Jump to content

Armageddon économique ?


vincponcet

Recommended Posts

La pénurie de semiconducteurs a des effets très concrets, avec des projets en suspens, des clients frustrés et au final du chiffre d'affaires qui ne rentre pas 😞

Excuses avancées: 1) la crise covid qui a mis pratiquement à l'arrêt certaines usines pendant quelques mois; 2) l'incident du canal de Suez qui a retardé un gros paquet de livraisons.   Bref, la chaîne logistique est complètement en vrac.

Du coup j'imagine que les fournisseurs font des arbitrages et privilégient certains clients, dont je ma boîte ne fait pas partie 😭

Link to comment
Il y a 19 heures, h16 a dit :

Il n'y a pas de pénuries de matière première du tout.

Il y a de l'inflation (donc le pognon est vite dépensé pour faire des achats, dont des stocks) et surtout il y a disruption des chaînes d'appro qui vont se répercuter encore qq mois. C'est sérieux, mais rien à voir avec du manque de terres rares ou de pétrole ou que sais-je.

 

Pour définir une pénurie de matière première, il faut au minimum un cycle économique pour laisser le temps au marché de d'adapter au nouveau prix. 

 

Pour l'instant on est juste dans le contre-coup du covid. A ma connaissance il n'y a pas de mines de semi-conducteur, c'est un problème industriel. Les bois de constructions sont retombés et il y a deux ans les gens se plaignait que le bois ne valait rien (et les forestiers ont du cacher leur plaisir de voir le prix remonter) (https://www.vrt.be/vrtnws/fr/2019/11/02/le-prix-du-bois-a-fortement-chute-dans-notre-pays/).

 

Si dan 5 ans il y a toujours une flambée des prix sur le bois on pourra parler de pénurie, là on a juste eu un goulot d'étranglement. Même chose sur le pétrole. 

  • Yea 3
Link to comment
Il y a 11 heures, Loi a dit :

Je m'attendais à ce que ça parle du tapering, je suis déçu.

 

Le tape-quoi ? ce truc qui arrivera dans plus d'un an ?

 

Il y a 10 fois le temps de trouver une excuse d'ici là pour l'éviter. Si Macron disait que dans deux ans il réduit les dépenses publiques, pas grand monde le croirait; Pourquoi il en serait différemment avec la Fed ?

  • Yea 1
Link to comment
Le 07/07/2021 à 20:51, Calembredaine a dit :


Mais comment peut-on arriver à penser cela? Il y aurait toujours des chefs d’Etat ou des dirigeants pour refuser et divulguer un plan pareil.

Les COP sur le climat et les G machins, c'est déjà un peu le cas. Une entente de pays pour règler des problèmes environnementaux ou économiques.

Link to comment
Il y a 4 heures, h16 a dit :

La question : est-ce transitoire (position des officiels, Fed en tête) ou ... pas ? 

Au vu des dépenses étatiques et des pénuries déjà apparentes, je ne pense pas (on en a pour de longues années).

Le sénat a annoncé un nouveau plan de relance de 3500 milliards d'ailleurs : https://fr.investing.com/news/economy/tatsunis-les-democrates-du-senat-saccordent-sur-un-plan-dinvestissement-de-3500-milliards-de-dollars-2031253

Link to comment

Je surveille ça d'assez près et il semble que c'est parti pour de bon, d'ailleurs on est déjà dans des niveaux dignes des 70's si on applique les méthodes de calcul d'alors. L'ennui c'est que personne n'est prêt pour une cure d'austérité, d'autant que le public et les politiques ne comprennent plus quel est le problème de faire de la dette et vivent un ralentissement de la hausse des dépenses publiques comme une horrible austérité budgétaire. Sauf que désormais tous les pays coulent en même temps (certains moins vite que d'autres) et ce sera difficile d'avoir quelqu'un pour venir nous sauver les miches en cas de défaut. On va donc monétiser la dette, car de toute façon la dernière tentative de remontée des taux a lamentablement échoué (et c'était avant le covid et le koikilenkout'). Ceux qui auront pu accéder à la propriété avec des taux bas s'en sortiront mieux que les autres, mais certains vont se faire salement rincer et auraient intérêt à acheter de l'or et du Bitcoin quand les premiers plans étatiques de sauvetage financier viendront tenter de calmer les esprits. Je ne veux pas faire mon H16, mais désormais je vois mal comment ça peut bien se terminer. 

  • Yea 1
Link to comment
il y a 29 minutes, Axpoulpe a dit :

Ceux qui auront pu accéder à la propriété avec des taux bas s'en sortiront mieux que les autres, mais certains vont se faire salement rincer et auraient intérêt à acheter de l'or et du Bitcoin 

Il reste 6 mois max pour tout ça.

 

Achetez or, cryptos et foncier. 

  • Yea 1
Link to comment
3 minutes ago, Drake said:

Et endettez vous à taux fixe. 

 

J'aimerais bien, mais pas évident chez les Anglo saxons 😞

 

Ils sont tous drogués à l'argent facile, je vois mal les taux remonter brutalement, cela mettrait en l'air pas mal de governements. Suis je le Renard des raisins pas mûrs?

 

 

Link to comment
il y a 20 minutes, h16 a dit :

Il reste 6 mois max pour tout ça.

 

Achetez or, cryptos et foncier. 

 

Peut être un peu plus que 6 mois quand même mais oui il faut speeder.

Link to comment

A mon avis ils ne pourront pas suffisamment remonter les taux vu les niveaux d’endettement publics et privés. Ils tomberont plutôt dans le piège du robinet à pognon qui servira à faire passer la pilule de l’inflation qu’on continuera à masquer jusqu’à ce que ça devienne trop flagrant . En France on ajoutera de nouvelles taxes sur les riches pour faire bonne mesure. Là où ça devient intéressant c’est comment les pays raisonnables de la zone euro vont réagir à en voyant que les sudistes traînent des pieds pour remonter les taux et ne font pas les réformes promises en échange des eurobonds. Je vois mal l’Allemagne assurer le rôle du méchant qui ruine ce beau projet politique, mais les Pays-Bas sont un candidat plus plausible.

  • Yea 2
Link to comment
6 minutes ago, Tramp said:

A un moment, les taux remontent,  que la Fed ou la BCE le veuille ou non

 

Pas pour ceux - Etats et entreprises - dont les obligations sont achetées par les BC sans poser de questions, si ? 

Link to comment

Si, tant qu’ils n’achètent pas sur le primaire. Il faut voir les taux des OAT dans les années 80 (ou des Gilts). 

Link to comment
il y a une heure, h16 a dit :

Achetez or, cryptos et foncier. 

 

Pas equity ? Parce que je vois mal les grosses equities ne pas suivre le cours de l'inflation.

 

il y a 49 minutes, Tramp a dit :

A un moment, les taux remontent,  que la Fed ou la BCE le veuille ou non

 

A un moment, je suppose que les institutionnels vont arrêter de cracher au bassinet. C'est déjà difficile d'être en taux négatif sur 20 ans ; mais si tu rajoutes de l'inflation, tu es mort.

Link to comment
3 hours ago, Tramp said:

Si, tant qu’ils n’achètent pas sur le primaire. Il faut voir les taux des OAT dans les années 80 (ou des Gilts). 


j’avais cru comprendre que la FED achetait sur le marché primaire ces temps-ci, mais je n’ai pas vérifié. Ceci dit une garantie tacite de rachat sur le marché secondaire a une influence significative sur le prix, non ? Et puis le contexte politique est assez différent des années 80 il me semble. Les BC concernées peuvent aussi mettre en avant l’objectif de maximiser le taix d’emploi, si besoin au détriment de la préservation de la valeur de la monnaie. 

 

2 hours ago, Bézoukhov said:

 

Pas equity ? Parce que je vois mal les grosses equities ne pas suivre le cours de l'inflation.

 

 

A un moment, je suppose que les institutionnels vont arrêter de cracher au bassinet. C'est déjà difficile d'être en taux négatif sur 20 ans ; mais si tu rajoutes de l'inflation, tu es mort.


Je ne suis aucunement spécialiste, mais malgré une croyance aveugle de beaucoup d’institutionnels dans l’infaillibilité du trésor public, ils n’achèteraient peut-être déjà plus des obligations à taux négatif s’ils n’étaient pas tenus de le faire par la règlementation. C’est indirect mais de fait c’est imposé je crois.

Link to comment

En revanche si les particuliers commencent à retirer leur argent de tous ces produits financiers qui alimentent la dette publique, on va assister à une belle pagaille.

  • Yea 1
Link to comment
il y a 23 minutes, Axpoulpe a dit :

Je ne suis aucunement spécialiste, mais malgré une croyance aveugle de beaucoup d’institutionnels dans l’infaillibilité du trésor public, ils n’achèteraient peut-être déjà plus des obligations à taux négatif s’ils n’étaient pas tenus de le faire par la règlementation. C’est indirect mais de fait c’est imposé je crois.

 

Oui. La réglementation contraint in fine à avoir beaucoup d'obligations. Mais on est encore capable d'être rentables ; sinon, je pense qu'ils arrêteraient de vendre totalement.

 

il y a 26 minutes, Axpoulpe a dit :

En revanche si les particuliers commencent à retirer leur argent de tous ces produits financiers qui alimentent la dette publique, on va assister à une belle pagaille.

 

C'est la hantise des assureurs ça ;) . En cas de remontée des taux, les portefeuilles se feront laminer par les sorties et les assureurs obligés de réaliser des moins-values. C'est assez amusant car le sujet était très à la mode il y a deux ou trois ans ; puis les gens se sont résignés à l'idée que les taux bas seront là pour durer.

  • Yea 1
Link to comment
il y a une heure, Axpoulpe a dit :


j’avais cru comprendre que la FED achetait sur le marché primaire ces temps-ci, mais je n’ai pas vérifié. Ceci dit une garantie tacite de rachat sur le marché secondaire a une influence significative sur le prix, non ? Et puis le contexte politique est assez différent des années 80 il me semble. Les BC concernées peuvent aussi mettre en avant l’objectif de maximiser le taix d’emploi, si besoin au détriment de la préservation de la valeur de la monnaie. 

 


Si tu fais ça l’inflation va exploser et la situation sera intenable pour la même raison. L’Etat devra augmenter le salaire des fonctionnaires et les prestations sociales pour suivre l’inflation et donc emprunter toujours plus et donc toujours plus d’inflation.  Plus crach obligataire dans le privé. 
Quand les BC veulent maximiser l’emploi, elles ont inflation + chômage. Quand elle veulent limiter l’inflation elles ont le plein emploi. 

Link to comment
10 hours ago, Tramp said:


Si tu fais ça l’inflation va exploser et la situation sera intenable pour la même raison. L’Etat devra augmenter le salaire des fonctionnaires et les prestations sociales pour suivre l’inflation et donc emprunter toujours plus et donc toujours plus d’inflation.  Plus crach obligataire dans le privé. 
Quand les BC veulent maximiser l’emploi, elles ont inflation + chômage. Quand elle veulent limiter l’inflation elles ont le plein emploi. 

 

Toi et moi on est d'accord, mais si je me place dans la peau des banquier.e.s centraux.ale.s je ne suis pas certain qu'ils agiront de manière rationnelle, chacun essayant de sauver son capital politique, et éventuellement sa tête. Christine Lagarde avait d'ailleurs dit dans une interview il y a quelques années qu'à choisir entre avoir une épargne ou avoir un emploi, les Français préféreront sûrement avoir un emploi. Peut-on être plus clair ?

Link to comment

Fun fact : en mars 2020 j'avais retiré tout mon argent de la banque, vu les évènements je pensais vraiment que le système financier allait s'arrêter. Et comme j'ai une banque qui n'accepte pas les dépôts de cash j'ai eu du mal à remettre les (relativement petites) sommes en question sur mon compte :)

Link to comment
Il y a 16 heures, Bézoukhov a dit :

 

Pas equity ? Parce que je vois mal les grosses equities ne pas suivre le cours de l'inflation.

 

 

A un moment, je suppose que les institutionnels vont arrêter de cracher au bassinet. C'est déjà difficile d'être en taux négatif sur 20 ans ; mais si tu rajoutes de l'inflation, tu es mort.

 

Oui, surtout equity, 100% aligné là-dessus. Et bien sur s'endetter, pour investir dans des actifs, puisque toute la création monétaire semble aller sur les actifs en ce moment. Que l'inflation soit durable (j'y crois peu) ou temporaire (ma conviction), les actions restent la meilleure réponse et la plus polyvalente.

 

Se charger massivement en actifs non productifs tels que or et cryptos, ça me semble très très éloigné des conseils de gestion en bon père de famille qu'on peut donner. En avoir un peu, pourquoi pas. De là à orienter le gros de son épargne là-dessus...

  • Yea 2
Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Lugaxker
      On y est je pense.
       
      Baril de Brent : - 20 % aujourd'hui
      CAC 40 : - 6 % à l'ouverture
      Le S&P 500 va probablement aussi plonger cet après-midi.
       
      Indépendamment du contexte (le coronavirus qui a déclenché le mouvement), ça sent la nouvelle récession.
       
      Vous en pensez quoi ?
    • By Alchimi
      http://www.lefigaro.fr/medias/2018/05/24/20004-20180524ARTFIG00294-netflix-pese-desormais-plus-lourd-que-disney.php
       
      L'article:
       
      +2300% le titre netflix entre 2012 et 2017. Pas moche. Je crois que je vais aller leur proposer mon scénario de court-métrage de SF.
    • By POE
      Dans ce sujet, je souhaite aborder les différentes manières de considérer le sujet de l'emploi.
      Il y a par exemple, les aspects légaux : les types de contrats, leur formalisme, la réglementation sur le temps de travail, sur les horaires, les pauses, les dimanches, les vacances, les RTT, les représentants syndicaux, les licenciements...bref, c'est bien ennuyeux, et le libéralisme n'a pas forcément vocation à nous donner une manière de gérer ces problèmes autre que de dire que c'est le contrat de travail qui doit le faire, et qu'il ne regarde que les contractants. 
      L'autre aspect ce sont les charges qui pèsent sur les salaires, là encore, le libéralisme n'a pas vocation à se prononcer sur un bon niveau de charges, mais plutôt à laisser entreprises et individus s'organiser pour gérer les aspects sociaux liés au travail.
      Une autre aspect c'est celui de la formation.
      Un autre aspect c'est celui du chômage, du retour à l'emploi.
      Un dernier aspect c'est le dynamisme de l'économie, les freins qui pèsent sur l'économie.
      Bon, on peut considérer que les libéraux n'ont rien à dire sur ces sujets que de laisser faire les individus pour s'organiser eux mêmes.
      On peut aussi réfléchir sur chacun des domaines à ce qui pose vraiment problème, ce qui ne gêne pas trop, ce qui est utile...mais aussi. à ce qu'attendent les individus du système en place, ce qu'ils espèrent, et de l'autre, ce qui les entravent et les gênent.
      A partir de cette réflexion, nous pourrions faire émerger des solutions innovantes qui puissent à la fois satisfaire les attentes, et l'utilité, en se rapprochant de l'idéal libéral c'est à dire la liberté, l'autonomie des individus.
       
    • By Axpoulpe
      Nous y sommes, la solution de mise à l'échelle imaginée par l'équipe de Bitcoin Core est lancée pour de bon, même si c'est encore en phase de test mais déjà sur le main net. @h16 a qualifié cette solution de vaste blague, ou un truc du genre. Moi-même je n'ai pas les connaissances techniques pour juger son jugement, mais pour la première fois j'ai pu entendre des explications plus détaillées que les courtes vidéos, et des réponses aux objections courantes, dans ce podcast. Tout ça m'a semblé plutôt convaincant, mais je suis conscient de mon biais de jugement chaque fois que c'est Antonopoulos qui s'exprime. Globalement j'ai quand même du mal à croire que l'équipe de développement de la plus grosse capitalisation dans le monde des cryptos aurait foiré au point de suicider sa monnaie. Les sommes en jeu sont trop grandes. Et puis du côté de Bitcoin Cash il me semble que l'augmentation de la taille des blocs ne peut pas être une solution à long terme en cas d'adoption, non ?
       
      Bref, je suis intéressé par vos commentaires sur la question !
       
       
    • By Adrian
      Kenneth Arrow, economist, 1921-2017Nobel Prize winner who influenced thinking on welfare and social choice
       
      Sur wikiberal
       
      Je me suis avoir écrit la "preuve" de son théorème d’impossibilité.Il ne reste plus beaucoup d'économiste néo-classique post WW2 ...
       
×
×
  • Create New...