Jump to content

Recommended Posts

il y a 2 minutes, Restless a dit :

c'est surtout de penser qu'une loi puisse aider à cela, et rien que cela

La question que je me pose, au delà de l'évidente connerie de ces lois supposées protéger les faibles femmes que nous sommes, c'est pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Est-ce que les incivilités, verbales ou physiques, et autres désagréments ultra lourdingues limite agression ont augmenté ? Ou bien c'est une tendance générale d'extension de l'État maman ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Bisounours a dit :

Il y a une différence entre une prise de contact policée, agréable, bien élevée, et un "tu me suces salope" ou "un cuni ça te branche ?"

En tout cas, j'arrive à faire la différence, et c'est assez triste qu'il faille une loi pour délimiter les frontières.

 

En l’occurrence je m'attaque moins aux termes d'attitude "hostile ou offensante" retenus pour qualifier le délit (même si c'est déjà passablement flou, et l'idée qu'on puisse violer les droits d'autrui en parlant est problématique d'un point de vue libéral), qu'au terme d' "intimidante". Peux-on imaginer une entreprise de séduction qui exclut radicalement la possibilité même d'être "intimidant", ne serait-ce que par maladresse ? Non, évidemment. Beaucoup de personnes (et notamment des femmes) diraient au contraire que le fait d'être intimidés par un partenaire potentiel (charisme, etc.) entre pleinement dans le jeu de la séduction. Probablement que le charisme créé encore trop d'inégalités pour être tolérés par les égalitaristes...

 

On a inventé un délit pour traiter des situations dignes de "ne vous bagarrez pas les enfants ou j'en colle un de chaque côté de la cour !". C'est dire l'infantilisation de la société et celle dans laquelle nous enfonce l'Etat contemporain.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Bisounours a dit :

La question que je me pose, au delà de l'évidente connerie de ces lois supposées protéger les faibles femmes que nous sommes, c'est pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Est-ce que les incivilités, verbales ou physiques, et autres désagréments ultra lourdingues limite agression ont augmenté ? Ou bien c'est une tendance générale d'extension de l'État maman ?

On sifflait bien plus les filles avant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Johnathan R. Razorback a dit :

ne serait-ce que par maladresse

hahahahaha, "un cuni, ça te branche" ou "suce moi salope", maladroits ?

toi, en revanche, t'as besoin de personne :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, frigo a dit :

 <<tu veux un cuni ? >> c'est poli.

 

Certainement pas. Il n'est même pas évident que ce ne soit pas insultant (rôle du ton, expression du visage, etc).

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Bisounours a dit :

 Est-ce que les incivilités, verbales ou physiques, et autres désagréments ultra lourdingues limite agression ont augmenté ?

 

Et j'ai pas les chiffres sous la main et il n'est même pas sûr qu'on ait des statistiques fiables, mais ça pourrait tout à fait être un cas du paradoxe de l'insatisfaction croissante. Plus le problème diminue, plus les occurrences restantes sont ressenties violemment. C'est un peu comme la mortalité infantile. Le coût émotionnel était beaucoup moins élevé à l'époque où c'était monnaie courante (cf la saison 5 de Kaamelott pour ceux qui ont la référence).

 

La réaction des vieilles dans l'histoire précédente tendrait à le confirmer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est poli : "t'as l'heure ?"

 

pas chez moi.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, Bisounours a dit :

hahahahaha, "un cuni, ça te branche" ou "suce moi salope", maladroits ?

toi, en revanche, t'as besoin de personne :lol:

 

ça fait deux hors-sujets en deux commentaires. Essaye de lire mes messages avant d'écrire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

ça fait deux hors-sujets en deux commentaires. Essaye de lire mes messages avant d'écrire.

Je les lis t'inquiètes :) de là à dire que je les comprends....  dans le sens de "je les partage"

Osef du libéralisme et des droits d'autrui. Le libéralisme c'est pas un numéro vert et l'alpha et l'omega qui va répondre à tous tes questionnements. Et la philo non plus d'ailleurs.

Intimidation, maladresse, séduction (mouvements d'éventail et battements de cils)...  Pour quelqu'un de normalement constitué et capable de faire certaines différences basiques, pas besoin de loi, juste d'avoir intégré un minimum de règles de conduite appropriée au lieu où on se trouve. Et logiquement, les messages subliminaux parviennent à atteindre leur objectif. Faut juste être attentif à l'autre et savoir reconnaitre où sont les bornes des limites. Décoder.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Bisounours a dit :

Est-ce que les incivilités, verbales ou physiques, et autres désagréments ultra lourdingues limite agression ont augmenté ?

Va définir ça.

 

La frontière est d'une part floue, mais surtout, plutôt que de vivre sa propre limite et d'élaborer sa frontière à l'autre, on va considérer que telle attitude X est illégitime et doit être punie en fonction. Il en résulte dès lors, en plus d'une agression ressentie, un sentiment d'injustice qui réclame une sentence extérieure (dans notre exemple du cuni ferroviaire : "ouin ouin ke fé la sneufeu, ouin ouin ou é la polic ").

 

Au final, la réaction de Schiappa est priceless. La loi devrait affranchir, et pourtant Marlène ne peut s'empêcher de vouloir intervenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Restless a dit :

Va définir ça

Ouais, c'est pas simple mais pas si compliqué que ça dès l'instant où on a intégré certains codes de conduite qui permettent de savoir où sont les limites à pas dépasser. C'est davantage du savoir vivre et être, comme tu l'écris. La capacité à s'adapter à son environnement. Proposer un cuni dans une boite échangiste, ok, mais dans le train, bof.

Il s'agit pas de pénaliser, à mon avis, dès l'instant où il n'y a pas de contacts physiques désobligeants et sexués. Une main sur l'épaule, moi ça me fera chier car mon espace intime est tout rikiki mais pour autant le peloteur d'épaule n'a pas non plus commis une agression sexuelle.

Le souci, on est tous d'accord de toute façon, c'est de faire entrer dans un code des gestes et attitudes qui relèvent davantage de la lourdinguerie que de l'agression sexuelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bisounours a dit :

Osef du libéralisme et des droits d'autrui. Le libéralisme c'est pas un numéro vert et l'alpha et l'omega qui va répondre à tous tes questionnements.

 

C'est pas à moi qu'il faut dire ça (cf ma signature).

 

Le libéralisme est pertinent pour traiter du contenu des lois pénales. En l’occurrence on trouve dans le droit positif un truc nommé "délit d'outrage sexiste". J'en examine le contenu et en tant que libéral je demande comment une telle abomination a pu paraître valable au Législateur ?

 

Ensuite, au-delà de la défense de la liberté stricto sensu, on peut remarquer que ce type de législation liberticide est le produit spécifique d'une certaine idéologie, qu'on peut qualifier de féminisme misandrique et puritain. La philosophie est alors pertinence pour analyser les présupposés de cette idéologie et en montrer le caractère erroné. Or ces choses abstraites et compliquées ont une incidence bien réelle à la fois sur notre législation et notre vie quotidienne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas besoin d'être libéral pour dire que cette loi est une grosse bouse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Bisounours a dit :

@frigo

nan mais colle ça en masqué, ça n'a aucun intérêt en prime.

 

la lourdinguerie virtuelle ...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Bisounours a dit :

@frigo

nan mais colle ça en masqué, ça n'a aucun intérêt en prime.

Si je pense que le cœur du sujet est le cunnilingus, un bon cuni vaut tous les ouvrages de l'école autrichienne, les lumières écossaises et le journal l'Opinion réuni.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah c'est pas du tout le sujet justement. On s'en tape de l'art du cuni.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Lancelot a dit :

Dans l'univers des gens qui racontent des trucs invérifiables sur les réseaux sociaux.

0*v7gmjOTELi-Oysz4.png

 

D'un autre côté, c'est vraiment pas rare ce genre d'attitudes. Suffit de voir les dickpics. Mais de toute façon osef, que ce soit vrai ou pas, on coffre pas les gens sur un témoignage unique d'une victime d'un délit qui n'existe pas 

 

Il y a 2 heures, Bisounours a dit :

Il y a une différence entre une prise de contact policée, agréable, bien élevée, et un "tu me suces salope" ou "un cuni ça te branche ?"

En tout cas, j'arrive à faire la différence, et c'est assez triste qu'il faille une loi pour délimiter les frontières.

1/Le problème c'est tout ce qu'il y a entre les deux.

2/l'attitude du mec, même si elle manque singulièrement de classe, est parfaitement rationnelle s'il cherche un petit coup vite fait. Globalement, un mec prendra un râteau quelque chose comme 90 ou 95% des cas. Si tu dépenses beaucoup de temps à essayer pour de vrai, tu peux tout aussi bien aller tout de suite dans le vif du sujet, et te taper 99% de refus mais comme t'as réduit le temps d'interaction moyen de 10 min a 20 secondes, t'as plus de résultat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:lol: oh purée ce calcul de probabilité pour choper, c'est un vrai métier !

 

Bien sûr qu'il y a 50 nuances de drague entre le plan cuni en direct et le baise main.

On sait pas grand  chose de ce qui s'est passé en fait à part la proposition du gars. Faudrait des précisions sur son attitude, insistance ou autre.

Pas de quoi se mettre en pls si il a juste demandé gentiment... à part répondre non merci trop aimable. Parfois la déconnade ça fonctionne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, NoName a dit :

2/l'attitude du mec, même si elle manque singulièrement de classe, est parfaitement rationnelle s'il cherche un petit coup vite fait. Globalement, un mec prendra un râteau quelque chose comme 90 ou 95% des cas. Si tu dépenses beaucoup de temps à essayer pour de vrai, tu peux tout aussi bien aller tout de suite dans le vif du sujet, et te taper 99% de refus mais comme t'as réduit le temps d'interaction moyen de 10 min a 20 secondes, t'as plus de résultat.

Ce qui correspond dans d'autres milieux sociaux à la stratégie "wesh ma'moiselle".

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut aussi considérer que ce genre d'interaction ne tient pas de la drague ou de la gauloiserie. Les types faisant des propositions indécentes l'oeil torve dans les transports la main dans le caleçon (je ne dis pas que c'est ce qui s'est passé là), de même les types qui commencent à être polis pour finir par vous insulter quand vous declinez avec tact,ce n'est pas de la séduction. Ce n'est pas la loi qui changera ça mais «foutre la honte» est un bon palliatif, de même que dénoncer ce genre de comportement. On est vraiment loin de la fin de l'art de la séduction à la française...

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Romy a dit :

Ce n'est pas la loi qui changera ça mais «foutre la honte» est un bon palliatif, de même que dénoncer ce genre de comportement.

 

Voilà. Et je suis persuadé qu'en d'autres temps, trois loubards auraient expliqué la galanterie audit monsieur sur la plateforme.

J'ai peut-être un moyen de mettre d'accord les féministes et les virilistes tiens : le droit opposable à casser la gueule aux gros lourds.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Rincevent a dit :

Tout ceci va forcément être excellent pour les rapports sociaux, pour la natalité, pour le bien-être psychologique de chacun et pour tellement d'autres choses.

 

A supposer que ça réduise la natalité (ce qui n'est pas évident, même si ça réduit le nombre de rapports sexuels), ça pourrait avoir un effet eugénique. Les féministes se laissent séduire quand on les caresse dans le sens du poils parce qu'elles ne se rasent pas, lol ça demande juste un tout petit peu d'adresse et de références communes avec elles. C'est une sélection des pas trop débiles, et des plus "domestiqué", sans doute. On a un phénomène similaire chez les seiches : l'une des meilleures stratégies reproductives pour les mâles est de se déguiser en femelle pour aller taper en scred dans le harem d'un alpha. On suppose que ça a contribué à rendre intelligente ces ravissantes petites bêtes.

 

il y a 14 minutes, Bézoukhov a dit :

J'ai peut-être un moyen de mettre d'accord les féministes et les virilistes tiens : le droit opposable à casser la gueule aux gros lourds.

 

Pas sûr que les féministes veulent ça. Rappelle toi de Jason Manning et de la "victimhood culture" : comme dans les cultures de l'honneur, on se sent blessé par les attaques verbales. Mais comme dans les cultures de la dignité, on préfère appeler au secours auprès de l'autorité plutôt que de faire les choses par soi même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, Romy a dit :

On peut aussi considérer que ce genre d'interaction ne tient pas de la drague

 

Wikipédia définit la drague comme un synonyme de la séduction, et la séduction comme " un ensemble de procédés de manipulation visant à obtenir une faveur, donner une image avantageuse de soi ou susciter délibérément une émotion, une admiration, une attraction, voire un sentiment amoureux de la part d'un ou de plusieurs individus. [...] Le but le plus simple de la séduction consiste à obtenir un avantage de la part de la personne séduite, par exemple des rapports sexuels, des cadeaux ou de l'argent."

 

Les faits décrits sont manifestement une forme de drague, ce qui n'exclut pas qu'elle soit très impoli (voire insultante), et bête car manifestement inefficace (même répété à la chaîne. Le gars aurait plus vite fait de s'inscrire sur un site adéquat et de trouver les demoiselles de sa région en manque de sexe).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Romy a dit :

 On est vraiment loin de la fin de l'art de la séduction à la française...

 

Pourquoi diable aller prendre des risques de tenter quelque chose avec une inconnue (ou même une pas inconnue) si je sais que la moindre expérience "intimidante" que mon comportement peut provoquer est susceptible de tomber sous le coup de la Loi ? Très irrationnel comme comportement*.

 

* bien sûr, compte tenu des pulsions sous-jacentes, l’irrationalité de l'acte n'arrêtera pas tous le monde, mais force est de constater que la séduction fait désormais partie des choses à la limite de l'illégalité dans ce pays.

Si je ne veux prendre aucun risque, le meilleur moyen est encore de chercher une partenaire sur un site internet approprié. L'effet le plus nécessaire de la nouvelle législation sera d’aseptiser toujours plus l'espace public et les lieux de travail (les gens qui s'y trouvent seront peut-être plus productifs, ou peut-être pas, compte tenu de la morosité voire de la paranoïa consécutive à une telle atmosphère).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, Mégille a dit :

On a un phénomène similaire chez les seiches : l'une des meilleures stratégies reproductives pour les mâles est de se déguiser en femelle pour aller taper en scred dans le harem d'un alpha. On suppose que ça a contribué à rendre intelligente ces ravissantes petites bêtes.

Un individu qui adopte cette stratégie est même qualifié de "sneaky fucker" par les évolutionnistes (je crois que le terme a été forgé par Dawkins, du temps où il faisait de la recherche intéressante). Les mauvaises langues pensent que c'est à un phénomène similaire qu'on assiste avec les hommes SJW.

 

Par contre, je ne vois pas en quoi ça créerait une pression sélective vers l'intelligence. Si tu as des sources solides...

 

il y a 50 minutes, Mégille a dit :

A supposer que ça réduise la natalité (ce qui n'est pas évident, même si ça réduit le nombre de rapports sexuels), ça pourrait avoir un effet eugénique. Les féministes se laissent séduire quand on les caresse dans le sens du poils parce qu'elles ne se rasent pas, lol ça demande juste un tout petit peu d'adresse et de références communes avec elles. C'est une sélection des pas trop débiles, et des plus "domestiqué", sans doute.

Sélectionner les PUA plutôt que les AFC, je n'appelle pas eugénique mais dysgénique. :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bézoukhov a dit :

 

Voilà. Et je suis persuadé qu'en d'autres temps, trois loubards auraient expliqué la galanterie audit monsieur sur la plateforme.

J'ai peut-être un moyen de mettre d'accord les féministes et les virilistes tiens : le droit opposable à casser la gueule aux gros lourds.

 

 

Ben, évidemment. Si quelqu’un proposait ça à votre petite amie, épouse, sœur, mère, amie dans la même situation et que vous tombiez dessus en revenant des toilettes du train, j’ose espérer que ça se finirait en bourre-pif (si le gars fait pas 30 centimètres et 50 kilos de plus ! Haha).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...