Jump to content

Flims du moment


Recommended Posts

Pareil.C'est à mon sens la petite sucrerie à aller voir en cette fin d'année. Cependant je vais faire mon difficile et relever quand même que la fin est un chouilla bâclée. M'enfin voilà, très bon moment de détente

Link to comment
  • 2 weeks later...
Skyline

c'est franchement mauvais (film et acteurs), aucun scénario, le vide absolut.

les 30 dernières minutes d'action donnent 1 plutôt que 0/5.

Surement dans le top 3 des pires films depuis le troisième millénaire.

Link to comment

Vu Inglorious Basterd. Daube dégueulasse.

Mauvais : dialogues pompeux interminables, clichés éculés, décors en carton-pâte (avec un nombre de plans très faibles).

Malsain : en gros on inverse les Nazis et les Juifs et tout d'un coup la violence est censée devenir sympa.

Link to comment
Movie of the Year: “Inglourious Basterds”

By Debbie Schlussel

debbieschlusselfoxsmaller.jpg

I wish my brave, tough Holocaust survivor grandfather, Isaac, was alive to see “Inglourious Basterds.”

He would love it even more than I did. So would my dad. And they would be cheering and laughing along with me.

Because the movie debuts at Midnight screenings tonight, I am posting this review early, and you’ll note that I was entirely wrong in my expectations for this movie when I first wrote about it, back in February. The movie is riveting. It’s fun and serious at the same time. And it’s thrilling.

It’s not usual that I praise a Quentin Tarantino film or a flick starring Brad Pitt. I’m not a big fan of either. But “Inglourious Basterds” is either the exception to the rule or a new beginning (probably the former, at least in the case of Pitt, who is very good here). After two-and-a-half hours of this fantastic movie, I didn’t want it to end. I wanted more. So well done, so interesting, exciting, and suspenseful, it flew by. Like “The Departed (read my review),” it’s a well-wrapped treasure, with new delights at each uncovered layer. And a few puzzles, some of which aren’t answered but are designed to make you think.

I LOVED, LOVED, LOVED this movie.

It’s that well done. My only regrets are 1) that it’s not a true story; and 2) that no-one in Hollywood has the guts to do an “Inglorious Basterds” with Americans fighting our current enemy: Muslim invaders who’ve also replaced their friends, the Nazis, as the thugs upon Europe. If only Abu Steven Spielberg had had the guts to do “Munich” (read my review) like this.

“Basterds” is the story of an American commanding officer, Lt. Aldo Raine (Pitt), from the south and his brigade of Jewish American soldiers sent to France to kill Nazis . . . and, yes, scalp them. (Several of the actors who play them are Jewish in real life.) But it’s also the story of Shoshanna Dreyfus, a French Jewish blonde who plots revenge on the Nazis who murdered her family of dairy farmers as they hid. French actress, Melanie Laurent, who plays her is the real star of this movie, as is the frighteningly creepy Austrian actor, Christoph Waltz, as Nazi Col. Hans Landa. (Diane Kruger is not bad as a German movie star and double agent.)

Those two stories intertwine to an exciting and fitting conclusion that is almost as satisfying as the famous “Raiders of the Lost Ark” scene, in which Nazis melt after countenancing the spirit of G-d emerging from the Ark of the Covenant. And it’s very similar.

Yes, this movie is somewhat bloody and graphic (a couple of Nazi scalpings are shown as is a scene of “The Bear Jew” (Eli Roth) wailing on a Nazi’s head with a baseball bat–though that’s only briefly shown). But the violence is for a reason: it’s good against evil. And it’s thoroughly satisfying. I wish they showed even more. I don’t apologize for cheering on the killing of Nazis. They were inhuman. And the treatment they got in this movie is the same way we should treat all of our enemies, but simply don’t have the guts to do so. It’s fun to see the SS and Gestapo members get well-merited permanent reminders of their days wearing the swastika.

Yes, parts of the movie are implausible and the Hitler actor, Martin Wuttke, doesn’t look as much like Hitler as in more dramatic films. But this is a Quentin Tarantino film. It’s gotta be somewhat comedic and funny (though the presence of Mike Myers as a British officer was a little much for me), and this had plenty of those moments (watch for Col. Landa’s pipe).

But it also had many moments of nail-biting suspense. Will the Americans be found out by the Nazis? Does Col. Landa recognize the Jew who escaped him years earlier?

It’s all done masterfully and has you rapt at attention. Every scene was so well done, so interesting and exciting.

And even though the story isn’t true, some of it is based on truth, and I recommend you see the fabulous documentary, “The Ritchie Boys (will try to post a review of that on this site, soon),” to learn more about real-life Jewish-American immigrants from Europe who returned as undercover U.S. Army sabotage and intelligence specialists. ( One of them, Guy Stern, is a friend of my family, and one of the producers is my lifelong friend, David Karp.)

I don’t want to say much more about “Inglourious Basterds,” because to do so would give away the movie. But if you are an American who is proud of your country, or a WWII buff, or a Jew or other hater of Nazis who wants to see revenge wrapped in a very well-told story, this is your movie.

It was like reading a great novel on the beach in summer. The clothes, the sets, the lines, the characters–every attention to detail is so well captured in this attempt at encapsulating German film at the time and many World War II movies that have been done since.

Go see this movie (but don’t take your kids–it’s rated “R” for a reason). And tell every one else to see it, too.

For me, “Inglourious Basterds” is the movie of the year. I doubt anything I see between now and New Years Day will top it.

Vengeance is under-rated. As this movie shows in spades, it’s a thrill.

FOUR REAGANS

reagancowboy.jpgreagancowboy.jpgreagancowboy.jpgreagancowboy.jpg

http://www.debbieschlussel.com/7280/movie-…rious-basterds/

Link to comment
Skyline

Clairement un film à éviter : une mauvaise resucée de la guerre des mondes avec des acteurs bien nases, un scénario indigent, et une fin qui donne juste envie de s'écrier : "remboursez !". Le seul truc bien du film c'est l'affiche d'un film d'aliens qu'on distingue en arrière plan lors d'un traveling.

Cette semaine je suis aussi allé voir "Monsters", qui est bien nase, un peu dans le même genre d'ailleurs que "Skyline" : acteurs nases, avec un scenario qui retombe bien vite dans le road-movie insipide. A la fin on voit deux poulpes copuler, et comme le dit si bien l'acteur principal : "So that's it ?".

Enfin j'ai vu "Megamind", et ça c'était pas mal du tout, pas hilarant de bout en bout mais bien amusant, et un peu émouvant. Il y a quelques clins d'œil bien vus, ainsi que des petits détails sympathiques. Par contre, certaines scènes de destruction traînent un peu en longueur, c'est dommage. Voilà, "Megamind" ne casse pas trois pattes à un canard, il lui manque un petit je ne sais quoi, mais j'ai passé un bon moment.

Link to comment
Vu Inglorious Basterd. Daube dégueulasse.

Mauvais : dialogues pompeux interminables, clichés éculés, décors en carton-pâte (avec un nombre de plans très faibles).

Malsain : en gros on inverse les Nazis et les Juifs et tout d'un coup la violence est censée devenir sympa.

Mais attend, il a pompé rendu hommage à toute une chiée de classiques, ça ne suffit pas pour faire un bon film ?

Link to comment
Il y a d'ailleurs une étrange ressemblance avec Ça surfe sur le même filon lucratif (pixelart + chiptunes) que No More Heroes.

Corrigé.

Scorr Pilgrim c'est effectivement une petite pepite originale qui vaut le coup d'être vu.

Pour ma part, j'ai été déçu : dans la BA, on avait droit à un petit chiptune tip top punchy qui collait bien au côté "ouais trop top, on est des jeunes adultes, on a joué à des jeux vidéos quand on était gamins, venez voir le film y a plein de blagues que vos parents ne vont pas comprendre" (après vérification, il s'agit de Invaders Must Die de Prodigy).

Et en fait pas du tout, toute la musique c'est du rockounet de garage mou du genou ; ce qui donne un aspect des plus ridicules dans les passages où ils sont sensés bluffer leurs adversaires en balançant du méga-gros, avec effets de vent dans les cheveux et paillettes emportées par la bourrasque, et que ce qui passe en fond sonore est une sorte de rock indie anémique.

En fait ça s'applique à tout le film. La bande-annonce laisse penser qu'on va se mater un bon petit film bien nerveux et délire genre Volcano High, alors qu'en fait c'est meeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeew.

En vérité il s'agit d'un film pour les hipsters qui font du second degré sur le fait qu'ils font du second degré en se moquant d'eux-mêmes pour faire du second degré.

En plus les effets de caméras "imitation BD" (y en a encore qui trouvent ça original ?) sont à gerber.

Et, même en 2010, il faut croire que faire des scènes convaincantes de baston avec des doublures pour remplacer les acteurs n'est toujours pas possible. On a droit à des transitions dé-gueu-lasses en morphing entre acteur et cascadeur.

tl;dr : oubliez Scott Pilgrim, rematez-vous plutôt Volcano High.

Link to comment
En vérité il s'agit d'un film pour les hipsters qui font du second degré sur le fait qu'ils font du second degré en se moquant d'eux-mêmes pour faire du second degré.

Argh, dommage… Je m'y attendais mais les bons commentaires me laissaient un peu d'espoir. Je vais donc attendre de tomber dessus par hasard.

Link to comment
Argh, dommage… Je m'y attendais mais les bons commentaires me laissaient un peu d'espoir. Je vais donc attendre de tomber dessus par hasard.

Après en avoir parlé avec un ami ayant lu la BD, tout ça est de la faute de la bande-annonce qui donne une idée complètement fausse du film.

Je rajouterais pour ma part les "journalistes" "geek" (i.e. mongoliens) à la Davy Mourier incapables de décrire un film autrement qu'avec des "super" "trop bien" "trop génial" ou "awesome" pour les plus lobotomisés.

Link to comment

L'avis de ma journaliste favorite :

“Scott Pilgrim vs. the World“: More like me versus my urge to walk the heck out. Guess which one won? Well, after forcing myself to sit through 1.5 hours of this, my feet did the talkin’.

Michael Cera stars in one of the most pretentious, stupid, too cute movies I’ve seen in recent memory. He plays a band member who falls for a girl but first must fight off each of her seven “evil exes” with magical powers before he can win her as his. And I’m making this sound far more exciting and interesting than it is. It’s supposed to be a “fantasy comedy.” But it’s neither fantastic, nor humorous in the least.

Instead, it’s boring, appears to be written by a two-year-old, and I just couldn’t take it. The teens and 20-somethings who watched it in the audience at the late-night show I attended laughed non-stop at what was not funny and just plainly stupid. I felt like I was in the audience of “The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy.”

This is a national IQ test for teens and 20-somethings. If you like it, you fail. And sadly, far too many of them will. I predict it will be a hit. Because our next generation of American adults are mostly slackers and selfish morons. Hate to be a pessimist, but this garbage and the hype over it (the movie name is atop Twitter as I write this and has been for weeks) confirms my diagnosis.

THREE MARXES

karlmarxmovies.jpgkarlmarxmovies.jpgkarlmarxmovies.jpg

http://www.debbieschlussel.com/25844/

Link to comment

Ai finalement vu Inception, et j'ai été un peu déçu.

Pour commencer, le Rêve a-t-il déjà été traité de façon aussi froide ?

Ensuite, ai quand même bien ri devant les ficelles de Nolan. Le coup des "projections", c'est priceless. Alors on aurait dit qu'il y aurait des gens pas contents qui s'attaqueraient au rêveur on sait pas pourquoi. Ca mettra un peu de confrontations. D'ailleurs, tout le pseudo suspens du film repose sur l'agressivité de ces fameuses projections, qui ressemblent aux sbires sans visages comme il en meure par centaines dans les films débiles.

Le truc le plus intéressant, ce fut finalement Cotillard, l'idée du cauchemar récurrent, la couille dans la matrice, ça marche toujours bien. Dommage que le personnage reste trop peu longtemps mystérieux.

Nolan a fait le choix d'un film d'action spectaculaire quand il aurait pu se contenter de bien moins avec la même idée, ce qui aurait été bien mieux.

Link to comment

Bon, bah tout le monde a encore l'air d'adorer le nouveau Coen Bros.

http://www.rottentomatoes.com/m/true-grit-2010/

Moi je ne trouve pas qu'ils sont toujours au niveau de Millers Crossing, Fargo ou Raising Arizona, mais c'est peut-être aussi que j'en ai tant vu, comment pourraient-ils encore me surprendre ?

Le problème est surtout qu'il y a si peu de films qui valent un peu quelque chose. Ça, ce n'est pas de leur faute.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By RaHaN
      Avis aux cinéphiles, je comptais revisiter ma vidéothèque, et également de combler certains manques. Pour se faire, j'ai choisi de débuter à partir des années 40. J'ai fait une petite liste (12films) de Must see.
       
      Selon vous, est-ce qu'il y en aurait d'autres à rajouter ?
       
      Si je veux avancer dans le temps, je m'oblige à ne pas en mettre trop, d'autant que dans les décennies qui suivront, je serai tôt ou tard obligé d'en mettre davantage pour éviter de partir en liborg debate sur la nécessité ou non de mettre tel ou tel film .
      Aussi, parce que je connais certains d'entre vous, si c'est pour me sortir le master-pièce obscur de 3h57 du réalisateur boldave Mevatlavé Kraspeck, parce que tourné juste avant sa mort, hum, juste Non... ^^ 
    • By poney
      Jamais compris ce délire blue red pill.
      Jamais aimé Matrix non plus ceci dit.
    • By Adrian
      Les 3 premiers Die hard en VF sont de très bons films de divertissement de la fin des année 80, 90.
    • By Vilfredo
      @Rincevent et @Prouic aiment bien Retour vers le futur 3. Ce qui veut dire qu'ils le préfèrent à Retour vers le futur 2. Nous allons donc régler ça par un bras de fer un sondage because democratic traditions are the least evil ones of which we know et que les sondages permit the change of retour vers le futur préféré without bloodshed, comme l'a si sagement dit Popper.
×
×
  • Create New...