Jump to content
vincponcet

Armageddon économique ?

Recommended Posts

Comment peut-on prétendre que les Américains sont moins étatistes qu'en 29 ? C'est à se tordre de rire, franchement.

Je dirais qu’ils sont plus social-démocrate qu’en 29, mais que le prestige des idéologies totalitaires est moins grand globalement de nos jours qu’en 1929, que ce soit aux USA ou en Europe d’ailleurs, ce n’est pas parce qu’on à découvert des nouvelles formes pernicieuses d’étatisme, que en plus les anciennes formes sont toujours aussi fortes.

L’anticommunisme des années 20 était majoritairement nationaliste, mais ne rejetait absolument pas l’idéal planificateur, et les idées socialistes dans leurs versions les plus primitives (envie, lutte des classes, rejet de la culture bourgeoise) étaient bien rependues sans opposition autre que le national socialisme, le fait est que de nos jours, l’individu est nettement plus immunisé a la propagande idéologique (y compris libérale), les passions politiques sont plus feutrées, la vaseline plus universelle.

Je ne crois pas a une nationalisation totale de l’économie a la suite de la crise qui s’annonce, pas au point qu’a pu atteindre le New Deal, mais seul l’avenir nous le dira.

Le fait est que l'état américain a empiré la situation en nationalisant Fannie et Freddie et que la Fed ne cesse également de le faire en essayant d'émettre autant de dollars qu'il y a d'atomes d'hydrogène sur Terre. Pour des raisons purement psychologiques, les crédules ont eu l'impression que les fondamentaux avaient changé et que le moral des ménages était la mesure de toutes choses. Autant dire que rien n'a été réglé et que tout doit encore arriver.

Ca par contre, c’est indubitable, je ne prétends pas le contraire.

Tu veux bien parler de la Chine communiste et de la Russie ex-URSS, pas tentées par les sirènes du planisme ? C'est couillu.

Les faits sont la, la Russie et la Chine, tout dictatoriaux et pourris qu’ils soient l’un et l’autre ont une économie nettement moins planifiée et nettement plus libre que la plupart des pays, y compris occidentaux, entre 1930 et 1960 (voire 1980…)

CPEF, mais il a été encore bien plus foutu dans le passé… a plusieurs reprises.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne pense pas possible d'exclure la possibilité que le totalitarisme est en train de revenir par des biais différents. Et si c'est le cas, on ne s'en rendra compte que quand il sera trop tard.

Ou alors il est déjà trop tard.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ou alors il est déjà trop tard.

Soit CPEF, soit CPEBF (bientôt).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Soit CPEF, soit CPEBF (bientôt).

à noter que si on change le P en M alors l'acronyme prend un tout autre sens : Cette Meuf Est Bien Foutue !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arrêtez de flipper bande de tapettes.

Pour ceux qui semblent penser que cette crise n'est pas très importante …

Greenspan semble lui penser que cette crise est au minimum comparable à celle de 1929: "une crise du siècle"

Cette crise n'a strictement rien à voir avec celle de 29. Et puis il est culotté lui, car il a une grande part de responsabilité dans ce qui arrive aujourd'hui.

Je pense pour ma part que le système financier va être complètement remis en question.

:icon_up:

Que ça ne soit pas la fin du monde, ok, mais ceux qui disent depuis 1 an que tout va bien, c'est juste une petite grippe, etc… sont bien discrédités.

Oui, c'est juste une petite grippe. Mais personne n'a dit qu'une grippe était sans effets.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Arrêtez de flipper bande de tapettes.

Cette crise n'a strictement rien à voir avec celle de 29. Et puis il est culotté lui, car il a une grande part de responsabilité dans ce qui arrive aujourd'hui.

:icon_up:

Oui, c'est juste une petite grippe. Mais personne n'a dit qu'une grippe était sans effets.

Parce que pour toi, les vagues de nationalisations qui vont avec ce genre de crise, le chômage qui augmente, le pouvoir d'achat des gens qui s'effondre, etc…, ce n'est pas important ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parce que pour toi, les vagues de nationalisations qui vont avec ce genre de crise, le chômage qui augmente, le pouvoir d'achat des gens qui s'effondre, etc…, ce n'est pas important ?

Pour l'instant ce que je vois c'est la pauvreté qui diminue et le pouvoir d'achat qui au contraire augmente, de formidables entreprises avec des produits géniaux qui gagnent beaucoup d'argent et qui ont des valorisations plus que correctes, une croissance mondiale énorme, un dynamisme économique fabuleux et des perspectives extraordinaires. Et c'est pas deux ou trois connards de financiers qui ont fait des conneries qui vont changer quoi que ce soit à cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour l'instant ce que je vois c'est la pauvreté qui diminue et le pouvoir d'achat qui au contraire augmente, de formidables entreprises avec des produits géniaux qui gagnent beaucoup d'argent et qui ont des valorisations plus que correctes, une croissance mondiale énorme, un dynamisme économique fabuleux et des perspectives extraordinaires. Et c'est pas deux ou trois connards de financiers qui ont fait des conneries qui vont changer quoi que ce soit à cela.

On ne doit parler de la même chose.

Toi, tu me parles du processus global de mondialisation qui fait augmenter le niveau de vie dans les pays pauvres.

Moi, je te parle du niveau de vie des classes moyennes / inférieures dans les pays dits "riches".

La nationalisation du secteur banquier/financier, c'est sur que ce n'est pas au bengladesh que ça se passe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On ne doit parler de la même chose.

Toi, tu me parles du processus global de mondialisation qui fait augmenter le niveau de vie dans les pays pauvres.

Moi, je te parle du niveau de vie des classes moyennes / inférieures dans les pays dits "riches".

La nationalisation du secteur banquier/financier, c'est sur que ce n'est pas au bengladesh que ça se passe.

1. Le niveau de vie des classes moyennes / inférieures dans les pays dits "riches" augmente.

2. L'économie est globale. Les occidentaux investissent et vendent leurs produits au Bengladesh (d'ailleurs je te signale que le Bengladesh fait parti des Next Eleven de l'étude de Goldman Sachs).

3. Il faut quand même pas trop en rajouter sur les risques de nationalisation. Lehman n'est pas nationalisé à ce que je sache…

Share this post


Link to post
Share on other sites
3. Il faut quand même pas trop en rajouter sur les risques de nationalisation. Lehman n'est pas nationalisé à ce que je sache…

Justement, le fait que le gouvernement fédéral laisse Lehman s'auto-liquider montre bien qu'on entre dans la phase de résolution de la crise, que la politique de l'autruche est terminée. C'est plutôt une bonne nouvelle. De plus, les marchés n'ont pas dévissé.

Les turbulences sont loin d'être terminées, puisque la Fed a encore lâché des liquidités, mais la ré-allocation commence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Justement, le fait que le gouvernement fédéral laisse Lehman s'auto-liquider montre bien qu'on entre dans la phase de résolution de la crise, que la politique de l'autruche est terminée. C'est plutôt une bonne nouvelle. De plus, les marchés n'ont pas dévissé.

Les turbulences sont loin d'être terminées, puisque la Fed a encore lâché des liquidités, mais la ré-allocation commence.

Puisses-tu avoir raison..

Share this post


Link to post
Share on other sites
1. Le niveau de vie des classes moyennes / inférieures dans les pays dits "riches" augmente.

Tu dois être d'un bon niveau social pour dire pareil chose.

Justement, le fait que le gouvernement fédéral laisse Lehman s'auto-liquider montre bien qu'on entre dans la phase de résolution de la crise, que la politique de l'autruche est terminée. C'est plutôt une bonne nouvelle. De plus, les marchés n'ont pas dévissé.

Les turbulences sont loin d'être terminées, puisque la Fed a encore lâché des liquidités, mais la ré-allocation commence.

C'est surtout parce que derrière il y a AIG qui pointe le bout de son nez et qui est bien pire que lehman question risque systémique.

Alors le gouvernement veux garder des munitions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Justement, le fait que le gouvernement fédéral laisse Lehman s'auto-liquider montre bien qu'on entre dans la phase de résolution de la crise, que la politique de l'autruche est terminée. C'est plutôt une bonne nouvelle. De plus, les marchés n'ont pas dévissé.

Les turbulences sont loin d'être terminées, puisque la Fed a encore lâché des liquidités, mais la ré-allocation commence.

Le taux interbancaire est passé de 2% à 6% ajd, à part ça tout va bien.

Il est clair que sans la BC, la plupart des banques auraient coulés.

http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=206…&refer=home

Fed Funds Climbs the Most Over Target Rate in Decade (Update2)

By Liz Capo McCormick

Sept. 15 (Bloomberg) -- The rate for overnight loans between banks soared to its greatest margin over the Federal Reserve's target rate in at least a decade as banks hoard cash after Lehman Brothers Holdings Inc.'s bankruptcy.

Fed funds traded as high as 6 percent, or 4 percentage points above the target rate, according to ICAP Plc, the world's largest inter-dealer broker. The difference is the greatest since Bloomberg began tracking the data in 1998. The rate dropped to 4 percent after the central bank added a total of $70 billion in temporary reserves to the banking system.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est surtout parce que derrière il y a AIG qui pointe le bout de son nez et qui est bien pire que lehman question risque systémique.

Alors le gouvernement veux garder des munitions.

AIG va être bradée mais je parie qu'elle honorera ses engagements, avec une aide de l'Etat, certes, mais loin de la nationalisation. C'est pour ça que je pense qu'il faut s'attendre à une nouvelle vague baissière, qui, selon les modalités de sauvetage d'AIG, surviendra dans la semaine ou dans l'année. Après cela, la crise sera résolue et se profilera la sortie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
AIG va être bradée mais je parie qu'elle honorera ses engagements, avec une aide de l'Etat, certes, mais loin de la nationalisation. C'est pour ça que je pense qu'il faut s'attendre à une nouvelle vague baissière, qui, selon les modalités de sauvetage d'AIG, surviendra dans la semaine ou dans l'année. Après cela, la crise sera résolue et se profilera la sortie.

ça fait 1 an qu'on me dit qu'il n'y a rien, que tout va bien…

Renseigne toi sur les CDS, et la place de AIG là dedans.

Voir des libéraux défendre le sauvetage des banquiers verreux avec l'argent des contribuables (aussi bien en impôts qu'en inflation), c vraiment gerbique.

On n'a pas besoin de communistes, on a déjà tout ce qui faut chez nous.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le taux interbancaire est passé de 2% à 6% ajd, à part ça tout va bien.

Il est clair que sans la BC, la plupart des banques auraient coulés.

Si tu t'attendais à ce qu'il n'y ait pas redistribution vers les banques, tu n'as pas dû suivre les derniers mois sur les marchés.

Mais le fait qu'il y ait eu restructuration brutale (on a le numéro 2 et le numéro 4 d'américain de la banque d'investissements qui viennent de disparaitre en une nuit), mais partielle en effet, montre que l'on est entré en phase de résolution. Ça veut dire restructurations importantes à mener dans les prochains, mais au moins l'irresponsabilité est terminée.

Voir des libéraux défendre le sauvetage des banquiers verreux avec l'argent des contribuables (aussi bien en impôts qu'en inflation), c vraiment gerbique.

Je me contente de décrire. Bien sur que je suis contre le sauvetage étatique, et tu remarqueras qu'il y a du mieux aujourd'hui par rapport à l'été 2007 ou la nationalisation de Fannie et Freddie. C'est le sens de mon intervention… (parfois j'ai l'impression que tu as du mal avec le français)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu dois être d'un bon niveau social pour dire pareil chose.

Je ne suis pas un enfant gâté ni un pleurnichard, et je suis surtout objectif. Le pouvoir d'achat augmente, c'est un fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est de toute façon beaucoup trop tôt pour pouvoir dire s'il s'agit d'une petite ou d'une grosse crise, et encore plus pour déterminer si ses effets seront petits ou importants.

On peut supputer (comme je le fais) que ça va (futur) dévisser sévère et qu'il va (futur) y avoir du sang. Mais il ne s'agit que de mon point de vue, et certainement pas ni d'une prophétie, ni d'un pari.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On peut supputer (comme je le fais) que ça va (futur) dévisser sévère et qu'il va (futur) y avoir du sang.

Ça dépend. Soit il y a du sang demain, si AIG se casse la gueule, soit il y aura étouffement sur 6 mois. Reste à savoir si le gouvernement américain préfère la méthode propre ou la moins douloureuse. En tous cas, on est quand même (enfin !) entrer dans la phase de résolution.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Justement, le fait que le gouvernement fédéral laisse Lehman s'auto-liquider montre bien qu'on entre dans la phase de résolution de la crise, que la politique de l'autruche est terminée. C'est plutôt une bonne nouvelle. De plus, les marchés n'ont pas dévissé.

Les turbulences sont loin d'être terminées, puisque la Fed a encore lâché des liquidités, mais la ré-allocation commence.

Je pense que tu rêves lorsque tu t'imagines qu'une "politique" a soudain pris le dessus sur une autre. Le problème de Lehman, c'est qu'ils n'ont pas assez contribué aux budgets des deux partis en place. Sinon ils auraient été "sauvés".

1. Le niveau de vie des classes moyennes / inférieures dans les pays dits "riches" augmente.

De quel chapeau magique sors-tu cela ? Facts & figures please.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je pense que tu rêves lorsque tu t'imagines qu'une "politique" a soudain pris le dessus sur une autre. Le problème de Lehman, c'est qu'ils n'ont pas assez contribué aux budgets des deux partis en place. Sinon ils auraient été "sauvés".

Y'a aussi un moment où y'a plus rien dans les caisses. C'est le signal donné aujourd'hui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Y'a aussi un moment où y'a plus rien dans les caisses. C'est le signal donné aujourd'hui.

Pas d'apostrophe entre "y" et "a". L'apostrophe marque l'élision (= la disparition d'une voyelle). Quelle est la voyelle disparue entre "y" et "a" ?

Sur le fond, ça signifie qu'ils vont arrêter la guerre en Irak ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur le fond, ça signifie qu'ils vont arrêter la guerre en Irak ?

Non, mais de renflouer toutes les banques, oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

S'ils n'arrêtent pas la guerre en Irak c'est que les caisses ne sont pas vides. D'autant moins que la Fed vient d'annoncer qu'elle est en train d'imprimer 70 milliards USD.

Share this post


Link to post
Share on other sites
S'ils n'arrêtent pas la guerre en Irak c'est que les caisses ne sont pas vides. D'autant moins que la Fed vient d'annoncer qu'elle est en train d'imprimer 70 milliards USD.

Il faudrait beaucoup plus. Ce qu'ils n'ont pas, à l'évidence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ni pour aujourd'hui, ni pour demain. Ce sont juste quelques institutions financières qui ont de gros problèmes. Il y aura certainement un peu de dommages collatéraux, mais rien qui puisse ébranler la formidable économie mondiale actuelle. C'est surtout l'occasion de gagner beaucoup d'argent pour de nombreux de financiers.

Je partage ton point de vue, pour l'instant rien ne laisse croire que la crise actuelle sera plus grave que celle de 1986. Les chiffres seront plus impressionnants, mais c'est normal après 22 ans de croissance que l'on parle de 1000 milliards et non plus de 200.

Il ne faut pas oublier que la finance est subordonnée au reste de l'économie, et non l'inverse. La sphère financière ne peut durablement être en décalage avec le reste de l'économie, que ce soit dans un sens ou dans l'autre. Bientôt les forces qui favorisent la crise se feront plus faibles que celles qui la défavorisent; derrière les lignes comptables il existe une réalité et seules plusieurs interventions malheureuses et successives des pouvoirs publics peuvent retarder l'ajustement.

Pour l'instant la seule inquiétude concerne la crise chinoise à venir, il ne faudrait pas qu'elle survienne trop tôt sinon cela pourrait amplifier la crise US.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1. Le niveau de vie des classes moyennes / inférieures dans les pays dits "riches" augmente.

Comme dirait Gadrel: des chiffres s'il te plait. Car, aux Etats-Unis, si l'on prend en compte la dette publique et la baisse du dollar, le niveau de vie moyen ne semble guère avoir augmenté depuis 2000. Peut-être les Américains vivent-ils mieux qu'en 2000, mais c'est à crédit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ça dépend. Soit il y a du sang demain, si AIG se casse la gueule, soit il y aura étouffement sur 6 mois. Reste à savoir si le gouvernement américain préfère la méthode propre ou la moins douloureuse. En tous cas, on est quand même (enfin !) entrer dans la phase de résolution.

Apparemment, un certain N. Roubini ne partage pas ton optimisme. Et comme depuis 2 ans, il a raison, j'aurai tendance à plus le croire lui que toi. Rien de personnel.

Comme dirait Gadrel: des chiffres s'il te plait. Car, aux Etats-Unis, si l'on prend en compte la dette publique

A ce sujet, la structure de la dette publique est d'ailleurs un peu particulière et très différente de la Française : elle se monte aujourd'hui à 9700 G$ (65% du PIB US), à comparer avec 64% pour la France, 63% pour l'Allemagne, 104% pour l'Italie. Or, près de la moitié de cette dette est détenue…par l'état lui même, plus précisément par des fonds de garantie des retraites qui ont accumulé des réserves sous forme de bons du trésor. La dette nette réelle (ce que l'état US doit aux acteurs économiques extérieurs à lui) s'élève à seulement 38% du PIB en 2008, ce qui fait de l'état US un des états les moins endettés des pays développés selon ce critère ; là encore, si on compare avec la France, par exemple :icon_up: , on voit que les 65% de dette sont bien dus à des agents extérieurs à lui.

Miam.

Mon diagnostic : l'état US a encore un peu de marge de manœuvre pour continuer la guerre en Irak et/ou sauver qq banques. En revanche, un état comme la France non seulement n'a pas de marge de manœuvre pour éviter la zone dangereuse mais est déjà dedans.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Alchimi
      http://www.lefigaro.fr/medias/2018/05/24/20004-20180524ARTFIG00294-netflix-pese-desormais-plus-lourd-que-disney.php
       
      L'article:
       
      +2300% le titre netflix entre 2012 et 2017. Pas moche. Je crois que je vais aller leur proposer mon scénario de court-métrage de SF.
    • By POE
      Dans ce sujet, je souhaite aborder les différentes manières de considérer le sujet de l'emploi.
      Il y a par exemple, les aspects légaux : les types de contrats, leur formalisme, la réglementation sur le temps de travail, sur les horaires, les pauses, les dimanches, les vacances, les RTT, les représentants syndicaux, les licenciements...bref, c'est bien ennuyeux, et le libéralisme n'a pas forcément vocation à nous donner une manière de gérer ces problèmes autre que de dire que c'est le contrat de travail qui doit le faire, et qu'il ne regarde que les contractants. 
      L'autre aspect ce sont les charges qui pèsent sur les salaires, là encore, le libéralisme n'a pas vocation à se prononcer sur un bon niveau de charges, mais plutôt à laisser entreprises et individus s'organiser pour gérer les aspects sociaux liés au travail.
      Une autre aspect c'est celui de la formation.
      Un autre aspect c'est celui du chômage, du retour à l'emploi.
      Un dernier aspect c'est le dynamisme de l'économie, les freins qui pèsent sur l'économie.
      Bon, on peut considérer que les libéraux n'ont rien à dire sur ces sujets que de laisser faire les individus pour s'organiser eux mêmes.
      On peut aussi réfléchir sur chacun des domaines à ce qui pose vraiment problème, ce qui ne gêne pas trop, ce qui est utile...mais aussi. à ce qu'attendent les individus du système en place, ce qu'ils espèrent, et de l'autre, ce qui les entravent et les gênent.
      A partir de cette réflexion, nous pourrions faire émerger des solutions innovantes qui puissent à la fois satisfaire les attentes, et l'utilité, en se rapprochant de l'idéal libéral c'est à dire la liberté, l'autonomie des individus.
       
    • By Axpoulpe
      Nous y sommes, la solution de mise à l'échelle imaginée par l'équipe de Bitcoin Core est lancée pour de bon, même si c'est encore en phase de test mais déjà sur le main net. @h16 a qualifié cette solution de vaste blague, ou un truc du genre. Moi-même je n'ai pas les connaissances techniques pour juger son jugement, mais pour la première fois j'ai pu entendre des explications plus détaillées que les courtes vidéos, et des réponses aux objections courantes, dans ce podcast. Tout ça m'a semblé plutôt convaincant, mais je suis conscient de mon biais de jugement chaque fois que c'est Antonopoulos qui s'exprime. Globalement j'ai quand même du mal à croire que l'équipe de développement de la plus grosse capitalisation dans le monde des cryptos aurait foiré au point de suicider sa monnaie. Les sommes en jeu sont trop grandes. Et puis du côté de Bitcoin Cash il me semble que l'augmentation de la taille des blocs ne peut pas être une solution à long terme en cas d'adoption, non ?
       
      Bref, je suis intéressé par vos commentaires sur la question !
       
       
    • By Adrian
      Kenneth Arrow, economist, 1921-2017Nobel Prize winner who influenced thinking on welfare and social choice
       
      Sur wikiberal
       
      Je me suis avoir écrit la "preuve" de son théorème d’impossibilité.Il ne reste plus beaucoup d'économiste néo-classique post WW2 ...
       
    • By Demandred
      Un peu n'importe quoi cette vidéo. Keynes n'est ni pour le protectionnisme, ni pour le contrôle les capitaux et encore moins pour la planification. L'intervention de l'état pour Keynes est là uniquement pour sortir d'un équilibre de sous-emploi pour aider l'économie à atteindre un équilibre de plein emploi. D'ailleurs la vidéo sur Keynes montre bien que tu ne maitrises pas vraiment la théorie Keynésienne. La raison pour laquelle la demande de monnaie est plate à un certain moment vient de l'arbitrage que font les agents entre monnaie et titres. A partir d'un certain niveau de taux d’intérêt les agents anticipent une remontée futur des taux et échangent leurs titres contre de la monnaie. Comme ils détiennent tous leurs actifs sous forme monétaire, le taux d’intérêt ne peux pas baisser plus bas.
      Keynes n'est certainement pas libéral socialiste, c'est assez ridicule de dire ça. Il est libéral keynésien c'est tout.
×
×
  • Create New...