Aller au contenu
vincponcet

Armageddon économique ?

Messages recommandés

Elle est validée la vidéo le monde par les désintox de Libé?

 

Il est amusant de constater que dans mon business nous avons atteint les niveaux de production de 2008 et que certains collègues paniquent 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1:16 "En théorie cette demande [pour les actions] devrait en partie dépendre du montant des dividendes octroyés aux actionnaires"

Bordel mais non. Juste non. 

 

1:23 "En revanche, les résultats des entreprises n'ont pas progressé"

C'est d'ailleurs pour ça que le P/E est à des records aujourd'hui. Ah non, wait, la moyenne 1990-2018 sur le S&P est de 16.9 et il est aujourd'hui à 16.7.

 

Ouais, bon, bref, c'est de la merde du début à la fin. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Neomatix a dit :

 

1:16 "En théorie cette demande [pour les actions] devrait en partie dépendre du montant des dividendes octroyés aux actionnaires"

 

 

La finance version 19e siecle. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est très bien ce Pierre Sabatier :

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Je découvre pleins de trucs assez tarés : 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Nigel a dit :

 Je découvre pleins de trucs assez tarés : 

 

 

 

C'est long à regarder.
C'est intéressant? Vend-moi le truc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Flashy a dit :

 

C'est long à regarder.
C'est intéressant? Vend-moi le truc.

 

 "Le rapport du Club de Rome a dit qu'on allait tous crever, car pic pétrolier. Donc il faut se préparer à l'effondrement."

 

 En gros, c'est une espèce d'Usul survivaliste. Et c'est marrant cet esprit survivaliste libertaire. Un Piero San Giorgio de gauche. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le rapport date des années 1970.

à peu près 0 prédictions réalisés en ~50 ans.

Au contraire, ~100% de prédictions prises à contre-pied.

C'est quand même une jolie perf hein.

 

Vous croyez que ça peut suffire à pousser l'auteur à la modestie (voire à creuser un trou dans la terre pour s'enterrer) ?

les lecteurs à une lecture critique ?

 

Ben non. La foi c'est la foi.

 

Le truc marrant, c'est que le paquet de prédictions qui s'avèrent finalement définitivement erronées, ne sont finalement quand même jamais lâchées.

Comme un gosse qui ne lâche pas son hochet. La réalité contrariante ne les atteint pas.

Et ces prédictions invalidées s'accumulent en un énorme tas, qui devrait être vu pour ce qu'il est, un énorme tas de merde.

Mais non, c'est un énorme tas de prédictions juste encore pas réalisées (donc encore plus grave hein), donc encore plus inquiétant.

Et chaque année on pousse le tas. ça occupe du monde. Il y a du boulot pour des vies.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Rübezahl a dit :

Le rapport date des années 1970.

à peu près 0 prédictions réalisés en ~50 ans.

Au contraire, ~100% de prédictions prises à contre-pied.

C'est quand même une jolie perf hein.

 

 D'après Jancovici, ce n'était pas des "prévisions" 

 

Citation

Le rapport Meadows & al. fait probablement partie, comme le rapport du GIEC sur le changement climatiqueaujourd’hui, de ces documents que 99% des personnes qui le citent n’ont pas lu, vu la quantité de conclusions que l’on attribue à ce papier dont on ne trouve pas trace lecture faite. Ainsi, il est fréquent d’entendre que le Club de Rome (en fait l’équipe Meadows) aurait « prédit » la fin du pétrole pour l’an 2000, ce qui n’est pas arrivé, et donc qu’il y a urgence à ne tenir aucun compte de ce travail prospectif, qui ne peut être qu’une oeuvre fantaisiste de quelques farfelus terrorisés par l’avenir. Mais il n’y a nulle trace d’une telle prévision sur la pénurie de pétrole en l’an 2000 dans ce rapport Meadows !

Par contre, à la page 174 de la traduction française, on trouve un tableau indiquant que les réserves connues de pétrole, en 1970, représentent 30 années de consommation (sans intégrer d’augmentation annuelle). Mais il ne s’agit en rien d’une « prévision » indiquant que le pétrole sera définitivement épuisé en 2000, juste d’un rappel des connaissances du moment concernant les ressources naturelles ! Peut-on dire aujourd’hui que les pétroliers « prédisent » la fin du pétrole pour 2040, au motif que les réserves qu’ils déclarent représentent 40 fois la consommation de l’an 2002 ?

 

https://jancovici.com/recension-de-lectures/societes/rapport-du-club-de-rome-the-limits-of-growth-1972/

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 15/04/2018 à 15:41, Nigel a dit :

Il est très bien ce Pierre Sabatier :

j'ai pas compris à la fin, il va très vite, quand il parle du sujet de l'immobilier où il a "du mal à convaincre" (vers 20'30). Il veut convaincre de quoi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Nigel a dit :

L'extrait que tu cites est quand même rédigé de façon très biaisée (et même tendancieuse ama) :

1/ le rapport a eu des rééditions, et dans ce domaine, les auteurs ne se gênent pas pour adapter leur texte à la réalité. La disparition de l'humanité est toujours pour dans 20 ans. Donc il faudrait savoir de quelle édition cause Jancovici

2/ la contorsion sur les réserves est sympathique, puisque de fait ce n'est exactement jamais comme cela que sont présentés ces chiffres.

 

J'ai lu le rapport Meadows à sa sortie en 1974. Je ne l'ai pas relu depuis. J'ai oublié les détails du bouquin (on m'excusera). Par contre je n'ai absolument pas oublié le caractère très anxiogène du livre, c'est ce qui m'a marqué à l'époque. Et ama cela était parfaitement voulu de la part des auteurs.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 34 minutes, Antoninov a dit :

 

Ah oui, sacré Georges. Quand on voit ce qu'il écrit sur Bitcoin (et la solidité de sa réflexion et de ses informations), on se dit que le reste doit être au moins aussi pertinent.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 hours ago, h16 said:

 

Ah oui, sacré Georges. Quand on voit ce qu'il écrit sur Bitcoin (et la solidité de sa réflexion et de ses informations), on se dit que le reste doit être au moins aussi pertinent.

Je mentirais si je ne disais pas que je n'ai pas l'impression qu'il n'y a pas plus d'une pointe de subtile sarcasme dans ton commentaire.

(je n'ai pas vérifié la phrase ci-dessus)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Antoninov a dit :

Je mentirais si je ne disais pas que je n'ai pas l'impression qu'il n'y a pas plus d'une pointe de subtile sarcasme dans ton commentaire.

(je n'ai pas vérifié la phrase ci-dessus)

:lol: en effet

Les quelques billets qu'il a écrit sur le bitcoin sont tellement remplis de bêtises (trucs simplement faux, erreurs de compréhension, sophismes, etc.) que c'en est assez rigolo à lire. Même le néophyte sent qu'il y a comme un petit parti pris.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que Delamarche a raison. La démographie est un problème majeur de nos vieilles social-démocraties. Bref, j'ai trouvé l'entretien intéressant, même si il y a des trucs bof. 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est reparti à la hausse vendredi. Mais bon, ça tangue quand même assez violemment depuis la hausse des taux de la Fed.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Olivier Delamarche VS Jean-Marc Daniel. 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

  • Contenu similaire

    • Par Alchimi
      http://www.lefigaro.fr/medias/2018/05/24/20004-20180524ARTFIG00294-netflix-pese-desormais-plus-lourd-que-disney.php
       
      L'article:
       
      +2300% le titre netflix entre 2012 et 2017. Pas moche. Je crois que je vais aller leur proposer mon scénario de court-métrage de SF.
    • Par POE
      Dans ce sujet, je souhaite aborder les différentes manières de considérer le sujet de l'emploi.
      Il y a par exemple, les aspects légaux : les types de contrats, leur formalisme, la réglementation sur le temps de travail, sur les horaires, les pauses, les dimanches, les vacances, les RTT, les représentants syndicaux, les licenciements...bref, c'est bien ennuyeux, et le libéralisme n'a pas forcément vocation à nous donner une manière de gérer ces problèmes autre que de dire que c'est le contrat de travail qui doit le faire, et qu'il ne regarde que les contractants. 
      L'autre aspect ce sont les charges qui pèsent sur les salaires, là encore, le libéralisme n'a pas vocation à se prononcer sur un bon niveau de charges, mais plutôt à laisser entreprises et individus s'organiser pour gérer les aspects sociaux liés au travail.
      Une autre aspect c'est celui de la formation.
      Un autre aspect c'est celui du chômage, du retour à l'emploi.
      Un dernier aspect c'est le dynamisme de l'économie, les freins qui pèsent sur l'économie.
      Bon, on peut considérer que les libéraux n'ont rien à dire sur ces sujets que de laisser faire les individus pour s'organiser eux mêmes.
      On peut aussi réfléchir sur chacun des domaines à ce qui pose vraiment problème, ce qui ne gêne pas trop, ce qui est utile...mais aussi. à ce qu'attendent les individus du système en place, ce qu'ils espèrent, et de l'autre, ce qui les entravent et les gênent.
      A partir de cette réflexion, nous pourrions faire émerger des solutions innovantes qui puissent à la fois satisfaire les attentes, et l'utilité, en se rapprochant de l'idéal libéral c'est à dire la liberté, l'autonomie des individus.
       
    • Par Axpoulpe
      Nous y sommes, la solution de mise à l'échelle imaginée par l'équipe de Bitcoin Core est lancée pour de bon, même si c'est encore en phase de test mais déjà sur le main net. @h16 a qualifié cette solution de vaste blague, ou un truc du genre. Moi-même je n'ai pas les connaissances techniques pour juger son jugement, mais pour la première fois j'ai pu entendre des explications plus détaillées que les courtes vidéos, et des réponses aux objections courantes, dans ce podcast. Tout ça m'a semblé plutôt convaincant, mais je suis conscient de mon biais de jugement chaque fois que c'est Antonopoulos qui s'exprime. Globalement j'ai quand même du mal à croire que l'équipe de développement de la plus grosse capitalisation dans le monde des cryptos aurait foiré au point de suicider sa monnaie. Les sommes en jeu sont trop grandes. Et puis du côté de Bitcoin Cash il me semble que l'augmentation de la taille des blocs ne peut pas être une solution à long terme en cas d'adoption, non ?
       
      Bref, je suis intéressé par vos commentaires sur la question !
       
       
    • Par Adrian
      Kenneth Arrow, economist, 1921-2017Nobel Prize winner who influenced thinking on welfare and social choice
       
      Sur wikiberal
       
      Je me suis avoir écrit la "preuve" de son théorème d’impossibilité.Il ne reste plus beaucoup d'économiste néo-classique post WW2 ...
       
    • Par Demandred
      Un peu n'importe quoi cette vidéo. Keynes n'est ni pour le protectionnisme, ni pour le contrôle les capitaux et encore moins pour la planification. L'intervention de l'état pour Keynes est là uniquement pour sortir d'un équilibre de sous-emploi pour aider l'économie à atteindre un équilibre de plein emploi. D'ailleurs la vidéo sur Keynes montre bien que tu ne maitrises pas vraiment la théorie Keynésienne. La raison pour laquelle la demande de monnaie est plate à un certain moment vient de l'arbitrage que font les agents entre monnaie et titres. A partir d'un certain niveau de taux d’intérêt les agents anticipent une remontée futur des taux et échangent leurs titres contre de la monnaie. Comme ils détiennent tous leurs actifs sous forme monétaire, le taux d’intérêt ne peux pas baisser plus bas.
      Keynes n'est certainement pas libéral socialiste, c'est assez ridicule de dire ça. Il est libéral keynésien c'est tout.
×