certains chomeurs*, est aussi RESPONSABLE de l'accroissement du chomage, au même titre que la conjoncture économique.

Que pensez vous de la classification des chomeurs en A, B et C ?

* l'exemple caricatural du diplomé en grec ancien ou en histoire de la civilisation mésopotamienne et qui s'insurge de ne pas trouver de travail en conformité avec ses compétences.

Mauvaise nouvelle pour le réveillon de Noël. Après l'embellie du mois d'octobre, le marché de l'emploi enregistre une nouvelle dégradation en novembre. Selon les derniers chiffres parus ce vendredi 23/12 , la Dares et Pôle emploi comptabilisent sur cette période plus de 4 millions de personnes à la recherche d'un emploi.

Et cette hausse s'observe aussi bien parmi les demandeurs d'emploi de catégorie A (sans emploi), qu'au sein des catégories B, C.

http://www.lefigaro.fr/emploi/2010/12/24/0…e-a-nouveau.php

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...