Jump to content
vincponcet

Armageddon économique ?

Recommended Posts

Apparemment, le mot "armageddon" est utilisé par d'autres : http://www.lemonde.fr/opinions/article/200…27645_3232.html

"Quarante et un ans que je fais ce métier et je n'ai jamais vu un tel champ de ruines, s'exclame Georges Pichon, PDG de la société de négoce de métaux Marsmetal. C'est Armageddon, la fin du monde ! Tous les métaux sont concernés par ce retournement inouï, le nickel, le cuivre, le zinc, le plomb. Tous."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le PDG de FIAT prévoit la disparition massive de constructeurs automobiles. En lisant entre les lignes, on se rend compte qu'il n'envisage pas la survie de FIAT en tant qu'indépendant. Je ne sais pas comment interpréter cela autrement que comme un appel à partenaire pour fusion.

Notez bien que la période critique à traverser est selon lui de 24 mois.

On ne peut non plus négliger la possibilité que cette déclaration soit tactiquement prévue pour mendier des subventions, dans le climat actuel.

Fiat CEO predicts only six carmakers will weather the economic storm

Posted Yesterday, 4:32 PM by Kenneth Hall

Fiat is one of Europe’s most vulnerable brands according to analysts

Mass consolidations and a number of major bankruptcies are inevitable says Fiat Group CEO Sergio Marchionne as the auto industry weathers the global economic crisis and experiences one of the worst slump in sales in several decades. Marchionne goes so far as to predict that only six carmakers will survive beyond a crucial 24 month period, with most being absorbed by the larger and more successful firms.

"By the time we finish with this in the next 24 months, as far as mass-producers are concerned, we're going to end up with one American house, one German of size, one French-Japanese, maybe with an extension in the United States, one in Japan, one in China and one potential European player," Marchionne explained to Automotive News Europe.

Marchionne also predicted that carmakers would need to build more than 5.5 million vehicles per year to remain viable going into the next decade. At present, only five companies - Toyota, General Motors, Volkswagen, Ford and Renault-Nissan – are at that size.

The Italian exec’s grim view of the future landscape of the automotive industry is backed by a number of analysts, including Jürgen Pieper from Germany’s Metzler Bank. Pieper explains that the reason there are so many individual car brands in Europe today is because many of these are still family owned. However, if the private fortunes of these families start to dwindle due to the poor performance of the carmaker’s they represent, then it is highly likely that these brands will be sold.

Up to 46.6% of BMW is currently owned by the Quandt family and 30% of PSA Peugeot-Citroen Group is owned by the Peugeot family – two of the most vulnerable European firms, according to the analyst. The strongest, on the other hand, are Volkswagen Group, Renault-Nissan, and Daimler.

The key is economies of scale, parts sharing, and sharing research and development costs. "Audi has been doing better than Mercedes and BMW over the last few years because it benefits from being owned by VW," Pieper explained.

At the same time, some analysts see the opposite happening. Taking General Motors as an example, struggling brands such as Saab and Saturn would be sold off or axed rather than being acquired by another carmaker.

"In a recession I do not think there will be much consolidation," said Garel Rhys, emeritus professor of motor industry economics at Cardiff Business School in Wales. "I cannot see anyone wanting to get into bed with anyone else." Most carmakers have too many problems of their own to consider merging with another, he explained.

http://www.motorauthority.com/fiat-ceo-pre…omic-storm.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut dire qu'en temps normal, ils sont déjà débordés, les pôvres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faut dire qu'en temps normal, ils sont déjà débordés, les pôvres.

eh, malin le directeur de CAF.

Comme il n'arrive plus à traiter les demandes, et bien, il ferme le guichet.

Pierre Peladan, directeur adjoint des Assedic Alpes-Provence, confirme l'existence d'"environ 6 000 dossiers en retard". "Notre priorité est qu'avant Noël l'ensemble des dossiers payables soient payés en temps et en heure", explique-t-il. "Pour cela, nous avons un renfort de 42 CDD" et l'accueil sera "fermé le 16 décembre pour permettre de faire du traitement de dossiers".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je parie que les agents de l'URSSAF, qui font rentrer l'argent dans les caisses, ne laissent pas les dossiers en souffrance, eux…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 93 en cessation de paiement. Avant-première d'une faillite de l'Etat?

La politique criminelle de la nomenklatura communiste dans ce département montre un film en accéléré de la catastrophe annoncée par les plans de relance nationaux actuels. En plus, ils se déclarent prêts à recommencer. La place de ces gens devrait manifestement être en taule.

http://www.leparisien.fr/saint-denis-93200…2008-324709.php

APRÈS la présentation mercredi de l’audit financier du cabinet Klopfer à la commission des finances du conseil général du 93, l’ancien président (PC), Hervé Bramy, et Jean-Jacques Karman, le président (PC) de la commission des finances, se sont expliqués, hier matin, lors d’une conférence de presse. Epinglés par ce rapport qui pronostique « une impasse financière et budgétaire à l’horizon 2009 » pour le département une séance extraordinaire du conseil est d’ailleurs prévue le 4 décembre à ce sujet , les deux communistes justifient leurs choix passés.

En cause, la dette de 800 millions d’euros de la Seine-Saint-Denis, composée à près de 97 % d’emprunts dits « toxiques » (à taux variables indexés parfois sur des valeurs peu fiables, comme l’inflation aux Etats-Unis, et rendues encore plus risquées par la crise actuelle) contractés par l’ancien exécutif du conseil général. Non seulement Jean-Jacques Karman nie ce pourcentage mais en plus il affirme que, « si c’était à refaire, nous procéderions de la même manière ».

Prêts toxiques: Bartolone se rapproche d'une action en justice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 93 en cessation de paiement. Avant-première d'une faillite de l'Etat?

La politique criminelle de la nomenklatura communiste dans ce département montre un film en accéléré de la catastrophe annoncée par les plans de relance nationaux actuels. En plus, ils se déclarent prêts à recommencer. La place de ces gens devrait manifestement être en taule.

Prêts toxiques: Bartolone se rapproche d'une action en justice

Il ont payé leurs traites là ou pas ?

parce que tu dis "Le 93 en cessation de paiement", et la citation que tu donnes suggère qu'ils seront dans la misère en 2009 pour payer leurs dettes.

C'est du présent ou de la futurologie ton propos ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 93 en cessation de paiement. Avant-première d'une faillite de l'Etat?

La politique criminelle de la nomenklatura communiste dans ce département montre un film en accéléré de la catastrophe annoncée par les plans de relance nationaux actuels. En plus, ils se déclarent prêts à recommencer. La place de ces gens devrait manifestement être en taule.

Prêts toxiques: Bartolone se rapproche d'une action en justice

Rq, c'est pas bien grave.

Quand une ville est en situation financière difficile, elle passe sous le contrôle de la préfecture.

Sous ce régime, le maire ne peut quasiment plus acheter un stylo sans avoir l'aval du préfet.

Bon, normalement, la préfecture doit mettre la ville sous ce régime avant qu'elle ne soit dans une cessation de paiment.

Et c'est le Trésorier payeur général, un fonctionnaire de Bercy qui tient la caisse de la collectivité locale, qui doit informer la préfecture que la collectivité locale fait de la merde. Là, ils n'ont pas fait leur boulot pour le 93.

Au final, c'est l'Etat qui va payer.

Je ne sais pas si ça peut déclencher des élections anticipés ce genre de situation.

Quelqu'un connaît le régime de protection contre les faillites des collectivités locales ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le groupe media Tribune (LA Times, Chicago Tribune, etc.) bientôt sous la protection de la loi sur la faillite.

Les types ont accumulé ~$12 milliards de dette et arrivent plus à payer les intérêts.

Pas de bailout pour eux semble-t-il…

http://www.marketwatch.com/news/story/Trib…6269BB00CF08%7D

12 milliards pour faire des journaux ??!!!

Ils sont en or massif leurs journaux ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 milliards pour faire des journaux ??!!!

Ils sont en or massif leurs journaux ?

C'est ce que je me suis dit aussi, incroyable ce chiffre. Bon c'est un groupe important, ils ont aussi des chaines TV et il semblerait que le propriétaire de la société possède également beaucoup d'immobilier, ceci expliquant peut-être cela.

L'article est plus complet ici :

http://www.latimes.com/business/la-fi-trib…,1,487471.story

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le groupe media Tribune (LA Times, Chicago Tribune, etc.) bientôt sous la protection de la loi sur la faillite.

Les types ont accumulé ~$12 milliards de dette et arrivent plus à payer les intérêts.

Pas de bailout pour eux semble-t-il…

http://www.marketwatch.com/news/story/Trib…6269BB00CF08%7D

C'est bon pour notre ami Murdoch ça !

Share this post


Link to post
Share on other sites
LA Times, Chicago Tribune, etc.) bientôt sous la protection de la loi sur la faillite.

BurnsExcellentSticker1.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

On m'a commandé un bouquin sur la crise pour Noël.

Tant qu'à faire je voudrais tacher de trouver un auteur d'inspiration libérale.

Une idée ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avis et commentaires bienvenus.

http://lacrisepourlesnuls.blogspot.com/200…le-des-cdo.html

A présent que la récession s'étend au monde entier, les CDO synthétiques sont à deux doigt d'un cataclysme qui pourrait en fait sauver le système financier mondial.

C'est vraiment très ironique : les banques du monde entier pourraient finalement se retrouver sauvées non pas par les gouvernements, mais bien par la bombe à retardement des CDO qu'elles ont mise à feu, durant le boom du crédit, en usant de procédés pour le moins spécieux.

Ou alors, l'irruption de défauts de paiement, sur les CDO d'une valeur de milliers de milliards de dollars, qui ont été vendus avant 2007, pourrait entraîner un désastre capable de faire basculer l'économie mondiale de la récession dans la dépression. Personne n'en sait rien. Mais l'événement ne risque pas de passer inaperçu.

nb : je n'aime pas le ton de l'article, mais j'aimerai avoir des opinions sur les arguments proposés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avis et commentaires bienvenus.

http://lacrisepourlesnuls.blogspot.com/200…le-des-cdo.html

nb : je n'aime pas le ton de l'article, mais j'aimerai avoir des opinions sur les arguments proposés.

Ces histoires SPV, ça me rappelle Enron, qui avait créé 3000 sociétés offshore pour camoufler ses pertes et continuer d'emprunter sans que cela se voie.

Enron a profité d'un trou dans la législation (Enron loophole) pour se lancer dans les produits dérivés sur l'énergie, trou qui est dans le Commodity Futures Modernization Act auquel l'article fait référence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avis et commentaires bienvenus.

http://lacrisepourlesnuls.blogspot.com/200…le-des-cdo.html

nb : je n'aime pas le ton de l'article, mais j'aimerai avoir des opinions sur les arguments proposés.

Moi non plus je n'aime pas. Il semble dire que tout cela n'est que magouille… je n'ai pour l'instant vu que des contrats de prêts et d'assurances. Y a-t-il une fraude que je n'aurais pas vue? (Peut-être la cote AAA?)

Pour ce qui est de ses prévisions…

Il dit que les banques vont recevoir d'immenses sommes d'argent (à condition que les 9 entreprises nécessaires fassent faillite).

D'accord, mais ce n'est pas de l'argent qui tombe du ciel. Les banques ont prêté leur argent à ces grosses entreprises. Elles ont ensuite payé leurs assureurs 1 à 2 % du montant assuré par année.

Les répercussions sur les perdants et sur les économies où ils prospèraient, sont imprévisibles, mais seront dans tous les cas énormes.

…. et le répercussions sur les gagnants et sur les économies où ils vont prospérer sont imprévisibles, mais seront dans tous les cas énormes.

Les taux d'intérêts et les taxes vont devoir augmenter.

Au contraire, si les banques obtiennent une quantité incroyable d'argent, les taux d'intérêts devraient descendre non? Et pourquoi les taxes devraient augmenter? Parce que la criiiiiise? (H16)

Les sociétés de bienfaisance vont aller dans le mur et seront incapables d'aider ceux qui en ont besoin. Les particuliers qui ont investi auront tout perdu.

Évidemment, les sociétés de bienfaisance ont placé tout leur petit change dans ces affreux contrats. Pourquoi? Parce que la criiiiiise!

Les particuliers qui ont vendus à découvert les dites entreprises auront tout gagné. Les particuliers qui ont des actions des dites banques auront tout gagné.

Bref, un texte classique qui focus sur les perdants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avis et commentaires bienvenus.

http://lacrisepourlesnuls.blogspot.com/200…le-des-cdo.html

nb : je n'aime pas le ton de l'article, mais j'aimerai avoir des opinions sur les arguments proposés.

J'avais déjà lu l'article (l'original, en anglais), et je me demandais de quels produits il pouvait bien parler.

Mais entre temps, j'ai entendu parler des montages à tranches super-senior de CDOs à base de crédits immos qui eux-mêmes sont couvertes par des CDS achetés par un SPV monté par la banque et qui emprunte en emettant des obligations.

http://ftalphaville.ft.com/blog/2008/12/02…aving-anything/

une doc de S&P qui en explique le modèle de rating : http://www2.standardandpoors.com/spf/html/…rCDO_082205.pdf

On appelle cela "leverage super senior conduit", ça déchire, hein ?

Donc ceci ressemble assez bien à ce que décrit le monsieur.

Le truc, c'est juste que ceux qui ont achetés ces bonds perdront tout, c'est pas bien grave. Il s'agit généralement de diversification à la marge, et de fonds peu leveragés comme des fonds de pension ou assurances.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est déjà mieux que l'ONU… Et puis il y a d'autres rapports. Celui du FMI par exemple table sur 2,2 % de croissance mondiale en 2009 avec de fortes croissances pour les pays non-occidentaux (8% pour la Chine ou plus de 5% pour l'Afrique subsaharienne par exemple).

http://blogs.cfr.org/setser/2008/12/10/glo…shrinking-fast/

Global trade is shrinking, fast

Posted on Wednesday, December 10th, 2008

By bsetser

It is hard to put lipstick on a pig.

China’s November trade data (a 2.2% year over year fall in exports; a 17.9% year over year fall in imports — see Andrew Batson of the Wall Street Journal) suggests that global trade is contracting quite rapidly. And since trade accounts for a rising share of global activity, it suggests that the global economy has stalled — and perhaps is contracting.

The fall in China’s exports suggests global demand is falling. And the fall in China’s imports on first blush seems larger than can be explained just by the fall in demand for imported components for China’s exports and sliding commodity prices: it suggests that Chinese domestic demand is quite weak …

china-nov-08-1.png

The November data from Korea and Taiwan tells a similar story. All experienced far larger falls in year over year falls in their exports than China did.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'avais déjà lu l'article (l'original, en anglais), et je me demandais de quels produits il pouvait bien parler.

Mais entre temps, j'ai entendu parler des montages à tranches super-senior de CDOs à base de crédits immos qui eux-mêmes sont couvertes par des CDS achetés par un SPV monté par la banque et qui emprunte en emettant des obligations.

http://ftalphaville.ft.com/blog/2008/12/02…aving-anything/

une doc de S&P qui en explique le modèle de rating : http://www2.standardandpoors.com/spf/html/…rCDO_082205.pdf

On appelle cela "leverage super senior conduit", ça déchire, hein ?

Donc ceci ressemble assez bien à ce que décrit le monsieur.

Le truc, c'est juste que ceux qui ont achetés ces bonds perdront tout, c'est pas bien grave. Il s'agit généralement de diversification à la marge, et de fonds peu leveragés comme des fonds de pension ou assurances.

Les produits dérivés n'ont pour limite que l'imagination de leur inventeur. L'exemple classique c'est de parier sur l'incendie de la maison de son voisin.

Le problème surgit quand celui qui a parié va lui même allumer l'incendie :icon_up: . C'est là où le bat blesse: dans certain montage financier, il y a délit d'initié et/ou manipulation du marché…

Share this post


Link to post
Share on other sites
America's Great Depression

Par tonton Rothbard

Merci pour ta référence. Malheureusement sans une édition en francais ca ne va pas le faire. Tant pis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On appelle cela "leverage super senior conduit", ça déchire, hein ?

Ca fait penser à des tuyaux d'évacuation d'eaux usées dans un sanatorium pour vieux. Mais bon, si tu aimes, c'est ton trip, hein. Chacun ses goûts :icon_up: .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les banques US ont 600 milliards d'asset en "level3", la catégorie comptable de IFRS qui permet de ne pas soumettre des actifs au 'mark-to-market'.

http://www.ft.com/cms/s/0/0627def0-c6f8-11…0077b07658.html

Financial groups’ problem assets hit $610bn

By Aline van Duyn and Francesco Guerrera in New York

Published: December 10 2008 23:32 | Last updated: December 10 2008 23:32

The biggest US financial institutions reported a sharp increase to $610bn in so-called hard-to-value assets during the third quarter, raising concerns about the hidden dangers on balance sheets.

So-called level-three assets, classified as hard to value and hard to sell, rose 15.5 per cent from the second quarter, according to analysis by the Market, Credit and Risk Strategies group of Standard & Poor’s.

Level-three assets have risen all year for most banks as they have found it virtually impossible to sell mortgage-backed securities and collateralised debt obligations.

[…]

Michael Thompson, managing director of MCRS, said he would be “surprised if we did not see writedowns of these level-three assets” in the fourth quarter.

Already, level-three assets are many times bigger than the market cap of the banks.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Alchimi
      http://www.lefigaro.fr/medias/2018/05/24/20004-20180524ARTFIG00294-netflix-pese-desormais-plus-lourd-que-disney.php
       
      L'article:
       
      +2300% le titre netflix entre 2012 et 2017. Pas moche. Je crois que je vais aller leur proposer mon scénario de court-métrage de SF.
    • By POE
      Dans ce sujet, je souhaite aborder les différentes manières de considérer le sujet de l'emploi.
      Il y a par exemple, les aspects légaux : les types de contrats, leur formalisme, la réglementation sur le temps de travail, sur les horaires, les pauses, les dimanches, les vacances, les RTT, les représentants syndicaux, les licenciements...bref, c'est bien ennuyeux, et le libéralisme n'a pas forcément vocation à nous donner une manière de gérer ces problèmes autre que de dire que c'est le contrat de travail qui doit le faire, et qu'il ne regarde que les contractants. 
      L'autre aspect ce sont les charges qui pèsent sur les salaires, là encore, le libéralisme n'a pas vocation à se prononcer sur un bon niveau de charges, mais plutôt à laisser entreprises et individus s'organiser pour gérer les aspects sociaux liés au travail.
      Une autre aspect c'est celui de la formation.
      Un autre aspect c'est celui du chômage, du retour à l'emploi.
      Un dernier aspect c'est le dynamisme de l'économie, les freins qui pèsent sur l'économie.
      Bon, on peut considérer que les libéraux n'ont rien à dire sur ces sujets que de laisser faire les individus pour s'organiser eux mêmes.
      On peut aussi réfléchir sur chacun des domaines à ce qui pose vraiment problème, ce qui ne gêne pas trop, ce qui est utile...mais aussi. à ce qu'attendent les individus du système en place, ce qu'ils espèrent, et de l'autre, ce qui les entravent et les gênent.
      A partir de cette réflexion, nous pourrions faire émerger des solutions innovantes qui puissent à la fois satisfaire les attentes, et l'utilité, en se rapprochant de l'idéal libéral c'est à dire la liberté, l'autonomie des individus.
       
    • By Axpoulpe
      Nous y sommes, la solution de mise à l'échelle imaginée par l'équipe de Bitcoin Core est lancée pour de bon, même si c'est encore en phase de test mais déjà sur le main net. @h16 a qualifié cette solution de vaste blague, ou un truc du genre. Moi-même je n'ai pas les connaissances techniques pour juger son jugement, mais pour la première fois j'ai pu entendre des explications plus détaillées que les courtes vidéos, et des réponses aux objections courantes, dans ce podcast. Tout ça m'a semblé plutôt convaincant, mais je suis conscient de mon biais de jugement chaque fois que c'est Antonopoulos qui s'exprime. Globalement j'ai quand même du mal à croire que l'équipe de développement de la plus grosse capitalisation dans le monde des cryptos aurait foiré au point de suicider sa monnaie. Les sommes en jeu sont trop grandes. Et puis du côté de Bitcoin Cash il me semble que l'augmentation de la taille des blocs ne peut pas être une solution à long terme en cas d'adoption, non ?
       
      Bref, je suis intéressé par vos commentaires sur la question !
       
       
    • By Adrian
      Kenneth Arrow, economist, 1921-2017Nobel Prize winner who influenced thinking on welfare and social choice
       
      Sur wikiberal
       
      Je me suis avoir écrit la "preuve" de son théorème d’impossibilité.Il ne reste plus beaucoup d'économiste néo-classique post WW2 ...
       
    • By Demandred
      Un peu n'importe quoi cette vidéo. Keynes n'est ni pour le protectionnisme, ni pour le contrôle les capitaux et encore moins pour la planification. L'intervention de l'état pour Keynes est là uniquement pour sortir d'un équilibre de sous-emploi pour aider l'économie à atteindre un équilibre de plein emploi. D'ailleurs la vidéo sur Keynes montre bien que tu ne maitrises pas vraiment la théorie Keynésienne. La raison pour laquelle la demande de monnaie est plate à un certain moment vient de l'arbitrage que font les agents entre monnaie et titres. A partir d'un certain niveau de taux d’intérêt les agents anticipent une remontée futur des taux et échangent leurs titres contre de la monnaie. Comme ils détiennent tous leurs actifs sous forme monétaire, le taux d’intérêt ne peux pas baisser plus bas.
      Keynes n'est certainement pas libéral socialiste, c'est assez ridicule de dire ça. Il est libéral keynésien c'est tout.
×
×
  • Create New...