Jump to content

Recommended Posts

On a deja parle de tout.Elle veut que je me casse, generalement le mercredi.Le dimanche elle m'aime.Jusqu'a maintenant j'ai tenu une position rigoureusement inchangeante a base de 'on est une famille un point c'est tout' mais maintenant j'en ai plein le cul et il y a cette blonde.

 

ehe c'est marrant comme tu as l'air de bien connaitre ces problemes compare au reste de la meute liborgienne, qui doivent etre des chanceux ou des celibataires :) 

 

 

 

Link to comment
Il y a 23 heures, Brock a dit :

 

mon probleme est la, mais c'est plus qu'il y a un decalage phenomenal entre ce que je considere approprie pour un enfant, et la  servitude volontaire et ridicule que les mamans canadiennes s'imposent.J'ai du peter un cable et declarer que non, l'integralite du weekend ne pouvait etre consacree a occuper ma fille avec plages, cines, sports, anniversaires avec presence des parents obligatoire, spectacles et autres pendant que les parents courent partout et portent les paquets.Je bosse, le weekend il est pour ma gueule, un enfant qui s'ennuie progresse.

Resultat: au lieu de me faire engueuler tout le wouikende pour ma supposee mauvaise volonte, je passe le wouikende seul et ma femme court partout pour tenir le rythme des autres maman canadiennes.Instoppable.

Je pisse dans un violon, les wouikendes penards en famille dont je reve n'arrivent pas.

 

 

i_hug_that_feel.png

Link to comment
Il y a 20 heures, NoName a dit :

J'en vois tellement des cas comme ça. Je sais pas d'où vient ce genre de comportement et d'idées mais dans le genre destructeur de civilisation ça se place bien à mon avis.

Destructeur de civilisation ? Gné ?

Link to comment
Il y a 1 heure, Rincevent a dit :

Destructeur de civilisation ? Gné ?

imagine l'effet que ça donne, une génération entière de gamins élevés avec des parents sur son dos jusqu'à 20 ans, où on a interdit le temps libre, l'ennui et l'indépendance.

Link to comment
il y a une heure, NoName a dit :

imagine l'effet que ça donne, une génération entière de gamins élevés avec des parents sur son dos jusqu'à 20 ans, où on a interdit le temps libre, l'ennui et l'indépendance.

Ouais je suis franchement d'accord.

C'est en s'emmerdant que les gamins stimulent leur curiosité et leur imagination.

La télé et la console h24 ça va 5 minutes. pun intended

Link to comment

ca donne des gamins qui restent a la maison jusqu'a 28 ans, n'ont aucune honte de ne pas travailler etc

 

Quote

La télé et la console h24 ça va 5 minutes. pun intended

 

les gamins que je connais qui sont dans la categorie 'trop gates mal eleves' sont en permanence sur tablette a partir de 7 ans.

 

Link to comment

Je ne pense pas que cela soit dû au nouvelles technologies, mais en tout cas, c'est vrai que je suis toujours choqué quand je rencontre un jeune de mon âge - et même plus vieux car après tout je suis jeune - qui ne travaille pas et que ça ne gène absolument pas. Surtout qu'ils ne veulent pas travailler généralement.

 

 Je mettrai plutôt ça sur le compte de l'augmentation de notre bien-être matériel et la dévalorisation des métiers en-dessous de 2K. 

Link to comment
il y a une heure, Alchimi a dit :

Ouais je suis franchement d'accord.

C'est en s'emmerdant que les gamins stimulent leur curiosité et leur imagination.

La télé et la console h24 ça va 5 minutes. pun intended

il y a une heure, Brock a dit :

ca donne des gamins qui restent a la maison jusqu'a 28 ans, n'ont aucune honte de ne pas travailler etc

 

 

les gamins que je connais qui sont dans la categorie 'trop gates mal eleves' sont en permanence sur tablette a partir de 7 ans.

 

 

A mon avis il y a inversion de causes et effets. 

 

Comme quand on dit que la génération actuelle n'a aucune indépendance et ne sait rien faire. C'est gentil de dire ça mais les coupables ce sont les parents qui refusent de laisser vivre les gosses et de laisser la moindre parcelle de liberté jusqu'à ce qu'ils aient 25 ans passés. 

Link to comment
il y a 2 minutes, NoName a dit :

C'est gentil de dire ça mais les coupables ce sont les parents qui refusent de laisser vivre les gosses et de laisser la moindre parcelle de liberté jusqu'à ce qu'ils aient 25 ans passés. 

La liberté pour certains ça s'arrache avec les dents ; les flemmards ne la méritent pas.

Link to comment
il y a 25 minutes, ttoinou a dit :

La liberté pour certains ça s'arrache avec les dents ; les flemmards ne la méritent pas.

Ben tiens comme c'est pratique. 

Comme d'habitude si les enfants sont mal élevés c'est de la faute des gosses.

Tu devrais Googler l'expression "le poisson n'a pas de concept pour l'eau". Tu vas apprendre des trucs.

 

Et puis c'est mignon mais je fais pas dans l'élitisme bas de gamme des surhommes randiens. Tout le monde n'a pas la jugeote ou l'élan vital inné d'aller chercher ce genre de choses ancré au fond de son âme. Mais bien sûûûr, il n'y a que deux catégories de population: les surhommes qui naissent avec le mot "liberté" tatoué sur le biceps et les branleurs inutiles qui ne sont évidemment que de pauvres merdes

Désolé mais, j'en ai marre d'entendre ce genre de trucs.

 

"Il existe trois catégories de personnes : ceux qui voient, ceux qui voient quand on leur montre, et ceux qui ne voient pas"

 

Parce que bizarrement, la théorie de la dégénérescence generationnelle spontanée me convainc pas trop. A moins d'un événement cosmique, je vois pas trop pourquoi les générations précédentes étaient si bien et grandes et vertueuses et autour de 1980-1990 ne seraient plus nés que des ânes batés. 

 

C'est marrant ça, il y a toujours un mot pour niquer les millennials ou les 68-tards, mais faire la connexion entre les deux c'est pas possible. 

L'idée que le désastre relatif de notre génération soit du à un ratage généralisé de notre éducation par nos parents qui eux même ont récupérés des concepts toupourri de la génération 68 n'effleure personne.

  • Yea 2
Link to comment
il y a 6 minutes, NoName a dit :

Ben tiens comme c'est pratique. 

Comme d'habitude si les enfants sont mal élevés c'est de la faute des gosses.

Tu devrais Googler l'expression "le poisson n'a pas de concept pour l'eau". Tu vas apprendre des trucs.

 

Et puis c'est mignon mais je fais pas dans l'élitisme bas de gamme des surhommes randiens. Tout le monde n'a pas la jugeote ou l'élan vital inné d'aller chercher ce genre de choses ancré au fond de son âme. Mais bien sûûûr, il n'y a que deux catégories de population: les surhommes qui naissent avec le mot "liberté" tatoué sur le biceps et les branleurs inutiles qui ne sont évidemment que de pauvres merdes

Désolé mais fuck, j'en ai marre d'entendre ce genre de conneries.

 

"Il existe trois catégories de personnes : ceux qui voient, ceux qui voient quand on leur montre, et ceux qui ne voient pas"

 

Parce que bizarrement, la théorie de la dégénérescence generationnelle spontanée me convainc pas trop. A moins d'un événement cosmique, je vois pas trop pourquoi les générations précédentes étaient si bien et grandes et vertueuses et autour de 1980-1990 ne seraient plus nés que des ânes batés et des branleurs. 

 

C'est marrant ça, il y a toujours un mot pour niquer les millennials ou les 68-tards, mais faire la connexion entre les deux c'est pas possible. 

L'idée que le désastre relatif de notre génération soit du à un ratage généralisé de notre éducation par nos parents qui eux même ont récupérés des concepts toupourri de la génération 68 n'effleure personne.

 

La génération 68 auraient créé des concepts toupourri ; la génération suivante les aurait mis en oeuvre ; et notre génération en ferait les frais?
Impossible.

Link to comment
il y a 1 minute, Flashy a dit :

 

La génération 68 auraient créé des concepts toupourri ; la génération suivante les aurait mis en oeuvre ; et notre génération en ferait les frais?
Impossible.

Ben y en a qui ont du mal avec cette idée. 

Link to comment
il y a 55 minutes, Nigel a dit :

Je ne pense pas que cela soit dû au nouvelles technologies, mais en tout cas, c'est vrai que je suis toujours choqué quand je rencontre un jeune de mon âge - et même plus vieux car après tout je suis jeune - qui ne travaille pas et que ça ne gène absolument pas. Surtout qu'ils ne veulent pas travailler généralement.

 

 Je mettrai plutôt ça sur le compte de l'augmentation de notre bien-être matériel et la dévalorisation des métiers en-dessous de 2K. 

/conservateur

Et la dévalorisation du concept de fonder une famille. Et le rejet du salariat en prenant pour excuse les idéaux gauchistes. Et la multitude de branleurs sans talent devenus des millionnaires portés aux nues du jour au lendemain (télé-réalité, concours de chant, etc). Et la baisse de la pression sociale sur les femmes pour trouver un mari au plus tôt.

/conservateur

Et le marché de l'immobilier. Et les allocs en tout genre. Et la hausse des impôts. Et plein d'autres trucs.

 

Tout ça augmente le coût (et le coût d'opportunité) de se sortir les doigts du cul, tout en baissant les bénéfices. Résultat ? Bah on se sort pas les doigts du cul.

Link to comment
il y a 5 minutes, NoName a dit :

Ben tiens comme c'est pratique. 

Comme d'habitude si les enfants sont mal élevés c'est de la faute des gosses.

Tu devrais Googler l'expression "le poisson n'a pas de concept pour l'eau". Tu vas apprendre des trucs.

Pourquoi tu cherches des coupables ? Ça sert a quoi la crise d'adolescence si t'es même pas capable de remettre en question les concepts les plus mainstream ?

 

il y a 5 minutes, NoName a dit :

Et puis c'est mignon mais je fais pas dans l'élitisme bas de gamme des surhommes randiens. Tout le monde n'a pas la jugeote ou l'élan vital inné d'aller chercher ce genre de choses ancré au fond de son âme. Mais bien sûûûr, il n'y a que deux catégories de population: les surhommes qui naissent avec le mot "liberté" tatoué sur le biceps et les branleurs inutiles qui ne sont évidemment que de pauvres merdes

Désolé mais fuck, j'en ai marre d'entendre ce genre de conneries.

Oui la plupart des gens préfèrent le confort de se conformer à leur environnement, à une réflexion de tout instant, c'est quelque chose que j'ai observé en permanence. Et ben ces gens là ne méritent pas mieux que ce qu'il leur arrive. Selon moi c'est surtout de la fainéantise intellectuelle je n'irais pas jusqu'à les traiter de merdes inutiles & paresseuses. Que proposes-tu de faire ?

Link to comment
il y a 17 minutes, Flashy a dit :

La génération 68 auraient créé des concepts toupourri ; la génération suivante les aurait mis en oeuvre ; et notre génération en ferait les frais?
Impossible.

Être sur le dos de ses enfants 24 / 7 et les pourri gâter c'est une valeur issue de mai 68 ? j'avoue ne plus rien comprendre à la discussion :)

Link to comment
il y a 44 minutes, NoName a dit :

Comme quand on dit que la génération actuelle n'a aucune indépendance et ne sait rien faire. C'est gentil de dire ça mais les coupables ce sont les parents qui refusent de laisser vivre les gosses et de laisser la moindre parcelle de liberté jusqu'à ce qu'ils aient 25 ans passés. 

 

Je n'ai pas donné mon avis sur la génération actuelle. ;)

Link to comment

La classe moyenne d'aujourd'hui, elle défonce intellectuellement la grosse masse des gogoles qui l'ont précédé ; c'est dire si les types étaient trisos vu le niveau daubé de la classe moyenne actuelle.

Et puis vous idéalisez l'éducation du passé : je suis sûr et certains que des bons gros tarés qui étaient toute la journée sur le dos de leur gosse il devait y en avoir pas mal, du genre à réclamer leur présence pour tous les travaux, leur dire exactement quoi faire, qui ils pouvaient baiser ou pas, etc... Cela dit il est vrai que c'est plus dure d’oppresser 5 ou 6 gosses quand on est 14 heures par jour à l'usine plutôt qu'un seul quand on est aux 35 heures.

  • Ancap 1
Link to comment
Il y a 4 heures, NoName a dit :

imagine l'effet que ça donne, une génération entière de gamins élevés avec des parents sur son dos jusqu'à 20 ans, où on a interdit le temps libre, l'ennui et l'indépendance.

Pas besoin d'imaginer. Il m'arrive de sortir de chez moi. ;)

Link to comment
Il y a 9 heures, ttoinou a dit :

Pourquoi tu cherches des coupables ? Ça sert a quoi la crise d'adolescence si t'es même pas capable de remettre en question les concepts les plus mainstream ?

 

Oui la plupart des gens préfèrent le confort de se conformer à leur environnement, à une réflexion de tout instant, c'est quelque chose que j'ai observé en permanence. Et ben ces gens là ne méritent pas mieux que ce qu'il leur arrive. Selon moi c'est surtout de la fainéantise intellectuelle je n'irais pas jusqu'à les traiter de merdes inutiles & paresseuses. Que proposes-tu de faire ?

De stériliser les inutiles et de disséminer tes gènes supérieurs. 

Link to comment

https://www.theguardian.com/artanddesign/2017/dec/06/new-york-metropolitan-museum-art-refuses-remove-girl-balthasar-klossowski-voyeurism-complaint

L'enfer est pavé de bonnes intentions.

Citation

An online petition that had garnered thousands of signatures on Monday urged the museum to rethink its decision to display the painting in light of today’s climate around sexual assault.

“Given the current climate around sexual assault and allegations that become more public each day, in showcasing this work for the masses, The Met is romanticizing voyeurism and the objectification of children,” the petition reads.

The petition’s author, Mia Merrill, suggested that the painting be replaced by one created by a female artist of the same period.

 

Link to comment

Le musée a dit non à la pétition, fausse polémique.

 

Pour rejoindre l'histoire de l'insécurité culturelle, le problème c'est que la moindre indignation d'une asso ou d'un twittos sans importance  est relayé généreusement par les médias/réseaux sociaux créant un climat d'hystérie à base de requêtes ultra-minoritaires/marginales.

  • Yea 3
Link to comment
il y a une heure, Fagotto a dit :

Le musée a dit non à la pétition, fausse polémique.

 

Pour rejoindre l'histoire de l'insécurité culturelle, le problème c'est que la moindre indignation d'une asso ou d'un twittos sans importance  est relayé généreusement par les médias/réseaux sociaux créant un climat d'hystérie à base de requêtes ultra-minoritaires/marginales.

Au contraire, ça commence à s'attaquer aux œuvres d'arts. Bientôt une demande d'interdiction de Victor Hugo parce que c'était un salaud envers sa femme ?
Oui je te rejoins sur le fait que tout est amplifié par la caisse de résonance qu'est Twitter / les réseaux sociaux, mais c'est pas ce qui est grave / important ici. C'est plutôt, selon moi, le premier exemple du puritanisme dont font preuve une partie des féministes et dont parlait @Johnathan R. Razorback y'a quelques semaines. Et ça rejoint la "polémique" par rapport au porno d'il y a peu.

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...