Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Taranne

Google pollue

Recommended Posts

C'est quoi un mode de vie durable ?

C'est vivre en harmonie avec notre environnement. (si tu as d'autres questions faciles comme ça n'hésite pas)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un livre, une fois fabriqué, ne concomme aucune énergie. J'ai des livres dans ma bibliothèque (que j'ai jamais déménagé) et je t'assure qu'il ne font pas augmenter ma facture d'électricité. Par contre mon PC, lui, augmente ma facture d'électricité. Le PC, ça tombe en panne, pas les livres. Le PC ça se change au bout de quelques années parce que le nouveau Windows plus mieux mieux fonctionne pas sur l'ancien et que les sites internet qui utilisent flash rament si on pas un pc correct. Les livres, eux se gardent.

Oui, et je pense qégalement u'on peut d'ailleurs affirmer sans se tromper qu'un euro dépensé dans l'informatique consomme plus d'énergie et émet plus de CO2 qu'un euro dépensé dans un livre (affirmation gratuite, sans source).

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vivre en harmonie avec notre environnement. (si tu as d'autres questions faciles comme ça n'hésite pas)

C'est quoi vivre en harmonie avec notre environnement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est quoi vivre en harmonie avec notre environnement ?

C'est un peu comme ne pas dépenser plus que ce que tu gagnes, sous peine de crise des subprimes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
… (affirmation gratuite, sans source).

Précision inutile.

C'est vivre en harmonie avec notre environnement. (si tu as d'autres questions faciles comme ça n'hésite pas)

Et ça, qu'est-ce que ça veut dire?

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vivre en harmonie avec notre environnement.

Vivre en harmonie avec la Nature, c'te salope !? Dieu, Il savait très bien pourquoi Il nous a dit de dompter la Nature.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne vois pas de contradiction entre dompter la nature et vivre en harmonie avec elle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur France Culture avant-hier, dans l'émission consacrée à l'archéologie, l'invité expliquait que, ce qui faisait la spécificité du Moyen Age, c'était qu'il s'agissait de la période où l'homme a commencé à modeler la nature et les ressources naturelles sur une échelle suffisamment importante pour que les modifications durent des siècles. Renoncer à dompter marâtre Nature, ce n'est donc pas revenir au Moyen-Age, mais bien avant.

L'harmonie avec la Nature, c'est quand il y a une probabilité égale pour que l'Homme mange un animal, et pour qu'un animal mange un homme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"En harmonie" avec la nature c'est de l'animisme à deux balles, voilà tout.

Oui, c'est une manière cohérente. Ce qui importe est d'avoir un souci de l'équilibre. Le contraire, c'est, par exemple, de cultiver en monoculture avec un apport systématique d'engrais. Ou encore, de modifier l'atmosphère en brûlant du pétrole sans se préoccuper des conséquences. Ou encore, de déboiser la forêt à l'orée du désert. Ou bien, de prendre le risque de déverser des tonnes de pétrole dans la mer plutôt que d'entretenir ses bateaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce qui importe est d'avoir un souci de l'équilibre.

Et la monoculture en Beauce ou dans le Bordelais c'est mal ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'harmonie avec la Nature, c'est quand il y a une probabilité égale pour que l'Homme mange un animal, et pour qu'un animal mange un homme.

Ah, mais l'Homme est un animal ! :icon_up:

Et la monoculture en Beauce ou dans le Bordelais c'est mal ?

De toute manière je préfère la bière.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah, mais l'Homme est un animal ! :doigt:

Tu sous-entend que vivre harmonieusement avec son environnement, c'est croquer de l'humain ?

Mieux, serait-ce pour toi grignoter des enfants ?

Bienvenue chez les Libéraux Mangeurs d'Enfants :icon_up: !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, c'est une manière cohérente. Ce qui importe est d'avoir un souci de l'équilibre. Le contraire, c'est, par exemple, de cultiver en monoculture avec un apport systématique d'engrais. Ou encore, de modifier l'atmosphère en brûlant du pétrole sans se préoccuper des conséquences. Ou encore, de déboiser la forêt à l'orée du désert. Ou bien, de prendre le risque de déverser des tonnes de pétrole dans la mer plutôt que d'entretenir ses bateaux.

Ne pas détruire ou endommager inconsidérément, tu veux dire, donc. Je suis en sympathie avec ce sentiment général. A part ça, j'ai confirmation que l' "harmonie" n'a rien à foutre là dedans, sinon comme un espèce de croyance magique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ne pas détruire ou endommager inconsidérément, tu veux dire, donc. Je suis en sympathie avec ce sentiment général. A part ça, j'ai confirmation que l' "harmonie" n'a rien à foutre là dedans, sinon comme un espèce de croyance magique.

De fait, il s'agit là simplement de notre intérêt (humain) bien compris, pas d'une quelconque relation fusionnelle avec c'te chienne de Terre Mère.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un livre, une fois fabriqué, ne concomme aucune énergie. J'ai des livres dans ma bibliothèque (que j'ai jamais déménagé) et je t'assure qu'il ne font pas augmenter ma facture d'électricité. Par contre mon PC, lui, augmente ma facture d'électricité. Le PC, ça tombe en panne, pas les livres. Le PC ça se change au bout de quelques années parce que le nouveau Windows plus mieux mieux fonctionne pas sur l'ancien et que les sites internet qui utilisent flash rament si on pas un pc correct. Les livres, eux se gardent.

Je pense que tu n'as pas lu ma réponse, je n'ai pas écrit qu'un livre consommait de l'énergie, mais qu'il occasionnait certaines consommations d'énergies ; et puisque tu m'opposes ton exemple, je te livre le mien :

Je possède le même PC depuis plusieurs années et j'ai pu y installer le nouveau windows sans plus de dépense d'énergie qu'un téléchargement et un paiement en ligne. J'avais acheté une machine relativement puissante, à l'époque, afin de ne pas avoir à la mettre à jour trop souvent en termes de hardware. D'autres membres de ce forum t'expliqueront d'ailleurs que windows n'est obligatoire pour personne, et ce, pas davantage qu'une configuration matérielle au top.

En revanche, j'ai beaucoup déménagé en une dizaine d'années, avec à chaque fois une quantité assez importante de bouquins, bandes dessinées, & autres objets. D'où camions, essence, routes, autoroutes, garde-meubles, cartons de déménagement, monte-charges… aucune dématérialisation possible, donc cela ne s'arrêtera jamais, car j'aime mes bouquins.

Et ce qui est certain, c'est que je consomme beaucoup moins d'énergie pour travailler, communiquer, et obtenir une partie des informations qui me sont nécessaires, depuis que j'ai acquis cet ordinateur. Si je ne l'avais pas, ma bibliothèque aurait doublé de volume, j'engloutirais en outre énormément de papier pour communiquer, et me déplacerais beaucoup plus fréquemment pour échanger, commercer, m'instruire… (déplacement en véhicule le plus souvent).

Au fait, pour participer à ce forum, tu utilises de préférence ton ordinateur, ou un livre ?

Oui, et je pense qégalement u'on peut d'ailleurs affirmer sans se tromper qu'un euro dépensé dans l'informatique consomme plus d'énergie et émet plus de CO2 qu'un euro dépensé dans un livre (affirmation gratuite, sans source).

Au moins c'est une affirmation qui ne t'a pas coûté trop cher en énergie dépensée à la vérifier :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ne pas détruire ou endommager inconsidérément, tu veux dire, donc. Je suis en sympathie avec ce sentiment général. A part ça, j'ai confirmation que l' "harmonie" n'a rien à foutre là dedans, sinon comme un espèce de croyance magique.

Le propre du vivant, c'est de toujours chercher à compenser. Quand on dit "la nature a horreur du vide", il s'agit de la nature vivante. Ton "inconsidérément" ne fait pas référence à des tickets de rationnement pour finir moins vite une ressource (ce qui serait le cas si l'on raisonnait sur une altération de l'inerte) mais à la prise en compte du recyclage par le vivant. On est donc bien dans une recherche d'équilibre, et on peut appeler ça de l'harmonie.

De fait, il s'agit là simplement de notre intérêt (humain) bien compris

Bien sûr.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le propre du vivant, c'est de toujours chercher à compenser. Quand on dit "la nature a horreur du vide", il s'agit de la nature vivante. Ton "inconsidérément" ne fait pas référence à des tickets de rationnement pour finir moins vite une ressource (ce qui serait le cas si l'on raisonnait sur une altération de l'inerte) mais à la prise en compte du recyclage par le vivant. On est donc bien dans une recherche d'équilibre, et on peut appeler ça de l'harmonie.

Mais il n'ya pas Le Vivant. Il y a des milliards de milliards d'individus cherchant leur avantage propre et donc certains arrivent à se faire crever eux-même en épuisant un ressource vitale.

Ta vison du Vivant, qui cherche* toujours à compenser, c'est de la pensée religieuse et magique.

*: marque une intention.

Ou alors,

vivant_logo_gr.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah, mais l'Homme est un animal ! :icon_up:

Je suis un horrible spéciste. Un sale suprématiste pro-humain. Et pas peu fier de l'être.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis un horrible spéciste. Un sale suprématiste pro-humain. Et pas peu fier de l'être.

Dire que l'homme doit vivre en harmonie avec la nature est dangereux qui renvoie à la conception de l'homme comme partie de la Nature (en vigueur chez les Grecs). Selon cette conception, il ne faut pas "brutaliser", ou "modifier" de manière profonde la Nature ce qui serait de l'ubris (de la démesure). Cette conception est celle qui prévaut dans les civilisations pré-industrielles. Et avec ce genre de conception, il est impossible d'envisager l'industrie, la science appliquée… Autant d'horreurs qui permettent aujourd'hui à l'homme de vivre jusqu'à 80 ans, de manger à sa fin et de bénéficier d'un confort exceptionnel.

En affirmant que l'homme est "seigneur et maître de la Nature", nous sortons de la fusion avec mère Nature et nous pouvons démultiplier les possibilités offertes à l'homme. Sans cette affirmation de la liberté de l'homme vis-à-vis de la Nature nous ne serions pas là aujourd'hui en train de discuter sur ce forum.

Le discours de certains écolos voire de certains philosophe (je pense à Heidegger) sur le thême de l'harmonie avec la Nature me semble donc extrêmement dangereux. D'ailleurs, ils glosent sur la protection de la Nature mais ils sont bien incapables de penser la survie de 7 milliards de personnes en étant green friendly.

J'affirme donc haut et fort que je suis un suprématisme adepte de la domination totale de l'homme sur la Nature et les autres zentils nanimaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu feras attention : je crois que quelqu'un a fait caca sur ton avatar.

av-3082.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dire que l'homme doit vivre en harmonie avec la nature est dangereux qui renvoie à la conception de l'homme comme partie de la Nature (en vigueur chez les Grecs). Selon cette conception, il ne faut pas "brutaliser", ou "modifier" de manière profonde la Nature ce qui serait de l'ubris (de la démesure). Cette conception est celle qui prévaut dans les civilisations pré-industrielles. Et avec ce genre de conception, il est impossible d'envisager l'industrie, la science appliquée… Autant d'horreurs qui permettent aujourd'hui à l'homme de vivre jusqu'à 80 ans, de manger à sa fin et de bénéficier d'un confort exceptionnel.

En affirmant que l'homme est "seigneur et maître de la Nature", nous sortons de la fusion avec mère Nature et nous pouvons démultiplier les possibilités offertes à l'homme. Sans cette affirmation de la liberté de l'homme vis-à-vis de la Nature nous ne serions pas là aujourd'hui en train de discuter sur ce forum.

Le discours de certains écolos voire de certains philosophe (je pense à Heidegger) sur le thême de l'harmonie avec la Nature me semble donc extrêmement dangereux. D'ailleurs, ils glosent sur la protection de la Nature mais ils sont bien incapables de penser la survie de 7 milliards de personnes en étant green friendly.

J'affirme donc haut et fort que je suis un suprématisme adepte de la domination totale de l'homme sur la Nature et les autres zentils nanimaux.

Il n'est pas nécessaire de considérer l'Homme comme un être surnaturel pour justifier le progrès… Je dirai même que le progrès est tout à fait naturel. Les espèces se multiplient au maximum avec les ressources disponibles, sans se préoccuper le moins du monde d'une Harmonie ou je ne sais quoi. L'Homme ne fait que ce que toutes les espèces font : se développer tant qu'il ne rencontre pas de barrière. La position des écolo pronant une régression est donc totalement non-naturelle, aucune espèce ne fait ça.

Ainsi, on peut considérer l'Homme comme un animal qui a obtenu l'arme la plus puissante de la création : le cerveau. Et il s'en sert, quoi de plus naturel?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il n'est pas nécessaire de considérer l'Homme comme un être surnaturel pour justifier le progrès… Je dirai même que le progrès est tout à fait naturel. Les espèces se multiplient au maximum avec les ressources disponibles, sans se préoccuper le moins du monde d'une Harmonie ou je ne sais quoi. L'Homme ne fait que ce que toutes les espèces font : se développer tant qu'il ne rencontre pas de barrière. La position des écolo pronant une régression est donc totalement non-naturelle, aucune espèce ne fait ça.

Ainsi, on peut considérer l'Homme comme un animal qui a obtenu l'arme la plus puissante de la création : le cerveau. Et il s'en sert, quoi de plus naturel?

Ce n'est pas parce que les écolos ne voient pas l'évolution de la même manière que toi qu'ils prônent la régression.

Quant aux autres espèces animales, je ne veux pas dire de bêtises, mais il me semble que le mode de vie actuel de la fourmi diffère peu de celui de la fourmi d'il y a un million d'années.

Share this post


Link to post
Share on other sites
…le mode de vie actuel de la fourmi diffère peu de celui de la fourmi d'il y a un million d'années.

Pas faux mais (quelle surprise) ça ne répond en rien à ce que Pandi avait écrit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce n'est pas parce que les écolos ne voient pas l'évolution de la même manière que toi qu'ils prônent la régression.

Quant aux autres espèces animales, je ne veux pas dire de bêtises, mais il me semble que le mode de vie actuel de la fourmi diffère peu de celui de la fourmi d'il y a un million d'années.

Très bien, alors évoluons comme les fourmis :

-élevons des pucerons pour récupérer le miellat

-contruisons des abris pour nous protéger

-massacrons les espèces qui nuisent à notre développement

-étendons nos territoires sans cesse

-etc.

C'est marrant, j'ai l'expression qu'on le fait déjà!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il n'est pas nécessaire de considérer l'Homme comme un être surnaturel pour justifier le progrès… Je dirai même que le progrès est tout à fait naturel. Les espèces se multiplient au maximum avec les ressources disponibles, sans se préoccuper le moins du monde d'une Harmonie ou je ne sais quoi. L'Homme ne fait que ce que toutes les espèces font : se développer tant qu'il ne rencontre pas de barrière. La position des écolo pronant une régression est donc totalement non-naturelle, aucune espèce ne fait ça.

Ainsi, on peut considérer l'Homme comme un animal qui a obtenu l'arme la plus puissante de la création : le cerveau. Et il s'en sert, quoi de plus naturel?

Voilà un point de vue intéressant. C'est en se comportant de manière naturelle que l'on devient maître de notre environnement. Mais en en devenant maître, on en devient aussi responsable. Non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voilà un point de vue intéressant. C'est en se comportant de manière naturelle que l'on devient maître de notre environnement. Mais en en devenant maître, on en devient aussi responsable. Non ?

Bien sûr, nous sommes responsables. Si la surpêche détruit un gisement de poisson, c'est contre-productif.

En revanche, la disparition du colléoptère rouge à crète noire hermaphrodite du mozambique…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il n'est pas nécessaire de considérer l'Homme comme un être surnaturel pour justifier le progrès… Je dirai même que le progrès est tout à fait naturel. Les espèces se multiplient au maximum avec les ressources disponibles, sans se préoccuper le moins du monde d'une Harmonie ou je ne sais quoi. L'Homme ne fait que ce que toutes les espèces font : se développer tant qu'il ne rencontre pas de barrière. La position des écolo pronant une régression est donc totalement non-naturelle, aucune espèce ne fait ça.

Ainsi, on peut considérer l'Homme comme un animal qui a obtenu l'arme la plus puissante de la création : le cerveau. Et il s'en sert, quoi de plus naturel?

Oui mais il est nécessaire de considérer que l'homme n'est pas une simple partie de la Nature. En s'arrachant de la fusion avec la Nature, l'homme créé les conditions nécessaires à la transformation de son environnement et donc au progrès.

Et non, les Grecs ont été limités par leur conception de la Nature. Ils avaient tout le savoir scientifique pour se lancer dans l'industrie et la transformation en profondeur de la Nature et ils ne l'ont pas fait, restant au stade de l'artisanat (brillantissime s'entend).

Tu feras attention : je crois que quelqu'un a fait caca sur ton avatar.

av-3082.jpg

Ah ben mince alors. C'est corrigé. Je poursuivrai le fauteur de troubles :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui mais il est nécessaire de considérer que l'homme n'est pas une simple partie de la Nature. En s'arrachant de la fusion avec la Nature, l'homme créé les conditions nécessaires à la transformation de son environnement et donc au progrès.

Et non, les Grecs ont été limités par leur conception de la Nature. Ils avaient tout le savoir scientifique pour se lancer dans l'industrie et la transformation en profondeur de la Nature et ils ne l'ont pas fait, restant au stade de l'artisanat (brillantissime s'entend).

Je ne vois pas en quoi cela est nécessaire. L'arrachement à la Nature est une vue de l'esprit, dans les faits, tout ce que produit la nature est forcément naturelle, même nous… Il est certain que l'Homme dispose d'une capacité à changer son environnement extraordinaire, mais d'autres espèces en sont capables dans d'autres proportions.

Quant aux affirmations sur les grecques… j'ai du mal à y accorder quelque crédit. Les grecques n'avaient pas les moyens de se laisser dans l'industrie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah ben mince alors. C'est corrigé. Je poursuivrai le fauteur de troubles :icon_up:

Comment t'y es-tu pris pour afficher un avatar dépassant la limite de 110x150 ?

(non pas que je ne me satisfasse pas de cette limite)

Et que fait donc la modération :doigt: ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...