Jump to content

Recommended Posts

il y a 2 minutes, Rincevent a dit :

Dans le judaïsme, un homme qui pénètre un autre homme est une "abomination", c'est le texte qui le dit dans ces termes, mais on peut faire dire audit texte qu'il suffit que ça ne se sache pas. Quant au lesbianisme, le texte ne dit rien, donc l'opinion dépend largement du rabbin.

Et il vend l'acceptation comment le rabin, au vu de l'abomination pour le sexe opposé ? J'imagine qu'il n'est pas nécessaire de chercher la cohérence dans le domaine, cela dit.

Link to comment
il y a 8 minutes, Prouic a dit :

Et il vend l'acceptation comment le rabin, au vu de l'abomination pour le sexe opposé ?

"Je ne veux pas savoir". Et de toute façon je connais peu de juives capables de confesser d'elle-même une vérité qui ne l'arrangerait pas. :lol:

 

il y a 8 minutes, Prouic a dit :

J'imagine qu'il n'est pas nécessaire de chercher la cohérence dans le domaine, cela dit.

À mes yeux, la cohérence est toute trouvée : "je ne veux pas savoir".

 

Et puis je peux concevoir que, du point de vue antique du rédacteur du texte, un type qui se fait péter la rondelle semble plus dégoûtant que deux gonzesses qui se frottent les nibards (j'essaie de me mettre à la place d'un gars d'il y a 25 ou 30 siècles, hein).

Link to comment
à l’instant, Bisounours a dit :

On a le droit de détester et de trouver la pratique abominable, ce n'est pas une raison pour régler leur compte aux homos

C'est ce que les (rares) voix LGBT du monde musulman tentent de défendre. Le Coran reprend l'histoire de Lot/Lut et il y a définitivement du mépris pour eux, mais aucune interdiction. Ce sont les hadiths qui condamnent ces actes, et les rares qui traitent du lesbianisme ne prévoient jamais de sanction.

 

Les transgenres sont aussi historiquement beaucoup plus acceptés (mukhannathun).

  • Yea 1
Link to comment
il y a 11 minutes, Rincevent a dit :

"Je ne veux pas savoir". Et de toute façon je connais peu de juives capables de confesser d'elle-même une vérité qui ne l'arrangerait pas. :lol:

 

À mes yeux, la cohérence est toute trouvée : "je ne veux pas savoir".

 

Et puis je peux concevoir que, du point de vue antique du rédacteur du texte, un type qui se fait péter la rondelle semble plus dégoûtant que deux gonzesses qui se frottent les nibards (j'essaie de me mettre à la place d'un gars d'il y a 25 ou 30 siècles, hein).

atta atta, je suis subjugué. Même en temps que blanc cis crasse qui y comprend rien, à quel moment on a limité la pensée lesbienne aux boobs plutôt qu'aux pénétrations :D Toi t as pas vu ce supeber documentaire du 21° siecle après JC,Problemos,  ou on explique aux om' comment on fait pour arrêter de puer de la chatte en se mettant de l'ibiscus en cataplasme. Ca me semble encore plus valide y a 25 siecles :D

Link to comment
2 hours ago, Azref said:

Ca dépend, si tu es attiré par une personne parce qu'elle est belle, que tu es bien avec elle, etc, mais qu'en apprenant qu'elle a voté x ou y au détour d'une conversation tu ne veux plus jamais lui parler, c'est parfaitement libéral mais ça reste triste pour moi.

Personnellement, pour niquer je m'en fous.

 

Mais je ne vais clairement pas m'investir dans une relation où l'autre a des idées politiques à l'opposée des miennes. 

 

Link to comment
Il y a 3 heures, Jensen a dit :

https://en.wikipedia.org/wiki/Capital_punishment_for_homosexuality

10 pays où l'homosexualité est punie de mort, tous musulmans.

 

On peut s'amuser à faire de la théologie comparée, mais au final, c'est la pratique qui compte.

A propos de pratique, ce serait pas mal de lire l'article... Au final, il n'y a que des meurtres extra judiciaires. Et aussi dans des régions chrétiennes.

Link to comment
1 hour ago, Jean_Karim said:

A propos de pratique, ce serait pas mal de lire l'article... Au final, il n'y a que des meurtres extra judiciaires. Et aussi dans des régions chrétiennes.

Je l'ai lu, merci.

 

Donc la loi le prevoit et les habitants l'exécute, mais comme ça n'est pas un juge qui passe la sentence tout va bien?

Qu'est-ce qu'il ne faut pas lire...

 

Quand aux régions chrétiennes, quelle rapport?

 

La pratique c'est que les populations muzz sont massivement homophobes, et au sens "jetons les d'un toit", pas au sens "ils utilisent des mots méchants". Tant que ça durera, il ne faut pas s'étonner que les populations lgbt ne soient pas jouasse à l'idée de voir une immigration islamique importante, quel que soit la position théorique du coran sur le sujet.

  • Yea 5
Link to comment

Pour ma part ce qui m'intrigue c'est de voir que malgré la surmédiatisation du féminisme aussi bien à la télé,à la radio, sur internet et les réseaux sociaux c'est de voir que le positionnement des femmes dans le monde réel va à contre courant du féminisme.

Ce que je remarque c'est que beaucoup de journalistes et de politiciens de droite et d'extrême droite en France sont des femmes. Les femmes parviennent même à s'imposer comme cadre voire comme dirigeants de partis ou d'organisations de droite. Pour les républicains, on a Pécresse, Marine Le Pen est à la tête du RN depuis maintenant 10 ans. La jeune Marion Maréchal(30 ans et quelques) est à la tête de sa propre école de sciences politiques.

Hors les positions de la droite française restent globalement changées. La droite est conservatrice en matière de mœurs et libérale(à plus ou moins divers degrés) économiquement.

Cette situation semble assez paradoxale quand on sait que les hommes de droite tiennent toujours des discours ouvertement misogyne dans les médias et les réseaux sociaux. On pense notamment à Soral,à Zemmour,au Raptor,à Papacito,à Valek...

De plus le management dans les grandes entreprises est parfois brutal vis à vis des femmes. Le harcèlement sexuel en entreprise reste toujours un problème:

https://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/---dgreports/---gender/documents/briefingnote/wcms_740222.pdf

 

Ainsi comment expliquer que beaucoup de femmes s'accommodent des discours conservateurs et libéraux de la droite française alors qu'elles en sont les premières victimes?

  • Confused 1
Link to comment
Il y a 2 heures, Arzak a dit :

Ainsi comment expliquer que beaucoup de femmes s'accommodent des discours conservateurs et libéraux de la droite française alors qu'elles en sont les premières victimes?

Je croirais entendre mes potes de lycée qui ne comprenaient pas comment des femmes ou des minorités ethniques pouvaient voter pour Trump (ou autre politicien droitard) car tu comprends c'est un gros méchant raciste et sexiste et mysogine donc c'est impossible de voter pour lui vu qu'il va leur enlever leurs droits ??

Sinon tu delaisses ces clichés simplistes et tu comprends que les intérêts d'un individu peuvent etre plus complexes et seulement marginalement déterminés par son sexe ou son groupe ethnique...

Ps: En quoi les femmes seraient elles victimes des libéraux ? 

Citation

 on sait que les hommes de droite tiennent toujours des discours ouvertement misogyne dans les médias et les réseaux sociaux. On pense notamment à Soral,à Zemmour,au Raptor,à Papacito,à Valek...

La vision traditionelle de la femme n'est pas nécessairement mysogine, je connais des femmes tradis auxquelles ce point de vue convient parfaitement...

Pour les videastes que tu cites j'ai du mal à voir leur mysoginie,  (hormis les blagues sur "la place de la femme" et la "kouisine" but it's just a meme bro). Ils sont seulement opposés une certaine vision du féminisme 

  • Yea 2
Link to comment

C'est stupide.

Présenter une femme, ou au hasard, un juif algérien, fait parti d'une stratégie de dédiabolisation de la part de l'ED. C'était explicite avec la campagne de Lepen de 2017 (et aux municipales précédentes), où on effaçait son nom de famille au profit de son prénom. Maintenant, dans le détail, je doute que la droite et l'ed aient plus de femmes que la gauche parmi ses représentants. La gauche a Hidalgo et Artaud, et a failli avoir Rousseau. Après, si tu veux compter les députés et les élus locaux, amuse toi...

 

Il y a 10 heures, Arzak a dit :

La droite est [...] libérale [...] économiquement.

mdr. Non.

  • Yea 1
Link to comment
Il y a 4 heures, Mégille a dit :

Maintenant, dans le détail, je doute que la droite et l'ed aient plus de femmes que la gauche parmi ses représentants. La gauche a Hidalgo et Artaud, et a failli avoir Rousseau. Après, si tu veux compter les députés et les élus locaux, amuse toi...

Et de toute façon, qu'est-ce qui te dit que ce sont des femmes ?

  • Haha 2
Link to comment
Le 02/10/2021 à 03:37, Jensen a dit :

Tant que ça durera, il ne faut pas s'étonner que les populations lgbt ne soient pas jouasse à l'idée de voir une immigration islamique importante, quel que soit la position théorique du coran sur le sujet.

Ah si si, ils sont assez cons pour être pro-migrants et quand ils se font agresser ils disent : “ les fachos hors de mes mentions. ” 

Link to comment
Il y a 21 heures, Pelerin Dumont a dit :

Je croirais entendre mes potes de lycée qui ne comprenaient pas comment des femmes ou des minorités ethniques pouvaient voter pour Trump (ou autre politicien droitard) car tu comprends c'est un gros méchant raciste et sexiste et mysogine donc c'est impossible de voter pour lui vu qu'il va leur enlever leurs droits ??

Sinon tu delaisses ces clichés simplistes et tu comprends que les intérêts d'un individu peuvent etre plus complexes et seulement marginalement déterminés par son sexe ou son groupe ethnique...

Ps: En quoi les femmes seraient elles victimes des libéraux ? 

La vision traditionelle de la femme n'est pas nécessairement mysogine, je connais des femmes tradis auxquelles ce point de vue convient parfaitement...

Pour les videastes que tu cites j'ai du mal à voir leur mysoginie,  (hormis les blagues sur "la place de la femme" et la "kouisine" but it's just a meme bro). Ils sont seulement opposés une certaine vision du féminisme 

 

C'est sûr que les intérêts d'un individus ne sont pas toujours déterminé par son sexe et son groupe ethnique. Mais ce que je veux dire par là c'est que comme on peut le lire sur des sites internet orientés politiquement "woke" ou "sjw",les sexisme peut être également de nature systémique. Les femmes conservatrices peuvent avoir des croyances influencées par un environnement sexiste:

 

La plupart des femmes au foyer ne le sont pas parce qu'elles sont forcées, par exemple, mais par choix. Cependant ce choix est modulé par le fait qu'elles ont grandi dans une société qui continue d'associer ce rôle aux femmes, au fait que les entreprises tiennent compte de cette attente envers les femmes et leur donnent moins de possibilités d'avancement car elles s'attendent à ce qu'une fois devenues mamans, elles pourront moins se consacrer à l'entreprise, du coup, le père est souvent celui qui gagne le mieux sa vie, et cela devient logique que ce soit la mère qui reste à la maison.

Par ailleurs, un père qui déciderait de rester à la maison se retrouverait face au même plafond de verre que les femmes. Cela s'applique au travail à temps partiel, qui est actuellement plus courant que travailler au foyer.

Voilà comment on se retrouve avec un système éminemment sexiste sans qu'il n'y ait nécessairement quelqu'un dans la dynamique qui a fait un choix par conviction sexiste. La femme reste à la maison car elle gagne moins, l'homme travaille plus car il gagne plus, et le patron donne moins de responsabilité aux femmes parce qu'il s'attend à ce que la maternité les rendent moins disponibles (même quand elles sont célibataires car il est attendu qu'elles deviennent mères un jour), et que l'expérience lui donne raison. Et le tout s'auto-alimente.

T'y ajoutes le fait qu'il existe tout un mécanisme qui culpabilise plus les mères que les pères de ne pas assez s'occuper des enfants et que rien n'encourage un père à s'investir plus à la maison (au contraire, s'il le fait il se trouve freiné dans sa carrière)... Et voilà, ça fait des chocapics sexistes.

D'ailleurs, je ne sais pas à quel point c'est encore valable de nos jours, mais en tout cas, il y a quelques années, en Suède, il y avait un congé parentalité de douze mois à partager entre le couple, avec au minimum un mois pour chacun. Ben, le père faisait quasi systématiquement un mois et la mère onze, car si le père faisait plus, ben, il se retrouvait avec le même plafond de verre que les femmes.

source:  L'Union Sacrée • Consulter le sujet - Différence du rapport au genre entre hommes et femmes. (lunionsacre.net)

 

C'est pour cette raison que je pense qu'être femme et politiquement engagée à droite c'est un oxymore.

Après je pense également que le libéralisme intéresse peu voire pas les femmes. La majorité des gens qui militent dans des associations libéraux sont issus d'écoles de commerces et d'ingénieurs. D'autres travaillent dans les très grandes entreprises et la finance. Ce sont des métiers qui intéressent peu voire pas les femmes. D'ailleurs on remarque qu'il y a très peu de femmes qui ont développées des idées libérales. Je pense notamment à Ayn Rand et Rose Wilder Lane pour les plus connues.

 

Ensuite pour les vidéastes que j'ai mentionné, je ne pense pas qu'ils soient seulement opposés à une certaine vision du féminisme. Je pense au contraire qu'il y a une vision hyper viriliste dans leur propos. Une vision que l'on pourrait apparenter sur certains aspects au fascisme.

 

Citation

 

C'est stupide.

Présenter une femme, ou au hasard, un juif algérien, fait parti d'une stratégie de dédiabolisation de la part de l'ED. C'était explicite avec la campagne de Lepen de 2017 (et aux municipales précédentes), où on effaçait son nom de famille au profit de son prénom. Maintenant, dans le détail, je doute que la droite et l'ed aient plus de femmes que la gauche parmi ses représentants. La gauche a Hidalgo et Artaud, et a failli avoir Rousseau. Après, si tu veux compter les députés et les élus locaux, amuse toi...

 

La différence entre la gauche et la droite en France c'est que la gauche s'assume ouvertement comme étant féministe. Le féminisme en France fait parti de l'ADN de la gauche. La droite en France s'est toujours revendiquée comme étant conservatrice en termes de mœurs. Ensuite Marine Le Pen n'a jamais été apprécié par l'intelligensia de droite qui la considère comme étant une gauchiste:

D'ailleurs Henry de Lesquen qui il y a 5-6 ans était à la tête d'une radio de droite, avait des mots durs à l'encontre de Marine Le Pen:

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-marine-le-pen-est-une-femme-de-gauche-selon-le-directeur-de-radio-courtoisie_947263.html

 

Ensuite Eric Zemmour depuis ses débuts en tant que journaliste politique a toujours été de droite. Il a travaillé pour le quotidien de Paris puis pour le Figaro. Il passe pour un mec d'extrême droite parce que les partis de droites classiques(RPR,UDF,UMP puis LR) se sont gauchisés et tendent à devenir centristes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Éric_Zemmour

 

 

  • Confused 1
Link to comment
il y a 39 minutes, Arzak a dit :

Les femmes conservatrices peuvent avoir des croyances influencées par un environnement sexiste:

"Si les femmes pensent différemment des feministes ce n'est pas parce que les féministes peuvent se tromper et ne detiennent pas le monopole d'opinion des femmes c'est parce qu'elles sont matrixées depuis la naissance de façon inconsciente" 

Pratique artifice oratoire qui evite au féminisme de se remettre en cause.

il y a 39 minutes, Arzak a dit :

La plupart des femmes au foyer ne le sont pas parce qu'elles sont forcées, par exemple, mais par choix

Tu aurais pu t'arrêter là ? (parce que le reste n'est qu'une vaste litanie de clichés et de pétitions de principes)

il y a 39 minutes, Arzak a dit :

 

C'est pour cette raison que je pense qu'être femme et politiquement engagée à droite c'est un oxymore

Plutôt que d'admettre la réalité et d'adapter mes préjugés/hypothèses en conséquence je cherche à la nier pour pouvoir avoir raison envers et contre tout 

il y a 39 minutes, Arzak a dit :

Après je pense également que le libéralisme intéresse peu voire pas les femmes.

On passe de "les femmes ne doivent pas soutenir le liberalisme car elles en souffrent" à "elles s'en foutent" moving the goalpost i see

 

il y a 39 minutes, Arzak a dit :

Le féminisme en France fait parti de l'ADN de la gauche.

Ce qui a grandement contribué au bien être des femmes...oh wait

Ps: Pour les vidéastes en question tu ferais mieux d'aller au delà des articles streetpress, Libé, Konbini, le Monde etc...

Link to comment
il y a 39 minutes, Arzak a dit :

Les femmes conservatrices peuvent avoir des croyances influencées par un environnement sexiste:

 

il y a 39 minutes, Arzak a dit :

C'est pour cette raison que je pense qu'être femme et politiquement engagée à droite c'est un oxymore.

Donc en fait tu estimes savoir mieux que les femmes ce qui est bon pour elles. Ça a l'air sympa, l'antisexisme, c'est comme le sexisme en fait. (Et ça me rappelle quelque chose. ;) )

Link to comment

Tu peux aussi avoir des hommes féministes car ils ne veulent pas avoir à assumer une famille où la mère ne ramène pas de revenus.

Quand on regarde sous un certain prisme, on peut se dire que c'est l'homme la victime d'un parasite social qui le draine de son temps et son argent.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...