Jump to content
vincponcet

Armageddon économique ?

Recommended Posts

M0 et M1 ne sont pas des indicateurs fiables, raison pour laquelle ils ont ete mis de cote.

Mis de côté par qui ? Ils sont toujours publiés par la FED, je donne des graphs en dessous.

Je trouve au contraire que ce sont justement ceux-là qui veulent dire quelque chose.

Pas en terme prédictif pour l'activité économique, l'inflation, ou le nb de glaces à l'italienne vendues sur les plages, mais en terme de sens, c'est ce qui a le sens de 'monnaie'.

M0, c'est la monnaie de base, celle que créé la BC.

M1, c'est l'ensemble des comptes courants.

après dans M2, on ajoute les comptes en sicav monétaires, j'ai du mal à comprendre comment on peut appeler cela "monnaie", de la même manière que l'on appelle ces produits "monétaires", alors qu'il s'agit de dettes court terme. De plus, cela n'a pas d'usage de monnaie, je ne peux pas acheter une baguette de pain avec mon compte sicav.

C'est terrible comment le monopole de monnaie fiat en est venu à déformer le sens des mots, on mélange aujourd'hui monnaie et crédit.

Bon, maintenant, M2 augmente quand même, et même plus qu'avant la crise :

M2_Max_630_378.png

M1 :

M1_Max_630_378.png

M0 :

BASE_Max_630_378.png

M3 selon le shadow government statistics est aussi en croissance :

m3-levels.gif

Maintenant, on peut noter que la croissance de M3 ralentit :

sgs-m3.gif

Il faut eventuellement regarder M2 et M3 mais je ne suis pas certain de la pertinence du total.

C'est toi-même qui a amené l'argument de la masse monétaire pour justifier ton propos, maintenant tu nous dis que ce critère n'est pas pertinent.

Il faut le repeter mais actuellement il n'y a pas augmentation de la masse monetaire mais comblement d'un trou.

Alors peut-être que tu voulais autre chose qu'augmentation de la masse monétaire, mais ce n'était pas clair.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mis de côté par qui ? Ils sont toujours publiés par la FED, je donne des graphs en dessous.

Je trouve au contraire que ce sont justement ceux-là qui veulent dire quelque chose.

Mis de cote par les economistes (ok, ca n'est pas forcement un gage de bon sens…)

Alors peut-être que tu voulais autre chose qu'augmentation de la masse monétaire, mais ce n'était pas clair.

Ce que je pense c'est qu'etant donne la complexite des montages financiers, personne ne sait reellement si la masse monetaire augmente ou diminue. Quand une bulle telle que celle de l'immobilier eclate, c'est une disparition nette de monnaie cree precedemment. J'ai l'impression que meme les montants hallucinants imprimes aux us ne suffisent pas a combler le trou aujourd'hui.

En revanche le jour ou l'economie repartira, l'inflation risque fort d'exploser. Timing?

Share this post


Link to post
Share on other sites
La crise continue de creuser le déficit budgétaire en France

PARIS (AFP) — Le déficit budgétaire a continué de se creuser pour atteindre 88,7 milliards d'euros fin mai, contre 50,1 milliards un an plus tôt, en raison du plan de relance et de l'effondrement des recettes fiscales, plombées par la crise, a annoncé vendredi le ministère du Budget.

[…]

Au total, par le jeu des remboursements, l'impôt sur les sociétés est même négatif de plus de 1,7 milliard d'euros à la fin mai: le fisc a remboursé plus d'impôts aux entreprises qu'il n'en a perçus.

http://www.google.com/hostednews/afp/artic…9rAQv6f1xNC8EOg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mis de cote par les economistes (ok, ca n'est pas forcement un gage de bon sens…)

Ce que je pense c'est qu'etant donne la complexite des montages financiers, personne ne sait reellement si la masse monetaire augmente ou diminue. Quand une bulle telle que celle de l'immobilier eclate, c'est une disparition nette de monnaie cree precedemment. J'ai l'impression que meme les montants hallucinants imprimes aux us ne suffisent pas a combler le trou aujourd'hui.

En revanche le jour ou l'economie repartira, l'inflation risque fort d'exploser. Timing?

Justement, là, je ne comprends pas.

Je ne vois pas en quoi un montage financier rendrait plus opaque la mesure de la quantité de monnaie.

La monnaie, c'est soit ce qu'utilisent les banques entre elles (monnaie de base), soit ce que les gens utilisent entre eux (les dépôts + billets/pièces, compris dans M1).

Après, encore une fois, les M2/M3, je ne sais pas en quoi on peut appeler cela de la monnaie.

Les remboursements de quoi ?

Il me semble qu'au contraire, l'Etat impose depuis quelques années aux grandes entreprises, de payer leurs impôts par anticipation sur la base des résultats de l'année d'avant.

Résultat, si les résultats sont moins bons que l'année d'avant, l'Etat doit rendre le trop perçu d'impôt versé par anticipation.

Ainsi, les grandes entreprises doivent faire un crédit gratuit à l'Etat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les remboursements de quoi ?

Il me semble qu'au contraire, l'Etat impose depuis quelques années aux grandes entreprises, de payer leurs impôts par anticipation sur la base des résultats de l'année d'avant.

Résultat, si les résultats sont moins bons que l'année d'avant, l'Etat doit rendre le trop perçu d'impôt versé par anticipation.

Ainsi, les grandes entreprises doivent faire un crédit gratuit à l'Etat.

Il me semble que c'est sur du prévisionnel annuel que les entreprise payent par anticipation l'IS, comme en témoigne le cas de la SG suite à l'affaire Kerviel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, ça pue jusqu'à Libé !

http://www.liberation.fr/economie/01015790…terdit-bancaire

L'Etat bientôt interdit bancaire?

Relancer l'économie, une mesure nécessaire, mais coûteuse. Le déficit budgétaire a continué de se creuser pour atteindre 88,7 milliards d'euros fin mai, contre 50,1 milliards un an plus tôt, en raison du plan de relance et de l'effondrement des recettes fiscales, plombées par la crise, annonce le ministère du Budget.

Cette dégradation s'explique à hauteur de 16,1 milliards d'euros par le coût budgétaire des mesures de relance de l'économie (dont 6,25 milliards de prêts au secteur automobile), précise le ministère, qui assure: «Hors plan de relance, l'évolution d'une année sur l'autre des dépenses est maîtrisée.»

Share this post


Link to post
Share on other sites

Prélever des impôts sur des prévisions de bénéfices.

Les mots me manquent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Prélever des impôts sur des prévisions de bénéfices.

Les mots me manquent.

CPEF.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et n'oubliez pas de voter

:icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Paiement de l'IS

Le paiement de l'IS doit être effectué spontanément par les sociétés au moyen de quatre acomptes ayant lieu le 15/03, le 15/06, le 15/09 et le 15/12. Le solde de l'IS doit être payé au plus tard le 15 avril de l'année suivante. Le solde (ou liquidation) = IS - la somme des 4 acomptes.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Impôt_sur_le…ement_de_l.27IS

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas, les inspecteurs des impôts travaillent d'arrache-pied pour que ces gros chèques faits aux entreprises soient largement compensés :

http://www.contribuables.org/actualite/l-a…/#comment-60716

Fraude fiscale : Bercy demande aux avocats de dénoncer leurs clients

Tracfin, la cellule française de Bercy chargée de lutter contre l’argent sale part en guerre contre la fraude fiscale et prépare la nouvelle révolution de l’année 2009 : une nouvelle directive européenne antiblanchiment, imposée par Bruxelles, entre en vigueur en France. Cette dernière oblige les banques, les assurances mais également les notaires et les avocats à transmettre tout dossier suspicieux à Tracfin, et ce, sans prévenir les clients !

J'aime bien le "c'est la faute à l'Europe".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mis de côté par qui ? Ils sont toujours publiés par la FED, je donne des graphs en dessous.

Je trouve au contraire que ce sont justement ceux-là qui veulent dire quelque chose.

Pas en terme prédictif pour l'activité économique, l'inflation, ou le nb de glaces à l'italienne vendues sur les plages, mais en terme de sens, c'est ce qui a le sens de 'monnaie'.

M0, c'est la monnaie de base, celle que créé la BC.

M1, c'est l'ensemble des comptes courants.

après dans M2, on ajoute les comptes en sicav monétaires, j'ai du mal à comprendre comment on peut appeler cela "monnaie", de la même manière que l'on appelle ces produits "monétaires", alors qu'il s'agit de dettes court terme. De plus, cela n'a pas d'usage de monnaie, je ne peux pas acheter une baguette de pain avec mon compte sicav.

C'est terrible comment le monopole de monnaie fiat en est venu à déformer le sens des mots, on mélange aujourd'hui monnaie et crédit.

Bon, maintenant, M2 augmente quand même, et même plus qu'avant la crise :

M2_Max_630_378.png

M1 :

M1_Max_630_378.png

M0 :

BASE_Max_630_378.png

M3 selon le shadow government statistics est aussi en croissance :

m3-levels.gif

Maintenant, on peut noter que la croissance de M3 ralentit :

sgs-m3.gif

C'est toi-même qui a amené l'argument de la masse monétaire pour justifier ton propos, maintenant tu nous dis que ce critère n'est pas pertinent.

Alors peut-être que tu voulais autre chose qu'augmentation de la masse monétaire, mais ce n'était pas clair.

Petite explication..

http://www.jpchevallier.com/article-33661463.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est peut être le bon moment pour poser une question naïve:

Quelqu'un d'un peu compétent en économie pourrait-il me réexpliquer la fameuse" trappe à liquidités"?

merci! :icon_up:

C'est une arnaque keynésienne qui postule qu'en dessous d'un certain niveaux de taux d'intérêt les agents ont une préférence absolue pour la liquidité d'où inefficacité d'une politique monétaire expansionniste. Dans cette configuration, l’investissement privé est totalement inélastique au taux d’intérêt autrement dit une baisse du taux n’a aucun impact sur l’économie. On le voit très dans le pseudo-modèle isml.

C'est soi-disant ce qui c'est passé au Japon. Il faudra qu'on m'explique pourquoi l'augmentation des dépenses et de la dette publique colossale n'a eu aucun impact (préconisé lors d'une trappe à liquidité). Aglietta prétend qu'il n'y en a pas eu assez :doigt: . De toute façon ces "économistes" trouvent toujours une bonne raison pour défendre cette abération qu'est la pensée keynésienne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En tout cas, les inspecteurs des impôts travaillent d'arrache-pied pour que ces gros chèques faits aux entreprises soient largement compensés :

http://www.contribuables.org/actualite/l-a…/#comment-60716

J'aime bien le "c'est la faute à l'Europe".

C'est normal, ne pas payer l'impot est le pire des crime.

Le meutre, le viol, tout ça, à coté c'est couvrable par le secret pro, mais pas le non paiment d'impots !

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est normal, ne pas payer l'impot est le pire des crime.

Le meutre, le viol, tout ça, à coté c'est couvrable par le secret pro, mais pas le non paiment d'impots !

ça dépend où… Chez moi la soustraction fiscale n'est pas un délit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ça dépend où… Chez moi la soustraction fiscale n'est pas un délit.

Qui vous parle de soustraction fiscale?

La soustraction fiscale est un principe du droit suisse. La soustraction fiscale est le fait de ne pas fournir une déclaration fiscale complète aux autorités fiscales. La soustraction fiscale ne constitue pas une infraction pénale en Suisse.

On vous parle de ne pas payer vos impôts et cela n'a rien à voir avec la soustraction fiscale.

C'est pas possible d'être à ce point non comprenant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ça dépend où… Chez moi la soustraction fiscale n'est pas un délit.

Vous avez ripé. Vous vous êtes fait de la soustraction cervicale.

Ce n'est pas un délit, notez bien.

Mais ça laisse des traces.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Qui vous parle de soustraction fiscale?

La soustraction fiscale est un principe du droit suisse. La soustraction fiscale est le fait de ne pas fournir une déclaration fiscale complète aux autorités fiscales. La soustraction fiscale ne constitue pas une infraction pénale en Suisse.

On vous parle de ne pas payer vos impôts et cela n'a rien à voir avec la soustraction fiscale.

C'est pas possible d'être à ce point non comprenant.

En principe, quand on ne déclare pas ses gains, c'est pour ne pas payer d'impôt…

Sinon, ne pas payer ses impôts, c'est comme ne pas payer son loyer, le leasing de sa voiture, ou sa note de restaurant… En Suisse, il ne me semble qu'il n'y a pas de procédure particulière lorsque l'Etat veut faire payer un mauvais payeur: c'est mise aux poursuites, saisie sur salaire, saisie, mise en faillite personnelle (acte de défaut de bien): un privé peut exiger la même chose pour un impayé…

Le risque de prison, c'est en cas de fraude (falsification de documents, par exemple): là aussi, ça n'est pas propre au fisc: le faux dans les titres concernent toutes sortes de malversations financières.

Par contre, si le contribuable a de réelle difficulté financière (et pas juste de la mauvaise volonté), des facilités de paiement sont systèmatiquement accordée, voire même une remise complète de l'impôt (si !)

http://www.estv.admin.ch/dokumentation/000…g2c_JjKbNoKSn6A--

En Suisse, y'en a même qui place leur argent au fisc ! Cette année, je pense que ce placement va avoir du succès :icon_up: .

http://www.24heures.ch/vaud/placer-economi…nque-2009-01-23

«Moi, mon cher, je place désormais mes économies aux impôts! Ça me rapporte davantage qu’à la banque. Et puis, l’Etat, au moins, il ne risque pas de tomber en faillite en me faisant perdre mon argent.» Les contribuables futés sont de plus en plus nombreux à développer cette stratégie, à première vue paradoxale.

En ce mois de janvier où parviennent les factures du fisc offrant l’option de payer son dû pour 2009 d’un seul coup ou en douze mensualités, l’option du versement global séduit incontestablement «un certain nombre» de personnes, selon l’Administration cantonale. Il y en a même qui n’hésitent pas à mettre le paquet, c’est-à-dire à virer un montant supérieur à celui qui leur est demandé. Libre à eux de le réclamer par la suite lorsqu’ils en auront envie ou besoin. Rien à voir avec les ajustements à la baisse de quelques centaines de francs résultant d’un changement de situation du contribuable, comme l’arrivée d’un enfant. Dans ces cas-là, les intéressés demandent généralement le remboursement immédiat.

Le canton est gagnant dans la mesure où cela lui procure davantage de cash pour faire tourner le ménage de l’Etat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En principe, quand on ne déclare pas ses gains, c'est pour ne pas payer d'impôt…

La soustraction fiscale c'est ne pas déclarer tout ou partie de ses revenus ; ce n'est pas ne pas payer ses impôts.

Vous le faite exprès ou c'est naturel chez vous la bêtise ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est naturel. Il est au deuxième grade, c'est à dire qu'il est trop bête pour se rendre compte qu'il est bête.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah! on appelle ca de la debilite legere, et je m'y connais :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sinon, ne pas payer ses impôts, c'est comme ne pas payer son loyer, le leasing de sa voiture, ou sa note de restaurant… En Suisse, il ne me semble qu'il n'y a pas de procédure particulière lorsque l'Etat veut faire payer un mauvais payeur: c'est mise aux poursuites, saisie sur salaire, saisie, mise en faillite personnelle (acte de défaut de bien): un privé peut exiger la même chose pour un impayé…

Le risque de prison, c'est en cas de fraude (falsification de documents, par exemple): là aussi, ça n'est pas propre au fisc: le faux dans les titres concernent toutes sortes de malversations financières.

Voilà une conception des choses qui peut se défendre.

Comme quoi la réforme de l'impôt ne se fait pas sur sa baisse.

Mais plutôt sur les dépenses et les moyens légaux de se procurer l'argent.

La Suisse décidément me réconcilie avec la VRAIE démocratie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je n'ai jamais rien compris aux lectures de courbes d'aggrégats monétaires de jp chevalier, et celui-ci pas plus que les autres.

Je ne comprends même pas ce qu'il cherche à démontrer/expliquer.

Idem. D'ailleurs lui meme le dit a longueur de post, personne a part lui n'y comprend rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je n'ai jamais rien compris aux lectures de courbes d'aggrégats monétaires de jp chevalier, et celui-ci pas plus que les autres.

Je ne comprends même pas ce qu'il cherche à démontrer/expliquer.

C'est juste une interprétation d'agrégats monétaires. Il fait une estimation de la croissance future en exploitant la corrélation inverssement proportionnelle entre M3-croissancePIB (edit j'ai dit de la merde) et la croissance réelle, d'ailleur il l'explique trés bien je vois pas le problème… :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est juste une interprétation d'agrégats monétaires. Il fait une estimation de la croissance future en exploitant la corrélation inverssement proportionnelle entre M3-croissancePIB (edit j'ai dit de la merde) et la croissance réelle, d'ailleur il l'explique trés bien je vois pas le problème… :icon_up:

Je vois des affirmations, mais je ne vois pas où est l'explication.

Aussi, de la structure du texte, je ne vois pas d'où il part, pour aller où. Il n'y a pas de plan construit, juste des graphs et des lectures de courbes.

Ces tendances devraient se poursuivre en ce 3° trimestre avec une baisse de l’augmentation de l’agrégat M2-M1 aux alentours de 6,5 % d’une année sur l’autre, ce qui correspond à une croissance supérieure à son potentiel optimal.

D'où ça sort que le potentiel optimal (quoi que cela peut bien vouloir dire d'ailleurs) de M2-M1 doit être à 6.5% ?

ça fait vraiment chiffre sorti d'un chapeau.

L’épargne des Américains (M2-M1) reste inférieure à $6 700 milliards, ce qui signifie que les Américains ont repris confiance en la reprise (ils diminuent leur épargne de précaution),

Quand une personne sort de l'argent de son money market fund et le met sur son compte courant, du point de vue aggrégat, cela fait M2 en baisse. Est-ce que cela implique que la personne a plus confiance en l'avenir et diminue son épargne de précaution ? J'en doute, ça montre qu'elle a peur des money market fund et va dans un produit encore plus liquide et officiellement garanti par l'Etat, son compte courant.

Quand les entreprises n'arrivent plus à emprunter sur le marché des capitaux, elles tirent sur leurs lignes de crédit auprès des banques, ce qui fait monter M1. De même pour les cartes de crédit des particuliers. Est-ce un bon signe ? J'en doute.

Et je suis sûr que l'on peut trouver des tonnes d'exemples qui montre qu'un M2-M1 qui baisse n'est forcément un bon signe.

C'est tout le pb de ne regarder que des agrégats et pas les actions humaines.

Par ailleurs, il est assez amusant de voir Sarko défendre un monde pluri-monétaire (c’est à dire avec des réserves publiques diversifiées et non plus principalement en dollars) alors que les réserves en devises de la France sont à zéro (€35 milliards, soit un mois d’importations)

Le point de sarko est bien entendu que les BCs non-occidentales possèdent plus d'euros et moins de dollars.

De manière générale, le ton "la baisse des taux, c'est formidable, obama est un con et la crise est finie", c'est un peu cheerleader republicain pro-enterprise. Cela transparait à la plupart de ses posts.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je vois des affirmations, mais je ne vois pas où est l'explication.

Aussi, de la structure du texte, je ne vois pas d'où il part, pour aller où. Il n'y a pas de plan construit, juste des graphs et des lectures de courbes.

D'où ça sort que le potentiel optimal (quoi que cela peut bien vouloir dire d'ailleurs) de M2-M1 doit être à 6.5% ?

ça fait vraiment chiffre sorti d'un chapeau.

Il considère que la croissance PIB et masse monétaire libre optimale est de 3,5% (M3* à 7%). Il trouve ces chiffres en lissant les courbes de la croissance réelle et de la masse monétaire libre M3. J'ai le même jugement que vous en ce qui concerne les agrégats mais je trouve son raisonnement logique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By Lugaxker
      On y est je pense.
       
      Baril de Brent : - 20 % aujourd'hui
      CAC 40 : - 6 % à l'ouverture
      Le S&P 500 va probablement aussi plonger cet après-midi.
       
      Indépendamment du contexte (le coronavirus qui a déclenché le mouvement), ça sent la nouvelle récession.
       
      Vous en pensez quoi ?
    • By Alchimi
      http://www.lefigaro.fr/medias/2018/05/24/20004-20180524ARTFIG00294-netflix-pese-desormais-plus-lourd-que-disney.php
       
      L'article:
       
      +2300% le titre netflix entre 2012 et 2017. Pas moche. Je crois que je vais aller leur proposer mon scénario de court-métrage de SF.
×
×
  • Create New...