Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Domi

Qu'est-ce qu'une bulle ?

Recommended Posts

Les économistes parlent de bulle immobilière, financière, etc. mais sans en donner de définitions ni tenter d'en décrire le mécanisme général.

Pour ma part, je vois deux mécanismes possibles dans les bulles :

1°) La bulle simple qui concerne seulement la mauvaise prédiction de l'avenir. De nombreux investissements ont été faits dans un domaine qui se révèle finalement non rentable.

2°) La bulle complexe a deux bases pour expliquer l'augmentation de la courbe :

La première est le socle, le phénomène "réel" qui va entraîner une augmentation.

Le second est un mécanisme auto-amplificateur qui va démultiplier l'augmentation précédente.

Néanmoins alors que l'augmentation en raison du phénomène réel peut exister indépendamment du mécanisme auto-amplificateur, ce dernier aura besoin de l'augmentation liée au phénomène réel pour être mis en oeuvre.

Dans le cas de la crise des subprime, le phénomène réel d'augmentation des prix est lié en premier lieu aux lois foncières restrictives qui empêchent l'offre de logements de s'ajuster à la demande. Un second élément vient amplifier cette augmentation des prix : ce sont les prêts accordés par les banques en espérant une augmentation des prix ( et en comptant sur celle-ci pour retrouver ses billes en cas d'insolvabilité de l'emprunteur.) Ce surcroît de prêts provoque à son tour une augmentation des prix. Bref, nous sommes bien en face du mécanisme auto-amplificateur décrit plus haut.

Lorsque le mécanisme réel d'augmentation des prix cesse tout s'écroule car il entraîne avec lui subitement "le mécanisme auto-amplificateur". Cela explique peut-être pourquoi les villes à droit du sol libre du Texas ont eu non seulement des prix moins élevés et une courbe des prix sans forme bullaire.

Il faudrait aussi parler de l'augmentation rapide des taux d'intérêt après un niveau bas durable.

Deux questions :

- est-ce que cette typologie des bulles correspond à la réalité,

- les bulles liées à l'expansion du crédit sont-elles des bulles du premier ou du second genre ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les économistes parlent de bulle immobilière, financière, etc. mais sans en donner de définitions ni tenter d'en décrire le mécanisme général.

Pour ma part, je vois deux mécanismes possibles dans les bulles :

1°) La bulle simple qui concerne seulement la mauvaise prédiction de l'avenir. De nombreux investissements ont été faits dans un domaine qui se révèle finalement non rentable.

2°) La bulle complexe a deux bases pour expliquer l'augmentation de la courbe :

La première est le socle, le phénomène "réel" qui va entraîner une augmentation.

Le second est un mécanisme auto-amplificateur qui va démultiplier l'augmentation précédente.

Néanmoins alors que l'augmentation en raison du phénomène réel peut exister indépendamment du mécanisme auto-amplificateur, ce dernier aura besoin de l'augmentation liée au phénomène réel pour être mis en oeuvre.

Dans le cas de la crise des subprime, le phénomène réel d'augmentation des prix est lié en premier lieu aux lois foncières restrictives qui empêchent l'offre de logements de s'ajuster à la demande. Un second élément vient amplifier cette augmentation des prix : ce sont les prêts accordés par les banques en espérant une augmentation des prix ( et en comptant sur celle-ci pour retrouver ses billes en cas d'insolvabilité de l'emprunteur.) Ce surcroît de prêts provoque à son tour une augmentation des prix. Bref, nous sommes bien en face du mécanisme auto-amplificateur décrit plus haut.

Lorsque le mécanisme réel d'augmentation des prix cesse tout s'écroule car il entraîne avec lui subitement "le mécanisme auto-amplificateur". Cela explique peut-être pourquoi les villes à droit du sol libre du Texas ont eu non seulement des prix moins élevés et une courbe des prix sans forme bullaire.

Il faudrait aussi parler de l'augmentation rapide des taux d'intérêt après un niveau bas durable.

Deux questions :

- est-ce que cette typologie des bulles correspond à la réalité,

- les bulles liées à l'expansion du crédit sont-elles des bulles du premier ou du second genre ?

Le pb n'est pas la hausse des taux, mais la baisse préalable à la hausse.

Et le problème plus fondamental, c'est que la BC fixe un taux. Le contrôle des prix, ça ne marche pas quelque soit le domaine.

Il faut d'abord une baisse de taux pour que la bulle se mette en place.

Le fait que les nouvelles liquidités aillent dans l'immo ou dans l'internet sont secondaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites
1°) La bulle simple qui concerne seulement la mauvaise prédiction de l'avenir. De nombreux investissements ont été faits dans un domaine qui se révèle finalement non rentable.

OK.

2°) La bulle complexe a deux bases pour expliquer l'augmentation de la courbe :

La première est le socle, le phénomène "réel" qui va entraîner une augmentation.

Le second est un mécanisme auto-amplificateur qui va démultiplier l'augmentation précédente.

Néanmoins alors que l'augmentation en raison du phénomène réel peut exister indépendamment du mécanisme auto-amplificateur, ce dernier aura besoin de l'augmentation liée au phénomène réel pour être mis en oeuvre.

OK.

Dans le cas de la crise des subprime, le phénomène réel d'augmentation des prix est lié en premier lieu aux lois foncières restrictives qui empêchent l'offre de logements de s'ajuster à la demande. Un second élément vient amplifier cette augmentation des prix : ce sont les prêts accordés par les banques en espérant une augmentation des prix ( et en comptant sur celle-ci pour retrouver ses billes en cas d'insolvabilité de l'emprunteur.) Ce surcroît de prêts provoque à son tour une augmentation des prix. Bref, nous sommes bien en face du mécanisme auto-amplificateur décrit plus haut.

[…]

Cela explique peut-être pourquoi les villes à droit du sol libre du Texas ont eu non seulement des prix moins élevés et une courbe des prix sans forme bullaire.

OK.

Lorsque le mécanisme réel d'augmentation des prix cesse tout s'écroule car il entraîne avec lui subitement "le mécanisme auto-amplificateur".

Oui, mais ce n'est pas la seule source potentielle d'effondrement d'une bulle.

Un bulle spéculative auto-amplifiée s'effondre au 1er retournement de tendance important, que cela provienne de la base de croissance réelle, d'une contraction du crédit, de la présence d'autres investissements plus profitables, d'une saturation de la capacité d'emprunt, d'une mode qui vient à expiration, etc.

- les bulles liées à l'expansion du crédit sont-elles des bulles du premier ou du second genre ?

Dans le cas de l'internet la bulle semble au moins en partie du 1er ordre, puisqu'elle provenait notamment des prévisions abusivement optimistes des analystes juges et partie, qui estimaient que la société occidentale allait changer de moeurs en 5 ans de progrès technologiques alors qu'il faut en pratique au moins 25 ans pour obtenir un changement de moeurs significatif. Nous n'allons pas tous faire nos courses par internet sous prétexte que la technologie le permet : nous avons chacun une relation à l'objet en cours d'achet qui s'est élaborée au fil de notre vie à partir de notre jeunesse et que nous ne faisons évoluer que progressivement.

Dans le cas de l'immobilier c'est clairement une bulle du 2d ordre pour la partie subprime, mais c'est en partie une bulle du 1er ordre à long terme pour la partie offre vs. demande à court terme hors spéculation. Indépendamment de l'expansion spéculative du crédit, l'immobilier des agglomérations à urbanisme contraint est trop cher et le rééquilibrage se fera au fil des années sous la forme de délocalisation et de migrations … ou d'assouplissement de l'urbanisme. Donc sur les 4000 G$ de la bulle immobilière US, avec un montant de même nature pour l'Europe, on peut s'attendre à ce qu'une majorité s'effondre en quelques mois (c'est en partie importante fait, mais je crois deviner qu'il reste encore une partie à réduire par rapports aux stats de 2008Q1Q2 que j'ai lue) et que le reste se relaxe au fil des ans (l'inflation rattrapera la bulle, les migrations et délocalisations se feront).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bulle_sp%C3%A9culative

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...