Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

jmserigny

Poids de l'état francais

Recommended Posts

Je me demande combien coûteraient les produits de consommation courante (et même les autres) s'il n'y avait pas d'Etat.

Hypothèse d'école.

L'Etat absorbe 55% des richesses produites (PIB). Sans lui, nous serions tous plus riches de 55% et ce qui coûte 100 ne coûterait plus que 45.

Suis-je complètement à coté de la plaque ? Sans vouloir rentrer dans le détail de chaque article, comme l'essence taxée à 600%.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est impossible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est impossible.

oui l'essence doit prendre 300% de hausse, vu que le prix est quadruplé par la tipp+tva mais le prix de vente au distributeur subit déjà les charges de tous les acteurs du circuit de distribution. De toute facon, c'est pas un exemple pertinent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Suis-je complètement à coté de la plaque ? Sans vouloir rentrer dans le détail de chaque article, comme l'essence taxée à 600%.

L'état prends notre argent mais nous rends des services avec.

Des services de mauvaises qualités certes mais des services.

Si l'état disparait les missions qu'il assurait (police, justice, santé, instruction, …) seront assurés par des entreprises privés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'état prends notre argent mais nous rends des services avec.

Des services de mauvaises qualités certes mais des services.

Si l'état disparait les missions qu'il assurait (police, justice, santé, instruction, …) seront assurés par des entreprises privés.

oui je sais bien

j'aurais du écrire, des prix hors impositions.

Libre à chacun de cotiser volontairement aux services qui nous sont aujourd'hui imposés.

ma question est relative à la pertinence du calcul économique qui est simpliste mais ne me semble pas faux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais n'oubliez pas que l'état est champion dans l'art de prendre 5 de rendre 4 (allocation familiale, prime à l'emploi, ……..)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais n'oubliez pas que l'état est champion dans l'art de prendre 5 de rendre 4 (allocation familiale, prime à l'emploi, ……..)

Le chiffre me paraît à peu près juste. Si l'on suppose que l'état gaspille 20% des ressources qui lui sont allouées, soit environ 10% du PIB, on peut en déduire que les prix seraient en moyenne 10% inférieurs et nous serions, en moyenne toujours, 10% plus riches. Mine de rien, cela représente tout de même environ 3000 euros de plus par an et par personne.

C'est une hypothèse basse, qui ne tient pas compte du gain sur le plus long terme, dû à la libéralisation de l'économie. Des économies marginalement plus libérales que la nôtre, comme celle de la Grande-Bretagne, ont vu le PIB/habitant croître de 20 ou 30% de plus que le nôtre, en l'espace d'une génération seulement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a une autre façon de faire le calcul.

L'état engouffre, bon an mal an, 270 milliards d'euros, déficit compris. Hors déficit, nous avons en gros 230 milliards de prélèvements. Ceci veut dire que si l'état ne prélevait rien (pas d'état, donc), chaque Français disposerait de 3700 euros supplémentaires pour

- sa sécurité (protection civile)

- "sa" justice (i.e. les frais afférents à des besoins judiciaires)

- son éducation

- l'infrastructure

Ceci ne tient évidemment pas compte des prélèvements qui ont lieu par les "organismes paritaires" et qui n'apparaissent pas au budget de l'état (en gros, on peut facilement doubler les 3700 euros et faire correspondre aux assurances santé, chômage et retraite).

Pour résumer, supprimer l'état et le collectivisme en France redonnerait grossièrement 7500 euros par an et par Français (soit plus de 600 euros par mois).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mais… mais… avec quoi paierez-vous le Charles De Gaulle ?

On fait comme pour le Clémenceau: on met tous les déchets dessus (en gros les hommes politiques) et on l'envoie dans un pays du tiers-monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On fait comme pour le Clémenceau: on met tous les déchets dessus (en gros les hommes politiques) et on l'envoie dans un pays du tiers-monde. par le fond.

Oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour résumer, supprimer l'état et le collectivisme en France redonnerait grossièrement 7500 euros par an et par Français (soit plus de 600 euros par mois).

En moyenne oui, mais dans le détail non puisque l'impôt est progressif. Certains toucheront beaucoup plus, d'autre beaucoup moins.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Léger hors-sujet, est-il vrai que l'Etat, la Sécurité sociale, les collectivités locales (et tout ce qui est source de prélèvements obligatoires) vole 71 % du PIB ? J'avais lu cette donnée dans Le Monde et sur Wikipédia. Mais quand je l'annonce à certaines personnes, elles ne me croient pas (c'est vrai que ça paraît énorme).

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Etat a bien d'autres méthodes pour nous appauvrir que les prélèvements: en gros, toutes les interdctions de pratiquer librement l'activté de son choix comme taxi, notaire, enseignant, pharmacien, supermarché… bon presque tout.

Il y a aussi le coût en main d'œuvre de toute la torture administrative.

Vous trouverez d'autres exemples; les lois nous coûtent au moins aussi cher que les prélèvements.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Léger hors-sujet, est-il vrai que l'Etat, la Sécurité sociale, les collectivités locales (et tout ce qui est source de prélèvements obligatoires) vole 71 % du PIB ? J'avais lu cette donnée dans Le Monde et sur Wikipédia. Mais quand je l'annonce à certaines personnes, elles ne me croient pas (c'est vrai que ça paraît énorme).

Le chiffre officiel est de l'ordre de 55%. Mais j'avais effectivement vu un calcul un peu différent qui donnait plus de 60%. Il faudra que je retrouve cet article. Il me semble que c'était sur bastiat.org.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a une autre façon de faire le calcul.

L'état engouffre, bon an mal an, 270 milliards d'euros, déficit compris. Hors déficit, nous avons en gros 230 milliards de prélèvements. Ceci veut dire que si l'état ne prélevait rien (pas d'état, donc), chaque Français disposerait de 3700 euros supplémentaires pour

- sa sécurité (protection civile)

- "sa" justice (i.e. les frais afférents à des besoins judiciaires)

- son éducation

- l'infrastructure

Ceci ne tient évidemment pas compte des prélèvements qui ont lieu par les "organismes paritaires" et qui n'apparaissent pas au budget de l'état (en gros, on peut facilement doubler les 3700 euros et faire correspondre aux assurances santé, chômage et retraite).

Pour résumer, supprimer l'état et le collectivisme en France redonnerait grossièrement 7500 euros par an et par Français (soit plus de 600 euros par mois).

Tu ne comptes que l'Etat central, mais il y a les départements, les régions, l'europe, et … la sécu.

tout ça, ça fait 990 milliards.

soit 52% du pib.

http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1190/ip1190.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, mais le PIB, ce n'est pas exactement ce que chaque Français gagne.

Ceci dit, ça vient s'ajouter aux montants fournis (ce qui augmente encore les 600 euros par mois !).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Léger hors-sujet, est-il vrai que l'Etat, la Sécurité sociale, les collectivités locales (et tout ce qui est source de prélèvements obligatoires) vole 71 % du PIB ? J'avais lu cette donnée dans Le Monde et sur Wikipédia. Mais quand je l'annonce à certaines personnes, elles ne me croient pas (c'est vrai que ça paraît énorme).

"Vole" n'est pas le verbe approprié. Car il y a des services en retour dont nous bénéficions. Alors parlons plutôt de confiscation de liberté économique.

Et oui, notre liberté économique, est bien inférieure à 30% de nos revenus.

Comment arrive-ton à ce chiffre là? Tout d'abord, les charges patronnales et salariales représentent environ autant que le salaire net. Ensuite, à chaque achat, 20% du prix des produits est reversé à l'Etat (TVA). Mais ce n'est pas tout puisque les entreprises répercutent sur les prix des produit les montants des impôts sur les sociétés (les investisseur regardent le rendement après impôts, pas avant…). Puis il y a l'impôt sur les revenus et puis les impôts locaux…

Avant même de se nourrir ou de se loger, le citoyen français a déjà dépensé 70% de ses revenus. 70% quasi-obligatoires et sur lesquels il n'a aucun contrôle direct, et presqu'aucun contrôle indirect (élections).

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Vole" n'est pas le verbe approprié. Car il y a des services en retour dont nous bénéficions. Alors parlons plutôt de confiscation de liberté économique.

Si demain je prends la moitié de l'argent qu'il y a sur ton compte pour pouvoir m'acheter une voiture, c'est un vol.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Vole" n'est pas le verbe approprié. Car il y a des services en retour dont nous bénéficions. Alors parlons plutôt de confiscation de liberté économique.

La mafia confisque donc ta liberté économique quand elle te vend sa protection?

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Vole" n'est pas le verbe approprié. Car il y a des services en retour dont nous bénéficions. Alors parlons plutôt de confiscation de liberté économique.

Le vol est une sous catégorie d'esclavage - ou si on veut, une forme d'esclavage limitée dans le temps et l'espace, parce qu'on s'approprie le fruit du travail d'autrui. Or, pour que l'esclavage soit qualifié, il n'y a qu'une condition nécessaire et suffisante : il faut que le processus se fasse contre la volonté de l'esclave. Qu'il y ait rémunération, sous quelque forme que ce soit, ça n'a aucune conséquence - on peut bien fournir le logement et le repas à un esclave, le payer, ça reste un esclave. Inversement, un travailleur bénévole n'est pas un esclave, même s'il ne touche rien contre son travail.

Donc qu'on reçoive des services en retour de l'impôt n'a aucune importance, dès lors que ce n'est pas consenti, ça reste du vol. Et donc, de l'esclavage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Arn0
Le vol est une sous catégorie d'esclavage…

Tout est dans tout, et inversement. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tout est dans tout, et inversement. :icon_up:

Ce n'est pas ce que je dis, et ce que je dis est facilement démontrable. Le vol, comme le racket, comme l'esclavage, consiste en une appropriation coercitive de la force de travail d'autrui. La seule différence entre ces trois activités, c'est le degré.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Arn0
Ce n'est pas ce que je dis, et ce que je dis est facilement démontrable. Le vol, comme le racket, comme l'esclavage, consiste en une appropriation coercitive de la force de travail d'autrui. La seule différence entre ces trois activités, c'est le degré.
L'esclavage au sens strict c'est réduire des êtres humains au statut de propriété et au sens large c'est le travail forcé (mais c'est déjà un abus de langage). Rien à voir avec le vol, sauf a tomber dans la confusion.
La seule différence entre ces trois activités, c'est le degré.
Cette phrase n'a de sens que si l'on admet que le vol n'est pas une forme d'esclavage. :icon_up:

Enfin bon assimiler le vol et les impôts avec de l'esclavage (qui est un crime contre l'humanité je signale au passage) c'est vraiment n'importe quoi. Déjà que sous forme de slogan c'est irritant alors dit sérieusement c'est un truc de pleurnicheur insupportable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En plus, la "force de travail d'autrui" ne peut être considérée comme l'élément matériel du vol, quand bien même les fruits de ce travail le sont.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, ce n'est pas n'importe quoi, je persiste :

Dans tous les cas, on s'approprie le fruit du travail de quelqu'un de façon coercitive - c'est ça la finalité de l'esclavage, comme celle du racket, comme celle du vol, le fait qu'un homme soit réduit à l'état de propriété dans le cas de l'esclavage n'est qu'une conséquence du fait que la spoliation est quasi-totale et quasi-permanente, et qu'elle se dote donc de moyens coercitifs bien plus performants.

Distinguer le vol de l'esclavage est un tour de passe passe rhétorique qui permet aux libéraux incohérents et aux socialistes d'admettre le premier sous la forme de l'impôt tout en condamnant hypocritement le second. Je maintiens que ce n'est qu'une différence de degré : degré quantitatif de la spoliation, degré d'extension de la spoliation dans le temps, degré d'importance des moyens coercitifs mis en œuvre. Esclavage, racket et vol ne sont pas séparés par des intervalles discrets mais placés sur un continuum linéaire. Ce n'est pas tant dire que l'esclavage c'est du vol, ou inversement, mais que esclavage et vol ne sont que différent degrés d'un même crime.

Je sais que le cerveau humain est rétif à la linéarité et préfère construire des catégories discrètes dès qu'il le peut, mais la plupart du temps ce sont des constructions abstraites qui n'ont aucune réalité et sont inopérantes si on veut analyser ce qui se passe réellement, et non la façon dont l'esprit interprète ce qui se passe, et c'est le cas ici.

(enfin, je m'attends à ce que tu comprennes ça, mais on me reprochera pas de pas avoir essayé)

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'esclavage c'est la perte de tous ses droits au profit d'un autre. C'est totalement different du vol par nature et non par simple degre.

Le vol consiste a violer un droit, pas a en modifier l'attribution.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'esclavage c'est la perte de tous ses droits au profit d'un autre. C'est totalement different du vol par nature et non par simple degre.

Le vol consiste a violer un droit, pas a en modifier l'attribution.

Non, j'ai déjà répondu à cet argument - la perte des droits est une conséquence du degré de spoliation, mais la finalité est bien la spoliation des fruits du travail.

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...