Jump to content

Recommended Posts

il y a 11 minutes, Cthulhu a dit :

Décidément, j'ai raté pas mal de choses quand j'avais 12 ans... :(

"Autour de". Si c'est à plus ou moins 10 années de l'an 2000 ça compte.

 

Nan mais wtf, tu me fais répondre sérieusement à une réponse sérieuse à mon propre demi-troll au troisième degré ! :lol:

 

(En plus en France, le seul vrai critère, c'est le temps de réaction : "Club Do..." "...rothée". Moins d'une seconde, et tu es très probablement de la GenY / Millenial. Testé en vrai dans une salle, j'avais eu 100 % de réussite.)

Link to comment
3 minutes ago, Rincevent said:

(En plus en France, le seul vrai critère, c'est le temps de réaction : "Club Do..." "...rothée". Moins d'une seconde, et tu es très probablement de la GenY / Millenial. Testé en vrai dans une salle, j'avais eu 100 % de réussite.)

Ce qui place la barre à 1996, et non à 1992. 

Ce n'est donc pas un critère pertinent.

Link to comment
il y a 7 minutes, Mathieu_D a dit :

Ce qui place la barre à 1996, et non à 1992. 

Ce n'est donc pas un critère pertinent.

Avant 4-5 ans, tu ne gardes guère d'images marquantes de la télévision, tu n'as pas l'impression que la dame-de-la-télé a été ta nounou (de même que je me souviens très vaguement de Récré A2, mais infiniment moins que du Club Do').

 

Ça place donc la barre à 1992, puisque l'émission s'est arrêtée à la fin de l'été 1997.

 

En passant, je suis convaincu que Récré A2 a joué un rôle important dans l'émotion de beaucoup, un peu plus âgés que moi, suite à l'attentat contre Charlie Hebdo.

Link to comment

Encore une reussite des programmes d'assistance sociale (welfare state)! 

https://eu.azcentral.com/story/news/arizona/politics/2014/09/02/arizona-statutory-rape-victim-forced-pay-child-support/14951737/

Citation

While in high school, Olivas had sex with a 20-year-old woman.[...] State law says a child younger than 15 cannot consent with an adult under any circumstance, making Olivas a rape victim. [...]

Then two years ago, the state served him with papers demanding child support. That's how he found out he had a then-6-year-old daughter.

Citation

he now owes about $15,000 in back child support and medical bills going back to the child's birth, plus 10 percent interest. The state seized money from his bank account and is now garnisheeing his wages at $380 a month.

Citation

Situations such as Olivas' are rare, according to fathers-rights advocates. But cases in several states have garnered attention. And while there has been some public outcry over charging a crime victim with child support, the courts have consistently said states have every right to do so

Citation

In Arizona, the Department of Economic Security oversees child--support enforcement. Its written policy is not to exempt situations like Olivas' from child-support responsibilities [...]

Arizona also has no exemption for children born to children, although the state cannot get a court order for child support against the non-custodial parent until that parent becomes an adult.

It also doesn't matter to the state whether the non-custodial parent knows about the child or not

Citation

"They have to comply with us," said Scott Lekan, DES child support operations administrator. "We're trying to keep them off the cash assistance, and we're trying to get back some of the cash assistance money. It benefits everybody at the end of the day."

 

Link to comment
il y a 31 minutes, Pelerin Dumont a dit :

Encore une reussite des programmes d'assistance sociale (welfare state)! 

Dysgénie, la plus grande réussite de l'Etat-providence.

Link to comment
  • 2 weeks later...

"Sur la Place de la République, le collectif "dick thérapie" organise une action. Ils font l'hélicoptère avec leur bite pour "montrer que ce n'est pas une démonstration d'immaturité mais une façon de se réapproprier son corps et de s'empoivrer." 

 

On va aller loin avec ça... 

 

Sinon oui, "empouvoirer"? 

Il faut arrêter de vouloir à tout pris calquer des mots et concepts américains sur le français. Comme le coup de iel/ielle qui ne marche pas vraiment puisqu'à la différence de l'anglais, les adjectifs en français ont un genre. Va-t-il falloir créer un genre neutre pour tous les adjectifs ? 

  • Haha 11
Link to comment
Le 11/11/2021 à 11:32, Pelerin Dumont a dit :

Honnêtement je trouve ça normal que le père paie, par contre la mère devrait avoir pris 5 ans pour statutory rape et 10 ans pour avoir dissimulé l'existence de l'enfant au père et le fonk qui justifie ça avec un grand sourire devrait être au bout d'une corde. 

 

 

Edit: et évidemment, l'intérêt supérieur de l'enfant dans un état où l'avortement est légal et l'accouchement sous X certainement aussi, lol quelle blague

  • Yea 1
Link to comment
1 hour ago, NoName said:

Honnêtement je trouve ça normal que le père paie, par contre la mère devrait avoir pris 5 ans pour statutory rape et 10 ans pour avoir dissimulé l'existence de l'enfant au père et le fonk qui justifie ça avec un grand sourire devrait être au bout d'une corde. 

Normal que le "père" paie quand il n'a consenti (légalement) à aucune des étapes nécessaires pour mettre cet enfant au monde?

À la limite, dans une logique légaliste à la limite de l'autisme, il doit payer, et la mère doit lui rembourser chaque centime puisque c'est elle qui a causé le "préjudice". C'est plus rapide d'en rester au fait qu'on n'est responsable des conséquences que de ses actes, et pas des trucs que les autres nous font subir.

 

Parce que en plus:

Quote

The Kansas court determined that the rape was irrelevant and that the child support was not owed to the rapist but rather to the child

C'est du bon gros foutage de gueule.

Si la violeuse à encore la garde de l'enfant, rien ne l'empêche de dépenser la pension alimentaire pour se refaire les ongles. Rien.

Si l'enfant est adopté, ou passe sous la garde du père, la question est caduque.

 

Les lois US sur les pensions alimentaires sont psycho.

Link to comment
il y a 13 minutes, Jensen a dit :

Normal que le "père" paie quand il n'a consenti (légalement) à aucune des étapes nécessaires pour mettre cet enfant au monde?

 

T'as raté le moment où le mec a inséminé la madame ? 

 

Sinon, ça n'a aucune importance. Tu es responsable des enfants que tu as conçus indépendamment de la raison derrière. Même en cas de viol.

 

Et je suis partisan de l'intérêt supérieur de l'enfant qui prime. L'enfant n'a pas à subir les circonstances de sa naissance dont il n'est pas responsable. Je suis juste agacé par l'application de ce problème à géométrie variable et l'absence de reconnaissance du préjudice produit contre le père par la dissimulation de sa descendance. 

 

 

Dans l'absolu, je dirais que 

- la mère devrait aller en prison pour les motifs : viol, dissimulation de paternité

- le père devrait payer la pension à l'enfant

- le père devrait cependant demander la garde de l'enfant ou comme solution de transition le placement chez une personne plus appropriée que la mère qui est manifestement unfit (grand parents typiquement) 

- le père devrait se retourner civilement contre la mère puisqu'il n'a pas pu provisionner et prévoir correctement les dépenses en question et que c'est donc à son préjudice pour l'instant, quitte à ce que ça "annule" ce qu'il doit à la mère

- l'état devrait abandonner la majoration qui est ici clairement injustifiée

 

Après ce n'est que mon opinion d'après les éléments de l'affaire qu'on connaît via l'article

  • Yea 1
Link to comment
52 minutes ago, NoName said:

T'as raté le moment où le mec a inséminé la madame ? 

T'as raté le moment où le mec n'a pas consenti à l'insémination?

 

52 minutes ago, NoName said:

Tu es responsable des enfants que tu as conçus indépendamment de la raison derrière. Même en cas de viol.

Oui, c'est la loi. C'est fucked-up.

 

52 minutes ago, NoName said:

 

Et je suis partisan de l'intérêt supérieur de l'enfant qui prime. L'enfant n'a pas à subir les circonstances de sa naissance dont il n'est pas responsable.

Le père non plus. Le contribuable non plus. Et pourtant quelqu'un doit payer, et traite moi de communiste, mais dans l'affaire faire payer le contribuable est le moindre mal. Surtout quand le contribuable vient déjà en aide à des gens qui se sont mis dans la merde tout seul. Une solution encore meilleure et de faire adopter le gamin (de toute façon la mère doit aller en taule, donc le pauvre sera chamboulé quoi qu'il arrive).

 

52 minutes ago, NoName said:

préjudice produit contre le père par la dissimulation de sa descendance

C'est un préjudice qui me parait relativement mineur comparé au préjudice d'avoir une descendance contre son gré. Outre l'aspect financier, qui est évident, chiffrable et n'est imposé que par la loi, on ne peut pas passer à côté du préjudice moral d'avoir eu ses gènes mélangés contre son gré avec ceux d'une tarée, et de s'être vu imposer une responsabilité énorme sans l'avoir demandé.

 

52 minutes ago, NoName said:

- l'état devrait abandonner la majoration qui est ici clairement injustifiée

Quand je disais qu'ils étaient psycho. Autres exemples https://web.archive.org/web/20120105174524/http://ww2.fairfaxtimes.com/cms/archivestory.php?id=131380

 

52 minutes ago, NoName said:

- le père devrait se retourner civilement contre la mère puisqu'il n'a pas pu provisionner et prévoir correctement les dépenses en question et que c'est donc à son préjudice pour l'instant, quitte à ce que ça "annule" ce qu'il doit à la mère

"provisionner et prévoir" ne sont pas les seuls problèmes hein. Ces dépenses n'auraient jamais eu lieu sans la conduite criminelle de la mère, dont le père est la victime

 

52 minutes ago, NoName said:

- le père devrait cependant demander la garde de l'enfant ou comme solution de transition le placement chez une personne plus appropriée que la mère qui est manifestement unfit (grand parents typiquement) 

L'enfant aurait dû être placé pour adoption à la naissance, problème réglé. Sauf si le père veut l'enfant, auquel cas il l'a, et la mère disparaît du paysage (sauf pour le payent d'une pension) jusqu'à la majorité de l'enfant

 

52 minutes ago, NoName said:

application de ce problème à géométrie variable

Là, je ne peux qu'être 100% d'accord.

 

Single Moms Vs Deadbeat Dads

  • Yea 4
Link to comment
6 minutes ago, Marlenus said:

J'ai pas suivit.

 

Il a été violé?

Ben oui, sinon il n'y aurait pas de discussion. D'après le titre "statutory rape victim forced pay child support" = "une victime de viol légal forcé à payer une pension alimentaire".

Viol légal, parce que ça n'est pas vraiment un viol de fait, mais le père ayant 14 ans au moment des faits la loi américaine considère qu'il ne pouvait pas consentir, donc viol.

 

Mais la loi US ne fait pas de différence. 14 ans? rape drug? cloué au lit par deux amazones? quelqu'un vole un préservatif dans la poubelle/cambriole un site de stockage de sperme? tout pareil, le "père" passe à la caisse

Link to comment
Quote

Elles twerkent pour « montrer que ce n’est une danse de putes

C'est raté.

 

1 hour ago, NoName said:

Sinon, ça n'a aucune importance. Tu es responsable des enfants que tu as conçus indépendamment de la raison derrière. Même en cas de viol.

Je pense au contraire que les deux parents devraient pouvoir abandonner un enfant, qu'on booste un peu le marché de l'adoption. Les histoires de pension à la limite ça peut être une clause dans un contrat de mariage mais par défaut c'est de la merde.

  • Yea 2
Link to comment
Il y a 2 heures, NoName a dit :

Dans l'absolu, je dirais que 

- la mère devrait aller en prison pour les motifs : viol, dissimulation de paternité

- le père devrait payer la pension à l'enfant

- le père devrait cependant demander la garde de l'enfant ou comme solution de transition le placement chez une personne plus appropriée que la mère qui est manifestement unfit (grand parents typiquement) 

- le père devrait se retourner civilement contre la mère puisqu'il n'a pas pu provisionner et prévoir correctement les dépenses en question et que c'est donc à son préjudice pour l'instant, quitte à ce que ça "annule" ce qu'il doit à la mère

- l'état devrait abandonner la majoration qui est ici clairement injustifiée

 

Après ce n'est que mon opinion d'après les éléments de l'affaire qu'on connaît via l'article

Considère que c'est mon opinion aussi.

Link to comment
Il y a 8 heures, Lancelot a dit :

Je pense au contraire que les deux parents devraient pouvoir abandonner un enfant, qu'on booste un peu le marché de l'adoption. Les histoires de pension à la limite ça peut être une clause dans un contrat de mariage mais par défaut c'est de la merde.

 

Au moins t'as le mérite d'être favorable à une symétrie de SITG, en vrai c'est déjà un grand pas en avant vis à vis de la situation actuelle.

 

 

Après la pension c'est deux choses:

- celle pour les enfants, qui est justifiée parce que les deux parents doivent subvenir à leurs besoins

- celle des époux séparés, qui est *normalement* une compensation actualisée du fait qu'il/elle a du abandonner une partie de sa carrière pour élever l'enfant avec un accord (je bosse plus et tu t'occupes des gosses) qui ne tiens plus.

 

 

Là où il y a problème c'est qu'on mélange les deux et qu'on donne la pension meme lorsque c'est le conjoint qui 's'occupe des enfants qui décide de se barrer de son propre chef.  Pas de compensations en cas de divorces sans faute devrait être systématique

Link to comment
Il y a 10 heures, Marlenus a dit :

J'ai pas suivit.

 

Il a été violé?

Non il n'y a pas eu viol (enfin si, au regard d'une loi étatique absurde). Il y a eu rapport consenti entre un ado de 14 et une adulte de 20.
Augmente les échelles, et ça revient à condamner pour viol un jeune homme de 18 ans pour avoir couché avec une demoiselle de 16,5. 

 

Il y a 11 heures, Jensen a dit :

Normal que le "père" paie quand il n'a consenti (légalement) à aucune des étapes nécessaires pour mettre cet enfant au monde?

À la limite, dans une logique légaliste à la limite de l'autisme, il doit payer, et la mère doit lui rembourser chaque centime puisque c'est elle qui a causé le "préjudice". C'est plus rapide d'en rester au fait qu'on n'est responsable des conséquences que de ses actes, et pas des trucs que les autres nous font subir.

Pas quand il était techniquement mineur à mon sens (et ignorant de son existence).

Link to comment

Je serais moins affirmative.

 

C'est foncièrement malhonnête de se faire engrosser sans que le géniteur (car il s'agit bien de ça) soit informé. Dans ce cas, je ne vois pas pourquoi celui-ci devrait être tenu de payer une pension alimentaire, c'est limite extorsion à mon avis. À moins qu'il soit d'accord.

L'argument de l'intérêt de l'enfant, bof. Si le géniteur s'en contrefout et file du fric par contrainte, je vois pas trop. Et cet enfant a peut-être d'autres chances d'avoir un vrai père qui ne soit pas son géniteur.

 

Dans le cas cité, un ado violé parce que la loi le dit ? Je dubite...

 

Et il n'y aurait pas assez de places en prison si toutes les femmes ayant eu des enfants en douce devaient être incarcérées..

 

 

Link to comment

Visiblement il est d'accord pour payer la pension à partir du moment où il a pris conscience de la situation (ie: étant adulte).
Pas avant parce que cela reviendrait à cautionner une situation absurde : littéralement un enfant qui paie la pension d'un autre enfant.

De facto l'extorsion est déjà organisée à échelle des politiques sociales de l'Etat puisque le bon Monsieur se voit débiter de +300$ par mois de manière forcée.

Si j'étais juge il n'y aurait pas d'obligation de prise en charge du père victime d'une grossesse cachée + remboursement de tout ce qui a été versé par contrainte. Par contre la Madame serait condamnée à un paiement bien salé des dommages-et-intérêt (puisqu'il ne s'agit que de ça : un préjudice moral; on n'enferme pas derrière les barreaux, et encore moins à de la réclusion criminelle, quelqu'un qui n'a intenté la vie de personne uniquement parce que la justice actuelle est inique dans la résolution d'affaires familiales - sauf pour les fanatiques de répression pénale évidemment, paie ton modèle de société).

Link to comment

Si vous aviez lu l'article vous auriez vu que le géniteur précise qu'il veut s'occuper de l'enfant. 

 

Mais même si les géniteurs s'en tapent ils en sont responsables, ce qui est normal. 

 

De plus, comme je l'ai précisé et comme c'est précisé par l'article, la pension n'est pas payée au parent mais à l'enfant. La solution ici c'est que l'enfant parte soit chez le père soit chez une personne neutre (grand parents en général) et que les deux parents paient la pension à a l'entité neutre en attendant que cette histoire soit réglée. 

 

 

il y a 14 minutes, poincaré a dit :

Non il n'y a pas eu viol (enfin si, au regard d'une loi étatique absurde). Il y a eu rapport consenti entre un ado de 14 et une adulte de 20.
Augmente les échelles, et ça revient à condamner pour viol un jeune homme de 18 ans pour avoir couché avec une demoiselle de 16,5. 

 

Cette loi n'est pas absurde, elle a un sens même si son application est souvent foutraque et abusive typiquement dans l'exemple que tu cite. Maintenant prends dans le sens inverse et un mec de 40 ans qui baisse une gamine de 14 ça te dérange pas ? 

 

En l'occurrence, si les genres étaient inversés ça serait considéré comme un viol sans autre forme de procès. Maintenant soyons clair: on gagnerait énormément de clarté en arrêtant de dire "un mineur ne peut pas consentir à des rapports sexuels" et qu'on établissait à la place "le consentement d'un mineur si jeune n'est pas valide" et un adulte n'a pas à accepter le consentement à un rapport sexuel d'un mineur si jeune". Il y a bien une faute de la part de l'adulte dans l'histoire. 

Link to comment
il y a 4 minutes, NoName a dit :

Si vous aviez lu l'article vous auriez vu que le géniteur précise qu'il veut s'occuper de l'enfant

C'est le plus important en effet.

 

il y a 5 minutes, NoName a dit :

La solution ici c'est que l'enfant parte soit chez le père soit chez une personne neutre

J'ai pas bien traduit l'article, donc je suppose que les parents sont en conflit et que comme d'hab, c'est le gamin qui en fait les frais ? Ou alors comme tu l'écris c'est la mère qui déconne avec lui ?

 

il y a 7 minutes, NoName a dit :

la pension n'est pas payée au parent mais à l'enfant

Même si il est mineur ?

 

il y a 8 minutes, NoName a dit :

dans le sens inverse et un mec de 40 ans qui baisse une gamine de 14 ça te dérange pas

Ce qui me gêne, c'est la différence d'âge, osef le sexe. Dans ce cas, le garçon avait 14 ans et la fille 20 ans, non ?

 

il y a 9 minutes, NoName a dit :

si les genres étaient inversés ça serait considéré comme un viol sans autre forme de procès

Ben ce serait une grosse connerie, ce qui n'est pas une raison pour considérer pareillement l'inverse.

Link to comment
il y a 8 minutes, Bisounours a dit :

J'ai pas bien traduit l'article, donc je suppose que les parents sont en conflit et que comme d'hab, c'est le gamin qui en fait les frais ? Ou alors comme tu l'écris c'est la mère qui déconne avec lui ?

 

Faudrait que je relise l'article plus précisément mais je crois que c'est encore pire que ça: il me semble que la mère a demandé l'aide publique et que l'état s'est en gros retourné contre le père pour toucher le pognon. Le fonk au bout d'une corde, bordel. 

 

il y a 8 minutes, Bisounours a dit :

Même si il est mineur ?

Ce que je veux dire c'est pas que l'argent est versé à l'enfant mais qu'il est versé au titre du paiement des dépenses engendrées par l'enfant et pour sa subsistance, pas celle de sa mère, ce que je trouve normal dans l'absolu même si d'autres paramètres devraient modifier la situation.

 

il y a 8 minutes, Bisounours a dit :

Ce qui me gêne, c'est la différence d'âge, osef le sexe. Dans ce cas, le garçon avait 14 ans et la fille 20 ans, non ?

Oui je suis d'accord, et c'est pour ça que statutory rape dans cette situation je trouve ça pas du tout déconnant. 

  • Yea 1
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...