Jump to content

Armageddon économique ?


Recommended Posts

Ca se discute :)

Mais franchement, la polémique me semble disproportionnée. Même si BNP ou CNP devaient provisionner 300 millions de plus, ce ne serait pas un problème. Il y a d'autres sujets d'inquiétude sur les règles comptables (comme le hors-bilan). Cette attaque fait un peu écran de fumée, d'autant que les banques britanniques sont citées comme modèle dans l'histoire ce qui est amusant.

Link to post
Share on other sites
Mais franchement, la polémique me semble disproportionnée. Même si BNP ou CNP devaient provisionner 300 millions de plus, ce ne serait pas un problème.

C'est vrai.

Link to post
Share on other sites
Guest rogermila

Faire krasher ce système pourri? recommencer à zéro? en finir une bonne fois pour toute avec ce système où les Etats se servent des banques comme pompes à fric pour financer leur gabegie? Pas mal de raisons tout de même…

Si les banques les plus imprudentes et qui ont collaboré le plus avec les Etats se krashent, c'en est fini de l'orgie de dépenses publiques.

.

Si tu crois que c'est la chute d'une banque ou de plusieurs qui ouvrira un boulevard pour des réformes politiques que tu attends, tu peux toujours te bercer d'illusions..

Link to post
Share on other sites

.

Si tu crois que c'est la chute d'une banque ou de plusieurs qui ouvrira un boulevard pour des réformes politiques que tu attends, tu peux toujours te bercer d'illusions..

Dans l'immédiat, pour une banque, ce que tu dis n'est pas faux puisque les Etats recommenceront comme en 2008, ils nationaliseront, se porteront caution etc.. etc…Sauf que là, tout ceci deviendra vite insoutenable, désormais les Etats n'ont plus d'argent ils ne pourront pas confectionner le même plan de manière répétitive avec toutes les banques qui feront faillite, sous peine de voir leur note se dégrader sérieusement. Il y aura bien une limite un jour à tout cela.

Link to post
Share on other sites
Sur la liquidité, pour le moment l'EONIA est à un niveau normal (contrairement à l'époque post-Lehman), à priori le marché interbancaire continue à fonctionner. Bien entendu, tout ceci peut changer brutalement en cas de catastrophe.

Sur la liquidité, j'ai surtout l'impression qu'on est en train de se préparer a gagner la guerre précédente, la crise de 2011/2012 est une crise de solvabilité et de confiance des souverains, pas une crise de liquidité, les mécanismes (de planche a billet, mais il ne faut pas l'appeler comme ça il parait) mis en place pour garantir la liquidité des grosses banques sont la pour ne pas reproduire 2008.

Je ne suis pas optimiste, c'est le fil Armageddon après tout, mais je rappelle que si les crises se suivent, elles ne se ressemblent pas.

Chaque crise se rapproche de sa cause première, la crise de la liquidité interbancaire sera suivie de la crise de la dette souveraine, qui sera suivie (si elle ne déclenche pas l'Armageddon) par la crise monétaire pure, mark my words.

Link to post
Share on other sites

Sur la liquidité, j'ai surtout l'impression qu'on est en train de se préparer a gagner la guerre précédente, la crise de 2011/2012 est une crise de solvabilité et de confiance des souverains, pas une crise de liquidité, les mécanismes (de planche a billet, mais il ne faut pas l'appeler comme ça il parait) mis en place pour garantir la liquidité des grosses banques sont la pour ne pas reproduire 2008.

Je ne suis pas optimiste, c'est le fil Armageddon après tout, mais je rappelle que si les crises se suivent, elles ne se ressemblent pas.

Chaque crise se rapproche de sa cause première, la crise de la liquidité interbancaire sera suivie de la crise de la dette souveraine, qui sera suivie (si elle ne déclenche pas l'Armageddon) par la crise monétaire pure, mark my words.

Je suis d'accord et je dirais même qu'en 2008 on a résolu la crise de 29 : En 29, il y a eu l'enchainement Crise boursière => Crise et krachs bancaire => recession => barrière douanière => Guerre mondiale ;

Donc nos gouvernement ont bien réagit (si, si) sur la première étape : empêcher les krachs bancaire et puis ils ont voulu combattre l'enchainement suivant, la récession via plan de relance. Et c'est cette troisième étape qui nous mets dans le caca puisque maintenant on est dans l'enchainement :

Crise boursière et immobilière => Crise banquaire et Krach bancaire évité => crise de la dette souveraine => (la c'est juste une possibilité) => Krach bancaire => recession…

Link to post
Share on other sites

Quel culot, le gouvernement américain demande des indemnités de plusieurs milliards de dollars aux banques pour leur responsabilité dans la crise des subprimes et les faillites de Fannie Mae et Freddie Mac, sans bien sûr évoquer le rôle prépondérant de la FED. N'importe quoi.

http://fr.euronews.net/2011/09/02/usa-les-banques-epinglees-pour-la-crise-des-subprimes/

Link to post
Share on other sites
Guest rogermila

Au fait, pour la SoGé, ça va bien. Et même, mieux que bien. Lundi, ça va coter sur du velours au CAC40 je vous le dis.

la SoGé est peu impliquée en comparaison de beaucoup d'autres banques.

La plus impliquée, l'américaine JPMorgan (États-Unis) aurait vendu à elle seule pour plus de 33 milliards de dollars de titres. La Société Générale quant à elle en aurait cédé pour 1,3 milliard.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/09/03/04016-20110903ARTFIG00372-subprimes-la-societe-generale-poursuivie.php

Link to post
Share on other sites

Lagarde redit qu'il faut recapitaliser les banques. La grosse coquine.

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=a120cbc10739f5669ef692dde6bb7e20

"Nous estimons de manière générale qu'il est nécessaire de recapitaliser les banques européennes afin qu'elles soient assez fortes pour résister aux risques liés à la crise de la dette et à la faible croissance", a-t-elle dit à l'hebdomadaire Der Spiegel. "Cela est nécessaire pour éviter une contagion" des problèmes, a-t-elle dit.

A lol, lol et demi puisque Pérol admet finalement que hem bon certaines banques françaises ont hem bon des petits problèmes avec les liquidités en USD. Non ? Sans blagues ?

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=4c6f354e1ebb7c9d49d04fda086c9859

Dans un entretien au quotidien Les Echos daté de lundi, M. Pérol relève que, si "la liquidité en euros ne pose pas de problème", "le refinancement en dollars est plus tendu".

L'agence Moody's avait déjà affirmé jeudi que les banques françaises, en raison de leur dimension internationale et donc de leur besoin de financement en dollars, étaient plus susceptibles d'être affectées par des problèmes de financement que les autres banques européennes.

Ces deux éléments ne surprendront pas ceux qui lisent ce fil.

Link to post
Share on other sites
A lol, lol et demi puisque Pérol admet finalement que hem bon certaines banques françaises ont hem bon des petits problèmes avec les liquidités en USD. Non ? Sans blagues ?

Problemes de liquidité -> Planche a billet -> Plus de probleme de liquidité.

Donc c'est vrai, mais pas pour ceux qui sont a la source

Link to post
Share on other sites

Comme chaque lundi matin, le mouton-speculateur panique

http://www.boursoram…3a623e3375160ef

À bien y regarder, toutes les financières françaises y passent, ou même tout le CAC, la palme revenant quand même à la SoGé (-8% en ce moment). Outre les craintes sur la récession, qui est passée de fantasme à très peu probable à peu probable en quelques mois, avec vendredi la création nulle d'emploi aux USA (au lieu de 50k attendu, qui était déjà pas très réjouissant), revient la crise des dettes…

À part ça, Natixis sort du CAC40, remplacée par Safran. Une manière de rééquilibrer un peu le CAC40, un peu trop orienté sur les financières, ce qui est pas très bon en ce moment… toutefois Natixis représentait seulement 0.4% du CAC40.

Link to post
Share on other sites

En même temps, la Grèce c'est mort. Tout le monde le sait. La question c'est de savoir si l'espagne ou l'italie seront les suivants.

Le problème est là, tout le monde ne le sait pas, ça sera un grand choc pour les gens "normaux". Quand je discute autour de moi personne ne veut voir ce qu'il se passe.

Link to post
Share on other sites
Guest rogermila

Le problème est là, tout le monde ne le sait pas, ça sera un grand choc pour les gens "normaux". Quand je discute autour de moi personne ne veut voir ce qu'il se passe.

ça t'es dejà arrivé d'aller au restaurant avec des potes et vers la fin du repas, un des convives pretextant aller au toilettes quitte la table et une demie après il n'est toujours pas revenu.

Alors il vient un moment où tu comprends qu'il s'est définitivement cassé et que tu vas devoir payer "son" addition.

En faisant la même analogie avec la Grèce,le Portugal et l'italie, on aboutit au même genre de reactions.

Link to post
Share on other sites

J'ai du mal à comprendre cette analogie. Pourriez-vous être plus clair?

La Grèce est allé faire caca il y a deux ans. On ne l'a plus revue depuis.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Lugaxker
      On y est je pense.
       
      Baril de Brent : - 20 % aujourd'hui
      CAC 40 : - 6 % à l'ouverture
      Le S&P 500 va probablement aussi plonger cet après-midi.
       
      Indépendamment du contexte (le coronavirus qui a déclenché le mouvement), ça sent la nouvelle récession.
       
      Vous en pensez quoi ?
    • By Alchimi
      http://www.lefigaro.fr/medias/2018/05/24/20004-20180524ARTFIG00294-netflix-pese-desormais-plus-lourd-que-disney.php
       
      L'article:
       
      +2300% le titre netflix entre 2012 et 2017. Pas moche. Je crois que je vais aller leur proposer mon scénario de court-métrage de SF.
    • By POE
      Dans ce sujet, je souhaite aborder les différentes manières de considérer le sujet de l'emploi.
      Il y a par exemple, les aspects légaux : les types de contrats, leur formalisme, la réglementation sur le temps de travail, sur les horaires, les pauses, les dimanches, les vacances, les RTT, les représentants syndicaux, les licenciements...bref, c'est bien ennuyeux, et le libéralisme n'a pas forcément vocation à nous donner une manière de gérer ces problèmes autre que de dire que c'est le contrat de travail qui doit le faire, et qu'il ne regarde que les contractants. 
      L'autre aspect ce sont les charges qui pèsent sur les salaires, là encore, le libéralisme n'a pas vocation à se prononcer sur un bon niveau de charges, mais plutôt à laisser entreprises et individus s'organiser pour gérer les aspects sociaux liés au travail.
      Une autre aspect c'est celui de la formation.
      Un autre aspect c'est celui du chômage, du retour à l'emploi.
      Un dernier aspect c'est le dynamisme de l'économie, les freins qui pèsent sur l'économie.
      Bon, on peut considérer que les libéraux n'ont rien à dire sur ces sujets que de laisser faire les individus pour s'organiser eux mêmes.
      On peut aussi réfléchir sur chacun des domaines à ce qui pose vraiment problème, ce qui ne gêne pas trop, ce qui est utile...mais aussi. à ce qu'attendent les individus du système en place, ce qu'ils espèrent, et de l'autre, ce qui les entravent et les gênent.
      A partir de cette réflexion, nous pourrions faire émerger des solutions innovantes qui puissent à la fois satisfaire les attentes, et l'utilité, en se rapprochant de l'idéal libéral c'est à dire la liberté, l'autonomie des individus.
       
    • By Axpoulpe
      Nous y sommes, la solution de mise à l'échelle imaginée par l'équipe de Bitcoin Core est lancée pour de bon, même si c'est encore en phase de test mais déjà sur le main net. @h16 a qualifié cette solution de vaste blague, ou un truc du genre. Moi-même je n'ai pas les connaissances techniques pour juger son jugement, mais pour la première fois j'ai pu entendre des explications plus détaillées que les courtes vidéos, et des réponses aux objections courantes, dans ce podcast. Tout ça m'a semblé plutôt convaincant, mais je suis conscient de mon biais de jugement chaque fois que c'est Antonopoulos qui s'exprime. Globalement j'ai quand même du mal à croire que l'équipe de développement de la plus grosse capitalisation dans le monde des cryptos aurait foiré au point de suicider sa monnaie. Les sommes en jeu sont trop grandes. Et puis du côté de Bitcoin Cash il me semble que l'augmentation de la taille des blocs ne peut pas être une solution à long terme en cas d'adoption, non ?
       
      Bref, je suis intéressé par vos commentaires sur la question !
       
       
    • By Adrian
      Kenneth Arrow, economist, 1921-2017Nobel Prize winner who influenced thinking on welfare and social choice
       
      Sur wikiberal
       
      Je me suis avoir écrit la "preuve" de son théorème d’impossibilité.Il ne reste plus beaucoup d'économiste néo-classique post WW2 ...
       
×
×
  • Create New...