Jump to content

Strauss-Kahn a des ennuis


Coldstar

Recommended Posts

C'est quoi ton problème ?

Je ne comprends pas la question.

Nafissatou Diallo a-t-elle bien fait de parler?

Nafissatou Diallo, la femme de chambre du Sofitel de New York qui accuse Dominique Strauss-Kahn de viol, a rompu le silence qu’elle s’était imposé depuis le 14 mai en donnant deux interviews; une au magazine américain Newsweek dans les bureaux de ses avocats, paru lundi 25 juillet, et une à la chaîne de télévision ABC News, qui sera diffusée dans la même journée.

Pour tout savoir sur l'affaire DSK, consultez notre DSKPedia, l'encyclopédie sur tous les volets de l'affaire

Elle raconte à Newsweek comment DSK, qui lui est apparu comme un «homme fou», est sorti nu de la salle de bains alors qu’elle croyait la chambre vide, comment elle a tenté de l’effrayer en affirmant que son «superviseur est juste là!» puis a réussi à se libérer.

«Diallo n’est pas séduisante» écrit le magazine Newsweek, qui raconte que la femme de chambre a pleuré à plusieurs reprises pendant l’interview, «et qu’à certains moments ses larmes semblaient forcées». Les réponses de Diallo sur son passé sont restées «vagues», mais son récit se fait très précis au moment d’aborder l’incident du Sofitel.

La chaîne ABC News donne quant à elle un aperçu de la longue interview filmée qu’elle va diffuser dans l’émission Good Morning America, et cite Diallo en ces termes:

«Je veux la justice. Je veux qu’il aille en prison. Je veux qu’il sache qu’il y a certains endroit où on ne peut pas utiliser son argent, utiliser son pouvoir pour faire une chose pareille.»

Un déballage qui pourrait se retourner contre elle?

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont immédiatement contre-attaqué face à cette offensive médiatique de l’accusatrice, affirmant dans un communiqué:

«Mme Diallo est la première accusatrice dans l’histoire à conduire une campagne médiatique pour convaincre de maintenir les charges contre une personne dont elle veut obtenir de l’argent. […] Il est clair que le but est d’enflammer l’opinion publique contre un accusé dans un dossier criminel en cours.»

La question qui se pose désormais est celle de l’impact de ce déballage médiatique sur le processus judiciaire. Selon un expert judiciaire américain cité par Associated Press (AP), parler dans les médias comme Diallo vient de le faire est inhabituel et risqué à cette étape du dossier:

«D’un côté, cela pourrait encourager le procureur à poursuivre le dossier. De l’autre, il y a le risque que tout ce qu’elle dit peut être utilisé contre elle dans un procès civil ou criminel, surtout s’il y a des incohérences.»

AP explique ainsi que les procureurs tentent généralement de dissuader les témoins de se répandre dans les médias, notamment pour éviter d’avoir des versions divergentes du témoignage qui peuvent être utilisées par la défense.

http://www.slate.fr/lien/41665/nafissatou-diallo-parle

Link to comment

http://www.newsweek….sive.print.html

Ca arrive souvent qu'unprocureur, dans une affaire de viol, laisse sa victime vedette parler à la presse ? La procédure judiciaire toucherait-elle à sa fin ?

Après avoir été trainée dans la boue par les avocats de DSK, je trouve rassurant que le système lui permette de se défendre de la même façon.

Link to comment
DSK: L'audience à New York reportée au 23 août selon ses avocats

DSK: L'audience à New York reportée au 23 août selon ses avocats

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn, que Nafissatou Diallo accuse de crimes sexuels, ont donné leur accord pour repousser au 23 août la date de la prochaine audience au tribunal de New York, initialement prévue le 1er août, ont-ils indiqué mardi dans un communiqué.

"Nous avons donné notre accord pour repousser l'audience devant le juge (Michael) Obus du 1er août au 23 août", écrivent les avocats, William Taylor et Benjamin Brafman.

"Nous comprenons que le procureur continue d'enquêter. Nous espérons qu'il aura pris, d'ici le 23 août, la décision d'abandonner" les poursuites, ajoutent-ils.

Après deux mois passés à vivre cachée, la femme de chambre qui accuse DSK de l'avoir violée a décidé dimanche et lundi, à huit jours de la date jusque là prévue pour l'audience, de donner son témoignage à l'hebdomadaire Newsweek et à la chaîne de télévision américaine ABC.

"Je veux que justice soit faite, je veux qu'il aille en prison. Je veux qu'il sache qu'il y a des endroits où on ne peut pas utiliser son pouvoir, (…) son argent", a-t-elle notamment déclaré aux deux médias.

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-189629-dsk-l-audience-a-new-york-reportee-au-23-aout-selon-les-avocats.html

Link to comment

La seule chose qui me fait douter sur la culpabilité de DSK c'est la tête de la nana. J'arrive pas à imaginer qu'il puisse faire quelque chose de sexuel avec cette femme.

Quand on sait que des femmes de 87ans se font violer, je vois en quoi cela serait plus surprenant.

http://www.20minutes.fr/article/40236/Marseille-Une-quatrieme-personne-agee-victime-d-un-viol-a-Vence.php

Link to comment

Question con que vient faire le procureur dans le fait que la victime puisse ou non parler à la presse?

En tant qu'élu le procureur est sensible à l'opinion publique. La plaignante à tout intérêt à ce que l'opinion publique soit majoritairement en faveur d'un procès, d'où le recours à la presse.

Link to comment

Lors de la conversation incriminée Nafissatou Diallo n'aurait jamais prononcé cette fameuse phrase au cœur du revirement judiciaire (" il a beaucoup d’argent, je sais ce que j’ai à faire"), affirme son avocat.

http://www.europe1.fr/International/DSK-Diallo-revient-sur-sa-conversation-telephonique-645977/

DSK : Diallo revient sur sa conversation téléphonique

Elle a été auditionnée pendant près de huit heures par le procureur Cyrus Vance, à New York.

L'audition aura duré presque huit heures. Nafissatou Diallo, la femme de chambre de l'hôtel Sofitel de Manhattan qui accuse Dominique Strauss-Kahn de crimes sexuels, a été entendue mercredi au bureau du procureur de New York, au lendemain des interviews qu'elle a données à des médias américains.

"Le droit de poursuivre au civil"

A la sortie de l’audience où il a assisté Naffissatou Diallo , mercredi, son avocat Kenneth Thomson a réaffirmé que sa cliente "est une femme innocente". "Diallo a été attaquée sexuellement et presque violée par l’un des hommes les plus puissants de la planète (…) Une femme qui a presque été violée a le droit de faire l’action en justice qu’elle veut", a martelé Kenneth Thomson (…) Elle a le droit d'engager sa propre action en justice" au civil, en plus de l'action en justice au pénal lancée par le ministère public".

Son avocat est aussi revenu sur les propos qui ont été attribués à sa cliente lors d’une conversation téléphonique avec un ancien dealer , incarcéré dans une prison de l’Arizona. "Elle n’a jamais dit les mots : il a beaucoup d’argent, je sais ce que j’ai à faire", a affirmé Kenneth Thomson. "Toute cette conversation tournait autour de ce que Dominique Strauss-Kahn lui avait fait, il n’était pas question d’argent", a ajouté l’avocat de Naffissatou Diallo.

"Certaines choses ont été mélangées dans cette citation qui a été donnée au New York Times. Nous avons écouté cet enregistrement et il montre que la victime n'a jamais prononcé ces mots", a commenté Kenneth Thompson. Peu après le début de l'affaire, le journal new-yorkais affirmait que les enquêteurs ont mis plusieurs semaines avant de réussir à traduire cette échange téléphonique en peule, l'ethnie d'origine de Nafissatou Diallo. D'autres médias avaient d'ailleurs indiqué que la traduction de ces propos, difficile, n'était pas limpide et soulevait des questions.

Après être restée silencieuse et dans l'anonymat depuis la mi-mai, la jeune femme s'est montrée au grand jour dimanche et a donné des interviews, notamment à la chaîne de télévision ABC , où elle raconte les agressions dont elle assure avoir été victime. Nafissatou Diallo entre dans des détails très crus, racontant comment elle a été forcée à pratiquer une fellation à l'ancien ministre français.

Déclaration publique jeudi

La femme de chambre du Sofitel fera une déclaration publique jeudi à 18 heures (heure française) New York. Son intervention est prévue dans le cadre d'une conférence de presse qui réunira United African Congress, une organisation communautaire africaine, et son avocat Me Kenneth Thompson.

Nafissatou Diallo "remerciera personnellement le large rassemblement de New Yorkais qui l'ont soutenue, elle et sa fille, lors de cette terrible épreuve", précise United African Congress. Cependant, l'accusatrice ne répondra à aucune question de journalistes.

Prochaine audience le 23 août

La date de la prochaine audience au tribunal de New York, déjà repoussée du 18 juillet au 1er août, a été de nouveau reportée au 23 août . La décision a été annoncée mardi, au lendemain du témoignage choc de Nafissatou Diallo. "Nous avons donné notre accord pour repousser l'audience devant le juge (Michael) Obus du 1er août au 23 août", ont écrit mardi dans un communiqué les avocats de Dominique Strauss-Kahn, William Taylor et Benjamin Brafman. "Nous croyons savoir que le procureur continue d'enquêter. Nous espérons qu'il aura pris, d'ici le 23 août, la décision d'abandonner" les poursuites, ajoutent-ils.

L'audience qui a été reportée devait porter sur des questions importantes, et notamment permettre de fixer une date de début de procès, à moins qu'elle ne serve à annoncer l'abandon des sept chefs d'inculpation qui pèsent contre DSK, comme l'espèrent les avocats du Français.

Une juriste qui a eu durant 9 mois une relation avec DSK le décrit comme ayant un énorme appétit sexuel qu’il met en œuvre souvent avec brutalité mais pas de façon forcée.

http://www.telegraph.co.uk/finance/dominique-strauss-kahn/8667427/Dominique-Strauss-Kahn-another-woman-claims-of-affair.html

Dominique Strauss-Kahn: another woman claims of affair

Dominique Strauss-Kahn had a secret nine-month affair with a 23-year-old lawyer before dumping her, she has claimed, following which she attempted suicide.

The woman named only as Marie-Victorine M., now 38, told how the former IMF chief enjoyed 'forceful lovemaking' during their clandestine trysts in Paris.

She said the affair took place in 1997, with Dominique Strauss-Kahn married at the time to current wife Anne Sinclair.

The half-Spanish, half-Congolese legal consultant is the latest in a catalogue of at least six women who have confessed to a sexual relationship with the fallen banker since he was accused of raping New York hotel chambermaid Nafissatou Diallo in May.

Marie-Victorine described Strauss-Kahn as having a 'huge sexual appetite' and being a 'serial manipulator of women'.

But she said she was always a willing partner and he never forced her to have sex.

In an interview with Switzerland's L'Illustre magazine, she told how she met DSK at a socialist party meeting in Sarcelles, near Paris, 14 years ago, and ended up in bed with him later the same day.

She said: "I was I was 23 and he was 47. I couldn't believe what had happened.

"He asked me for my number and we met later in a hotel bar in Paris. We both knew exactly what was going to happen.

"We carried on meeting in a lavish apartment in Paris that he said belonged to a friend.

"During this time, he was made a minister in the French government.

"The relationship was physically intense, but not violent. Is a man violent if he pushes you against a wall to kiss you?

"Sometimes he took me forcefully, but I considered our affair more passionate than violent, and besides, everything we did was consensual."

She revealed how nine months later Strauss-Kahn dumped her in the street after a furious row, adding: "He just got in taxi and left.

"I took the whole thing very badly. I was very hurt and took a load of pills. I don't remember that episode very clearly."

She also refused to confirm or deny claims by L'Illustre magazine that Strauss-Kahn had got her pregnant and that she had an abortion.

She said: "All I will say is that he didn't force me to do anything."

Marie-Victorine, who left Paris later the same year to work as a lawyer in Los Angeles, said she was 'stunned' to hear how he had been arrested for attempted rape on May 14.

She went on: "I couldn't believe it when I heard it on the news.

"He has a huge sexual appetite and can push things too far. But I don't think he meant to do that. I am sure too that he is personally convinced he's innocent."

Marie-Victorine said she had been interviewed by Ms Diallo's lawyer Kenneth Thompson, but told him she was not convinced Strauss-Kahn was guilty.

She added: "I'm also happy to meet the prosecutor if he calls me, but if anything I would be more likely to be called as a witness for the defence.

"If Dominique is guilty he should go to prison, but he will never admit it."

Asked what she would to say to him if she meets him again, Marie Victorine replied: "Be very careful over your choice of lovers, and if you cheat on your wife, don't get caught."

In New York, Strauss-Kahn's next court appearance has been adjourned for a second time until August 23, amid claims the hotel chambermaid is a prostitute who consented to sex.

He also faces separate charges in Paris from French writer Tristane Banon, 32, who claims he tried to rape her in a Paris flat eight years ago.

Ms Banon told how Strauss-Kahn acted like a 'rutting chimpanzee' during the alleged attack in 2003.

Incredibly, Ms banon's mother has also told French police how she had 'brutal but consensual' sex with DSK too - in his office at OECD international trade body in Paris.

Left-wing politician Anne Mansouret, 65, said the economist seduced her with the 'vulgarity of a squaddie' in the sordid sexual encounter ten years ago.

Strauss-Kahn, currently on bail in New York, denies both rafts of allegations against him in the US and France, and has launched legal action against Banon in Paris for defamation.

Link to comment
Elle affirme avoir été la maîtresse de DSK pendant un an !

-58275.jpg

Elle affirme avoir été la maîtresse de DSK pendant un an !

Pour la première fois Marie-Victorine M., 38 ans, a décidé de parler et de se confier au journal Suisse l'Illustré qui en fait sa Une.

Cette jeune femme affirme qu’elle a été pendant près d’une année la maîtresse de Dominique Strauss-Kahn, une liaison qu’elle a consignée au jour le jour dans un journal intime.

Le magazine expolique: "Née de mère espagnole et de père congolais, elle a rencontré le leader socialiste en février 1997 dans sa ville de Sarcelles, en banlieue parisienne, où il était maire. Rendez-vous secrets, baisers volés, elle évoque aujourd’hui une dévorante passion amoureuse. «Mon premier grand amour», dit-elle.

Actuellement consultante, juriste formée à la Sorbonne, à l’ONU à Genève, puis à la Cour pénale internationale à La Haye, Marie-Victorine M. vit depuis 2009 près de Los Angeles, mégalopole qu’elle a décidé de fuir samedi dernier par le premier avion pour se réfugier à Paris.

Harcelée par les journalistes américains désireux de raconter son histoire, sollicitée par le bureau du procureur de New-York (avec l'adjointe duquel elle a déjà eu plusieurs contacts téléphoniques), elle accepte aujourd'hui de se dévoiler pour L’illustré."

Dans ses déclarations, Marie-Victorine affirme: "On se voyait plus régulièrement dans un appartement du XVIe arrondissement dont il me disait que c’était le logement d’un de ses amis – un endroit assez spectaculaire, très grand, meublé à l’ancienne – mais aussi au Sofitel, dans le XVe arrondissement.

On pouvait se voir de jour comme de nuit, fréquemment au début, puis on s’appelait souvent aussi, on s’échangeait des textos. Parfois, il m’appelait pour ne rien dire, très tendre avec moi.

Quand le parti socialiste a gagné les législatives, par exemple, il était à la télévision et il prenait le temps de m’appeler. J’étais stupéfaite. «Pourquoi m’appelles-tu?» «Parce que j’ai envie d’entendre ta voix», me susurrait-il. C’était surréaliste."

Ça s’est terminé juste après Yom Kippour, à la fin du mois d’octobre. Entre-temps, il était devenu ministre. C’était devenu compliqué entre nous. Je ne me voyais pas en maîtresse à vie. La relation était intense. Physique."

La jeune femme écoque aussi un avortement mais précise qu'elle ne veut pas en dire plus.

Enfin, elle affirme, avoir eu un appel de l'avocat de Nafissatou Diallo: "Oui, nous nous sommes parlé au téléphone… (Elle sort son téléphone portable.) C’était le 18 juillet à 9 h 30 du matin, heure de Californie, 12 h 30 à New York. La conversation a duré environ quarante-cinq minutes et s’est passée en présence de mon avocate américaine, Gloria Allred. Ses questions étaient vraiment salaces, chirurgicales. Il m’a proposé aussi de rencontrer sa cliente, mais j’ai refusé."

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-191097-elle-affirme-avoir-ete-la-maitresse-de-dsk-pendant-un-an.html

Les réserves de pop-corn s'épuisent vite !

Link to comment
:online2long: On est à combien de gonzesses différentes? A ce stade, je ne serais même pas étonné d'apprendre que DSK est le père de la fille de Rachida Dati.

Ou de Carla Bruni.

q-HoLKtUbJg

Link to comment

Les problèmes sont loin d'être terminés pour DSK.

Ils auraient reçu une lettre du Canada précisant que la compagnie disposerait de «centaines de griefs» de clients contre Strauss-Kahn, et en appellent aux hôtesses qui auraient été «importunées» par DSK.

Dominique Strauss-Kahn a-t-il eu un attrait particulier pour les hôtesses d'Air France ? Les avocats de Nafissatou Diallo, la femme de chambre qui accuse l'ancien patron du FMI de viol, viennent en tout cas de lancer un appel aux personnels féminins de la compagnie française pour récolter des témoignages pouvant accréditer l'idée d'un homme obsédé par les femmes et qui n'hésite pas à enfreindre les limites de la bienséance.

Kenneth Thompson et Douglas Wigdor demandent aux femmes qui auraient eu à subir des avances ou propositions équivoques de la part de l'ancien directeur du FMI de se déclarer auprès d'eux, rapporte ce matin le journal Le Parisien. «Si des hôtesses ont le sentiment d'avoir été importunées, gênées, agressées par un comportement inapproprié, elles peuvent nous appeler», indiquent les avocats new-yorkais.

Le cabinet Thompson & Wigdor aurait par ailleurs employé un enquêteur privé en France pour repérer les personnels de la compagnie susceptibles d'avoir souffert de telles attitudes, ou d'en avoir été le témoin. Ils disposeraient déjà d'au moins deux éléments. Le récit d'un cadre d'Air France, d'abord, qui aurait rapporté un incident à l'aéroport de Los Angeles, dans lequel il aurait été obligé de demander à DSK de «bien se tenir», selon le journal.

Dominique Strauss-Kahn était «coutumier du fait»

Le cabinet d'avocats aurait également reçu une lettre anonyme, postée du Canada, précisant que qu'Air France bénéficierait de «quelques centaines de griefs émanant de clients, employés, membres d'équipage à l'encontre de l'homme soupçonné d'avoir abusé» de Nafissatou Diallo. Aucune procédure n'aurait semble-t-il été engagée pour ces incidents, écrit Le Parisien. Selon cette même lettre, il aurait par ailleurs été décidé au sein d'Air France que «seuls des employés masculins devaient être affectés dans les salons première classe quand ce client (NDLR : DSK) voyageait».

«Le comportement supposé de M. Strauss-Kahn envers les personnels féminins d'Air France est un exemple de plus de sa vision des femmes, réduites à un simple objet que l'on peut maltraiter à loisir. Ce schéma de pensée inexplicable qui lui permet d'abuser d'elles est une preuve de plus qui accrédite l'agression subie par Mme Diallo le 14 mai dans la suite 2806 au Sofitel», concluent les avocats.

Le journal rapporte aussi d'autres informations qui concordent avec la lettre anonyme et avec les suppositions des avocats. Tout d'abord le témoignage d'un ancien responsable du Syndicat national des personnels navigants commerciaux (SNPNC), qui précise que DSK était «coutumier du fait» (en parlant des avances ou propositions équivoques, ndlr). Ensuite un message posté sur un forum du personnel d'Air France, selon lequel Dominique Strauss-Kahn aurait «gratifié» une hôtesse d'une remarque désobligeante le jour même de son interpellation à bord d'un vol Air France, le 14 mai à New York. Air France s'est officiellement refusée à tout commentaire pour le moment.

Link to comment

Ah là là la désinformation !

Il est complaisant cet article. Jean-Marc Morandini est autrement plus percutant sur d'autres sujets ^^

Tant qu'à faire doublon avec l'article en anglais que j'avais cité autant en trouver un avec les bonnes informations, pas un truc tronqué avec rien que les phrases à l'eau de rose.

Allez sortons de la "république" bananière française. Voici un article du Congo sans censure, rapportant les propos de la même Marie Victorine lors de la même interview.

http://www.inzocongo.net/index.php?/fr/LES-AMERIQUES/Marie-Victorine-l-ex-maitresse-congolaise-de-DSK-parle

Avez-vous la conviction qu’il a pu violer Nafissatou Diallo?

Franchement, je pense qu’il y a eu une relation entre eux, une relation forcée. Je ne sais pas s’il s’agit de viol.

[…]

Si un tribunal reconnaît sa culpabilité, doit-il aller en prison?

Oui, bien sûr. S’il est coupable, il doit admettre les faits. Mais il ne les admettra jamais. Je le connais trop bien.

( je cite ce qui complète les geeeentilles citations de l'article rapporté par Nirvana )

Link to comment

Si on fait un appel à témoins pour demander qui a personnellement été enlevé par un extraterrestre, des milliers de gens répondront.

Attention à ce biais.

En ce qui me concerne DSK est innocent jusqu'à preuve du contraire, et preuve convaincante, il n'y a pas, ou alors elle est secrète.

Link to comment

Ta remarque sur les extraterrestres est exacte. Il faudra donc prendre quelques précautions dans l'interprétaton des éventuels témoignages face à d'éventuelles confusions ou fantasmes rétrospectifs.

Concernant les preuves il y en a :

- sperme,

- sang (à confirmer s'il y en a bien sur le meuble ayant engendré la blessure),

- blessure sur le corps de DSK (à confirmer),

- tendon de ND abimé (les avocats de ND confirment, ceux de DSK nient, probablement faute d'avoir effectué une contre-expertise, ils vont essayer une ruse de procédure pour faire évacuer cette preuve),

- plaignante dès les premières minutes,

- … des détails secondaires montrant la hâte de DSK partant avec du dentifrice sur la bouche, un gros stress en voiture, et un téléphone portable oublié derrière lui,

- le passé de DSK lourd en matière d'abus sexuels, y compris au moins une accusation de tentative de viol et plusieurs agressions recensées.

En face la seule chose qui fait douter ce sont les fautes ou relations de ND :

- un compagnon pris à l'occasion d'un trafic de 180 kg de marijuana soit une valeur de (x)xx xxx US $,

- des fraudes fiscales et sociales incluant un mensonge actif (enfant des voisins déclaré dans sa feuille),

- une fraude déclarative à l'administration de l'immigration (elle a a grossi ce qui lui était arrivé et mentionné un viol qui ne s'était pas produit juste avant sa décision d'immigrer mais qui se serait produit nettement avant),

- en train de se dégonfler : l'affaire de la conversation téléphonique est en train de se dégonfler (il n'y aurait rien de vénal dans ladite conversation contrairement à ce que prétendait la campagne orchestrée),

- en train de se dégonfler : les accusations de prostitution aussi (seul le NYP les a proféré, habitué des tuyaux verollés, avec une plainte en diffamation de ND).

Le seul élément probant pour la défense c'est le caractère mafieux du compagnon de ND. Ca c'est un vrai gros problème parcequ'on peut imaginer n'importe quelle manipulation avec ce genre de personnage. D'un autre coté elle n'a pas ciblé son job au Sofitel dont l'opportunité lui a été apporté par une ONG de bonne réputation. Elle était considérée dans sa vie personnelle et professionnelle comme sérieuse et sans histoire. Rien dans sa vie ne corrobore un comportement spécifiquement mafieux. Elle avait cependant laissé l'usage transitoire de son compte en banque à son compagnon et quelques amis ce qui laisse à penser qu'elle avait conscience des activités illégale de ces gens mais cela reste à corroborer.

Aussi j'attends le procès et j'espère qu'il aura lieu. On verra bien à quoi ressemblent ces fameuses preuves de part et d'autre. Il se peut fort que DSK se fasse étaler au civil mais pas au pénal en raison du niveau de certitude exigé. A ce stade je n'exclue rien : viol ou bien forçage contestable converti en accusation par une intéressée ou encore complot en sous-traitance à une mafia. J'espère qu'on saura un jour. Il se peut fort que cela ne soit jamais le cas et qu'il subsiste toujours un doute.

Ensuite tu peux toujours supposer DSK innocent dans cette affaire. De toute évidence il ne l'est pas pour d'autres. Que se type se soit fait dégager de la présidentielle, c'est une bonne chose. Honte au PS et aux médias pour l'omerta et la complaisance dont ils ont fait preuve envers DSK avant cette affaire.

Link to comment

http://fr.news.yahoo.com/affaire-dsk-air-france-dément-instructions-visant-lex-104234160.html

Air France a démenti ce jeudi avoir assigné des personnels exclusivement masculins dans les salons première classe de ses appareils lorsque Dominique Strauss-Kahn voyageait à leur bord. Une lettre anonyme reçue par les avocats de Nafissatou Diallo affirmait que des instructions avaient été données en ce sens au sein de la compagnie aérienne.

Link to comment

C'est reparti :

Nafissatou Diallo porte plainte au civil contre DSK

Nafissatou Diallo, la femme de chambre qui accuse Dominique Strauss-Kahn d'agression sexuelle, a intenté lundi 8 août une action devant la justice civile à New York en accusant l'ancien chef du Fonds monétaire international "d'agression violente et sadique".

La plainte reprend le déroulé des événements tels que les a racontés Nafissatou Diallo et conclut : "Pensant bénéficer de l'immunité, le défendant Strauss-Kahn a intentionnellement, brutalement et violemment agressé sexuellement Mme Diallo et ce faisant humilié, dégradé, abusé d'elle et privé Mme Diallo de sa dignité de femme".

La plainte a été déposée devant un tribunal du Bronx, à New York.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2011/08/08/nafissatou-diallo-porte-plainte-au-civil-contre-dsk_1557496_3222.html#xtor=AL-32280184

Link to comment

Une fille arrive aux urgences accompagnée d'un flic, elle a des blesssures, vous voulez que le médecin dise quoi ?

Moi ce que je note c'est que les blessures du vagin sont manifestement causées par une main et non par un sexe. L'interprétation est qu'il l'a saisie par le vagin. J'en ai une autre possible.

Link to comment

A ben dis donc !!! et moi qui te prenais pour un garçon sage ! quel punch en allant au fond du sujet !

Une approche pénétrante à vous en décrocher la machoire déchirer l'épaule ! Un peu plus et il lui faisait défoncer le plafond ou traverser un mur avant de s'envoler par la fenêtre sauver le dollar l'euro la livre ce qui reste du système monétaire dans son uniforme bleu à cape rouge avec ses trois lettres dorées. She Jane Nafissatou he DSKhahahaha.

:jesors:

Blague à part il semble que le viol soit établi. Ensuite j'aimerais savoir ce qu'on a retrouvé sur le corps de DSK corroborant ou non le fait qu'il fut l'auteur de cette JFK-BHL-séduction, en plus de ses dégoulinades dont il fait don à un peu tout ce qui se promène en jupon à portée de s*** main.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...