Jump to content

Obama Presidency


Recommended Posts

Moui, nommer le Grintch comme meilleur candidat en ignorant Ron Paul, c'est idiot…

Paul est le seul à pouvoir avoir le consensus nécessaire pour couvrir l'électorat. Plaire aux Tea-Party ne suffira pas ( c'est même répulsif pour certains électeurs au centre…)

Link to comment

Ron Paul étant le seul candidat républicain capable de gagner face à Obama, les idiots utiles comme Guy Millière et Thomas Sowell ont fait le lit d'Obama en soutenant des crapules comme Gingrich et maintenant Santorum.

:facepalm: edit : tiens, je n'avais jamais vu sa tête alors je l'ai googlé. Il ressemble à une vieille lesbienne !

Comme un autre soutien de Gingrich, ce brave Chuck Norris. D'ailleurs le Grinch aussi. Qui se rassemble s'assemble.

Link to comment

Ron Paul étant le seul candidat républicain capable de gagner face à Obama, les idiots utiles comme Guy Millière et Thomas Sowell ont fait le lit d'Obama en soutenant des crapules comme Gingrich et maintenant Santorum.

Comme un autre soutien de Gingrich, ce brave Chuck Norris. D'ailleurs le Grinch aussi. Qui se rassemble s'assemble.

On peut tout de même créditer Gingrich de la réforme du Welfare System en 1996 avec Clinton : http://en.wikipedia.org/wiki/Personal_Responsibility_and_Work_Opportunity_Act

Link to comment

Ron Paul étant le seul candidat républicain capable de gagner face à Obama

Je pense que Romney peut aussi gagner contre Obama. Après tout, les deux ont exactement le même profil et sont financées par Goldman Sachs et autres banques donc…

Link to comment

Ron Paul étant le seul candidat républicain capable de gagner face à Obama, les idiots utiles comme Guy Millière et Thomas Sowell ont fait le lit d'Obama en soutenant des crapules comme Gingrich et maintenant Santorum.

+1

Et de toute façon, je crois que Millière se trompe totalement sur les chances du Grinch ou de Santorum face à Obama. En revanche il n'a pas tort, on est sûr à 99% que Romney sera le candidat républicain et sûr à 99% qu'il perdra face à Obama. Et si les deux chambres rebasculent dans les deux années qui viennent dans le camp démocrate, ce serait très négatif pour les Etats-Unis.

:facepalm:

edit : tiens, je n'avais jamais vu sa tête alors je l'ai googlé. Il ressemble à une vieille lesbienne !

:D

Link to comment

Je rebondis sur mon message:

http://www.foxnews.c…test=latestnews

Yoder followed up asking whether "from a historical perspective," the federal government has "the ability to kill a U.S. citizen on United States soil or just overseas."

:icon_rolleyes:

Ce n'est évidemment pas Constitution friendly.

Il y a déjà l'article 5 et 6 du Bill of Rights.

Et où est-il écrit que 2 ou 3 tyrans de l'exécutif peuvent assassiner une personne (que cette personne soit citoyen US ou non, ou qu'elle vive sur Mars ou Jupiter) à leur guise ?

Link to comment
  • 2 weeks later...

Ah ben tiens, j'ai loupé le nouvel épisode de "La route vers un totalitarisme décomplexé".

Dans ce nouvel épisode, l'état US officialise certains pouvoirs:

- appropriation de propriétés privées (check)

- utilisation d'êtres humains comme esclave ou comme chair à canon (check)

Donc il ne manque plus grand chose…

- torture (check)

- emprisonnement illimité (check)

- assassinat (check)

New Obama Executive Order Seizes U.S. Infrastructure and Citizens for Military Preparedness

http://lewrockwell.c…ville2.1.1.html

Link to comment
  • 1 month later...

Hollande prend un risque insensé à "lécher les bottes" d'Obama et évoquer déjà des rendez-vous dans le futur avec lui. Si les Républicains passent en novembre, ils vont faire payer très cher à Flamby ces excés de copinage envers Obama.

Link to comment

Hollande prend un risque insensé à "lécher les bottes" d'Obama et évoquer déjà des rendez-vous dans le futur avec lui. Si les Républicains passent en novembre, ils vont faire payer très cher à Flamby ces excés de copinage envers Obama.

D'une part le risque d'une victoire républicaine est faible, d'autre part le risque d'une vengeance des républicains - ce qui serait puéril - est inexistant.
Link to comment

Une partie du dialogue a été transcrite par un type sur Reddit, c'est assez édifiant : les rôles professeur/étudiant sont ici complètement inversés.

STUDENT: What about the "fact of the day?" (indecipherable) That Mitt Romney -

TEACHER: He was being a bully.

STUDENT: Wasn't Obama a bully?

TEACHER: Huh?

STUDENT: Wasn't Obama? Wasn't he in high school?

TEACHER: Now this was on the news the other day how people are bullied and he and another guy held a guy down when they were in high school and shaved the guy's head.

ANOTHER STUDENT: Yeah, but they only called it a prank.

STUDENT: But didn't didn't Obama do that to someone though?

TEACHER: I'm not listening, I didn't hear you.

STUDENT: He, um, he went into a high school and admitted to bullying this girl in high school.

TEACHER: I - I don't know, but didn't I tell you that we would not be doing - talking about

STUDENT: Well-

TEACHER: But didn't I tell you-

STUDENT: If you're gonna-

TEACHER: (shouting) Uh-uh! Stop! No! Because there is no compare. He's running for President. Obama is the President.

STUDENT: If--

TEACHER: Uh-uh! Listen! He is due respect that every other President is due.

STUDENT: It still--

TEACHER: Uh-uh! No! Sorry, no it isn't.

STUDENT: Yeah, it is.

TEACHER: No it is not.

STUDENT: If you're going to talk trash about one side, you gotta talk trash about the other.

TEACHER: No. No, darling. No, darling. Let me tell you something. You got to realize. This man is wanting to be what Obama already is. Ok? There is no compare.

STUDENT: But when Bush was P-

TEACHER: If he wins? If he wins? Ok. indecipherable Oh yeah, he'll win. He'll win.

STUDENT: Who?

chatter among students.

STUDENT: I'm saying - if you're gonna talk trash about one side…

Indecipherable chatter among students. Laughing.

TEACHER: That's the second time you've said something disrespectful about Obama.

STUDENT: It's just-

TEACHER: Ah, ah, ah! And it's gonna stop.

STUDENT: It's just-

TEACHER: Ah, ah! No! 'Cause that's disrespect. That's disrespect!

STUDENT: You're disrespecting Romney. You don't even know that.

TEACHER: How am I disrespecting Romney? That man is a Presidential Candidate. He's not the President!

STUDENT: But he is just a man. Obama is no God. He's still a man.

TEACHER: Let me tell you something. (SHOUTING and obviously closer to the student) You will not disrespect the President of the United States in this classroom.

STUDENT: I'll say what I want.

TEACHER: Not about him you won't.

STUDENT: I think I'll call my Dad right now. We'll see.

TEACHER: You call your dad. And make sure your Daddy comes and sees you ain't been doing no work. He never did call me back when I called him about that.

STUDENT: He already knows I'm not doing my work.

TEACHER: You better call.

TEACHER: You do not disrespect the President of the United States.

STUDENT: I'm not respecting- I had a question. All I had was a question. You freaked out.

TEACHER: No! I told you do not-

STUDENT: It was a question.

TEACHER: I told that twice. I said-

STUDENT: All I asked is didn't Obama bully a girl in high school and you got all defensive.

TEACHER: Oh no I didn't! No, I didn't!

STUDENT: Who heard it? Come on, let's be serious.

TEACHER: Nobody's going to say nothing to you about it. Cause you know what? You need to be in my other class instead of this class.

I'm gonna tell you something now about me. As a teacher, I'm not supposed to allow for you to disrespect the President of the United States. I'm not.

STUDENT: I didn't disrespect him. I just asked a question.

TEACHER: You are! You do! You always do!

STUDENT: I have different beliefs.

TEACHER: You can have a different belief! But you will not disrespect him in here.

STUDENT: I wasn't disrespecting him. I asked a question.

TEACHER: You do! Every chance you get you do.

STUDENT: You see? Even he said it - I asked a question. The "Fact of the Day" says he was a bully in high school. But it doesn't say…

TEACHER: What did I say? I said he could have been. It doesn't say a thing about him. This man is mighty. Obama is already.

STUDENT: They are both men. They are both here. Equal.

TEACHER: But what

TEACHER: Obama's the President. Romney is the Presidential Candidate.

STUDENT: But as men they are equal.

TEACHER: But not as.. running as far as politics right now.

STUDENT: The whole thing is. I didn't disrespect him. I just had a question.

TEACHER: That's the second time… But this man…

stuff about the Mayan calendar - irrelevant - someone trying to change the topic.

TEACHER: But think about it here. The man is the President. People don't like it, talk to the hand. But I have to say, he's the President just like everyone else has been President before him. And he is due the same respect as everyone else.

Link to comment
  • 5 weeks later...

A propos d'Obama, si NDAA et TPP ne vous disent rien : http://h16free.com/2…e-dacta-en-pire

Spéciale cassedédi à Skit smile.gif

Le blogue Antagoniste.net a posté un petit texte http://www.antagoniste.net/2012/06/22/loi-speciale-onusienne/ dont je cite.

Notre gauche applaudie à tout rompre quand le machin onusien compare le Québec à l’Algérie, mais quand l’ONU s’apprête a piétiner nos libertés avec une loi mille fois pire que la loi 78, c’est le silence radio…
Link to comment

http://www.contrepoi…atergate-dobama

L'opération "Fast and Furious" n'a pas eu beaucoup d'écho dans les médias traditionnels, c'est pourquoi les faits semblent tellement absurdes quand vous les lisez pour la première fois. Mais cette histoire se révèle peu à peu et le public est en train d'en prendre conscience. Mercredi, le "House Oversight and Government Reform Committee" [Comité de la Chambre des Représentants, chargé de la surveillance et de la réforme du gouvernement, NdT] a voté pour maintenir à son poste le procureur général Eric Holder au mépris de sa décision de retenir les documents relatifs à l'opération "Gunrunner" - des documents que le président Obama a essayé de garder secrets en invoquant l'immunité du pouvoir exécutif ("executive privilege"). La question de savoir pourquoi le président est ainsi intervenu va sûrement peser sur l'enquête et sur la Maison Blanche pendant de nombreux mois à venir. Que les conservateurs prennent leur mal en patience. Il a fallu près de huit mois pour que le cambriolage du Watergate devienne digne des gros titres. Mais alors, il a fait tomber un président.

Voici en quoi consistait "Fast and Furious" - non-initiés, attendez-vous à un choc. En 2009, le gouvernement des états-Unis a illégalement demandé à des armuriers d'Arizona de vendre des armes à des criminels présumés. Les agents de l'ATF ["Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives", l'organe gouvernemental chargé de surveiller la vente d'alcools, de tabacs, d'armes à feu et d'explosifs, NdT] ont ensuite reçu l'ordre de ne pas entraver ces ventes, pour permettre aux armes de traverser la frontière dans les bras de trafiquants de drogue mexicains. Selon le rapport du Comité de surveillance, «Le but était d'attendre de voir, dans l'espoir que les forces de l'ordre puissent identifier d'autres membres d'un réseau de trafiquants pour établir une grande et complexe affaire judiciaire. […] [L'ATF] a d'abord commencé à utiliser ces nouvelles tactiques de "gunwalking" [littéralement, la marche des armes, NdT] dans l'une de ses enquêtes pour faire avancer la stratégie du Ministère. L'affaire a été rapidement rebaptisée Opération "Fast and Furious"».

Suivre ces armes est devenu difficile, jusqu'à ce qu'elles ressurgissent dans des affaires de meurtres. De nombreux Mexicains sont morts, abattus par des armes ayant reçu l'aval de l'ATF, mais le scandale n'est devenu public qu'après qu'un agent fédéral américain, Brian Terry, de la patrouille des frontières, a été tué par l'une d'elles dans une fusillade. Ce n'est qu'alors que des agents de l'ATF ont commencé à se manifester et que le ministère de la Justice a été impliqué. On estime que le gouvernement américain a livré 1 608 armes à des criminels, pour une valeur totale de plus d'un million de dollars. Outre la mise en danger des citoyens américains, l'ATF a également permis à un embryon de guerre civile au Mexique d'apparaître.

Link to comment
  • 2 weeks later...

Intéressant.

Le Bulletin d'Amérique

L’américaine de 20 ans qui a fait trembler Obama

Par Damien Theillier

(…)

Le mouvement conservateur américain a une nouvelle héroïne: elle a vingt-trois ans et s’appelle Hannah Giles. Il y a trois ans, déguisée en prostituée, elle a révélé à l’Amérique la réalité du fonctionnement et des financements publics à ACORN, une « organisation communautaire » dans laquelle le Président Barack Obama avait travaillé dans le passé.

Alors qu’elle est à Washington pour un stage, elle a l’idée d’aller enquêter sur l’association ACORN, connue pour ses liens avec Obama. Elle lance un appel sur Facebook pour trouver de l’aide. Trois personnes se portent volontaires. Un plan est monté pour aller filmer les membres de l’association en caméra cachée. Au dernier moment, deux personnes se désistent, craignant pour leur carrière. Avec James O’Keefe, qu’elle rencontre pour la première fois après leurs échanges sur Facebook, ils réécrivent le scénario en catastrophe la veille de l’opération. Elle sera déguisée en prostituée et lui en mac. Ils vont demander à ACORN de les aider à obtenir un prêt pour ouvrir un bordel avec des mineures venues du Venezuela et filmer les réactions des employés. Le scénario est caricatural et Hannah ne croit pas trop qu’ils seront pris au sérieux.

Surprise : non seulement ils sont bien accueillis mais en plus on leur donne tous les conseils pour falsifier les papiers, maquiller leur activité illégale en club de danse, escroquer le fisc américain et les banquiers. C’est tellement inimaginable que pour en avoir le cœur net, ils vont louer une voiture et refaire l’opération 8 fois, dans 8 villes différentes. Sept fois sur 8 l’improbable se produit : on leur prête une assistance bienveillante pour monter l’opération en toute sécurité.

ACORN est une association qui regroupe des « community organizations », c’est-à-dire des travailleurs sociaux. Son nom complet est Association of Community Organizations for Reform Now. L’association, aussi célèbre que SOS Racisme ou les Restos du Cœur en France, compte alors quatre cent mille membres répartis dans mille deux cents antennes à travers tout le pays. C’est une association gouvernementale, subventionnée par des fonds publics et privés.

http://lebulletindamerique.com/2012/05/17/hannah-giles-lamericaine-de-20-ans-qui-a-fait-trembler-obama/

Link to comment

A quoi nous avons fait de notre mieux pour donner du retentissement : http://www.contrepoi…-trembler-obama

Toute cette affaire pue la manipulation à des lieux à la ronde. Et en effet :

"District Attorney Charles J. Hynes said in a statement on Monday that “no criminality has been found” in his investigation of the three employees, who had appeared to advise the woman, who was scantily dressed and identified herself as an “outcall” specialist, not to tell prospective lenders that she was a prostitute and to funnel her earnings to her “pimp” through a third party so that he would not be tied to her." (http://www.nytimes.com/2010/03/02/nyregion/02acorn.html?_r=1)

"The video set up by conservative activist-reporters James O'Keefe and Hannah Giles — which seemed to capture ACORN employees advising a pimp and prostitute how to get a mortgage — was deemed by the Brooklyn District Attorney's office to be a "heavily edited" splice job, after a five-and-a-half-month probe. Sources told the Post that "many of the seemingly crime-encouraging answers were taken out of context so as to appear more sinister." No charges will be filed." (http://nymag.com/daily/intel/2010/03/damaging_brooklyn_acorn_sting.html)

Ce genre d'article décrédibilise complètement Contrepoints. Digne de la presse-caniveau…

Link to comment

Toute cette affaire pue la manipulation à des lieux à la ronde.

+1

Quant à la valeur d'une vidéo…

Surprise : non seulement ils sont bien accueillis mais en plus on leur donne tous les conseils pour falsifier les papiers, maquiller leur activité illégale en club de danse, escroquer le fisc américain et les banquiers.

Si c'est vrai, ce sont des agoristes, cool non ?

Link to comment

Ce genre d'article décrédibilise complètement Contrepoints. Digne de la presse-caniveau…

Au minimum, hein. Mais là, on peut le dire : c'est du dérapage total et le début des heures les plus sombres du journalisme libéral.

Minimum.

Link to comment

Au minimum, hein. Mais là, on peut le dire : c'est du dérapage total et le début des heures les plus sombres du journalisme libéral.

Minimum.

Allons, allons… J'ai dit que cet article décrédibilisait Contrepoints (et je maintiens ce que j'ai dit). En aucun cas, je ne jette l'opprobre sur l'ensemble de la production de CP (qui est, en règle générale, de bonne qualité).

Sinon, sur le fond de l'affaire, un commentaire ?

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Hayek's plosive
      Voilà, comme ça on garde ceci bien au chaud pendant 4 ans en premier post du fil sur la présidence de Biden.
       
      Pour le recompte des voix et les trumpistes rageux, rester sur le fil de l'élection.
       
      Bisous.
    • By Neomatix
      Il y en a un maintenant que l'élection est terminée, même s'il n'est encore que President-elect. Let ze 4-year troll begin !
    • By Taranne
      La discrimination à l'embauche contre les LGBT est désormais illégale aux Etats-Unis:
       
      https://t.co/XzYOmU0wwU?amp=1
       
      Et les républicains se mordent les doigts, car deux de leurs juges (Roberts et Gorsuch) se sont ralliés à la majorité. 
    • By Freezbee
      Je n'avais pas suivi l'affaire jusqu'à ce soir lorsque je suis tombé par hasard sur la vidéo de la fusillade, puis sur cet article du Monde (qui brille par son objectivité) :
       
       
      La violence d'extrême-gauche passe à la trappe. Les agresseurs deviennent des « opposants », un fusil semi-automatique devient un « fusil mitrailleur » et le tireur (qui pourrait plaider la légitime défense, d'après ce que j'ai vu sur la vidéo) « n'hésite pas à tirer à plusieurs reprises ». Pour certains de ses détracteurs, Kyle Rittenhouse est un tueur de masse que des - gentils - manifestants tentaient de neutraliser.
       
      Quoi qu'il en soit, le gars au skate board mériterait un Darwin Award ; il faut vraiment être c... pour s'attaquer de cette façon à un type armé d'un AR-15 :
       

    • By PABerryer
      La présidentielle est pour novembre et les principaux candidats ont été choisi. Pour rappel il s'agit de :
       
      Donald Trump et Mike Pence (Républicain) Joe Biden et Kamala Harris (Démocrate) Jo Jorgensen et Spike Cohen (Libertarien)
×
×
  • Create New...