Jump to content

Recommended Posts

2 hours ago, Jean_Karim said:

Mais je ne doute pas que cette affaire servira de justification à décredibiliser les femmes qui se plaignent du comportement de certains hommes avec elles. 

World ends, women most affected.

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Jean_Karim a dit :

Alors il était déjà séparé quand c'est arrivé et avait déjà été licencié. Il a retrouvé du travail chez canal après un passage à vide qui l'a obligé à "puiser dans ses indemnités de licenciement" et il est en couple. La justice a reconnu la diffamation. La meuf a accepté ses excuses puis l'a dénoncé publiquement, c'est bien une connasse. Sa fille a du passer un sale moment au collège, comme la plupart des enfants. Bref c'est pas grand chose. Mais je ne doute pas que cette affaire servira de justification à décredibiliser les femmes qui se plaignent du comportement de certains hommes avec elles. 

Et il a juste fait une petite dépression. Non, vraiment, ce n'est pas grand chose.

 

De deux, on n'accuse pas quelqu'un sans preuve - et encore moins sur les réseaux sociaux, auquel cas cela démontre plus une volonté de lyncher que de rendre justice - donc prendre au sérieux une accusation implique qu'elle soit un minimum fondée. La charge leur revient.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Jean_Karim a dit :

je ne doute pas que cette affaire servira de justification à décredibiliser les femmes qui se plaignent du comportement de certains hommes avec elles. 

 j'espère cette affaire servira de base de réflexion à toutes les femmes avant qu'elles démolissent la réputation d'un homme sur la base d'un épisode de drague de gros lourd.

cette nana est la seule responsable de la décrédibilisation des paroles d'autres victimes bien réelles.

  • Yea 5
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
35 minutes ago, poincaré said:

on n'accuse pas quelqu'un sans preuve

 

Il me semble que c'est assez différent de certains cas, elle n'a pas menti sur son expériene, les faits ont été reconnu, mais sur la qualification des faits, ie que drague lourde 1 fois n'est pas du harcèlement, et encore menti, elle s'est peut-être trompée en étant de bonne fois. Ce qui ne lui enlève pas la responsabilité des conséquences de son action.

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, poincaré said:

 

De deux, on n'accuse pas quelqu'un sans preuve - et encore moins sur les réseaux sociaux,

J'estime que l'aveu que cela se soit passé comme ça de la personne en face comme une preuve suffisante des faits.

 

On en revient au fait qu'elle a utilisé le terme harcèlement à la place de drague lourde.

Et que c'est pour ça qu'elle est condamnée.

 

 

J'ai quand même du mal à voir où cela est super grave sur le fond, dans un post twitter d'utiliser le terme de harcèlement à la place de drague lourde.

J'ai l'impression, que ceux qui ont ostracisé le gars suite à ça, l'auraient mis à l'amende pareil avec "drague lourde"

Je peux me tromper ceci-dit.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Lancelot a dit :

World ends, women most affected.

D'ailleurs, cette forme de féminisme qui tient plus du solipsisme que de la réflexion me gêne, comme on est gêné devant un handicapé mental qui fait des conneries en public. 

 

Pour le autrement, penser davantage en termes de personnes qu'en termes de choses (trait plutôt féminin) n'est en rien synonyme d'avoir de l'empathie pour autrui. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Fagotto a dit :

Il me semble que c'est assez différent de certains cas, elle n'a pas menti sur son expériene, les faits ont été reconnu, mais sur la qualification des faits, ie que drague lourde 1 fois n'est pas du harcèlement, et encore menti, elle s'est peut-être trompée en étant de bonne fois. Ce qui ne lui enlève pas la responsabilité des conséquences de son action.

Oui, je parlais de façon générale. D'ailleurs, drague "lourde" deux fois n'est pas plus du harcèlement tant qu'il n'y a pas de volonté d'atteindre la personne psychologiquement (ou "volonté d'altérer la santé physique ou mentale" en des termes plus juridiques).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Marlenus a dit :

J'ai quand même du mal à voir où cela est super grave sur le fond, dans un post twitter d'utiliser le terme de harcèlement à la place de drague lourde.

Le simple fait de balancer son nom en public sur la poubelle de l'humanité qu'est Twitter aurait en effet eu les mêmes conséquences pour le volet "opprobre sociale". En revanche, l'accuser de harcèlement montre sa volonté de judiciariser ce qui relève d'un simple écart de comportement (d'ailleurs, les propos auraient très bien pu être interprétés comme un compliment par quelqu'un d'autre - mais puisque les féministes ont décidé de se focaliser sur une seule forme de subjectivité...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, poincaré said:

En revanche, l'accuser de harcèlement montre sa volonté de judiciariser ce qui relève d'un simple écart de comportement (d'ailleurs, les propos auraient très bien pu être interprétés comme un compliment par quelqu'un d'autre - mais puisque les féministes ont décidé de se focaliser sur une seule forme de subjectivité...)

Volonté qui ne s'est traduit par rien du tout, aucun dépôt de plainte en justice. Aucune demande de quoique ce soit.

Juste une envie de déballer sur la place publique.

 

On peut condamner moralement, cela. 

Mais doit-on l'interdire?

 

Plus largement, quelle limites a-t-elle franchie sur la liberté d'expression pour que ce qu'elle a fait ce soit horrible.

Si c'est dire harcèlement au lieu de drague lourde,  ben j'avoue ne pas voir en quoi c'est horrible.

 

Si c'est pour avoir dit publiquement des faits réels sur Twitter qui peuvent porter préjudice à la réputation d'une personne, ben j'avoue qu'on va vite la restreindre la liberté d'expression.

 

 

 

Si elle avait menti, là, j'aurais été 100% avec vous.

Mais là, suis perplexe. Je ne soutiens pas sa démarche, mais là je n'ai rien à lui reprocher, libéralement parlant.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si elle c'était contenté de faire un post twitter pour dire  " Un soir, en diner, Brion était bourré et a eu un comportement déplacé en me parlant de mes gros seins" personne n'aurait rien dit.

Je connais pas un seul mec qui n'ait pas dérapé un peu dans ce sens. Des blagues nulles, salaces, sexuellement borderline, je pense que tout le monde en fait. Surtout bourré. Souvent on regrette le meme même ou le lendemain. Parfois on s'excuse quand visiblement ça gène.

 

Mais le combo harcèlement, hashtag plus le contexte Weinstein est évidemment une erreur et une faute, et c'est bien ça qui a été (justement) puni par la loi.

  • Yea 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 minutes ago, poney said:



Je connais pas un seul mec qui n'ait pas dérapé un peu dans ce sens. Des blagues nulles, salaces, sexuellement borderline, je pense que tout le monde en fait. Surtout bourré. Souvent on regrette le meme même ou le lendemain. Parfois on s'excuse quand visiblement ça gène.

 

 

 

ass.PNG

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 hours ago, Rincevent said:

comme on est gêné devant un handicapé mental qui fait des conneries en public.

C'est ma réaction normale devant les gens politisés, a fortiori les féministes, qui ouvrent la bouche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, F. mas a dit :

 

 

ass.PNG

 

Pas compris

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est Caroline 'les hommes sont tous des violeurs en puissance' de Haas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
20 hours ago, poney said:

Si elle c'était contenté de faire un post twitter pour dire  " Un soir, en diner, Brion était bourré et a eu un comportement déplacé en me parlant de mes gros seins" personne n'aurait rien dit.

Je connais pas un seul mec qui n'ait pas dérapé un peu dans ce sens. Des blagues nulles, salaces, sexuellement borderline, je pense que tout le monde en fait. Surtout bourré. Souvent on regrette le meme même ou le lendemain. Parfois on s'excuse quand visiblement ça gène.

 

Mais le combo harcèlement, hashtag plus le contexte Weinstein est évidemment une erreur et une faute, et c'est bien ça qui a été (justement) puni par la loi.

 

Ce qui me gêne dans cette histoire, c'est qu'effectivement, le mec aura pris cher au final pour un truc très très banal.

 

Et ce qui est gênant, c'est pas que quelqu'un dise une connerie sur Twitter. Si on devait condamner tous les propos c... sur Twitter, on en aurait pas fini (et je le redis, question liberté d'expression on serait mal).

Mais plutôt qu'un propos c.. sur Twitter ait engendré des comportements encore plus c.. (virer le mec de son boulot, de son lit conjugal, etc.).

 

Si demain je me fait militant Vegan et que je dis "Regardez, Poney a mangé de la viande. C'est un meurtrier" et qu'après demain il se fait quitter par sa femme, qu'il perd son boulot à cause de ça. Je ne sais pas si le problème viendra de moi ou de sa femme et de son employeur.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Marlenus said:

 

Si demain je me fais militant Vegan et que je dis "Regardez, Poney a mangé de la viande. C'est un meurtrier" et qu'après demain il se fait quitter par sa femme, qu'il perd son boulot à cause de ça. Je ne sais pas si le problème viendra de moi ou de sa femme et de son employeur.

 

Et pourquoi pas de la plate-forme Twitter ? Ou des "keys influencers" qui organisent une campagne de retweet ? Surtout si celle ci est explicitement coordonnée ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Marlenus a dit :

Si demain je me fait militant Vegan et que je dis "Regardez, Poney a mangé de la viande. C'est un meurtrier" et qu'après demain il se fait quitter par sa femme, qu'il perd son boulot à cause de ça. Je ne sais pas si le problème viendra de moi ou de sa femme et de son employeur.

Tu auras accusé quelqu'un d'un crime qu'il n'a pas commis, c'est une faute.

Les dommages résultant de cette faute te sont imputables.

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, Neomatix said:

Tu auras accusé quelqu'un d'un crime qu'il n'a pas commis, c'est une faute.

Les dommages résultant de cette faute te sont imputables.

 

Il ya une différence entre dire "Neomatix est un vil vegan absthème":

  • au café entre potes
  • au micro du 20 heures sur TF1

 

Et vu que c'est le passage  de "propos tenus par un anonyme" à "microtrottoir diffusé au 20 heures de TF1" qui crée le dol, le cas ne me semble pas si simple.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, F. mas a dit :

C'est Caroline 'les hommes sont tous des violeurs en puissance' de Haas.

 

Blague grasse =/= viol

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, poney said:

 

Blague grasse =/= viol

 

Blague grasse = culture du viol

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, F. mas a dit :

 

Blague grasse = culture du viol

Ah oui, pardon je suis lent à la détente ajd

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Neomatix said:

Tu auras accusé quelqu'un d'un crime qu'il n'a pas commis, c'est une faute.

Les dommages résultant de cette faute te sont imputables.

 

Et il faudra qu'il prouve le lien de cause à effet.

 

Pas sûr que ce soit le plus facile...

Car prouver que son ex l'a quitté juste pour ça, cela va être chaud.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le lien de cause à effet entre son opprobre et sa perte de chiffre d'affaires (dans la com!) est assez facile à établir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, F. mas a dit :

C'est Caroline 'les hommes sont tous des violeurs en puissance' de Haas.

... entre ça et une chèvre, 99,99999999999999999% des violeurs en puissance choisissent la chèvre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Rübezahl a dit :

... entre ça et une chèvre, 99,99999999999999999% des violeurs en puissance choisissent la chèvre.

Dieu a créé l'alcool pour que les moches aussi puissent baiser, aka être violées pour Haas.

 

(Je sors.)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Rincevent a dit :

Dieu a créé l'alcool pour que les moches aussi puissent baiser.. 

 

(Je sors.)

C'était de Coluche, on voit que l'ambiance a changé et que l'autocensure marche à fond.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le féminisme au lycée (suite)

 

Aujourd'hui une de mes élèves de seconde en rogne contre la devise républicaine : pourquoi dit-on égalité alors qu'on parle de fraternité ?

Moi fort bête je l'avoue, je ne comprend pas où elle veut en venir.

Eh ben oui, ajoute-t-elle, fraternité = frère donc homme (mâle quoi). Pourquoi pas sororité ?

Sororité ? ai-je répondu. Cela veut dire quoi ?

Je ne suis vraiment plus de mon temps.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En même temps, personne ne sait ce qu'il veut dire, ce "fraternité". On a qu'à le remplacer par propriété, ça règlera le problème !

  • Yea 1
  • Love 1
  • Haha 1
  • Ancap 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...