Jump to content
vincponcet

Armageddon économique ?

Recommended Posts

Ceci n'est pas une déflation.

http://www.la-chronique-agora.com/articles…91107-2260.html

"Beau temps pour les consommateurs américains, les Etats-Unis sont en solde", déclare une dépêche sur Yahoo!Finance. "Les remises sont incroyables", ajoute un blogueur connu sous le nom de Frugal Rhode Island Momma. Dans tout le pays, les commerçants ne vantent plus les mérites de leurs produits ; ils en vantent le prix. McDonald's fait la promotion de ses "repas à un dollar". Les hôtels ont réduit leurs tarifs de 20% au cours de l'année passée. Les maisons ont baissé de 30% environ depuis 2006. Les vendeurs cassent les prix et veulent que les acheteurs le sachent. "Vendu 365 000 $ en 2006 -- désormais à 195 000 $", peut-on lire couramment dans les annonces immobilières.

Le monde -- ou du moins la zone comprise entre le Rio Grande et le 49ème parallèle -- est déflationniste. L'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis est négatif ; voilà 59 ans qu'il n'avait pas chuté aussi rapidement. Les ménages ne consomment que si l'on baisse les prix. Le programme "Cash for Clunkers" a réduit les prix des nouvelles voitures de 20% environ. Dès qu'il a pris fin, il en a été de même pour les ventes automobiles. La plupart des nouvelles ventes de maisons peuvent être attribuées à des crédits d'impôts -- qui réduisent l'apport initial de 20% au moins. Ce programme devrait prendre fin en novembre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il peut toujours… réflexion faite, il ne peut plus. Et de toute façon, vu les montants impliqués, il ne peut pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il peut toujours… réflexion faite, il ne peut plus. Et de toute façon, vu les montants impliqués, il ne peut pas.

Ça sonne comme un défi…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ça sonne comme un défi…

news sur bloomberg.

Fed makes exceptional loan of $1 trillions to banks

By Adria Cimino

Nov. 12 (Bloomberg) -- Fed makes an unprecedent bridge loan to banks for $1 trillions. Contacted by our services, Bernanke replied : "I want to show to h16 which one has the biggest."

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lefigaro.fr/entreprise/2009/11/…0-en-un-an-.php

Les impayés de salaire ont augmenté de 50% en un an

Malgré des cotisations doublées, l'organisme qui se substitue aux entreprises est dans le rouge.

Danger sur les comptes de l'Association pour la gestion du régime de garantie des créances des salariés, l'AGS. Cet organisme patronal avance des crédits aux entreprises qui, en cas de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire, n'ont plus suffisamment de trésorerie pour payer les salaires de leurs employés, ou même leurs indemnités de licenciement . En douze mois, d'octobre 2008 à fin septembre 2009, les avances effectuées par l'AGS ont explosé de 47,9%, à un peu moins de 2 milliards d'euros. Le nombre de bénéficiaires a progressé de 42,5%, à un peu moins de 300 000 personnes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc, y a pas seulement les pauvres locataires qui sont de plus en plus nombreux à ne plus pouvoir payer leur loyer, comme on en voit chaque jour à la télé française…

Share this post


Link to post
Share on other sites

En se finançant à court terme qui plus est avec des garanties d'Etat, les banques ont pu s'assurer des profits, et les banquiers les bonus qui vont avec … tout en mettant les banques encore plus à risque à l'avenir. Pas grave, l'Etat payera.

http://www.ft.com/cms/s/0/7c5bcf20-cd62-11…?nclick_check=1

Banks face increase in funding costs

By Francesco Guerrera and Nicole Bullock in New York

Published: November 9 2009 23:03 | Last updated: November 9 2009 23:03

Banks around the world face increases in funding costs that could cut profits and hit their customers as they look to re­finance $7,000bn-plus in short-term debt expiring in the next three years with longer-dated bonds, according to research released on Tuesday.

Institutions seeking to reduce their reliance on short-term paper will have to pay up because interest rates are likely to rise and governments will stop supporting the financial system, the study by the credit rating agency Moody’s concludes.

The flood of expiring debt will hit the US and the UK hard – with $2,000bn of debt coming due by 2012 – and could curb banks’ profits or force them to charge individuals and companies more for their services.

The rush to refinance more than $7,000bn of debt by 2012 and a further $3,000bn by 2015 will exacerbate the divide between winners and losers from the crisis, with healthier banks able to fund themselves at cheaper rates than troubled rivals.

Investors said the mountain of maturing debt would increasingly weigh on the cost of bank bonds.

Moody’s estimates that a lender wanting to refinance a short-term government-guaranteed bond with 10-year paper could see costs rise nearly 7 percentage points.

The average maturity of new debt issued by banks has fallen from 7.2 to 4.2 years in the past five years – the shortest average maturity for new debt in 30 years, according to the rating agency.

Average debt maturity in the US sank to 3.2 years in 2009, less than half the long-term average.

In the US, the market for credit default swaps – a gauge of investors’ fears about companies’ health – is already signalling concern.

Tim Backshall, chief strategist at Credit Derivatives Research, said investors’ perception of risk, as measured by banks’ CDSs, was relatively low for the next three years.

But, on average, from three to five years the risk jumps about 30 per cent.

In the run-up to the crisis, banks gorged on short-term debt as the cheap credit boom and low interest rates drove down its cost.

The trend towards short-term financing was compounded during the turmoil when governments – ranging from the US and the UK to Belgium and New Zealand – agreed to guarantee short-dated bank debt.

Copyright The Financial Times Limited 2009. You may share using our article tools. Please don't cut articles from FT.com and redistribute by email or post to the web.

http://ftalphaville.ft.com/blog/2009/11/10…em-says-moodys/

20896.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
ÉNORME ! Édouard Balladur aurait ils quelques lumières sur les causes de la crise !

Minute 18-23

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=…15;vid=11461290

le MP4

http://media.tsr.ch/xobix_media/tsr/tj/200…nd=00:23:01.917

Visionné. Très bonne intervention. Très bonne preuve aussi que pour être politicien il faut avoir été opéré de la honte, puisqu'il dit qu'il est convaincu depuis 20 ans qu'il faut réduire la dette, mais que quand ça a été son tour d'être aux affaires, il a fait le contraire, et pas qu'un peu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admettons, un ratio de réserve réglementaire de 10.

L'ensemble des dépôts des agents économiques dans des comptes courant auprès des banques est de 1000 euros de monnaie courante. Monnaie courante étant créée par les banques quand elles font un prêt.

Il en suit que les réserves nécessaires des banques auprès de la banque centrale sera de 100 euros de monnaie de base. Monnaie de base créée par la banque centrale quand elle fait un prêt à une banque ou achète un titre.

Si la banque centrale créé de la monnaie au delà de ces 100, et que les banques ne créent pas plus de monnaie courante (monnaie des comptes courants des agents économiques auprès des banques), alors, il y aura de la monnaie de base en excès par rapport aux besoins réglementaires. Cet excès dont disposent les banques sera mis en dépôt à la banque centrale. Ils ne peuvent pas ailleurs vu que la monnaie de base, ce n'est qu'entre les banques et la banque centrale.

L'objectif de la BC de faire cela peut être :

- faire plier les taux d'intérêt court. La BC pouvant faire plier le taux des prêts interbancaire au jour le jour, par arbitrage, cela impacte aussi les autres sources de financement (commercial papers, donc fonds monétaires).

- faire plier les taux longs. Par action sur les taux court de manière massive, cela peut inciter à préter plus long, et donc faire augmenter l'offre sur le long et donc faire baisser les taux long. De plus, la BC peut acheter directement des titres de dettes long terme (elle le fait sur les bons du gov et les créances titrisées immobilières).

- sortir comptablement des actifs pourris des banques qui se trouvent en collatéral de prêts de la BC à des banques, avec des règles de valorisation truquées au bénéfice des banques, ce qui laisse augurer des pertes pour la banque centrale

En l'occurrence, c'est tout ça à la fois, et ptet d'autres points que je n'ai pas vu.

Bon article de la fed de new york sur le sujet

http://www.newyorkfed.org/research/staff_reports/sr380.pdf

Why Are Banks Holding So Many Excess Reserves?

We explain, through a series of examples, why banks are currently holding so many reserves. The examples show how the quantity of bank reserves is determined by the size of the Federal Reserve’s policy initiatives and in no way reflects the initiatives’ effects on bank lending.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En se finançant à court terme qui plus est avec des garanties d'Etat, les banques ont pu s'assurer des profits, et les banquiers les bonus qui vont avec … tout en mettant les banques encore plus à risque à l'avenir. Pas grave, l'Etat payera.

20896.jpg

Fonctionaristation, quand tu nous tiens …

Cela confirme aussi que les banques ne vont pas retrouver leur comportement d'avant vis à vis du crédit avant un moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…nxsCA&pos=1

Representative Barney Frank, chairman of the House Financial Services Committee, has proposed giving the Federal Reserve authority to force holding companies whose size threatens financial stability to sell assets or halt certain activities. Representative Ed Perlmutter, a Colorado Democrat, wants to amend Frank’s bill so that the Fed could impose Glass- Steagall on a case-by-case basis, said his spokeswoman, Leslie Oliver.

Kanjorski, a member of Frank’s panel and chairman of its capital markets subcommittee, would go further by allowing the U.S. to dismantle any large firm whose size and risk-taking threaten the financial system.

Frank supports both the Kanjorski and Perlmutter plans. “I believe both will be adopted,” he said on Nov. 3.

Ca va secouer.

“We’re playing with live ammo,” said Sam Geduldig, a lobbyist at Clark Lytle & Geduldig who represents financial- services firms and wasn’t at the Nov. 9 meeting. “The banking community is rightfully concerned.”

De toutes les façons la "communauté bancaire" péfèrera le rapport de force avec le gouvernement tant qu'elle jugera rentable de défendre ses privilèges (plutôt qu'un retour au fair free banking )…

Récemment des boss de banques à Londres sont allés défendre l'éthique du profit à la messe… aucun bien entendu n'a évoqué le free banking.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un extrait de la lettre de l'analyste Jeremy Grantham, intitulé: "Just Desserts and Markets Being Silly Again"

I can imagine the company representatives on the Titanic II design committee repeatedly pointing out that the Titanic I tragedy was a black swan event: utterly unpredictable and completely, emphatically, not caused by any failures of the ship's construction, of the company's policy, or of the captain's competence. "No one could have seen this coming," would have been their constant refrain. Their response would have been to spend their time pushing for more and improved lifeboats. In itself this is a good idea, and that is the trap: by working to mitigate the pain of the next catastrophe, we allow ourselves to downplay the real causes of the disaster and thereby invite another one. And so it is today with our efforts to redesign the financial system in order to reduce the number and severity of future crises.

After a crisis, if you don't want to waste time on palliatives, you must begin with an open and frank admission of failure. The Titanic, for example, was just too big and therefore too complicated for the affordable technology of its day. Given White Star Line's unwillingness to spend, she was under-designed. The ship also suffered from agency problems: the passengers bore the risk of unnecessary speed and overconfidence in "too big to sink!" while the captain stood to be rewarded for breaking the speed record. No captain is ever rewarded for merely delivering his passengers alive. Greenspan, nearly 100 years later in his short-lived "irrational exuberance" phase, did not enjoy being metaphysically slapped by the Senate Subcommittee for threatening the then speedy progress of the economy. What is needed in this typical type of agency problem is for the agent on those rare occasions when it really matters, whether a ship's captain or a Fed boss, to stop boot licking and say, "No, this is wrong. It is just too risky. I won't go along".

Je trouve cette analogie absolument géniale.

Et particulièrement son point éthique, que chacun -dans la finance et ailleurs- devrait faire sien.

Le système financier s'est développé sur la base d'une généralisation de la prise de risque collectivisée … mais le bateau est gros, difficile à manoeuvrer même pour des matelots chevronnés et innovants, de plus en plus difficile … et les crises sont de plus en plus graves. Faut-il continuer ? Ou bien faut-il revenir à des pratiques bancaires qui individualisent les risques ?

A noter que chacun peut (et doit) participer:

. retirer son argent de la banque

. utiliser pour son cash de la monnaie réelle, par exemple de l'or

. se mettre à son compte

. se désendetter

Share this post


Link to post
Share on other sites
A noter que chacun peut (et doit) participer:

. retirer son argent de la banque

Ce n'est pas tout à fait pratique, ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce n'est pas tout à fait pratique, ça.

Ne pas avoir plus que son strict minimum besoin en encaisse mensuel sur son compte courant.

Et vider les livrets d'épargne pour acheter de l'or. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ne pas avoir plus que son strict minimum besoin en encaisse mensuel sur son compte courant.

Et vider les livrets d'épargne pour acheter de l'or. :icon_up:

Et tu fais quoi quand tu as des dizaines de milliers d'euros en petites coupures ? Tu les mets où, concrètement ?

Acheter de l'or avec tout ça, c'est tout de même assez dangereux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Acheter de l'or avec tout ça, c'est tout de même assez dangereux.

Libéraux Times -12 nov. 2009-

H16 a été retrouvé mort écrasé suite à l'effondrement de son stock d'or.

Il est l'un des rares pour qui avoir trop de richesse était littéralement dangeureux.

Sur place, un des ambulanciers s'est exclâmé: "Une chance qu'il n'avait pas ça en argent, c'est tout le quartier qui y serait passé!"

Pendant ce temps, les citoyens s'expriment: "Mais que fait le gouvernement?" "Encore une mort évitable!" "Pourquoi n'y a-t-il rien pour interdire ce genre de chose?" "C'était sûrement un neo-libéraliste sauvage."

Suite à cet incident, le ministre de la santé a planifié un projet de loi visant à interdir les piles d'or de plus de 50 cm de hauteur. "C'est pour la sécurité de nos concitoyens!" A-t-il dit. "Tout or dépassant cette hauteur sera confisqué."

gold09.jpg

Photographie d'archive du stock d'H16 avant l'incident.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et tu fais quoi quand tu as des dizaines de milliers d'euros en petites coupures ? Tu les mets où, concrètement ?

Acheter de l'or avec tout ça, c'est tout de même assez dangereux.

Ya bullionvault, ou un coffre en banque.

Sinon au final, l'or est un investissement comme un autre (en matière première, qu'il s'agisse de produire des circuits intégrés, de bijoux ou des moyens de paiement fiables). L'objectif de toute la manip est de se débarasser de la monnaie virtuelle en investissant dans du capital réel, d'investir moi-même plutôt que d'attendre que la banque prenne des risques avec mes sous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Disons que si j'avais l'intention de garder une forte sommes sous un forme ou une autre à la maison, je ne l'annoncerais pas forcément sur le web pour ne pas mettre en danger la vie des gens avec qui je partage mon logement, par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ya bullionvault, ou un coffre en banque.

Bullionvault je ne connais pas.

Mais si on n'a pas forcément confiance aux banques (ce qui peut se comprendre quand on se réfère à l'Histoire ou quand on sait que dans certains pays comme la Grande Bretagne, il n'est pas rare que la police de l'État casse quelques coffres), enterrer quelques lingots intelligemment quelque part (dans son grand jardin, sur la propriété agricole d'un ami de confiance etc.) ne m'a pas l'air très dangereux.

Le premier réflexe est rarement de fouiller à coup de pelleteuse :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le premier réflexe est rarement de fouiller à coup de pelleteuse :icon_up:

Ca arrive plus qu'on ne le crois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien vu Kev!

Ça me fait penser que la propriété de mes agriculteurs de grand-parents maternels, ayant appartenu jadis à des commerçants, doit être assise sur un joli trésor. Rien qu'en creusant une tranchée pour réparer l'arrivée d'eau on a exhumé pas moins de 600 pièces d'or (dans le lot, des Cérès, Napoléons…).

Share this post


Link to post
Share on other sites
on a exhumé pas moins de 600 pièces d'or (dans le lot, des Cérès, Napoléons…).

Joli magot.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Libéraux Times -12 nov. 2009-

H16 a été retrouvé mort écrasé suite à l'effondrement de son stock d'or.

Il est l'un des rares pour qui avoir trop de richesse était littéralement dangeureux.

Sur place, un des ambulanciers s'est exclâmé: "Une chance qu'il n'avait pas ça en argent, c'est tout le quartier qui y serait passé!"

Pendant ce temps, les citoyens s'expriment: "Mais que fait le gouvernement?" "Encore une mort évitable!" "Pourquoi n'y a-t-il rien pour interdire ce genre de chose?" "C'était sûrement un neo-libéraliste sauvage."

Suite à cet incident, le ministre de la santé a planifié un projet de loi visant à interdir les piles d'or de plus de 50 cm de hauteur. "C'est pour la sécurité de nos concitoyens!" A-t-il dit. "Tout or dépassant cette hauteur sera confisqué."

gold09.jpg

Photographie d'archive du stock d'H16 avant l'incident.

uh uh uh

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je voulais désespéremment investir sur l'or depuis un certain temps, mais n'ayant qu'un PEA, je n'ai pas trouvé mieux que de prendre des parts d'une société exploitant des mines aurifères. J'ai donc pas mal étudié la question, et j'ai fini par me placer sur AUPLATA voilà une semaine.

Et dans le genre coup de bol, je suis bien content.

http://www.boursorama.com/cours.phtml?symb…AUP&vue=sem

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et tu fais quoi quand tu as des dizaines de milliers d'euros en petites coupures ? Tu les mets où, concrètement ?

Acheter de l'or avec tout ça, c'est tout de même assez dangereux.

Je ne suis pas aussi riche que toi, la question ne se pose pas en ces termes me concernant.

Et si grosses quantité, j'irais chez BullionVault.

Et si énorme quantité, je ne sais pas, il faudrait trouver des coffres dans des banques sûres, genre banque privée en suisse sans doute.

Dangereux par rapport à la volatilité ?

L'or n'a pas non plus la volatilité des actions.

Je voulais désespéremment investir sur l'or depuis un certain temps, mais n'ayant qu'un PEA, je n'ai pas trouvé mieux que de prendre des parts d'une société exploitant des mines aurifères. J'ai donc pas mal étudié la question, et j'ai fini par me placer sur AUPLATA voilà une semaine.

Et dans le genre coup de bol, je suis bien content.

http://www.boursorama.com/cours.phtml?symb…AUP&vue=sem

:icon_up:

Lyxor de SG n'est pas éligible PEA ?

Cette mine est-elle hedgée ?

Prendre une mine non hedgée, c'est comme prendre un dérivé sur l'or, ça varie bcp plus vite à la hausse et à la baisse que l'or. Normal, vu que l'action est une fonction du bénéf qui ne varie pas en linéaire avec le cour de l'or.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne suis pas aussi riche que toi,

Je ne parlais pas de mon cas, mais plus largement : tout le monde n'a pas que 100€ en compte. Dès lors que tu commences à disposer d'une somme importante (disons, >10000 pour donner un ordre de grandeur), les petites coupures sont peu pratiques. Pour l'or, il faut des pièces, et les stocker virtuellement ou dans une banque, c'est absolument inutile : l'idée d'avoir des pièces, c'est de pouvoir s'en servir si l'économie s'effondre ou hyperinflate. Dans une banque, l'état saisira direct (on perd tout) et sur bullionvault, ce sera interdit (idem).

Il faut donc un coffre chez soi, assez lourd pour être intransportable ou bien planqué.

C'est, en tout cas, très peu pratique.

Et si énorme quantité, je ne sais pas, il faudrait trouver des coffres dans des banques sûres, genre banque privée en suisse sans doute.

En énorme quantité, les problématiques ne sont plus les mêmes puisqu'on est dans les gens très très riches et qu'ils sont généralement au courant des faits bien avant les autres…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne parlais pas de mon cas, mais plus largement : tout le monde n'a pas que 100€ en compte. Dès lors que tu commences à disposer d'une somme importante (disons, >10000 pour donner un ordre de grandeur), les petites coupures sont peu pratiques. Pour l'or, il faut des pièces, et les stocker virtuellement ou dans une banque, c'est absolument inutile : l'idée d'avoir des pièces, c'est de pouvoir s'en servir si l'économie s'effondre ou hyperinflate. Dans une banque, l'état saisira direct (on perd tout) et sur bullionvault, ce sera interdit (idem).

Il faut donc un coffre chez soi, assez lourd pour être intransportable ou bien planqué.

C'est, en tout cas, très peu pratique.

En énorme quantité, les problématiques ne sont plus les mêmes puisqu'on est dans les gens très très riches et qu'ils sont généralement au courant des faits bien avant les autres…

Bien sur qu'il faut avoir du liquide. Mais les napoléons, c'est quand même 150e la pièce de 7 grammes. Il y a de quoi se faire rapidement des milliers d'euros pour pas bcp de places.

Mais au delà, je pense que bullionvault avec coffre en suisse est assez secure.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans une banque, l'état saisira direct (on perd tout) et sur bullionvault, ce sera interdit (idem).

Euh, l'état suisse interdirait à des particuliers de retirer ce qu'ils ont mis dans un coffre de banque ? Parce que Bullionvault garantit la remise de l'or physique si on se présente, par exemple, à Zurich où se trouve leur coffre suisse. Mais bon, c'est vrai que rien ne vaut les napos enterrés en lieu sûr, une fois qu'on les a.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Alchimi
      http://www.lefigaro.fr/medias/2018/05/24/20004-20180524ARTFIG00294-netflix-pese-desormais-plus-lourd-que-disney.php
       
      L'article:
       
      +2300% le titre netflix entre 2012 et 2017. Pas moche. Je crois que je vais aller leur proposer mon scénario de court-métrage de SF.
    • By POE
      Dans ce sujet, je souhaite aborder les différentes manières de considérer le sujet de l'emploi.
      Il y a par exemple, les aspects légaux : les types de contrats, leur formalisme, la réglementation sur le temps de travail, sur les horaires, les pauses, les dimanches, les vacances, les RTT, les représentants syndicaux, les licenciements...bref, c'est bien ennuyeux, et le libéralisme n'a pas forcément vocation à nous donner une manière de gérer ces problèmes autre que de dire que c'est le contrat de travail qui doit le faire, et qu'il ne regarde que les contractants. 
      L'autre aspect ce sont les charges qui pèsent sur les salaires, là encore, le libéralisme n'a pas vocation à se prononcer sur un bon niveau de charges, mais plutôt à laisser entreprises et individus s'organiser pour gérer les aspects sociaux liés au travail.
      Une autre aspect c'est celui de la formation.
      Un autre aspect c'est celui du chômage, du retour à l'emploi.
      Un dernier aspect c'est le dynamisme de l'économie, les freins qui pèsent sur l'économie.
      Bon, on peut considérer que les libéraux n'ont rien à dire sur ces sujets que de laisser faire les individus pour s'organiser eux mêmes.
      On peut aussi réfléchir sur chacun des domaines à ce qui pose vraiment problème, ce qui ne gêne pas trop, ce qui est utile...mais aussi. à ce qu'attendent les individus du système en place, ce qu'ils espèrent, et de l'autre, ce qui les entravent et les gênent.
      A partir de cette réflexion, nous pourrions faire émerger des solutions innovantes qui puissent à la fois satisfaire les attentes, et l'utilité, en se rapprochant de l'idéal libéral c'est à dire la liberté, l'autonomie des individus.
       
    • By Axpoulpe
      Nous y sommes, la solution de mise à l'échelle imaginée par l'équipe de Bitcoin Core est lancée pour de bon, même si c'est encore en phase de test mais déjà sur le main net. @h16 a qualifié cette solution de vaste blague, ou un truc du genre. Moi-même je n'ai pas les connaissances techniques pour juger son jugement, mais pour la première fois j'ai pu entendre des explications plus détaillées que les courtes vidéos, et des réponses aux objections courantes, dans ce podcast. Tout ça m'a semblé plutôt convaincant, mais je suis conscient de mon biais de jugement chaque fois que c'est Antonopoulos qui s'exprime. Globalement j'ai quand même du mal à croire que l'équipe de développement de la plus grosse capitalisation dans le monde des cryptos aurait foiré au point de suicider sa monnaie. Les sommes en jeu sont trop grandes. Et puis du côté de Bitcoin Cash il me semble que l'augmentation de la taille des blocs ne peut pas être une solution à long terme en cas d'adoption, non ?
       
      Bref, je suis intéressé par vos commentaires sur la question !
       
       
    • By Adrian
      Kenneth Arrow, economist, 1921-2017Nobel Prize winner who influenced thinking on welfare and social choice
       
      Sur wikiberal
       
      Je me suis avoir écrit la "preuve" de son théorème d’impossibilité.Il ne reste plus beaucoup d'économiste néo-classique post WW2 ...
       
    • By Demandred
      Un peu n'importe quoi cette vidéo. Keynes n'est ni pour le protectionnisme, ni pour le contrôle les capitaux et encore moins pour la planification. L'intervention de l'état pour Keynes est là uniquement pour sortir d'un équilibre de sous-emploi pour aider l'économie à atteindre un équilibre de plein emploi. D'ailleurs la vidéo sur Keynes montre bien que tu ne maitrises pas vraiment la théorie Keynésienne. La raison pour laquelle la demande de monnaie est plate à un certain moment vient de l'arbitrage que font les agents entre monnaie et titres. A partir d'un certain niveau de taux d’intérêt les agents anticipent une remontée futur des taux et échangent leurs titres contre de la monnaie. Comme ils détiennent tous leurs actifs sous forme monétaire, le taux d’intérêt ne peux pas baisser plus bas.
      Keynes n'est certainement pas libéral socialiste, c'est assez ridicule de dire ça. Il est libéral keynésien c'est tout.
×
×
  • Create New...