Jump to content

Recommended Posts

35 minutes ago, Tramp said:

Beaucoup de mammifères pratiquent la division du travail au sein du groupe pour l'élevage et la protection des petits.

Sans doute, mais nous sommes une seule espèce de mammifères, pas des mammifères dont certaines espèces font comme-ci et d'autres comme-ça. En d'autres termes, j'ai du mal à voir l'intérêt de regarder ce que fait le lion pour en tirer des conclusions sur comment se comporte le chien... ça me parait grotesque.
Pour ce qui est des sociétés où l'on est élevé par un oncle (donc un membre de la famille), je pense qu'on est d'accord que c'est bien éloigné de nos sociétés modernes où l'on confie nos enfants à des nounous agrées par l'état, des crèches municipales et des écoles et garderies publiques...
Après, je me fie simplement à ce que me dit mon intuition et mes tripes concernant ma propre progéniture, je n'ai pas d'autre prétention.

@Nigel Feminism Has Harmed Women by Eliminating Natural Gender Roles

Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, Azref a dit :

Je n'ai rien trouvé à présenter à des collègues/amis/famille en contrepoint francophone grand public (vidéos youtube, etc) de tout ce déluge de délires importés des US/UK. Déjà qu'il est très difficile de s'opposer à leur discours sans se faire traiter de sexiste et autres quolibets...

 

Ce n'est pas grand public mais ça peut toujours servir: http://oratio-obscura.blogspot.fr/2015/08/liberalisme-et-feminismes.html

Link to post
Share on other sites
20 hours ago, Rincevent said:

Fun fact : l'informatique n'a pas toujours été un milieu masculin. Du temps des mainframes, les équipes de développement et d'administration comptaient souvent 35-40 % de femmes. C'est l'avènement du PC qui a changé la donne.

Oui, ils avaient besoin de petites main pour puncher les cartes de code, patcher les bugs avec des bandes adhésives, administrer les impressions de code, etc.

 

5 hours ago, laurett said:

J'ai pas pu m'empêcher de réagir à sa vidéo (que je n'ai même pas pu regarder jusqu'au bout, quelle daube) :

2. une énorme majorité des hommes ne seraient pas au chômage et les femmes ne connaitraient pas le plein emploi (vu que ce serait quand même vachement plus rentable pour l'employeur) ?

 

Tout d'accord avec ce que tu dis, mais je pense que tu as des négations en trop: une majorité des hommes seraient au chômage et les femmes connaîtraient le plein emploi, ça me paraît plus logique.

Link to post
Share on other sites
5 hours ago, FabriceM said:

encorefeministes.free.fr/faq.php3

 

Dans peu de temps, les féministes vont finir par inventer carrément une nouvelle langue structurellement égalitaire. Et que s'appellorio "Novlangue" pour langue nouvelle, nouvellement débarrassée du patriarchisme, du capitalisme, de tout mot offensif, de tout mot trop compliqué excluant les personnes mentalement atypiques. Cette nouvelle langue comptera en tout et pour tout quatre phonèmes faciles à prononcer : Ga, Bu, Meu, Zo. On interdira néanmoins la combinaison Zo-Bu, qui implique de prononcer "zob", induisant une réminiscence symbolique de l’archaïsme patriarcale.

 

Genius :icon_mdr:

Link to post
Share on other sites
On 2/28/2017 at 7:09 AM, G7H+ said:

En même temps, les petites poches symboliques qui ne peuvent rien contenir (pantalons) ou l'absence de poche (manteaux) dans bcp de vêtements pour femmes, j'ai toujours trouvé ça couillon.

 

Mais les femmes portent un sac pour tout ça. 

 

le probleme c'est pas le sac.

En realite les madames sont bien connues pour acheter des vetements avec du chichi, de l'accessoire inutile juste pour faire style, et les poches en font partie.La population des femmes reclame des vetements beaux avant d'etre pratiques.C'est une chose qu'on retrouve dans les sacs qui ne contiennent rien et les chaussures avec lesquelles on ne peut pas marcher.Il y a plethore d'habits et accessoires pratiques pour femmes, mais elles ne veulent pas.Elles vont chez Gap ou chez Zara acheter le pantalon 'facon'  cargo avec les fausses poches et la parka 'facon' grand froid avec la fausse moumoute.

 

Mais je pense que la discussion provient surtout de la gogolitude niveau maternelle des tweets venants de fuckings imbeciles qui non seulement sont des gros mongols, mais en plus n'ont aucun probleme a tweeter avec leur tronche des propos completement cretins, donc on a vraiment affaire a la lie, et ca les journalistes adorent.Et relayent.Et au final ce n'est pas la greluche idiote qui passe pour la plus conne, parce qu'il faut avouer que SangTcho et Med sont des abrutis finis a la pisse.

Link to post
Share on other sites
On 05/03/2017 at 3:29 AM, Soda said:

 

100 % des nanas ? vraiment ?

 

Non, un auteur de CP l'avait d'ailleurs démonté. Extrait : 

 

Quote

 

La source mentionnée dans le rapport pour ce résultat est un laconique « Résultats des consultations menées par le HCEfh, mars 2015 ». J’ai donc fait ce que tout citoyen un peu préoccupé de la qualité des rapports officiels devrait faire plus souvent : j’ai écrit au HCEfh pour leur demander des détails sur leur méthodologie.

Réponse : ce chiffre est issu d’une consultation d’une soixantaine de questionnaires collectés à l’issue de rencontres organisées sur le thème « genre et espace public ». En gros, c’est un peu comme faire un sondage dans une file d’attente à un distributeur bancaire grec pour demander à ceux qui font la queue s’ils souffrent du manque de liquidités.

Mon interlocutrice du HCEfh m’a explicitement dit qu’il s’agissait, via cette courte enquête, d’obtenir « un chiffre d’appel ». C’est vrai que 100% en est un, mais il est tout de même éthiquement fort contestable de l’utiliser sans la moindre prudence et à des fins de communication. Lorsqu’un organisme public s’autorise une telle manipulation des chiffres, il obtient peut-être l’effet médiatique recherché, mais à un prix qu’il ne mesure sans doute pas : la perte d’une part de sa crédibilité. Une noble cause n’a pas besoin de « chiffres d’appels » pour être défendue.

 

 

Ca n'empêche pas que c'est inacceptable et que si ce n'est pas 100% c'est sûrement beaucoup quand même. Mais au moins c'est clair : ce 100% ne vaut pas grand chose en l'espèce. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Johnathan R. Razorback a dit :

Soyons précis, Laurett n'invoquait pas un rôle naturel des parents dans l'éducation, mais de la mère.

 

Et ensuite il n'y toujours rien de naturel dans ce dont tu parles, il y a des sociétés où un enfant n'est pas élevé par ses parents (géniteurs biologiques) mais par un autre membre de la famille, un oncle par exemple. Ne pas mettre de la nature là où il n'y en pas.

 

Euh, je crois voir à quoi tu fais référence, (les iroquois) et si, c'est bien la mère qui élève l'enfant quand même. C'est le père qui n'eleve pas l'enfant parce que cette tâche revient au frère de la femme,ce qui est logique dans une société où la transmission du patrimoine et de la tribu est matrilineaire 

Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Axpoulpe a dit :

 

Non, un auteur de CP l'avait d'ailleurs démonté. Extrait : 

 

 

Ca n'empêche pas que c'est inacceptable et que si ce n'est pas 100% c'est sûrement beaucoup quand même. Mais au moins c'est clair : ce 100% ne vaut pas grand chose en l'espèce. 

 

Sauf que la on parlait aussi d'expérience, en l'occurrence 100% des connaissances féminines habitant à Paris et 100% au 3e degré (connaissance de connaissances et connaissances de connaissances de connaissances, bref toutes les personnes à avoir posé la question autour d'elles dans les cercles proches)

 

Du coup même si la star du machin au dessus est bidonnée je veux quand même bien croire qu'on soit proche des 100%, au moins pour la catégorie <35 ans qui prend le métro. 

 

Bon après même si en tout statistiquement c'est 90%, ça reste du chipotage. :)

Link to post
Share on other sites

La réalité derrière la propagande sur les "héros" :

 

Le Monde.fr - Etats-Unis : embarras des marines après la publication de photos intimes de leurs recrues féminines

Des photos intimes avaient été diffusées sur les réseaux sociaux par leurs collègues masculins. Un cas de harcèlement en ligne que le corps d’élite dénonce.

http://www.lemonde.fr/international/article/2017/03/11/embarras-des-marines-apres-la-fuite-de-photos-denudees-de-leurs-recrues-feminines_5092869_3210.html

Link to post
Share on other sites
Le 09/03/2017 à 17:37, FabriceM a dit :

encorefeministes.free.fr/faq.php3

 

Dans peu de temps, les féministes vont finir par inventer carrément une nouvelle langue structurellement égalitaire. Et que s'appellorio "Novlangue" pour langue nouvelle, nouvellement débarrassée du patriarchisme, du capitalisme, de tout mot offensif, de tout mot trop compliqué excluant les personnes mentalement atypiques. Cette nouvelle langue comptera en tout et pour tout quatre phonèmes faciles à prononcer : Ga, Bu, Meu, Zo. On interdira néanmoins la combinaison Zo-Bu, qui implique de prononcer "zob", induisant une réminiscence symbolique de l’archaïsme patriarcale.

 

Ce qui m'énerve avec ces conneries sur la langue inégalitaire c'est que les féministes disent que la langues a une influence sur le patriarcat, prennent des exemples ou la langue serait selon eux plus égalitaire, mais ne montrent absolument pas si ça a un effet dans les sociétés des langues qu'ils prennent pour exemple.

 

En grec frère et sœur viennent de la même racine, youpi génial, super-égalitaire, appelons nous l'adelphité. Est ce que ça à empêche les génération précédentes d'élever les filles pour le mariage et les garçons pour le reste ? Absolument pas. Sœur maintenant ça veux dire en plus tapette en grec, le faite que ce soit sur la même racine que frère n'a pas empêché ce glissement alors que dans la langue inégalitaire qu'est le Français on ne va pas appeler un homosexuel "sœur".

Link to post
Share on other sites

Le raisonnement c'est "un truc même bénin auquel on est confronté sans cesse a forcément un impact sur le comportement". Ce qui dit comme ça a l'air tout à fait raisonnable. Sauf qu'à chaque fois qu'on vérifie pour les trucs critiqués comme sexistes (le porn, les jeux vidéo, les jouets...) ce lien n'existe pas tel qu'il est décrit par les féministes. Mais ils continuent à mentir effrontément et évidemment il en reste toujours quelque chose.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Le non qui veut dire oui dans la justice italienne et qui indigne les féministes locales.

 

. L'homme a été relaxé car sa victime présumée n'avait pas crié, pleuré ou ne s'est pas débattue. Elle a seulement dit "basta" (stop en italien) plusieurs fois

[...]

"Je n'ai pas utilisé la force et la violence" car j'avais "peur". Une réponse qui n'a pas convaincu le juge qui a déclaré qu'elle n'avait pas montré "l'émotion qu'une violation de sa personne" aurait dû provoquer

 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/italie-un-homme-accuse-d-agression-sexuelle-acquitte-car-sa-victime-n-a-pas-crie_1892774.html#xtor=AL-447

 

Je ne sais pas si le journal retranscrit bien les choses, mais si c'est le cas, je comprends celles qui gueulent.

 

Perso, le non interprété comme un oui, j'ai toujours pensé que c'était à tes risques et périls en tant que mec et que dans ce cas, le doute doit profiter à la femme et non à l'homme.

La justice devrait juste en rester au non veut dire non quand elle doit juger ça.

Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Marlenus a dit :

La justice devrait juste en rester au non veut dire non quand elle doit juger ça.

 

C'est clair que si pour la justice "non" signifie "oui", bientôt dire "Je ne l'ai pas tué" sera considéré comme un aveu.

Link to post
Share on other sites

Vous êtes vraiment en train de commenter une décision de justice sans aucun autre élément que des commentaires de féministes ? Vous n'avez donc rien appris ? :(

Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, Lancelot said:

Vous êtes vraiment en train de commenter une décision de justice sans aucun autre élément que des commentaires de féministes ? Vous n'avez donc rien appris ? :(

Ah non, je ne commente pas une décision de justice que je ne connais pas.

 

Je fais une reflexion générale à partir d'une décision de justice présumée.

Quand tu es dans une situation où elle dit non (ou stop), si tu continues c'est à tes risques et péril (ou en tout cas devrait l'être) et ce même si tu es certain que c'est un non qui veut dire oui (ou un stop qui veut dire continue).

Link to post
Share on other sites
23 minutes ago, NoName said:

J'ai appris que gawker a été fermé. Et qu'ils ont rejetés la faute sur Peter thiel. 

 

Je suis joie. 

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Marlenus a dit :

Ah non, je ne commente pas une décision de justice que je ne connais pas.

 

Je fais une reflexion générale à partir d'une décision de justice présumée.

Quand tu es dans une situation où elle dit non (ou stop), si tu continues c'est à tes risques et péril (ou en tout cas devrait l'être) et ce même si tu es certain que c'est un non qui veut dire oui (ou un stop qui veut dire continue).

 

Ils avaient peut-etre l'habitude de pratiquer ainsi.

 

Dans certaines situations, dire non et supplier d'arrêter n'est pas un retrait du consentement.

Link to post
Share on other sites

http://m.nouvelobs.com/sante/20170328.OBS7206/4-questions-sur-le-conge-menstruel-pour-les-femmes-a-l-etude-en-italie.html

 

Ou comment créer une version adulte de l'excuse des collégiennes pour sécher la gym...

 

Comment peut-on ne pas voir que ça aura des conséquences négatives sur l'employabilité des femmes et que ça invite les employeurs à se mêler de l'intimité de leurs salariées et à poser des questions très humiliantes? Ça me dépasse totalement que des femmes aient pu pondre un truc pareil. A croire que ces politiciennes ont une connaissance très lacunaire du monde du travail...

Link to post
Share on other sites

On veut des femmes sur le champ de bataille parce qu'elles sont assez forte, mais on veut aussi qu'elles bénéficient de ce genre de mesure parce qu'elles ne sont pas assez forte.

Logique féministe implacable.

Link to post
Share on other sites

Ah je n'avais pas vu que Brock en parlait plus haut. Ça commence à m'inquiéter cette tendance aux "droits" protecteurs qui m'empêcheraient de travailler. Bon le code du travail sert déjà à nous protéger malgré nous donc ce n'est pas nouveau en soi mais là c'est clairement misogyne :icon_twisted:

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...