Jump to content

Recommended Posts

La prestation compensatoire contractuelle ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est tout comme, quand tu te maries tu sais qu'en cas de divorce, dans certaines conditions, tu dois casquer, c'est dans le package.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas qui a rajouté ça dans le package mais y en a beaucoup qui ont été surpris. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour beaucoup de gens ça a dû être ajouté en cours de route. Et même, l'État )ou les juges) prend le mariage en otage en rajoutant ce genre de clauses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca n'a été ajouté "en cours de route" que pour des gens pour qui le divorce n'était pas prévu du tout dans l'alliance initiale, dans les deux cas, si ils divorcent volontairement, bien fait pour eux.

Le probleme de fond, c'est que la disparition de fait du divorce pour faute crée une situation ou une des deux parties peut etre doublement victime, se voir imposer un divorce sans en etre responsable ET payer comme si il en était responsable, c'est la qu'est l'immoralité totale du divorce moderne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on considère que l'embryon n'est pas un sujet de droit, alors logiquement l'homme qui frappe une femme enceinte et provoque la mort du fœtus ne devrait pas être plus puni que s'il avait frappé une femme non enceinte (par exemple, une femme âgée, pour reproduire le schéma de la vulnérabilité). Or objectivement, ce n'est pas le cas. Pourquoi ?

Si je te donne un coup de poing au visage et que tu perds un œil, je serai plus puni que si je te donne un même coup de poing qui n’ira pas plus loin qu’un gros bleu. Donc les yeux sont des sujets de droit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca n'a été ajouté "en cours de route" que pour des gens pour qui le divorce n'était pas prévu du tout dans l'alliance initiale, dans les deux cas, si ils divorcent volontairement, bien fait pour eux.

Le probleme de fond, c'est que la disparition de fait du divorce pour faute crée une situation ou une des deux parties peut etre doublement victime, se voir imposer un divorce sans en etre responsable ET payer comme si il en était responsable, c'est la qu'est l'immoralité totale du divorce moderne.

/this

Et s'ajoute a ca encore le traitement quasi systématiquemenu pro femme pour la garde des enfants, et le fait que lorsque ce sont les hommes qui vont les gardes Les pensions non versées sont rarement réparées.

Et puis merde, les pensions alimentaires de femmes Qui divorcent d'elles même et qui exigent que leurs ex mari les entretiennent c'est un sacré foutage de gueule.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je te donne un coup de poing au visage et que tu perds un œil, je serai plus puni que si je te donne un même coup de poing qui n’ira pas plus loin qu’un gros bleu. Donc les yeux sont des sujets de droit.

Gravité du crime différente. Si l'embryon n'est pas un sujet de droit le fait qu'il meure ne rend pas le crime plus grave.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si une oreille n'est pas un sujet de droit le fait qu'elle soit arrachée ne rend pas le crime plus grave ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Disons qu'on devrait pouvoir mettre les femmes enceinte sur l’échafaud. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas l'oreille qui se plaint mais son propriétaire. On Est atteint dans son intégrité physique. Le foetus fait il parti de la mère ou Est il distinct .?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est comme un biscuit fourre au chocolat, on se dit qu'on mange un biscuit , mais c'est le chocolat le plus important .

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas l'oreille qui se plaint mais son propriétaire. On Est atteint dans son intégrité physique. Le foetus fait il parti de la mère ou Est il distinct .?

Le cas le plus courant c'est que le propriétaire juge le foetus précieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

/this

Et s'ajoute a ca encore le traitement quasi systématiquemenu pro femme pour la garde des enfants, et le fait que lorsque ce sont les hommes qui vont les gardes Les pensions non versées sont rarement réparées.

Et puis merde, les pensions alimentaires de femmes Qui divorcent d'elles même et qui exigent que leurs ex mari les entretiennent c'est un sacré foutage de gueule.

 

Ce n'est pas le cas en France, hormis pour les très jeunes enfants. :icon_wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Parce que le libéralisme est une réponse politique, ensuite les gens sont libres de faire ce qui leur plait... Et c'est là que le féminisme peut prendre place.

C'est le problème de certaines féministes, j'explique que ce n'est pas le cas des tous les féminismes.

Ah, ben fallait le dire que ton truc c'était juste de trifouiller la tête de tes voisins. Choisis ton propre malheur, camarade.

Et ça veut aussi dire que tu n'as pas à chouiner quand les gens te claquent la porte au nez façon Témoin de Jéhovah. Ou qu'ils se moquent de tes manières ridicules (comme toi tu te moques du mode de vie ridicule des machos).

Les féministes ne sont pas toutes d'accord sur ce sujet. Personnellement je rejoins les féministes individualistes : "corps de femme, choix de femme".

Oui, et en cas de mariage, la décision appartient naturellement aux deux. Parce que j'imagine que ta femme serait un peu gênée si elle voulait un enfant et que tu t'étais fait faire une vasectomie dans son dos (c'est une expression, hein). Ou que tu avais décidé de changer d'organes sexuels.

Sauf que moi, je n'ai pas besoin des médias ! Il me suffit simplement d'en rencontrer et d'essayer de les convaincre.

En fait, ton destin (comme celui d'un Témoin de Jéhovah) est celui d'une paire de couilles : toujours frapper à la porte sans jamais qu'on te fasse entrer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on considère que l'embryon est un sujet de droit, alors avorter est relativement problématique. Je dis bien relativement : je suis évictionniste, donc pour moi, ça ne pose pas plus de problème qu'expulser des pauvres de son bateau où ils sont montés sans droit ni titre. En plein océan. Et je soutiens que oui, on a le droit le plus absolu de le faire. #mangeurdenfantsmaisjassume

 

Si on considère que l'embryon n'est pas un sujet de droit, alors logiquement l'homme qui frappe une femme enceinte et provoque la mort du fœtus ne devrait pas être plus puni que s'il avait frappé une femme non enceinte (par exemple, une femme âgée, pour reproduire le schéma de la vulnérabilité). Or objectivement, ce n'est pas le cas. Pourquoi ?

 

Même remarque sur la responsabilité. Un homme est responsable de sa progéniture génétique qu'il la désire ou non. Une femme peut s'en débarrasser de multiples façons (y compris en le portant à terme) sans même informer le père, même s'ils sont mariés depuis 10 ans, que cette progéniture existe. Sans même qu'il puisse avoir la possibilité de l'adopter seul. Alors oui elle l'a porté, mais on ne peut pas avoir de liberté sans responsabilité, ni l'inverse. Égalité ? Seulement quand ça arrange les chouchous du moment des gauchistes. Demain ça pourrait être les hommes aux dépens des femmes d'ailleurs.

 

Je passe aussi sur l'attribution automatique à 50/50 en cas de divorce en communauté, sans même regarder qui a contribué quoi. Même pour une femme (ou un homme) au foyer, c'est quoi la valeur de marché de s'occuper d'enfants et d'une maison pendant X années ? Certainement pas 50% de Y dizaines de millions d'euros. Même les acquets, hé ho, qui a contribué à quoi ? Et je passe sur la prestation compensatoire qui vise à permettre à une femme divorcée (ou à un homme divorcé !!!!!) de maintenir le niveau de vie auquel elle (ou il) s'étaient habitués. Heu… au nom de quoi ?

 

 

Se débarrasser des inconvénients en gardant les avantages. Avoir les conséquences sans les causes. L'infantilisation de l'Occident est en marche.

 

Je suis pour l'égalité en droits entre tous les êtres humains. Je suis pour la liberté de se marier, de divorcer (même si je suis moralement contre), d'avorter (même si je suis moralement contre), de prononcer des propos racistes (même si je suis moralement contre), mais pour chacune de ces libertés il y a des conséquences. Celui qui fait ce qu'il veut et qui a ses parents qui ramassent son bordel derrière ne sont pas des adultes. Ce sont des gosses. Ils ne sont ni ne seront jamais vraiment libres. Certains et certaines sont tellement accrochés au sein étatique qu'ils refusent de le voir. C'est pourtant aussi évident que le nez au milieu de la figure.

 

Désolé de faire mon coming out mais ... je suis à 99% d'accord avec ce message, les 1% restants étant du pinaillage sur des causes historiques (en gros, je considère que le régime actuel du divorce faisait sens à une époque où les divorces étaient exceptionnels, impliquaient une faute et où les femmes étaient bridées dans leur capacité à gagner leur vie).

 

Conséquence personnelle : je suis réticent à l'idée de me marier, car je considère que le mariage est désormais un engagement à sens unique

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, ben fallait le dire que ton truc c'était juste de trifouiller la tête de tes voisins. Choisis ton propre malheur, camarade.

Et ça veut aussi dire que tu n'as pas à chouiner quand les gens te claquent la porte au nez façon Témoin de Jéhovah. Ou qu'ils se moquent de tes manières ridicules (comme toi tu te moques du mode de vie ridicule des machos).

Oui, et en cas de mariage, la décision appartient naturellement aux deux. Parce que j'imagine que ta femme serait un peu gênée si elle voulait un enfant et que tu t'étais fait faire une vasectomie dans son dos (c'est une expression, hein). Ou que tu avais décidé de changer d'organes sexuels.

En fait, ton destin (comme celui d'un Témoin de Jéhovah) est celui d'une paire de couilles : toujours frapper à la porte sans jamais qu'on te fasse entrer.

 

Mais je fais bien ce que je veux ! Si je veux me plaindre de la bêtise des gens... :icon_rolleyes:

 

Je ne vois pas pourquoi soudainement avec le mariage, le mari aurait des droits sur le corps de la femme ou inversement. Mais bon l'avortement reste un gros sujet de controverse même chez les libéraux de ce que j'en ai compris.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne vois pas pourquoi soudainement avec le mariage, le mari aurait des droits sur le corps de la femme ou inversement.

Des droits moraux ? Un peu mon neveu. Tu ne conçois pas avoir une petite discussion avec ta femme si elle se met en tête de devenir un homme ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des droits moraux ? Un peu mon neveu. Tu ne conçois pas avoir une petite discussion avec ta femme si elle se met en tête de devenir un homme ?

 

En discuter avec elle certainement, mais pouvoir lui interdire non.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des droits moraux ? Un peu mon neveu. Tu ne conçois pas avoir une petite discussion avec ta femme si elle se met en tête de devenir un homme ?

Une discussion de quoi, genre tu vas la faire changer d'avis...

Share this post


Link to post
Share on other sites

/this

Et s'ajoute a ca encore le traitement quasi systématiquemenu pro femme pour la garde des enfants, et le fait que lorsque ce sont les hommes qui vont les gardes Les pensions non versées sont rarement réparées.

Et puis merde, les pensions alimentaires de femmes Qui divorcent d'elles même et qui exigent que leurs ex mari les entretiennent c'est un sacré foutage de gueule.

Attttention toi, tu files un mauvais coton! Si on t'appuie dans ce genre de discours ici, tu risques de le ressortir a un diner et de passer pour la chochotte de service, ca n est pas te rendre service

Share this post


Link to post
Share on other sites

En discuter avec elle certainement, mais pouvoir lui interdire non.

Lui interdire en restant mariée avec toi oui. Si elle fait ça, tu divorces selon les dispositions du contrat de mariage.

Une discussion de quoi, genre tu vas la faire changer d'avis...

Tu es en train d'insinuer qu'on a plus vite fait d'attendre qu'elle en change d'elle-même ? :mrgreen:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un ami de ma femme, marie, deux enfantsa change de sexe il y a kk temps...sa femme se retrouve lesbienne lol

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah si elle aime aussi les femmes, ce n'est pas pareil. Ce n'est pas non plus la majorité des cas, tu en conviendras.

Pour ma part, je faisais l'hypothèse que Philiber Té était un homme hétérosexuel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah non non, elle a juste decide de pas se separer.Le mec etait pas non plus ultra viril au depart il faut dire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le probleme de fond, c'est que la disparition de fait du divorce pour faute crée une situation ou une des deux parties peut etre doublement victime, se voir imposer un divorce sans en etre responsable ET payer comme si il en était responsable, c'est la qu'est l'immoralité totale du divorce moderne.

 

Oui.

 

 

Si je te donne un coup de poing au visage et que tu perds un œil, je serai plus puni que si je te donne un même coup de poing qui n’ira pas plus loin qu’un gros bleu. Donc les yeux sont des sujets de droit.

 

Allons, allons. Foin de sophismes. L'embryon n'est pas un organe de la mère. T'aurais aussi bien pu parler d'un morceau de chocolat. Oui, si tu l'écrases c'est plus grave que si tu ne l'écrases pas. Mais on sait tous que le sujet, c'est son statut d'être humain en devenir.

 

De la même façon que des gens normalement constitués émotionnellement parleront au présent d'une personne très récemment décédée, la totalité des couples que je connais parle au présent (et non au futur) de leur futur enfant au stade embryonnaire.

 

Cela ne signifie pas qu'il faille réglementer l'avortement ou quoi que ce soit de ce genre, mais il ne faut pas nier le ressenti et son impact psychologique sur les deux parents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lui interdire en restant mariée avec toi oui. Si elle fait ça, tu divorces selon les dispositions du contrat de mariage.

 

Oui tu peux toujours la menacer de divorcer, ce qui ne me choque pas puisque le mariage c'est une relation de confiance, blablabla... Mais au final la décision appartient à la personne directement concernée, pas au couple.

 

Et je ne sais pas si c'est véritablement nécessaire de relancer un débat sur l'avortement... hormis s'il y a de nouveaux arguments qui n'ont encore jamais été présentés ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

De la même façon que des gens normalement constitués émotionnellement parleront au présent d'une personne très récemment décédée, la totalité des couples que je connais parle au présent (et non au futur) de leur futur enfant au stade embryonnaire.

Toutafé, et ce « ressenti » et cet « impact psychologique » sont des raisons suffisantes pour expliquer la différentiation des peines dans ton scénario. Donc, ton scénario ne prouve en rien que l’embryon est un sujet de droit.

(note que je ne dis pas que l’embryon n’est pas un sujet de droit, je suis juste dans une phase « nazi de la logique »)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...