Jump to content

Recommended Posts

il y a une heure, Largo Winch a dit :

Attentions Mesdames, Messieurs ! Les pays qui gèrent le mieux la pandémie sont dirigés... par des femmes !

https://www.forbes.fr/femmes-at-forbes/les-pays-diriges-par-des-femmes-ont-ils-mieux-reagi-face-a-la-pandemie/

Step 2 : on te fout au chômage et on te remplace par n'importe quelle femme, qui enseignera mieux que toi ta matière, forcément. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Largo Winch a dit :

Attentions Mesdames, Messieurs ! Les pays qui gèrent le mieux la pandémie sont dirigés... par des femmes !

https://www.forbes.fr/femmes-at-forbes/les-pays-diriges-par-des-femmes-ont-ils-mieux-reagi-face-a-la-pandemie/

 

Si même forbes va dans le virtus signaling ca promet. Bon après c'est la version française du site donc ça joue peut étre.

Sinon l'Autriche, est dirigé par un homme, est à bien géré la crise.

 

Le truc c'est que les pays qui ont des femmes à leur tête sont globalement des pays plus respectueux des individus et qu'ils ont une mentalité plus axé sur la société civile plutot que l'Etat qui doit tout gérer et controler pour sortir de crise.

En bref, les femmes à la tête d'un pays et la bonne gestion de la crise sont tout deux des résultats des sociétés libres.

  • Yea 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
51 minutes ago, Zagor said:

Si même forbes va dans le virtus signaling ca promet. Bon après c'est la version française du site donc ça joue peut étre.

 

C'est une traduction de Forbes original. ;)

https://www.forbes.com/sites/avivahwittenbergcox/2020/04/13/what-do-countries-with-the-best-coronavirus-reponses-have-in-common-women-leaders/#77a69ba43dec

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Largo Winch a dit :

 

Merci pour l'info, je conseille de regarder la bio de l'auteur. Encore une personne qui voit le monde uniquement à travers une logique binaire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Zagor a dit :

Merci pour l'info, je conseille de regarder la bio de l'auteur. Encore une personne qui voit le monde uniquement à travers une logique binaire...

Toujours faire attention aux auteurs, toujours.

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

le propos de Vilar est beacoup plus interessant que l'article de Forbes.Il connecte avec Mgtow, avec la propagande des medias mainstream, avec la red pill, l'emprise de l'état sur la famille et avec vos vies.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Brock a dit :

le propos de Vilar est beacoup plus interessant que l'article de Forbes.Il connecte avec Mgtow, avec la propagande des medias mainstream, avec la red pill, l'emprise de l'état sur la famille et avec vos vies.

 

Dis-nous en plus. J’ai parcouru sa page wikipedia et celle de son bouquin dont tu nous as parlé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

voila tu as tout compris ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Le livre défend l'idée que les femmes des cultures industrialisées ne sont pas oppressées, mais au contraire utilisent un système bien rodé de manipulation des hommes, contrairement à ce qu'affirment les féministes1.

Esther Vilar affirme que les hommes ont été entraînés et conditionnés par les femmes, à la manière de Pavlov avec ses chiens pour qu'ils deviennent ses esclaves. Ils reçoivent comme compensation pour leur travail un accès périodique au vagin d'une femme. Le livre affirme que les jeunes garçons sont encouragés à associer leur masculinité avec leur capacité à avoir une relation sexuelle avec une femme, et qu'une femme peut contrôler un homme en ayant le contrôle social sur son sens de la masculinité.

L'auteur dit que les normes sociales, comme l'idée que les femmes sont faibles, sont construites par les femmes pour satisfaire leurs besoins, et un homme ne reçoit de reconnaissance que s'il a satisfait les besoins d'une femme.

Esther Vilar affirme que les femmes peuvent contrôler leur émotions alors que les hommes en sont incapables et que les femmes simulent des réactions surdramatisées pour contrôler les hommes et obtenir ce qu'elles veulent. Elle indique que les femmes ont recours au chantage contre les hommes et utilisent la sexualité comme une monnaie d'échange.

https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Manipulated_Man

 

 

Ca a l'air absolument aussi débile que l'inverse

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est aussi difficile a integrer que de penser liberal quand on a ete biberonne a l'etatisme.  Une fois fait, c'est flagrant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Brock a dit :

c'est aussi difficile a integrer que de penser liberal quand on a ete biberonne a l'etatisme.  Une fois fait, c'est flagrant.

 

Je n'ai jamais eu l'impression d'être l'esclave d'une femme pour avoir accès à son vagin. 🤫

 

Citation

Le livre affirme que les jeunes garçons sont encouragés à associer leur masculinité avec leur capacité à avoir une relation sexuelle avec une femme, et qu'une femme peut contrôler un homme en ayant le contrôle social sur son sens de la masculinité.

 

 

Avec DES femmes. Du coup, la masculinité telle qu'elle est perçue s'oppose complètement à la thèse de Vilar. Car puisqu'il faut multiplier le nombre de partenaires sexuelles, on ne peut pas être asservi à une seule femme. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Brock a dit :

c'est aussi difficile a integrer que de penser liberal quand on a ete biberonne a l'etatisme.  Une fois fait, c'est flagrant.

 

J’imagine que c'est surtout flagrant quand on a épousé une emmerdeuse, ou qu'on aime jouer les maris malheureux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu fais toujours dans l'attaque perso a ce que je vois, le sujet doit te depoiler quelque part...pourquoi ne pas simplement lire le livre?

pense a moi quand l'elastique te reviendra dans la tronche ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Johnnieboy a dit :

Avec DES femmes. Du coup, la masculinité telle qu'elle est perçue s'oppose complètement à la thèse de Vilar. Car puisqu'il faut multiplier le nombre de partenaires sexuelles, on ne peut pas être asservi à une seule femme. 

C'est là tout le secret de la "libération sexuelle" des femmes : elle bénéficie beaucoup plus aux hommes, en les délivrant de devoir accepter les liens conjugaux. 

 

Par ailleurs, la masculinité dit-elle vraiment qu'il "faut multiplier le nombre de partenaires sexuelles" ? Rien n'est moins sûr. Un homme, ça s'empêche, ça renonce volontairement. C'est l'adolescent, ce garçonnet dans un corps d'adulte, qui constate qu'avoir connu une femme le rend plus homme aux yeux d'autrui, et en conclut à tort que plus il aura de femmes, plus il sera un homme. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Brock a dit :

tu fais toujours dans l'attaque perso

 

Un message sur deux que tu postes ici, tu te plains de ta femme et de sa famille, le reste du temps des motards français du quebec (ce qui est très Français, se plaindre, au passage).

Donc oui, difficile de penser que ta phallocratie n'est pas lié a ta vie personnelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Rincevent a dit :

C'est là tout le secret de la "libération sexuelle" des femmes : elle bénéficie beaucoup plus aux hommes, en les délivrant de devoir accepter les liens conjugaux. 

 

Par ailleurs, la masculinité dit-elle vraiment qu'il "faut multiplier le nombre de partenaires sexuelles" ? Rien n'est moins sûr. Un homme, ça s'empêche, ça renonce volontairement. C'est l'adolescent, ce garçonnet dans un corps d'adulte, qui constate qu'avoir connu une femme le rend plus homme aux yeux d'autrui, et en conclut à tort que plus il aura de femmes, plus il sera un homme. 

 

La masculinité telle qu'elle est perçue (par le plus grand nombre). Et je ne suis pas certain que la libération sexuelle profite plus aux hommes qu'aux femmes. C'est vraiment difficile à évaluer. En soi, peut-être que les mariages durent moins longtemps à cause ou grâce à la libération sexuelle. Mais les femmes n'ont jamais trop de problème à retrouver un partenaire, qu'elle que soit leur âge et quoi qu'en dise Houellebecq.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La thèse du livre c'est que les hommes et les femmes échangent du travail domestique (et du sexe) contre une sécurité matérielle ?

 

C'est pas fondamentalement faux. C'est moins vrai dans les pays développés. Surtout c'est une façon assez réductrice de voir les relations hommes-femmes en négligeant des paramètres essentiels (des trucs insignifiants comme l'amour) qui va forcément conduire à l'hystérisation du débat, aux extrémismes, et où l'individu-type de ce genre de vision sociologique est de plus en plus caricatural et éloigné de la réalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Johnnieboy a dit :

Mais les femmes n'ont jamais trop de problème à retrouver un partenaire, qu'elle que soit leur âge et quoi qu'en dise Houellebecq.

Trouver un partenaire, qu'importe qui il est, ce n'est jamais vraiment un problème pour elles. Trouver un partenaire qu'elles jugent au niveau est de plus en plus difficile avec l'âge.

 

il y a 11 minutes, Johnnieboy a dit :

La masculinité telle qu'elle est perçue (par le plus grand nombre).

Par le plus grand nombre, seulement en Occident depuis 50 ans. Ce qui est une fourchette géographique et historique assez étroite (et dont rien ne dit qu'elle soit soutenable sur des temps longs).

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Rincevent a dit :

Trouver un partenaire, qu'importe qui il est, ce n'est jamais vraiment un problème pour elles. Trouver un partenaire qu'elles jugent au niveau est de plus en plus difficile avec l'âge.

 

 

 

Je pense que l'on revoit ses critères en fonction de ce que l'on peut obtenir. Ceux et celles qui restent seuls sont ceux qui n'arrivent pas à l'accepter. Typiquement : une femme qui était sublime dans sa jeunesse et qui n'a vraiment pas bien veilli. 

 

Citation

Par le plus grand nombre, seulement en Occident depuis 50 ans. Ce qui est une fourchette géographique et historique assez étroite (et dont rien ne dit qu'elle soit soutenable sur des temps longs).

 

Bôf. C'est partout pareil et à toutes les époques, non ? L'homme qui multiplie les conquêtes est considéré comme viril. Ou peut-être peut-on inverser : l'homme considéré comme viril et masculin est récompensé par un plus grand nombre de femmes. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Johnnieboy a dit :

Mais les femmes n'ont jamais trop de problème à retrouver un partenaire, qu'elle que soit leur âge et quoi qu'en dise Houellebecq.

Trouver un partenaire pour tirer un coup est effectivement facile.

Après avoir tiré force coups, trouver un partenaire pour la durée/sécurité/famille

... ça c'est une toute autre paire de manches.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Johnnieboy a dit :

L'homme qui multiplie les conquêtes est considéré comme viril. Ou peut-être peut-on inverser : l'homme considéré comme viril et masculin est récompensé par un plus grand nombre de femmes. 

Je pense qu'on devrait inverser, oui. Les femmes s'interessent toujours bien plus à l'homme en couple stable qu'au célibataire si tout le reste est égal par ailleurs. 

 

il y a 5 minutes, Johnnieboy a dit :

Je pense que l'on revoit ses critères en fonction de ce que l'on peut obtenir. Ceux et celles qui restent seuls sont ceux qui n'arrivent pas à l'accepter. Typiquement : une femme qui était sublime dans sa jeunesse et qui n'a vraiment pas bien veilli. 

Ça, c'est quand on est raisonnable. Et la plupart des gens ne sont pas assez raisonnables, surtout quand il s'agit de revoir leurs prétentions à la baisse après avoir eu le monde à ses pieds (ce qui est le cas de la majorité des femmes passé 25-30 ans).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Rübezahl a dit :

Trouver un partenaire pour tirer un coup est effectivement facile.

Après avoir tiré force coups, trouver un partenaire pour la durée/sécurité/famille

... ça c'est une toute autre paire de manches.

 

J'ai un échantillon amusant à disposition un nombre incalculable de tantes. Elles ont toujours trouvé des partenaires durables à tout âge. Celles qui n'en ont pas sont celles qui n'ont plus voulu en avoir. Je pense que pour les femmes, le plus difficile, c'est de revoir leurs standards. Mais celles qui acceptent de laisser de côté quelques critères superficiels de côté (comme la beauté d'un homme, par exemple) retrouvent systématiquement un homme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:fleur: Chaque pot a son couvercle (même les pots à tabac)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Brock a dit :

... où l'on apprend l'existence de la sérophobie (alors qu'on est en pleine épidémie d'autre chose). C'est un concept intéressant. :toufou:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a quelque jour j'écoutais Vandel à la radio (ce que je ne fais jamais d'habitude) et il avait invité un universitaire ou un sociologue parlant de la haine en ligne et des réseaux sociaux. Ils en citaient maints exemples et Vandel avait conclu avec une initiative de Schiappa sur la haine en ligne en raison de la race, du sexe, de l'orientation sexuelle (une initiative apparemment distincte de celle citée par Block). Le comique était que cela n'avait rien à voir avec les exemples cités. Tous se rapportaient à une forme de jalousie ou de haine de classe de type gilets jaunes à l'égard d'une célébrité à laquelle il était essentiellement reproché d'avoir gagné de l'argent ou d'avoir une résidence en province. Les lois contre la haine resteront d'autant plus inopérantes qu'elles se rapporteront toujours au genre de haines minoritaires dans la société et non à celles qu'elle entretient en l'appelant justice et dont elle ne veut pas voir qu'elle a la même nature que celles dont elle assure le châtiment. 

  • Yea 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

absolument.De toute facon ces intentions ne sont que la lutte des classes reconvertie en lutte de toutes les differences; c'est du sous-marxisme bas de gamme pour les mediocres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, Rincevent said:

... où l'on apprend l'existence de la sérophobie (alors qu'on est en pleine épidémie d'autre chose). C'est un concept intéressant. :toufou:

C'est vieux la peur des séropositif et ce néologisme.

 

Tu n'as pas eu assez de cours toi...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Marlenus a dit :

C'est vieux la peur des séropositif et ce néologisme.

La peur des séropos, je me souviens très bien de cette époque. Le néologisme, je crois bien que c'est la première fois que je le croise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...