Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

A.B.

UBS dénonce ses clients

Recommended Posts

Une dernière chose sur l'harmonisation des règles : est-il normal qu'un pays (A) n'ait pas de droits de douane sur ses importations et qu'un autre (:icon_up:, partenaire, les conserve?

Scénario le plus probable : les producteurs de A achètent sur le marché de B des matières premières (certainement subventionnées à l'export en plus) que le pays A ne possède pas. Ces matières premières bon marché leur permettent d'augmenter leur part dans la valeur ajoutée du produit X, produit dont les habitants de X raffolent.

Conclusion : Les lois de B appauvrissent sa population, et la contraignent à vivre d'une économie basée sur les matière premières. Mais l'empereur auto-proclamé de B n'en a cure, car il est nettement plus facile de garder sous son joug, d'autant plus violent qu'il est impuissant, un puit de pétrole qu'un brillant innovateur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je dis que sur un marché les règles sont les mêmes pour tous les intervenants.

Non. Pourquoi ? Ne me dis pas que tu crois à cette stupidité de "concurrence parfaite" qu'il faudrait soi-disant atteindre ?

Sinon, même sur Euronext, les "règles" ne sont pas les mêmes selon les acteurs en jeu (particulier qui boursicote sur Internet Soros ou la banque Morgan). Alors, au niveau mondial, tu peux te brosser pour "avoir les mêmes règles pour tous" sans passer par une dictature mondiale.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Atticus. Si on a un gouvernement mondial qui peut décider de l'imposition de tous les habitants de la planète, il n'y aura plus de concurrence entre les différents niveaux d'imposition. Que vois-tu alors comme résultat le plus probable?

1° Ce gouvernement mondial va tendre à minimiser cet impôt

ou bien

2 Ce gouvernement mondial va tendre à maximiser cet impôt ?

La question est de savoir sa gestion des finances publique sera efficace ou non. Faire plus avec moins. Ou faire moins avec plus. Telle est la question.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La question est de savoir sa gestion des finances publique sera efficace ou non. Faire plus avec moins. Ou faire moins avec plus. Telle est la question.

Et pour un Etat mondial en situation de monopole, quelle est l'incitation à faire plus avec moins ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et pour un Etat mondial en situation de monopole,

Putain il va falloir vraiment se préoccuper de la terraformation de Mars.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et pour un Etat mondial en situation de monopole, quelle est l'incitation à faire plus avec moins ?

Plus d'impôts=plus de grogne=plus d'instabilité sociale. Demandes à Louis XVI ce qu'il en pense.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Plus d'impôts=plus de grogne=plus d'instabilité sociale. Demandes à Louis XVI ce qu'il en pense.

Personnellement, j'ai du mal à comprendre comment on peut se référer à ce qui s'est passé il y a plus de 200 ans, pour comprendre le monde actuel.

Les moyens de production et de communication, les mentalités et les besoins n'ont plus rien à voir avec ceux de l'époque!

Je ne dis pas que que ce que vous dites n'a aucune valeur mais aujourd'hui on est à t+200.

Il faut se renouveler!

Depuis 1970 la France c'est :

Plus d'impôts=plus de grogne=plus d'instabilité sociale.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La question est de savoir sa gestion des finances publique sera efficace ou non. Faire plus avec moins. Ou faire moins avec plus. Telle est la question.

Tu ne réponds pas à la question. Le monsieur te demande si d'après toi, et compte tenu des hypothèses de départ, le gouvernement va augmenter ou diminuer les impôts. Et tu réponds efficacité de gestion, ce qui n'a rien à voir.

Plus d'impôts=plus de grogne=plus d'instabilité sociale. Demandes à Louis XVI ce qu'il en pense.

On pourrait. Et il te dirait qu'à l'époque, il a perdu la tête alors que le niveau d'imposition était bien inférieur à celui qui existe actuellement.

Qu'en déduis-tu ?

Personnellement, j'ai du mal à comprendre comment on peut se référer à ce qui s'est passé il y a plus de 200 ans, pour comprendre le monde actuel.

C'est parce que 150 ans, c'est trop jeune. 200, là, ça commence à devenir pertinent. Tu comprends ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
La question est de savoir sa gestion des finances publique sera efficace ou non. Faire plus avec moins. Ou faire moins avec plus. Telle est la question.

Non. Je t'ai posé une question, tu peux soit me répondre soit me dire que tu ne souhaites pas y répondre, mais dans ce cas là je douterai de ta bonne volonté à débattre. Déjà, là…

Plus d'impôts=plus de grogne=plus d'instabilité sociale. Demandes à Louis XVI ce qu'il en pense.

Ca ça marche si le peuple n'a pas la crédulité de gober qu'il est lui même le souverain.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est le problème de la mondialisation actuelle : il n' y a aucune règle commune. Chaque état est tenté de faire comme il veut, quand il veut, où il veut. C'est le cas de la Suisse et de tous ces paradis fiscaux. Nous voulons tous jouer sur le même terrain, ok! Mais alors il faut un arbitre et les mêmes règles pour tous ! Et que le meilleur gagne !

Gloups.

Une règle commune, ça veut dire une autorité unique. Le gouvernement mondial, quoi. Le pur cauchemar soft totalitaire, quoi.

J'ajoute que dans le contexte actuel, harmonisation fiscale -> augmentation de la pression fiscale pour tous. Le cauchemar, le contraire d'une concurrence fiscale, qui, si elle peut paraître déloyale, est notre seul salut pour espérer que la fiscalité n'augmente pas alors que pour le blob Etat c'est une tendance naturelle.

Bienvenue … sauf si vous comptez conserver votre avatar actuel :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concurrence déloyale, définition : la concurrence vue par les non concurrents non compétitifs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Concurrence déloyale, définition : la concurrence vue par les concurrents non compétitifs.

Et c'est un supporter du PSG qui le dit. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et c'est un supporter du PSG qui le dit. :icon_up:

Ce n'est pas du libre échange, c'est un jeu avec, sur le terrain, l'arbitre, provincial aigri aux fins de mois difficiles. Ce n'est pas du tout pareil.

Share this post


Link to post
Share on other sites
le gouvernement va augmenter ou diminuer les impôts.

Quand on sait que le gouvernement doit protéger les recettes, la réponse est plus qu'évidente.

Share this post


Link to post
Share on other sites

UBS n'a pas vraiment le choix que de se plier aux exigences américaine aux vues des pressions financières que font peser les Etats-Unis sur la Suisse. C'est un rapport de force des plus basique. Quant aux noms qu'UBS donnera au fisc américain, il est évident que ce ne seront pas ceux des Grands Comptes de la banque… :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'impot de l'Etat si il était bien géré devrait au contraire attirer les entreprises qui bénéficieraient d'excellentes infrastructures et serait bien plus productive. Les Etats à haute fiscalité ne sont donc pas désavantagés à moins qu'ils soient mal gérés, mais dans ce cas ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fallait entendre l'interview de Lagarde hier soir sur la TSR, elle était d'une mauvaise foi hallucinante.

Parmi toutes les sottises qu'elle a osé dire, la plus choquante était (je cite approximativement et de mémoire): "Grace à un taux d'impôts élevé la France a un système social qui sert de stabilisateur automatique, très utile en cas de crise". :doigt:

Quelle chance vous avez d'avoir ce stabilisateur automatique !! La terre entière vous l'envie… :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

la Suisse va être assaillie!

Mais encore une fois ils ne vont pas au fond du problème! 40 milliards, déjà c'est peanuts. Ce sont les comptes privé sous nom pour faire pare feu. Ensuite chose plus réelle, il y a je ne sais combien d'avoir sous compagnies offshores, ok les banques connaissent les bénéficiaires mais ne donneront pas les noms je pense.

De plus en annonçant cela, tous les gars vont faire fermer leurs comptes et virer leur thune dans d'autres paradis fiscaux, ou alors blinder encore plus les remparts. Bref quand on veut on peut, il y a toujours les fondations du Liechtenstein et alors là ils peuvent s'accrocher les noms ne sont nulle part dans des documents officiels.

Il existe tellement de moyens que cela me fait rire qu'ils fassent des contrôles fiscaux, à mon avis ils veulent choper les petits, ceux qui ont entre 500 000 et 3 000 000, ceux là sont pour quelques uns seront pris. mais je suis persuadé que les banques concernées vont vendre à leur clients des moyens d'échapper au FISC.

Mais encore, les mecs ont dû faire rentrer le fric de façon tout à fait légale, ou dans des mallettes AHAHAH il y a tellement de moyens de faire passer l'argent que je souhaite bien du courage à nos amis du fisc pour piéger une grande partie d'entre eux. Les fiduciaires proposent tout un panel de systèmes indémontables.

La Suisse a encore de beaux jours devant elle, elle va trembler au début, mais après une fois bien huilée, les français l'auront dans l'os! Car les Suisses diront "mais nous avons des accords, on peut vous donner les noms! Que voulez-vous de plus?"

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...