Jump to content
Mobius

Je raconte my life II - Le retour

Recommended Posts

Rammstein lol

duuu

du hast

duu

du hastttT

We're all living in Amerrrricaaa, Amerricaaaa ist wunderbar !!!

We're all living in Amerrrrica, Amerricaaaa, Amerrricaaa!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une demie douzaine de trolls plus tard, ils continuent de polluer ce fil pourri avec des discussions sérieuses. Mais que fait la modération?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, j'ai bien conscience du problème. Mais il existe des moyens de contraception sûrs à 100%, oui je dis bien 100%.

Non. Ou alors tu parles de moyens irréversibles…

Et tu oublies la transmission des maladies, qui est aussi un problème.

De tels couples existent, on n'en doute pas. Mais il y en a forcément un des deux qui souffre de la situation.

Bon, sinon, pour rester dans le "je raconte my life", j'ai un rhume du tonnerre !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais si on réfléchit bien : défendre le libéralisme, n'est-ce pas encore un plus sûr moyen de se trouver marginaliser dans la société actuelle ?

Le multi combo tatouage à la Mike Tyson / zoopholie / déguisement à la con est à mon avis nettement meilleur en termes de marginalisation :

mike-tyson-pigeon.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors autant dire que la social-démocratie est très bien. La preuve, des tas de "gens relativement intelligents, adultes" pensent que ce qui est bon pour toi (le libéralisme) n'est pas bon pour eux.

Mais je n'ai certainement pas pour objectif de convertir l'humanité au libéralisme, l'existance de milliers de sociales-démocraties consenties ne me poserai pas le moindre probleme et je ne vois pas pourquoi j'irai les faire chier.

Je voudrais encore rajouter un truc : certains, comme neuneu2k, estime qu'en défendant des modes de vie alternatif, je me marginalise, et que de ce fait, je me trouve exclus de certains corps intermédiaires sur lesquels je pourrais compter en cas de difficulté.

Non, ce n'est pas ma position, j'estime que dans une societé saine, défendre des modes de vie alternatif serait une cause de marginalisation, et que sans l'intégration forcée imposée par les grandes entitées étatiques et supra-étatiques cette marginalisation aurai des conséquences, et je déplore que nous ne soyons pas dans une societé saine de ce point de vue, nuence.

Et oui, dans une societé communiste consentie (et oui, il y en a quelques unes par-ci par-la), ou tout le monde il est satisfait du systeme et de ses conséquences, l'option la plus sage pour un libéral n'est pas de faire chier ses voisins qui ne lui ont rien demandé, mais de fermer sa gueule ou de chercher ailleurs une societé qui lui conviens plus.

Je ne vais pas emmerder les monasteres parce qu'ils n'ont pas de commerce interne, je n'emmerde pas les communautés anarchistes, je n'emmerde pas les kibboutz, j'emmerde la sociale-démocratie parce qu'elle a des visées universelles qu'elle impose par la force, sur son territoire d'une taille aberrante, et a l'international par le 'nation building'.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et tu oublies la transmission des maladies, qui est aussi un problème.

Bon, sinon, pour rester dans le "je raconte my life", j'ai un rhume du tonnerre !

comme quoi les maladies … :dentier:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non. Ou alors tu parles de moyens irréversibles…

Et tu oublies la transmission des maladies, qui est aussi un problème.

Toute activité sexuelle n'impliquant tout bonnement pas l'intromission d'un pénis dans un vagin est nécessairement sûre à 100% en matière contraceptive.

Si aucun fluide corporel n'est mêlé, on a aussi une parfaite protection contre les maladies (et la transmission des maladies, du reste, ce n'est pas une objection vu qu'on peut contracter des maladies pour des tas de raisons qui n'ont rien de sexuel… donc à moins que l'idée ça soit que la seule chose qui est morale c'est de vivre dans une bulle…).

Et pour pousser le bouchon : une relation purement romantique, genre se balader main dans la main au clair de lune, c'est déjà condamné par la morale commune lorsque cela se passe de manière extra-conjugale. Pourtant, là, tu admettras que non seulement le risque de fécondation / maladie est égal à zéro ; mais qu'en plus, le jugement négatif est purement culturel (la preuve, c'est que personne ne s'offusque quand ça se passe au cinéma entre deux acteurs mariés chacun de leur côté).

De tels couples existent, on n'en doute pas. Mais il y en a forcément un des deux qui souffre de la situation.

Non. Pourquoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu te voiles la face. Se balader main dans la main au clair de lune, ça finit généralement au lit.

Et quand tu es excité, tu t'en tiens pas à des caresses sans tremper ton biscuit. Si tu dis le contraire, je te croirai pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu te voiles la face. Se balader main dans la main au clair de lune, ça finit généralement au lit.

Et quand tu es excité, tu t'en tiens pas à des caresses sans tremper ton biscuit. Si tu dis le contraire, je te croirai pas.

C'est juste une question de contrôle et de maîtrise de soi. Perso je ne laisse pas ma queue prendre les décisions à ma place, même en état d'ivresse avancé.

Pour la discussion en cours, il ne faut pas être manichéen, il y a une attitude de modération entre l'hédonisme émancipateur et le puritanisme ascétique. Ces deux attitudes ont en commun d'être des routes vers la servitude, la biopolitique actuelle utilise tantôt l'un ou l'autre de ces leviers pour favoriser l'envie de pénal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eh bien il me semblait même avoir répondu. Ce n'est pas à toi que j'ai défini l'amour comme n'étant rien de plus qu'une sorte d'amitié exacerbée et concernant la personne dans son intégralité ?

Et ce n'est pas à toi que j'ai dit que l'amitié aboutissait rarement à un rejeton, même si les Grecs antique ont beaucoup essayé ?

Bien, alors si c'est si enrichissant, pourquoi toutes les personnes qui en sont convaincues ne deviennent-elles pas ermites ?…

Celles qui sont convaincues que leur mode de vie vaut moins que l'érémitisme deviennent ermites. L'action révèle la préférence.

Est-ce que j'ai, ne serait-ce qu'une fois, parlé de tremper ma queue quand je le peux (ou autre exp<b></b>ression synonyme) ?

J'ai pourtant l'impression que c'est ce pour quoi tu plaides depuis l'autre jour. Ou alors on se comprend mal. Mais quand tu demandes le droit de connaître amoureusement toute jeune femme qui te semble intéressante, ça y ressemble furieusement, tu sais.

Factice dans le sens que ce n'est pas une sensation qui nous renseigne sur un être extérieur. C'est une sorte d'illusion ou d'hallucination, si tu préfères. Et puis tu omets un autre fait que j'ai évoqué : l'héroïne est dangereuse pour la santé.

In fine, ce sont les mêmes neurotransmetteurs réels qui bougent dans tes neurones réels. Quant au danger pour la santé, ça dépend surtout de la pureté et de la dose. Mais si l'héroïne n'était pas dangereuse pour la santé, pourquoi n'essaierais-tu pas ? Selon ta logique, on devrait essayer, puisque ça rend des gens heureux malgré les préjugés bourgeois.

Je ne comprends pas. Non, vraiment, je ne comprends pas. Nous sommes d'accord que les enfants n'ont pas à assister aux ébats des adultes, OK ? En ce cas, qu'est-ce qui différenciera, à leurs yeux, ces amants de simples bons amis ?

Les enfants sont tout sauf naïfs. Beaucoup d'entre eux devinent beaucoup de choses sur le monde des adultes, par le non-verbal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une demie douzaine de trolls plus tard, ils continuent de polluer ce fil pourri avec des discussions sérieuses. Mais que fait la modération?

C'est exactement ce que je me suis dit : "wow, il insiste" :dentier:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...