Aller au contenu

Messages recommandés

Ramadan a déjà menti à plusieurs reprises et a plusieurs fois changé de position.

Je rappelle qu'au départ il niait toutes relations sexuelles.

Puis quand ils ne pouvait plus nier (ne pouvant expliquer comment une plaignante connaissait son anatomie) sa défense fut:

'"C'est moi qui en tant que personnalité médiatique suis poursuivi par des hordes en folie qui en veulent qu'à mon corps".

 

Donc bon.

 

J'attends de voir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 18/07/2018 à 12:43, Alchimi a dit :

Oh ouiii encore une vidéo avec une musique dramatique et inquiétante en sourdine et une voix off anonyme commentant des images cherry pickées avec de la bonne grosse attaque personnelle borderline carrément insultante... Ça sent bon le truc de qualitay :chichon:

 

Je n'ai pas regardé la vidéo, mais la fille à droite sur la vignette de présentation est un personnage néo-nazi de Orange is the new black. Ça me suffit à situer le niveau de sérieux.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En parlant de viol j'essaye de comprendre cette affaire:

 

http://www.lepoint.fr/monde/viol-en-italie-la-decision-de-justice-qui-scandalise-les-italiennes-17-07-2018-2237072_24.php

 

Si je résume.

 

-2  hommes ont une relation sexuelle avec une femme bourrée.

 

Celle-ci porte plainte pour viol.

 

 

Phase 1:

Rien ne prouve le viol, donc acquittement.   

 

Jusque là pas de problème, doute va à l'accusé.

 

Phase 2:

Appel

La victime réussit à prouver le viol.

La justice les condamne en disant qu'en plus comme la victime était saoule c'est une circonstance aggravante.   

 

Toujours pas vraiment de problèmes. Un crime sur personne vulnérable, cela me choque pas qu'il soit plus sévèrement puni (enfin on parle de 3ans de prison...).

 

 

 

Phase 3:

La cassation casse le 2ème jugement.

La fille étant vulnérable de son fait, il n'y a pas de raison que cela pose problème et donc pas de circonstances aggravantes.

 

Les circonstances aggravantes dut au fait que le fait que la victime était vulnérable d'une action résultant de son action, je me demande comment défendre ça dans tous les autres crimes ou délits sur personne vulnérable.

Si je suis paraplégique car j'ai raté mon suicide, suis pas une personne vulnérable pénalement parlant alors que je le suis si je suis paraplégique car une voiture m'est rentré dedans?

 

Suis pas convaincu.

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mmmmhhh... J'aime pas lire des arrêts de justice passés par la moulinette des journalistes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
23 minutes ago, Bézoukhov said:

Mmmmhhh... J'aime pas lire des arrêts de justice passés par la moulinette des journalistes...

Il serait intéressant de lire en VO, mais j'avoue que j'ai du mal avec l'italien.

 

Tu as la version, journal anglais:

https://www.theguardian.com/world/2018/jul/17/italian-court-retrial-two-men-who-raped-woman

 

Maintenant, si vous trouvez mieux, suis preneur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×