Jump to content

Recommended Posts

…les défenseurs de l'interdiction arrivent très vite à bout d'argument.

Où as-tu lu dans mes propos la moindre défense d'une politique interdisant la consommation ou la vente de drogue ?

Tout ce que je pointe, c'est la débilité de l'univers bisounours de certains libéraux en ce qui concerne la libéralisation du commerce de la drogue et leur refus de voir la réalité en face.

Link to comment
Reste qu'une société où le marché de la drogue serait libéralisé me paraît loin d'être une panacée libérale et même simplement humaine. Avoir droit aux publicités vantant les mérites de la drogue à coup de marketing pour mutins de panurge, et voir se développer pire que des coffee shops, autorisés à tout âge dans des "secteurs clés" comme aux abords des lycées (parce que c'est exactement ce qui se passerait vu le peu de scrupule des personnes du milieu, si j'ose dire), tout ça devrait interpeler les partisans de la libéralisation totale et sans condition.

Si cela se limitait à ce secteur précis, ce serait un moindre mal. Gardez bien à l'esprit que dès qu'il y a une certaine masse de pognon à gagner les scrupules ne sont plus de mise. J'ai cité l'exemple des cigarettiers mais on pourrait en trouver pour n'importe quel secteur économique. C'est bien beau de réciter le mantra qui veut que l'homme soit bon et que dans une société libérale il ait à coeur tant ses intérêts que ceux des autres, mais dans le monde du réel ça vaut que dalle.

Link to comment

Moi ce qui m'inquiète c'est la volonté de certains de vouloir vivre dans des anarcapies (bisounours) créée ex-nihilo en oubliant que quand il n'y aura plus l'état il restera le droit et rien que le droit.

Et que donc on ne peut pas s'assoir sur des siècles de jurisprudence.

Link to comment
Peut-être parce que l'islam interdit la consommation d'alcool et que l'usage du Khat tient lieu traditionnellement d'équivalent, comme le hasch au Maghreb? Les faits sont ce qu'ils sont, mais attribuer le manque de productivité de l'économie yéménite à cette plante dont les effets augmentent l'activité physique et diminuent la fatigue, relève de la pensée magique.

Nada, c'est harām.

Link to comment
Moi ce qui m'inquiète c'est la volonté de certains de vouloir vivre dans des anarcapies (bisounours) créée ex-nihilo en oubliant que quand il n'y aura plus l'état il restera le droit et rien que le droit.

Et que donc on ne peut pas s'assoir sur des siècles de jurisprudence.

Pour paraphraser McCain, le fritier, le droit, ce n'est pas ceux qui en parlent le plus qui savent ce que c'est.

Link to comment
Préfères-tu que le hasch et la weed soient vendus à l'intérieur des lycées par les lycéens eux-mêmes, où à l'extérieur dans des coffee shops? Que ce commerce soit aux mains des racailles de cités et des mafias, ou se fasse dans des endroits civilisés, polissés et labélisés?

Je reviens là-dessus. La réalité du cannabis dans les lycées, c'est que tout le monde peut s'en procurer, car tout le monde a au moins une connaissance qui sait où en acheter, mais pas de dealers dans les lycées. Du moins dans les lycées sans histoire.

Si cela se limitait à ce secteur précis, ce serait un moindre mal. Gardez bien à l'esprit que dès qu'il y a une certaine masse de pognon à gagner les scrupules ne sont plus de mise. J'ai cité l'exemple des cigarettiers mais on pourrait en trouver pour n'importe quel secteur économique. C'est bien beau de réciter le mantra qui veut que l'homme soit bon et que dans une société libérale il ait à coeur tant ses intérêts que ceux des autres, mais dans le monde du réel ça vaut que dalle.

On peut toujours imaginer un label Commerce équitable pour les drogues. :icon_up:

Link to comment
Gardez bien à l'esprit que dès qu'il y a une certaine masse de pognon à gagner les scrupules ne sont plus de mise.

Je crois que tu n'as pas bien compris qu'une entreprise et une association philanthropique sont deux choses différentes.

J'ai cité l'exemple des cigarettiers mais on pourrait en trouver pour n'importe quel secteur économique.

L'exemple des cigarettiers ne pose aucun problème moral. Personne ne t'oblige à acheter des cigarettes X.

C'est bien beau de réciter le mantra qui veut que l'homme soit bon et que dans une société libérale il ait à coeur tant ses intérêts que ceux des autres, mais dans le monde du réel ça vaut que dalle.

Ta vision pessimiste, qui doit être un effet secondaire de ton métier, ne représente pas la réalité.

Link to comment
En ce qui concerne les cigarettiers, je suis au regret de te dire que l'introduction de sustances artificielles dans le tabac à l'insu des acheteurs est un crime. Mais je suppose que pour toi, c'est normal, la sélection fera le reste :icon_up:

C'est quoi des "substances artificielles"? Un cigarettier n'a pas le droit de fabriquer les cigarettes qu'il veut? Tu veux lui imposer une composition? C'est aux acheteurs de se renseigner sur ce qu'ils achètent et de s'assurer que le produit leur convient.

Link to comment
C'est quoi des "substances artificielles"? Un cigarettier n'a pas le droit de fabriquer les cigarettes qu'il veut? Tu veux lui imposer une composition? C'est aux acheteurs de se renseigner sur ce qu'ils achètent et de s'assurer que le produit leur convient.

Prochainement dans le commerce les cigarettes au polonium. :icon_up:

Link to comment
Ta vision pessimiste, qui doit être un effet secondaire de ton métier, ne représente pas la réalité.

Je l'avais déjà avant de porter l'uniforme. Mon expérience professionnelle n'a fait que confirmer mes convictions.

Link to comment
C'est aux acheteurs de se renseigner sur ce qu'ils achètent et de s'assurer que le produit leur convient.

Tu te vois franchement demander une enquête par jour au labo du coin pour savoir ce que tu t'apprêtes à consommer ?

Dans un autre domaine, pour avoir bossé dans la grande distribution cet été, je suis dorénavant au fait des pratiques du milieu pour tout ce qui concerne la charcuterie et la boucherie. J'imagine que là encore c'est aux clients d'analyser la bouffe au microscope, à moins que Superman le dieu Marché ne règle automatiquement le problème.

Link to comment
Tu te vois franchement demander une enquête par jour au labo du coin pour savoir ce que tu t'apprêtes à consommer ?

Dans un autre domaine, pour avoir bossé dans la grande distribution cet été, je suis dorénavant au fait des pratiques du milieu pour tout ce qui concerne la charcuterie et la boucherie. J'imagine que là encore c'est aux clients d'analyser la bouffe au microscope, à moins que Superman le dieu Marché ne règle automatiquement le problème.

Quand t'achètes de la bouffe, c'est implicite qu'elle soit comestible. Si elle ne l'est pas, tu dois pouvoir attaquer en justice le vendeur et qu'il soit sanctionné très lourdement pour arnaque. Pas besoin de labos pour ca.

Link to comment
Tu te vois franchement demander une enquête par jour au labo du coin pour savoir ce que tu t'apprêtes à consommer ?

Non. Donc à ton avis comment ça fonctionnerait? Quelqu'un a parlé de "label". Creuse un peu et tu auras la solution.

Link to comment

Désormais, Bruxelles ayant interdit de fumer du tabac dans les lieux publiques,

sachez que vous devez désormais rouler vos joints (dans les coffee shops en Hollande) purs.

:doigt:

La police arrive : Il y a du tabac dans ce joint ?

:icon_up:

D'autant parfois, il faut l'admettre, légiférer est un mieux ; mais le plus souvent, c'est d'un comique.

Link to comment
Cette dernière étant de fait mauvaise si j'en crois ce que vous dites, il n'y a donc aucune raison pour qu'elle soit en vente libre. Sauf si comme certains malades mentaux on estime que le curare (voire le gaz vx, qui sait) devrait être mis à la portée de tout un chacun.

Dans un sens comme dans un autre, je préfère partir de ce qui existe.

Avant de parler de vente libre, envisageons déjà la vente en pharmacie sous condition de bilan de santé pour le preneur (à sa charge), avec des produits normalisés et documentés par l'industrie à des prix libres qui n'incitent pas à détrousser une vielle pour se fournir en dope.

ça devrait déjà régler pas mal de problème même si ce n'est pas anarcap cacher et ça éviteraient d'avoir un débat manichéen entre sois disant totalement pour et totalement contre (tout le monde ici à un certain esprit de nuance je pense).

Link to comment
Désormais, Bruxelles ayant interdit de fumer du tabac dans les lieux publiques,

sachez que vous devez désormais rouler vos joints (dans les coffee shops en Hollande) purs.

:icon_up:

Oui, testé récemment. C'est totalement suréaliste, on vous demande de cacher votre packet de cigarrette quand vous roulez…

Link to comment
Oui, testé récemment. C'est totalement suréaliste, on vous demande de cacher votre packet de cigarrette quand vous roulez…

:icon_up: Comment ça fonctionne, est-ce que les mêmes lois idiotes qui s'appliquent partout, où est-ce différent selon les zones politiques ?

Link to comment
:icon_up: Comment ça fonctionne, est-ce que les mêmes lois idiotes qui s'appliquent partout, où est-ce différent selon les zones politiques ?

Je ne sais pas si j'ai bien compris la question :doigt: . Peux-tu reformuler ? D'après ce que j'ai pu voir la loi s'applique partout en Hollande en tous cas.

Link to comment
C'est quoi des "substances artificielles"? Un cigarettier n'a pas le droit de fabriquer les cigarettes qu'il veut? Tu veux lui imposer une composition? C'est aux acheteurs de se renseigner sur ce qu'ils achètent et de s'assurer que le produit leur convient.

Le cigarettier a le droit de fabriquer les cigarette qu'il veut, mais s'il met dedans un composant qu'en toute bonne foi un acheteur n'attend pas, alors il doit le dire, sinon il est coupable d'escroquerie (il vend autre chose que ce qu'il prétend) et d'empoisonnement (il vend un produit comestible contenant un produit nocif non attendu).

Link to comment
Dans un sens comme dans un autre, je préfère partir de ce qui existe.

Avant de parler de vente libre, envisageons déjà la vente en pharmacie sous condition de bilan de santé pour le preneur (à sa charge), avec des produits normalisés et documentés par l'industrie à des prix libres qui n'incitent pas à détrousser une vielle pour se fournir en dope.

ça devrait déjà régler pas mal de problème même si ce n'est pas anarcap cacher et ça éviteraient d'avoir un débat manichéen entre sois disant totalement pour et totalement contre (tout le monde ici à un certain esprit de nuance je pense).

Entièremment d'accord, la vente en pharmacie d'abord.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...