Jump to content
Mobius

Je raconte my life II - Le retour

Recommended Posts

Qui passe le BAC ? :icon_up: .

Pourquoi tu mets des majuscules à bac ? Stressé ? :doigt:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Qui passe le BAC ? :doigt: .

Moi, et j'ai rien révisé du tout. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi, et j'ai rien révisé du tout. :icon_up:

Très mauvaise habitude pour le supérieur. J'en ai fais la dure expérience cette année.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Au moment précis où j'ai jeté un oeil au compteur de ma connexion Internet, il affichait 3:33:33. Dingue, non?

C'est un coup de la NSA.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Des sionistes.

La NSA et les sionistes, c'est kif-kif.

30h de plus et je faisais naître l'antechrist sur ma connexion ADSL.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La NSA et les sionistes, c'est kif-kif.

Ce Lucilio, il faut vraiment TOUT lui expliquer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grève des transports en commun de Lyon demain et jusqu'au 30. Pile pour les épreuves du bac. Les syndicats défendent le droit à l'éducation hein :icon_up: .

Share this post


Link to post
Share on other sites

en sortant du boulot j'ai subi un contrôle d'identité par la Police. ils m'ont fouillé mais c'est bon ils m'ont pas volé mon portable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Grève des transports en commun de Lyon demain et jusqu'au 30. Pile pour les épreuves du bac. Les syndicats défendent le droit à l'éducation hein :icon_up: .

Les délices de la solidarité plutôt. Avec les élèves et leurs familles bien sûr. Pis avec les gens qui vont galérer pour aller au boulot et qui vont se retrouver face à un manque à gagner pour boucler leur mois. Les grévistes oeuvrent pour l'avenir de nos enfants, les valeurs de gnagnagna, la sauvegarde de patati et le respect de blablabla. Sisi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai déjà fait un stage comme ça. Un mois. A 60 km de chez moi, la SNCF qui fait grêve, paie ton essence tout les 3 jours…sans être payé, ça va de soi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La colloc' à quatre, c'est génial. Quand il s'agit de trouver un système équitable pour la bouffe/la vaiselle/le ménage, il y a tout de suite deux catégories bien distinctes qui apparaissent : les freeriders et les totalitaires. C'est dingue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La seule solution : le tupperware et le marker indélébile. Le premier pour stocker TA bouffe, TES affaires, etc… Le second pour marquer dessus que c'est à toi, ou pour dessiner pendant qu'ils dorment des moustaches hitlériennes aux crétins qui viennent piocher dans le premier sans ton accord.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La seule solution : le tupperware et le marker indélébile. Le premier pour stocker TA bouffe, TES affaires, etc… Le second pour marquer dessus que c'est à toi, ou pour dessiner pendant qu'ils dorment des moustaches hitlériennes aux crétins qui viennent piocher dans le premier sans ton accord.

Chuis assez d'accord d'après mes quelques expériences, chacun sa bouffe (et son placard, et son étage dans le frigo/congélo), sinon ça donne : chacun se sert dans les provisions indistinctes jusqu'à ce que tu ne trouves que des croûtons rassis avec un kawa périmé pour ton pti déj.

Si ça tourne rond, chacun renouvelle au coup par coup et sans se formaliser les conneries collectives genre PQ, produit vaisselle, éponges ou sacs d'aspi. Si ça marche pas ou si y'a des récalcitrants : pot commun, chacun fout telle somme par semaine, RV tel jour telle heure au supermarché pour ces fournitures (penser à brandir de terribles châtiments pour les sécheurs de corvée).

En matière de ménage, perso je tends à trouver qu'en plus de la propreté individuelle au coup par coup, une aide hebdomadaire (payée), c'est vite nécessaire dans les parties communes. A moins de vivre entre hyper-motivés et hyper-tolérants, y'a toujours un moment où ça coince sur ce plan-là. Ou alors c'est le gars qui est de corvée qui paie qqun pour le faire à sa place, pq pas, ça le regarde. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me rend subitement compte qu'en quittant ce forum quelques jours, je perd du même coup des milliers de fils à suivre… Vous pourriez ralentir un peu tout de même argh…

Cela dit, je ne sais pas si vous avez aperçu la couverture d'un des derniers "Courrier internationale" intitulée: Aimez vous travailler?

Répondant "oui" naturellement en la lisant, j'ai subi les stupides reflexions de ma soeur : " C'est parce que tu n'as jamais vraiment travaillé dans ta vie…" ce à quoi j'ai rétorqué qu'étant fonctionnaire du trésor public, je ne suis pas sure qu'elle, elle travaillerait de toute sa vie.

Je crois m'être bien faché avec elle sur le coup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ta soeur à raison, Citronne : on ne peux pas aimer travailler. Si tu aimes ce que tu fais, c'est plus du travail.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes mais c'est de la rhétorique. Et à la limite, c'est pire si la soeur de Citronne aime travailler. Ca veut dire qu'elle aime ponctionner. Et dans ce cas, elle a des risques de se retrouver du mauvais côté du fusil lors de la Grrrande Rrrévolution Libérrrale.

Etant une femme, il lui restera toujours la possibilité de compenser physiquement :icon_up: .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sujet du bac de philo assez classique :

http://www.france-info.com/spip.php?articl…p;sous_theme=43

Mmm l'épreuve du commentaire de texte porte sur un extrait de "l'Essai sur l'entendement humain" de Locke, l'existence des principes moraux universels : la justice et le respect de la Loi naturelle.

« Quant à savoir s'il existe le moindre principe moral qui fasse l'accord de tous, j'en appelle à toute personne un tant soit peu versée dans l'histoire de l'humanité, qui ait jeté un regard plus loin que le bout de son nez. Où trouve-t-on cette vérité pratique(1) universellement acceptée sans doute ni problème aucuns, comme devrait l'être une vérité innée ? La justice et le respect des contrats semblent faire l'accord du plus grand nombre ; c'est un principe qui, pense-t-on, pénètre jusque dans les repaires de brigands, et dans les bandes des plus grands malfaiteurs ; et ceux qui sont allés le plus loin dans l'abandon de leur humanité respectent la fidélité et la justice entre eux. Je reconnais que les hors-la-loi eux-mêmes les respectent entre eux ; mais ces règles ne sont pas respectées comme des Lois de Nature innées : elles sont appliquées comme des règles utiles dans leur communauté ; et on ne peut concevoir que celui qui agit correctement avec ses complices mais pille et assassine en même temps le premier honnête homme venu, embrasse la justice comme un principe pratique. La Justice et la Vérité sont les liens élémentaires de toute société : même les hors-la-loi et les voleurs, qui ont par ailleurs rompu avec le monde, doivent donc garder entre eux la fidélité et les règles de l'équité, sans quoi ils ne pourraient rester ensemble. Mais qui soutiendrait que ceux qui vivent de fraude et de rapine ont des principes innés de vérité et de justice, qu'ils acceptent et reconnaissent?»

Essai sur l'entendement humain, John Locke

Intéressant. C'est mieux qu'un énième sujet sur la justice sociale.

Et les dissertes :

Sujet 1 :

Que gagne-t-on à échanger ?

Sujet 2 :

Le développement technique transforme-t-il les hommes ?

A croire que les libéraux ont fait du lobbying cet année.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis en train de tester la version 3 de l'OS de l'iPhone. C'est vraiment très bon, notamment le copier/coller qui est un modèle de simplicité/efficacité. Je suis moins convaincu par l'affichage horizontale du clavier virtuel qui ralentit la frappe (déplacement plus important de la main et des doigts)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ta soeur à raison, Citronne : on ne peux pas aimer travailler. Si tu aimes ce que tu fais, c'est plus du travail.

J'ai repéré une petite faute dans cette phrase… :icon_up::doigt::mrgreen:

S'il est vrai qu'elle a raison sur le fond, je sais très bien qu'elle le disait uniquement dans le sens où "de toutes façons, travailler, c'est vraiment nul…" Elle n'a pas fini fonctionnaire par hasard non plus.

Certes mais c'est de la rhétorique. Et à la limite, c'est pire si la soeur de Citronne aime travailler. Ca veut dire qu'elle aime ponctionner. Et dans ce cas, elle a des risques de se retrouver du mauvais côté du fusil lors de la Grrrande Rrrévolution Libérrrale.

Etant une femme, il lui restera toujours la possibilité de compenser physiquement :mrgreen: .

D'ailleurs je crois que ça la met un peu sur les nerfs les blagues que je fais sur les fonctionnaires et sur le fait qu'elle travaille aux impôts… L'humour se perd dans ce genre de job.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ta soeur à raison, Citronne : on ne peux pas aimer travailler. Si tu aimes ce que tu fais, c'est plus du travail.

Si. C'est un travail qui te plaît.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si. C'est un travail qui te plaît.

Le mot travail vient du latin tripalium, qui était un instrument de torture. C'est dire !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le mot travail vient du latin tripalium, qui était un instrument de torture. C'est dire !

Et si l'on aime la torture et avoir mal… Ca donne quoi? :icon_up:

Ps: et ce n'est pas tellement nouveau que les romains étaient de grosses feignasses donc ce n'est pas une référence réelle en soi.

Je veux dire, si l'on avait choisi un mot qui signifie "bonheur intégral" pour désigner la fonction "travail", ça n'aurait pas changé grand chose à l'optique d'aimer ou pas travailler je pense.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et si l'on aime la torture et avoir mal… Ca donne quoi? :doigt:

Voilà qui tombe bien, j'aime donner des coups de fouet. Il doit me rester en stock une ou deux combinaisons en latex, des bottes à talon et des menottes, si ça te dit qu'on s'entraîne ensemble.

:mrgreen:

Ps: et ce n'est pas tellement nouveau que les romains étaient de grosses feignasses donc ce n'est pas une référence réelle en soi.

Je veux dire, si l'on avait choisi un mot qui signifie "bonheur intégral" pour désigner la fonction "travail", ça n'aurait pas changé grand chose à l'optique d'aimer ou pas travailler je pense.

Sujet classique du bac philo : est-ce que le travail rend libre?

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le mot travail vient du latin tripalium, qui était un instrument de torture. C'est dire !

Je sais. (Et sans me vanter, je savais que tu allais me répondre ça.)

Mais l'étymologie n'est pas le sens des mots.

Par exemple (je prends un exemple adapté à mon interlocuteur, une étymologie éthylique) : punch vient du hindi panch qui veut dire cinq, et pourtant le punch est composé de trois ingrédients seulement (sucre, citron vert et rhum), voire de quatre (les mêmes avec de la cannelle moulue à Antigua-et-Barbuda notamment). Mais cinq, non.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je sais. (Et sans me vanter, je savais que tu allais me répondre ça.)

Mais l'étymologie n'est pas le sens des mots.

Par exemple (je prends un exemple adapté à mon interlocuteur, une étymologie éthylique) : punch vient du hindi panch qui veut dire cinq, et pourtant le punch est composé de trois ingrédients seulement (sucre, citron vert et rhum), voire de quatre (les mêmes avec de la cannelle moulue à Antigua-et-Barbuda notamment). Mais cinq, non.

Je ne sais pas si tu te rends compte du mouvement tectonique majeur que tu risques de déclencher en parlant cocktails.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais cinq, non.

Si. Mais si je te dévoile l'ingrédient secret, je devrais te tuer après.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...