Jump to content

Recommended Posts

Toutes ces années à accumuler des bons points progressistes pour finir comme ça. *sad trombone*

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

As a cis queer woman with a trans sibling

I don't even know what that means.

 

 

C'est un festival. Et je ne sais même pas de quoi ça parle.

 

Édit :

https://uncommongroundmedia.com/uk-employees-under-threat-from-maya-forstater-ruling-academics-must-speak-out/

 

Discuss : liberhalal ou non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
52 minutes ago, cedric.org said:

Discuss : liberhalal ou non 

 

Si c'est clair dans le contrat de travail oui..

Sinon je dirais que le seul argument qui justifie potentiellement un licenciement est que la personne en question peut pourrir l'ambiance au travail en refusant de 'genrer' correctement quelqu'un. (Typiquement si un employé souhaite qu'on l'appelle Monsieur et que l'autre insiste tout le temps pour l'appeler Madame/Mademoiselle notamment devant des tiers alors on peut considérer qu'il y a faute).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Boz a dit :

Je comprends rien quelqu'un peut résumer ?

Rowlings fait un coming out TERF.

Depuis les années 80, les théories féministes ont pas mal changées, notamment pour mettre les trans dans le bateau (une autre façon de voir les choses serait plutôt que les queers ont pris les commandes du mouvement féministe). Quelques féministes radicales, des anciennes extrémistes façon années 60 ~70, existent toujours, nichées dans les associations féministes, et notamment en Angleterre (ma grand-mère canadienne en est).

D'après les féministes de deuxième vague/TERF (trans-excluded radfem)/beauvoiriennes, le genre, c'est à dire la construction sociale, est une signification arbitrairement attachée au sexe, comme tout autre signifié à un signifiant. Mais c'est bien parce qu'elles sont d'abord d'un certain sexe que les femmes se voient assignées à un genre. Pour elles, les mâles qui s'identifient comme des femmes ne peuvent pas vraiment prétendre être du même coté du patriarcat que les femelles-femmes, puisqu'ils/elles n'ont jamais eu à subir une assignation aux stéréotypes féminins, au cours de leur éducation notamment. Pour elles, considérer que le genre est ce à quoi l'on s'identifie revient à faire du genre une essence intérieure, ce qui va à contre-sens du courant.

Pour les féministes de troisième vague/butleriennes, le sexe est tout entièrement du genre, puisque même cette catégorie biologique serait construite par la société. Le genre est pour une elles une répétition de performances, réaffirmées à chaque fois, mais jamais parfaitement, puisque c'est une suite d'imitations sans modèle, sans original qui permettrait de distinguer de façon non ambigüe tout ce qui relève ou non de tel genre ou sexe. Insister sur l'authenticité des performances queers, qui n'entrent pas tout à fait dans les codes, et en rajouter soi-même une couche, est donc une excellente façon d'ébranler les normes de genre, puisque les gens finiront par ne même plus savoir quoi imiter. Et évidemment, d'après elles, ce sont les beauvoiriennes qui sont essentialistes, ne serait-ce parce qu'elles croient qu'il y a au moins une essence des sexes, auquel doit nécessairement être attribuer un certain genre.

 

Voilà en gros le champs de bataille. Ton sjw de base est butlerien. En plus d'être inculte, de ne connaître Beauvoir, Wittig et les autres que de nom et par de petites citations, et de n'avoir jamais été exposé à d'autres théories qu'à celles de Butler, généralement de seconde main. Donc forcément, découvrir que JKR n'est pas tout à fait orthodoxe, c'est une petite catastrophe.

  • Yea 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Fagotto a dit :

Sinon je dirais que le seul argument qui justifie potentiellement un licenciement est que la personne en question peut pourrir l'ambiance au travail en refusant de 'genrer' correctement quelqu'un.

Ou inversement, si un gros barbu pourrit l'ambiance au travail en exigeant qu'on l'appelle Mademoiselle, qu'on le laisse entrer dans les chiottes des femmes et qu'on emploie un pronom absurde et une orthographe dénaturée en s'adressant à lui, le licenciement est au moins aussi légitime.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Hayek's plosive a dit :

Guerre nucléaire sur Twitter entre TERFs et trans. La généralissime JK Rowling en plein Dien Bien Phu. 

 

 

 

J'avais vu ça, c'est énorme. Elle aurait du savoir qu'elle ne pouvait pas contenter ces gens là, bien fait pour elle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon après perso au boulot, j'appelle jamais quelqu'un Monsieur ou Madame, c est toujours par son prénom, que ce soit mes chefs, jusqu'au CEO, ou les clients.

Reste les toilettes qui semblent être le nerf de la guerre aux US, bon j'ai du mal à prendre ça comme un sujet sérieux.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Lancelot a dit :

Toutes ces années à accumuler des bons points progressistes pour finir comme ça. *sad trombone*

 

Il y a 1 heure, Atika a dit :

 

J'avais vu ça, c'est énorme. Elle aurait du savoir qu'elle ne pouvait pas contenter ces gens là, bien fait pour elle.

 

 

Je vous trouve assez méprisant. Je la trouve sympathique et intègre, JK Rowling. Dès qu’on n’est pas d’accord avec vous, on est forcément une personne médiocre ?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
42 minutes ago, Johnnieboy said:

Je vous trouve assez méprisant. Je la trouve sympathique et intègre, JK Rowling. Dès qu’on n’est pas d’accord avec vous, on est forcément une personne médiocre ?

Et moi je te trouve assez présomptueux de m'insulter de la sorte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Lancelot a dit :

Et moi je te trouve assez présomptueux de m'insulter de la sorte.

 

 

Ce n’est pas de ma faute si tu ne t’exprimes pas clairement, alors.

Share this post


Link to post
Share on other sites
27 minutes ago, Johnnieboy said:

Ce n’est pas de ma faute si tu ne t’exprimes pas clairement, alors.

Ce n'est pas de ma faute si tu n'es pas capable de te renseigner ou poser une question sans insulter tout le monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

JK Rowling qui défend la liberté d'expression après des années à donner des gages au twitter intersectionnel, je ne m'y attendais pas. Pour le coup, je la trouve courageuse.

  • Yea 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Cortalus a dit :

JK Rowling qui défend la liberté d'expression après des années à donner des gages au twitter intersectionnel, je ne m'y attendais pas. Pour le coup, je la trouve courageuse.

 

Le courage n'est-il pas une vertu, c'est-à-dire une disposition acquise et discernable chez autrui par une succession répétée d'actes courageux

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Le courage n'est-il pas une vertu, c'est-à-dire une disposition acquise et discernable chez autrui par une succession répétée d'actes courageux

 

Si j'oppose à un péril imminent et mortel l'obstacle de mon corps pour protéger une vie innocente et que je paye de ma vie cet acte désintéressé, l'impossibilité manifeste de réitérer l'expérience empêcherait toute référence à la notion de courage dans mon eulogie ? Je ne serais qu'un inconscient, un téméraire, un aliéné ou au mieux une espèce de courageux putatif ? Le sacrifice de soi ne serait pas un acte courageux parce qu'on ne peut se sacrifier qu'une fois ?

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Lancelot a dit :

Ce n'est pas de ma faute si tu n'es pas capable de te renseigner ou poser une question sans insulter tout le monde.

 

J’ai littéralement posé une question dans mon message. Tu peux y répondre. Parce qu’à part le fait que tu ne sois pas d’accord avec JK Rowling, je ne vois pas pourquoi tu te montres aussi méprisant envers elle. Cette dame ne cherche pas à « accumuler des points », elle a fait don d’une grande partie de sa fortune afin d’aider des gens qui en ont besoin. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Cortalus a dit :

1): cet acte désintéressé

 

2): l'impossibilité manifeste de réitérer l'expérience empêcherait toute référence à la notion de courage dans mon eulogie ? 

 

2): Le sacrifice de soi ne serait pas un acte courageux parce qu'on ne peut se sacrifier qu'une fois ?

 

1): Beurk.

 

2): Toute référence non. On pourrait par exemple légitimement dire que cet acte démontrait que tu avais commencé d'être courageux, si on ne trouve aucun autre acte de courage dans ta vie (le courage étant une vertu, et les vertus demandant par définition une répétition / constance). Ou, en termes plus lyriques et plus adéquats à ton panégyrique, on pourra que dire cet acte héroïque laisse deviner jusqu'à quels sommets d'excellence auraient pu s'élever ton courage, et quelles prouesses tu aurais pu accomplir, si tu avais vécu.

 

3): Le courage étant une vertu, et la vertu étant ordonnée au bien, le fait que ce sacrifice soit un acte effectivement courageux dépend quand même de la cause en vue de laquelle il est effectué, ce qui tu passes sous silence. 

 

Sinon, non, l'acte que tu évoques est susceptible d'être qualifié de courageux (et même d'héroïque). Mais ça ne contredit pas mon propos initial, parce que je répondais sur les conditions auxquelles on peut dire qu'une personne est courageuse. Et on ne peut être une personne courageuse en étant quelqu'un qui fait seulement une fois (ou seulement de manière erratique) quelque chose de courageux. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

1): Beurk.

 

2): Toute référence non. On pourrait par exemple légitimement dire que cet acte démontrait que tu avais commencé d'être courageux, si on ne trouve aucun autre acte de courage dans ta vie (le courage étant une vertu, et les vertus demandant par définition une répétition / constance). Ou, en termes plus lyriques et plus adéquats à ton panégyrique, on pourra que dire cet acte héroïque laisse deviner jusqu'à quels sommets d'excellence auraient pu s'élever ton courage, et quelles prouesses tu aurais pu accomplir, si tu avais vécu.

 

3): Le courage étant une vertu, et la vertu étant ordonnée au bien, le fait que ce sacrifice soit un acte effectivement courageux dépend quand même de la cause en vue de laquelle il est effectué, ce qui tu passes sous silence. 

 

Sinon, non, l'acte que tu évoques est susceptible d'être qualifié de courageux (et même d'héroïque). Mais ça ne contredit pas mon propos initial, parce que je répondais sur les conditions auxquelles on peut dire qu'une personne est courageuse. Et on ne peut être une personne courageuse en étant quelqu'un qui fait seulement une fois (ou seulement de manière erratique) quelque chose de courageux. 

 

il y a une heure, Johnathan R. Razorback a dit :

 

Le courage n'est-il pas une vertu, c'est-à-dire une disposition acquise et discernable chez autrui par une succession répétée d'actes courageux

 

 

 

Cortalus a écrit « Pour le coup, [...] »

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Johnnieboy a dit :

Cortalus a écrit « Pour le coup, [...] »

 

C'est justement ce que je lui reproches. On ne peut pas être une personne courageuse pour le coup, c'est un abus de langage. Le courage est une disposition.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc risquer sa vie pour sauver celle de quelqu'un n'est pas courageux, juste un acte de courage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Johnathan R. Razorback a dit :

 

1): Beurk.

 

2): Toute référence non. On pourrait par exemple légitimement dire que cet acte démontrait que tu avais commencé d'être courageux, si on ne trouve aucun autre acte de courage dans ta vie (le courage étant une vertu, et les vertus demandant par définition une répétition / constance). Ou, en termes plus lyriques et plus adéquats à ton panégyrique, on pourra que dire cet acte héroïque laisse deviner jusqu'à quels sommets d'excellence auraient pu s'élever ton courage, et quelles prouesses tu aurais pu accomplir, si tu avais vécu.

 

3): Le courage étant une vertu, et la vertu étant ordonnée au bien, le fait que ce sacrifice soit un acte effectivement courageux dépend quand même de la cause en vue de laquelle il est effectué, ce qui tu passes sous silence. 

 

Sinon, non, l'acte que tu évoques est susceptible d'être qualifié de courageux (et même d'héroïque). Mais ça ne contredit pas mon propos initial, parce que je répondais sur les conditions auxquelles on peut dire qu'une personne est courageuse. Et on ne peut être une personne courageuse en étant quelqu'un qui fait seulement une fois (ou seulement de manière erratique) quelque chose de courageux. 

 

Je pense que tu t'égares dans une définition bien restrictive du courage. Certes, le terme englobe la conception à l'antique que tu exposes, mais en français il recouvre beaucoup plus largement, si l'on en revient à son étymologie, tout ce qui a trait aux plus nobles élans vitaux et passions du cœur. Le "courage" français a davantage de proximité avec l'animus latin qu'avec la virtus ou la fortitudo. Le courage, en français, est une ressource intérieure que l'on peut trouver, prendre à deux mains, perdre, affermir, etc. On peut affirmer en français que quelqu'un est courageux sans autres précisions, pour signifier qu'il fait preuve de constance dans la manifestation de son courage, mais rien n'interdit d'utiliser une complément circonstanciel pour signifier que le qualificatif de courageux s'applique à une personne dans un contexte donné. Notre langue est subtile et je suis sûr que tu pourrais en saisir les nuances si tu y mettais un peu de coeur.

 

Il est quand même désespérant de devoir en arriver là pour justifier un anodin commentaire qui ne suggérait d'ailleurs nullement que JKR aurait fait preuve de continuité dans l'expression d'une quelconque force d'âme.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Johnnieboy said:

 

J’ai littéralement posé une question dans mon message. Tu peux y répondre. Parce qu’à part le fait que tu ne sois pas d’accord avec JK Rowling, je ne vois pas pourquoi tu te montres aussi méprisant envers elle. Cette dame ne cherche pas à « accumuler des points », elle a fait don d’une grande partie de sa fortune afin d’aider des gens qui en ont besoin. 

 

Cette dame est une auteure de grand talent, mais c'est aussi une prog TERF . Ricaner avec schadenfreude lorsqu'elle est prise dans une surenchère de virtue signalling et observer l'arroseuse arrosée est donc une réaction spontannée (qui devrait toutefois faire place, passé l'émotion initiale, à un soutien réfléchi).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Lameador a dit :

 

Cette dame est une auteure de grand talent, mais c'est aussi une prog TERF . Ricaner avec schadenfreude lorsqu'elle est prise dans une surenchère de virtue signalling et observer l'arroseuse arrosée est donc une réaction spontannée (qui devrait toutefois faire place, passé l'émotion initiale, à un soutien réfléchi).

 

 

Cette dame - qui a fait à travers ses donations et ses actions philanthropiques plus que tous les liborgiens réunis - s’est « mouillée » afin d’apporter son soutien à une personne qui a perdu son job pour des raisons qui semblent douteuses. Elle ne mérite les ricanements que de petites personnes.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Johnnieboy said:

 

 

Cette dame - qui a fait à travers ses donations et ses actions philanthropiques plus que tous les liborgiens réunis - s’est « mouillée » afin d’apporter son soutien à une personne qui a perdu son job pour des raisons qui semblent douteuses. Elle ne mérite les ricanements que de petites personnes.

 

Il n'y a pas d'incompatibilité entre un soutien à sa démarche et un petit ricanement. MAis bon, comme tu es uen grande personne tu devrais comprendre ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Lameador a dit :

 

Il n'y a pas d'incompatibilité entre un soutien à sa démarche et un petit ricanement. MAis bon, comme tu es uen grande personne tu devrais comprendre ça.

 

 

Je ne vois pas ce qui prête à ricaner. JK Rowling est de gauche mais est tout à fait fréquentable d’après le peu que je sais d’elle.

 

Bref, arrêtez de voir des ennemis partout, on dirait des gauchistes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 minutes ago, Johnnieboy said:

 

 

Je ne vois pas ce qui prête à ricaner. JK Rowling est de gauche mais est tout à fait fréquentable d’après le peu que je sais d’elle.

 

Bref, arrêtez de voir des ennemis partout, on dirait des gauchistes.

 

On peut ne pas partager une vision politique sans pour autant être ennemis. C'est une des nombreuses différences avec les gauchistes.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Johnnieboy a dit :

Cette dame ne cherche pas à « accumuler des points », elle a fait don d’une grande partie de sa fortune afin d’aider des gens qui en ont besoin. 

Non sequitur. Ce n'est pas parce que tu as mangé une grande assiette de poisson un jour que tu ne manges pas de viande habituellement. 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je dois être sacrément archaïque pour n'avoir quasiment aucune clé de compréhension de cette page :) Y a écrit féminisme en haut, puis y a ca "Guerre nucléaire sur Twitter entre TERFs et trans. La généralissime JK Rowling en plein Dien Bien Phu.  " dont c'est à peine si je sais qui est JKR et ou se trouve DBP (tentative de participer au nouveau jeu des acronymes :D) puis Megille tente une explication détaillée, enjolivée une très belle écriture dont je comprend pas un mot :D Puis ça s'engueule, j'ai l'impression que ca traite des gens qui ont un problème de zizi,  on se traite de gauchiste en considérant si Harry Potter voterait mélenchon,  et de me rappeler que 9 personnes sur 10 en France en ont absolument rien à faire de tout ça, et que dans le dixième qui reste , au moins la moitié le vivent très bien :D

 

Au moins quand le monde sera redevenu assez vegan pour qu'on soit obligé se se contenter des chèvres, ce genre de problème ne m'interogerra plus.

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...