Jump to content

Armageddon économique ?


vincponcet

Recommended Posts

C'est encore trop mystérieux, mystère et pieds de chaise, et ça fait des mois que ça dure et personne ne sait ce qu'il se passe. ça sent quand même le gros coup. Il faudrait un whistleblower pour démasquer l'arnaque.

Il y a déjà eu une pseudo enquête de la SEC sur le sujet, mais comme toutes les enquêtes d'importance, elles sont bidons (depuis Enron je ne connais pas un seul procès sérieux… si, Madoff ; ça fait peu…) … Au pire les coupables se ramassent une amende par devant qui est loin d'atténuer leurs profits bonus sur l'opération "illégale"… et un gros bail out par derrière.

Il y a des 'photos' du HFT ici ici ici ici ici ; et et des exemples de flash crash. On est dans la sphère quantique.

WGoi1MSGu64

skynet.jpg

Link to comment

C'est encore trop mystérieux, mystère et pieds de chaise, et ça fait des mois que ça dure et personne ne sait ce qu'il se passe. ça sent quand même le gros coup. Il faudrait un whistleblower pour démasquer l'arnaque.

Il y a déjà eu une pseudo enquête de la SEC sur le sujet, mais comme toutes les enquêtes d'importance, elles sont bidons (depuis Enron je ne connais pas un seul procès sérieux… si, Madoff ; ça fait peu…) … Au pire les coupables se ramassent une amende par devant qui est loin d'atténuer leurs profits bonus sur l'opération "illégale"… et un gros bail out par derrière.

Il y a des 'photos' du HFT ici ici ici ici ici ; et et des exemples de flash crash. On est dans la sphère quantique.

Je ne comprends pas ces graphiques. Pourrais tu expliquer s'il te plais? Où sont les flash crash? Merci.

Link to comment

En fait ces graphiques montrent des variations de prix complètement mécaniques ; ca monte (ou descend) jusqu'à un point bien particulier et là, clac, ça change de sens. Les algos sont calibrés pour vendre/acheter à chaque changement de seuil, cent par cent. Ils font ça sur de très gros volumes et donc chaque cent compte. Et si deux HFT se font des mamours, on a ce genre de yoyos ridicules.

Link to comment

En fait ces graphiques montrent des variations de prix complètement mécaniques ; ca monte (ou descend) jusqu'à un point bien particulier et là, clac, ça change de sens. Les algos sont calibrés pour vendre/acheter à chaque changement de seuil, cent par cent. Ils font ça sur de très gros volumes et donc chaque cent compte. Et si deux HFT se font des mamours, on a ce genre de yoyos ridicules.

Voilà, mais en tant que tel est-ce que c'est un problème ?

Si la variation de prix est très faible, en quoi en tant qu'acheteur je paierai un prix plus cher que sans HFT.

Link to comment

Je ne comprends pas ces graphiques. Pourrais tu expliquer s'il te plais? Où sont les flash crash? Merci.

Des fluctuations de cours dont la forme indique qu'il y a quelque chose de pas naturel, de pas humain, qui modifie les prix. C'est de la triche, le mec qui commande ces machines et sait ce qu'elles vont faire, il ne peut que gagner… ça va trop vite pour les autres (regardez l'échelle de temps sur les flash crash). Et si ce n'est pas une manipulation intentionnelle frauduleuse, c'est juste un bug de la matrice. Mon coeur balance.

Et c'est peut être une cause aux milliards "vaporisés" des comptes clients de certaines banques.

Enfin, tout ce que je dis est hypothétique, je suis un idiot ignorant, toute décision prise sur ce que je dis est à vos propres opportunités et risques :

Go long LSD.

Link to comment

En fait ces graphiques montrent des variations de prix complètement mécaniques ; ca monte (ou descend) jusqu'à un point bien particulier et là, clac, ça change de sens. Les algos sont calibrés pour vendre/acheter à chaque changement de seuil, cent par cent. Ils font ça sur de très gros volumes et donc chaque cent compte. Et si deux HFT se font des mamours, on a ce genre de yoyos ridicules.

Des fluctuations de cours dont la forme indique qu'il y a quelque chose de pas naturel, de pas humain, qui modifie les prix. C'est de la triche, le mec qui commande ces machines et sait ce qu'elles vont faire, il ne peut que gagner… ça va trop vite pour les autres (regardez l'échelle de temps sur les flash crash). Et si ce n'est pas une manipulation intentionnelle frauduleuse, c'est juste un bug de la matrice. Mon coeur balance.

En fait je vois que ces courbes sont curieusement géométrique mais je ne comprend pas à quoi elles correspondent. Je ne m'y connais rien là dedans. Ce sont des valeurs d'entreprises cotée? Des ordres d'achat? De vente? Qu'est ce qu'il y a de représenté en ordonné? J'imagine qu'en abscisse on a le temps (très très réduit)?

Link to comment

Au fait : http://www.zerohedge.com/news/sp-threatens-us-another-downgrade-little-6-months

Will A be the new AA+? Perhaps, if the S&P follows through with its latest threat. Bloomberg reports that, "the U.S., lacking a plan to contain $1 trillion deficits, faces the prospect of another rating cut in six to 24 months depending on the outcome of November elections, according to John Chambers of Standard & Poor’s.

Franchement, la situation s'améliore de jour en jour.

Link to comment
  • 2 weeks later...

Les analyses de Lupus gagnent en pertinence à mesure que la crise produit des transformations géopolitiques.

Trois hypothèses sous-jacentes retiennent mon attention dans son interprétation :

- la crise est un processus physique concret qui a sa logique propre de destruction créatrice

- partie de la sphère financière, elle est entrée dans une phase politique de décomposition-recomposition

- pour appréhender la phase suivante il faut désormais raisonner en termes hobbsiens, rapports de force et contrôle de la violence

Ce qui aurait pu déboucher sur un ordre international nouveau adapté ou mieux adapté aux modifications introduites par la globalisation et l’émergence de nouveaux blocs de pouvoirs et de richesse, ce qui aurait pu être n’a pas été. La France, en particulier s’est retrouvée entre deux chaises, non suivie qu’elle a été par la Chine. La Chine considère qu’elle n’est pas mure, pas assez forte, solidifiée pour soutenir un nouvel ordre international. Elle a encore besoin de 20 à 25 ans de faiblesse américaine pour prospérer et devenir le partenaire global incontournable. Elle en a besoin pour piller la demande américaine et maintenant européenne, mettre le plus de chinois possible au travail, créer un surproduit qui lui permette de continuer son armement et sécuriser sa défense et sa sécurité.

De leur coté, les états-Unis paralysés par un système politique bloqué, bipolaire et il faut bien le dire perverti par la finance, les Etats Unis ont choisi de Kick The can, de gagner du temps . Plus tard on verra bien se sont ils dit, en gros. Ils ont conscience des évolutions à long terme mais pas de l’urgence qu’il y a à faire de nouveaux choix. Donc on maintient les choix et non-choix anciens, les drones et le caviar, la relance de la consommation par le crédit, la tentative de faire baisser le dollar, le financement monétaire du Trésor , le pillage de l’épargne mondiale même si il devient de plus en plus difficile. Les choix ou non- choix américains reposent sur des constats ; une puissance militaire inégalée, une capacité d’innovation fantastique, une maîtrise quasi totale de la finance mondiale, un modèle culturel encore attrayant, un consensus social et des institutions domestiques très solides. Et surtout un monde extérieur divisé, empêtré soit dans ses incohérences soit dans ses mutations. Autrement dit pour les américains ils ont le temps, on verra à moyen terme c’est à dire dans 5 ans , dans 10 ans.

La crise, c’est malheur aux perdants, malheur aux plus faibles. Quand il n’y en a plus assez pour tout le monde,c’est la lutte pour conserver ce que l’on a , pour rogner sur la part du voisin, piller ses richesses, détruire son emploi, prendre son travail , s’octroyer ses rentes , confisquer son patrimoine. Si vous en doutez regardez ce qui se passe en Grèce , c’est un cas d’école. En caricature certes mais sous une forme visible et claire c’est le sens de ce qui attend, tous ceux qui ne sont pas en position de force, tous ceux qui ne bénéficient pas de la dissymétrie du système. Tous ceux qui sont trop petits, ceux qui n’auront pas su se protéger, ceux qui auront été mal gouvernés, ceux qui n’auront pas fait les bonnes alliances. C’est comme cela, c’est la vie, quand le butin est insuffisant les pillards s’entretuent.

Sur la base de cette hypothèse du maintien de l’ordre existant, d’une lutte pour le maintien du rang, de la richesse, de l’emploi, du droit de produire, de la stabilité sociale, les affrontements vont être sévères, dissimulés, stealth, mais sanglants. Pas besoin d’aller jusqu’ à l’anticipation de guerre, on détruit aussi efficacement un pays ou un ensemble de pays par les changes, la finance, le commerce, les réglementions et autres armes de la puissance et du rang moderne; Les Etats Unis par exemple sont en train de mettre au pas la Suisse tout a fait pacifiquement, l’Allemagne met au pas toute l’Europe, La Russie tente la même chose a sa périphérie.

Que va t il se passer? Il va se passer ceci : les pays les plus faibles, les plus exposés, les plus mal gérés vont supporter l’essentiel de l’ajustement , l’essentiel des transferts de richesse imposés par la crise et le refus de changer l’ordre ancien ; ces pays, c’est-à-dire leurs citoyens, vont payer par l’appauvrissement organisé par leur classe politique sous le nom d’austérité, par la baisse de la protection sociale, l’amputation du welfare state, la hausse des impôts d’abord sur les riches , puis les classes moyennes; ils vont payer par la fermeture de leurs entreprises considérées comme non rentables, par la mise au rebut des machines et des salariés, par la mise au chômage et ensuite la réforme des allocations chômages etc; ils vont payer par la destruction de l’épargne intérieure, destruction qui va peser sur l’investissement, donc sur la croissance, donc sur l’emploi futur, l’éducation. Ils vont payer par l’instabilité sociale, le découragement et la fuite des élites, la généralisation des comportements anti sociaux, fuite des capitaux, marchés noirs,corruptions, fraudes.

La mécanique infernale sera lancée et terrible car transitive, plus les faibles vont s’affaiblir et plus les forts vont sembler attrayants , se renforcer, devenir des modèles et des refuges. Certains auront des appareils productifs avec des marges bénéficiaires records, bénéficieront des flux de capitaux, des afflux de main d’oeuvre compétente et dynamique les autres s’enfonceront dans la répartition de la pauvreté, la victimisation, le bouc émissaire.

Nous l’avons dit dès le début, dans les circonstances présentes il n’est pas possible de rester à l’abri, pur esprit théorique, technique ; il faut accepter de prendre des coups, être critique, de s’engager et même plus, même sans affinité.

Face à la crise, tout devient politique, voila ce sur quoi nous voulons insister.

http://leblogalupus.com/2012/02/19/les-clefs-pour-comprendre-impots-lobscure-transparence-de-la-justice-fiscale-par-bruno-bertez/#more-36563

Link to comment

Voilà, mais en tant que tel est-ce que c'est un problème ?

Si la variation de prix est très faible, en quoi en tant qu'acheteur je paierai un prix plus cher que sans HFT.

C'est un problème dans le cas ou les HFT partent en sucette, à cause d'un bug ou non. Comme c'est algorithmique, on peut très bien imaginer un énorme crash en quelques secondes sans que ça remonte… Créant une panique sans nom.

Link to comment

Supense : http://www.lemonde.fr/international/article/2012/03/01/dette-grecque-reunion-secrete-d-un-groupe-de-banquiers-et-d-investisseurs_1649970_3210.html

Dette grecque : réunion en coulisse d'un groupe de banquiers et d'investisseurs

Un groupe de représentants de 15 grandes banques, fonds d'investisements et fonds spéculatifs se réunit jeudi 1er mars pour décider si la restructuration de la dette de la Grèce doit déclencher des paiements pour les détenteurs de titres dérivés, écrit mercredi le Wall Street Journal. Ces paiements peuvent représenter plusieurs milliards de dollars, alors qu'Athènes est proche d'un défaut de paiement.

Le groupe doit se retrouver jeudi matin pour décider si la restructuration de dette de la Grèce est à même de déclencher des paiements pour les détenteurs de titres de couverture de défaillance ou "credit default swap" (CDS), qui fonctionnent comme une assurance contre un événement, explique le Wall Street Journal. L'impact de cette décision pourrait dépasser le marché de la dette grecque et est à même d'affecter les investisseurs à travers les marchés d'obligations européens ainsi que les détenteurs de 2 900 milliards de CDS sur la dette de gouvernements dans le monde.

PAS D'APPEL POSSIBLE

Mais certains investisseurs se plaignent du secret entourant le processus et l'accusent d'être plein de conflits d'intérêt, poursuit le quotidien financier. Aucune personne extérieure ne peut participer à la réunion qui est organisée par l'association des swaps et dérivés internationaux, et aucun compte rendu ne sera distribué. Quand une décision sera annoncée, avant lundi, le comité ne fournira pas d'explication. Il n'y aura pas de possibilité de faire appel pour les investisseurs.

Si les sociétés qui participent au comité sont connues, comme Goldman Sachs Group, Deutsche Bank et Morgan Stanley, les noms de leurs représentants ne sont pas rendus publics, de même que l'exposition de chaque firme ou personne à la dette grecque. L'argent en jeu dans les CDS grecs n'est pas énorme, et il ne devrait pas y avoir plus de 3,2 milliards de dollars de paiements nets entre les acheteurs et vendeurs de protections contre le défaut ou la restructuration de dette.

Link to comment

La dette grecque n'étant plus couverte (les CDS ne sont pas déclenchés), les possesseurs vont s'en débarrasser à tout prix. Par extension, ils vont aussi se débarrasser des autres dettes. Tout ceci va nettement fragiliser, au moins à moyen & long terme, les émissions de dettes pour les autres états.

Link to comment

Questions de néophyte :

A la lumière de ceci, les investisseurs ont-ils intérêt à acheter des CDS ? Considèrent-ils l'ISDA comme indépendante ? Last, cela peut-il impacter significativement le marché des CDS ? (on parle de montant que je peine à appréhender réellement, pour moi ce n'est qu'une puissance de 10 abstraite :))

Edit : mon 100e ! Que d'émotion.

Link to comment

Questions de néophyte :

A la lumière de ceci, les investisseurs ont-ils intérêt à acheter des CDS ? Considèrent-ils l'ISDA comme indépendante ? Last, cela peut-il impacter significativement le marché des CDS ? (on parle de montant que je peine à appréhender réellement, pour moi ce n'est qu'une puissance de 10 abstraite :))

Edit : mon 100e ! Que d'émotion.

Poser la question, c'est y répondre, non ?

Link to comment

En attendant qu'il soit sur CP, voici le dernier Benard qui répond en partie à ta question :

http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/vincent-benard-non-paiement-des-cds-sur-la-dette-grecque-entourloupe-simple-ou-scandale-a-tiroirs

Mais pour lui, c'est comme ce que je disais plus haut : les CDS n'ayant plus de valeur de protection, les gens s'en détourneront et se détourneront donc de la dette étatique avec l'effet pénible que ça va entraîner pour le financement de ces gorets à déficits.

Link to comment

En attendant qu'il soit sur CP, voici le dernier Benard qui répond en partie à ta question :

http://www.objectife…ndale-a-tiroirs

Mais pour lui, c'est comme ce que je disais plus haut : les CDS n'ayant plus de valeur de protection, les gens s'en détourneront et se détourneront donc de la dette étatique avec l'effet pénible que ça va entraîner pour le financement de ces gorets à déficits.

Intéressant, en particulier la theorie disant que les CDS ont été concus pour être du vent…

Merci :)

Link to comment

Créer de nouvelles bulles avec une politique monétaire super expantionniste généralisée: l'ouverture des vannes peut-elle permettre aux politiciens d'acheter du temps?

A-t-on le choix alors que la plupart des banques centrales de la planète s’y mettent?

Alerte aux bulles : http://www.atlantico…aux-299726.html

Et pour cause… à défaut de s’investir dans l’économie réelle, l’argent facile trouve dans le « fabuleux monde de la finance » un débouché rêvé. Vous empruntez à 0,5% ou 1% pour ensuite placer cet argent sur des actifs qui offrent des rendements de 2%, 3%, 5% ou plus… vive le carry-trade.

L'or est revenu de 1 500 $ à près de 1 800 $ ; le baril de Brent est de retour sur les 125 $ ; les marchés actions s’envolent (le DOW Jones teste les 13 000 points, le CAC les 3 500 en hausse de 30% en 5 mois) ; les marchés obligations, Bund en tête, montent ; même l'euro se hisse au-delà des 1,34 $. C’est dire…

Toutes les corrélations inverses qui lient les marchés ont disparu. Le Vix, indice de la peur, est au plus bas. Les marchés sont devenus totalement zen, l’aversion au risque s’est volatilisée. Pas un nuage à l’horizon.

Tous les actifs montent en même temps, ce qui est totalement incohérent ; et en plus ces actifs montent de façon excessive. L'élastique des marchés" est tendu au maximum, et malgré cela les résistances volent en éclats, obligeant les shorts à se racheter massivement.

Attention au long terme ! Le recours abusif à la planche à billets menace le système économique mondial

La Banque centrale européenne a annoncé ce mercredi le prêt de 529,53 milliards d’euros à 800 banques sur 3 ans. Pour sortir de la crise, le recours à la planche à billets semble ainsi être devenu la norme. Mais une telle politique économique n'est elle pas dangereuse ?

http://www.atlantico…sch-300080.html

http://www.atlantico…7.html?page=0,1

Link to comment

Attention au long terme !

Le long terme, les politiques s'en fichent. Surtout que la plupart d'entre eux sont vieux, alors ils ont sûrement en tête la phrase de Keynes: « In the long term, we're all dead », qu'on pourrait presque traduire en français par après moi, le déluge.

Link to comment

Le long terme, les politiques s'en fichent. Surtout que la plupart d'entre eux sont vieux, alors ils ont sûrement en tête la phrase de Keynes: « In the long term, we're all dead », qu'on pourrait presque traduire en français par après moi, le déluge.

Cependant, Keynes est mort et on est dans le long terme.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Lugaxker
      On y est je pense.
       
      Baril de Brent : - 20 % aujourd'hui
      CAC 40 : - 6 % à l'ouverture
      Le S&P 500 va probablement aussi plonger cet après-midi.
       
      Indépendamment du contexte (le coronavirus qui a déclenché le mouvement), ça sent la nouvelle récession.
       
      Vous en pensez quoi ?
    • By Alchimi
      http://www.lefigaro.fr/medias/2018/05/24/20004-20180524ARTFIG00294-netflix-pese-desormais-plus-lourd-que-disney.php
       
      L'article:
       
      +2300% le titre netflix entre 2012 et 2017. Pas moche. Je crois que je vais aller leur proposer mon scénario de court-métrage de SF.
    • By POE
      Dans ce sujet, je souhaite aborder les différentes manières de considérer le sujet de l'emploi.
      Il y a par exemple, les aspects légaux : les types de contrats, leur formalisme, la réglementation sur le temps de travail, sur les horaires, les pauses, les dimanches, les vacances, les RTT, les représentants syndicaux, les licenciements...bref, c'est bien ennuyeux, et le libéralisme n'a pas forcément vocation à nous donner une manière de gérer ces problèmes autre que de dire que c'est le contrat de travail qui doit le faire, et qu'il ne regarde que les contractants. 
      L'autre aspect ce sont les charges qui pèsent sur les salaires, là encore, le libéralisme n'a pas vocation à se prononcer sur un bon niveau de charges, mais plutôt à laisser entreprises et individus s'organiser pour gérer les aspects sociaux liés au travail.
      Une autre aspect c'est celui de la formation.
      Un autre aspect c'est celui du chômage, du retour à l'emploi.
      Un dernier aspect c'est le dynamisme de l'économie, les freins qui pèsent sur l'économie.
      Bon, on peut considérer que les libéraux n'ont rien à dire sur ces sujets que de laisser faire les individus pour s'organiser eux mêmes.
      On peut aussi réfléchir sur chacun des domaines à ce qui pose vraiment problème, ce qui ne gêne pas trop, ce qui est utile...mais aussi. à ce qu'attendent les individus du système en place, ce qu'ils espèrent, et de l'autre, ce qui les entravent et les gênent.
      A partir de cette réflexion, nous pourrions faire émerger des solutions innovantes qui puissent à la fois satisfaire les attentes, et l'utilité, en se rapprochant de l'idéal libéral c'est à dire la liberté, l'autonomie des individus.
       
    • By Axpoulpe
      Nous y sommes, la solution de mise à l'échelle imaginée par l'équipe de Bitcoin Core est lancée pour de bon, même si c'est encore en phase de test mais déjà sur le main net. @h16 a qualifié cette solution de vaste blague, ou un truc du genre. Moi-même je n'ai pas les connaissances techniques pour juger son jugement, mais pour la première fois j'ai pu entendre des explications plus détaillées que les courtes vidéos, et des réponses aux objections courantes, dans ce podcast. Tout ça m'a semblé plutôt convaincant, mais je suis conscient de mon biais de jugement chaque fois que c'est Antonopoulos qui s'exprime. Globalement j'ai quand même du mal à croire que l'équipe de développement de la plus grosse capitalisation dans le monde des cryptos aurait foiré au point de suicider sa monnaie. Les sommes en jeu sont trop grandes. Et puis du côté de Bitcoin Cash il me semble que l'augmentation de la taille des blocs ne peut pas être une solution à long terme en cas d'adoption, non ?
       
      Bref, je suis intéressé par vos commentaires sur la question !
       
       
    • By Adrian
      Kenneth Arrow, economist, 1921-2017Nobel Prize winner who influenced thinking on welfare and social choice
       
      Sur wikiberal
       
      Je me suis avoir écrit la "preuve" de son théorème d’impossibilité.Il ne reste plus beaucoup d'économiste néo-classique post WW2 ...
       
×
×
  • Create New...