Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Esperluette

Le Braille, l'évolution technologique, l'informatique et mes bavardages

Recommended Posts

Bien le bonjour,

Sans vouloir mésestimer les honorables lecteurs liborgiens, j'ai l'audace de supputer que je m'aventure en terrain peu connu du grand public. S'il y en a que ça intéresse, je caquette sur les outils pour handicapés visuels : http://transtextuel.wordpress.com/2009/05/…nt-rien-a-voir/

Edit : pwnd par le titre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Bien le bonjour,

Sans vouloir mésestimer les honorables lecteurs liborgiens, j'ai l'audace de supputer que je m'aventure en terrain peu connu du grand public. S'il y en a que ça intéresse, je caquette sur les outils pour handicapés visuels : http://transtextuel.wordpress.com/2009/05/…nt-rien-a-voir/

Edit : pwnd par le titre.

Tu t'intéresses aussi aux technologies de lecture d'écran ? (sachant que la lecture du Braille n'est pas si répandu parmi les aveugles).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu t'intéresses aussi aux technologies de lecture d'écran ? (sachant que la lecture du Braille n'est pas si répandu parmi les aveugles).

Oui.

Lors d'un stage sur ce thème, j'avais eu l'occasion d'apprendre que dans maintes contrées, les handicapés visuels ne bénéficient pas de technologies et de structures aussi avancées qu'en fr. Enfin, c'était y'a une dizaine d'années mais je doute que la situation se soit renversée partout dans le monde. :icon_up: L'AVH à l'époque proposait une formation informatique (windows + interfaces adaptées) avec certif à la clé. Une chouette idée pour développer l'autonomie des gens et leur donner les outils pour exercer un taf.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un sujet qui m'intéresse beaucoup.

D'ailleurs je peste souvent contre les pages web qui ne sont pas accessibles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh bien partageons donc nos connaissances et expériences, je ne demande pas mieux !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelqu'un connaît-il la technologie de lecture d'étiquettes avec un stylo-scanner ?

Même principe que dans les supermarchés sauf que l'utilisateur peut écrire et imprimer ses propres code-barres et que le "stylo" fonctionne par synthèse vocale. Ca réclame une organisation monstre pour débuter mais ensuite, ça facilite énormément la vie pour classer et retrouver ses affaires, depuis les produits du frigo en passant par les médicaments sans oublier les paperasses. On passe le bidule sur le code-barre et il transmet en vocal l'info pré-programmée : aspirine, facture EDF, épinards en boîte ( :icon_up: ). L'appareil tient dans la main, semble costaud pour résister aux chocs et fonctionne sur batteries.

Paraît que ce système n'est guère répandu en France (le stylo lecteur que j'ai vu était fabriqué en Israël) et que les étiquettes produites sur commande par l'entreprise coûtent la peau des yeux - ceci expliquant probablement cela d'ailleurs. C'est ma découverte du jour. Découvrir des nouveautés technologiques pour améliorer l'autonomie, saycoule.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quelqu'un connaît-il la technologie de lecture d'étiquettes avec un stylo-scanner ?

Même principe que dans les supermarchés sauf que l'utilisateur peut écrire et imprimer ses propres code-barres et que le "stylo" fonctionne par synthèse vocale. Ca réclame une organisation monstre pour débuter mais ensuite, ça facilite énormément la vie pour classer et retrouver ses affaires, depuis les produits du frigo en passant par les médicaments sans oublier les paperasses. On passe le bidule sur le code-barre et il transmet en vocal l'info pré-programmée : aspirine, facture EDF, épinards en boîte ( :doigt: ). L'appareil tient dans la main, semble costaud pour résister aux chocs et fonctionne sur batteries.

Faut quand même localiser le code barres sur la boite de conserve ou la facture. Il y a du braille à proximité? Dans ce cas autant lire le braille plutôt que s'emmerder avec un gadget coûteux. Cela permet sans doute de gérer ses stocks de boites de conserves mais j'ai quelques doutes sur l'utilité de ce bidule. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Faut quand même localiser le code barres sur la boite de conserve ou la facture. Il y a du braille à proximité? Dans ce cas autant lire le braille plutôt que s'emmerder avec un gadget coûteux. Cela permet sans doute de gérer ses stocks de boites de conserves mais j'ai quelques doutes sur l'utilité de ce bidule. :doigt:

1. N'importe quel aveugle commence par fixer une organisation spatiale avec les mêmes objets aux mêmes endroits selon une disposition minutieuse correspondant à une logique qu'il retrouvera. C'est pas de la maniaquerie mais de la survie. Pas moyen de se permettre de trébucher sur un objet dans le chemin, de tripoter sans faire gaffe un produit dangereux ("whoups, j'ai avalé du détartrant pour plomberie au lieu d'une aspirine, c'est ballot") ou d'égarer ses clefs sur une étagère quelconque*.

2. L'étiquette avec code-barre présente un certain relief pour l'identifier au toucher sur l'objet : non seulement l'aveugle collera toujours le code-barre au même endroit sur l'objet voulu, mais en outre son toucher l'informera avec précision de l'emplacement où glisser le scanner.

3. Le Braille n'est pas forcément simple, pratique et commode.

* Un myope à un degré gratiné mesure pleinement l'intérêt de la chose le jour où il paume / casse ses lunettes. J'ai pu le constater directement en diverses occasions. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jabial

Si j'étais aveugle je préférerais une imprimante d'étiquettes braille. Mais bon.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si j'étais aveugle je préférerais une imprimante d'étiquettes braille. Mais bon.

Si j’étais aveugle, je regarderais probablement du coté de la localisation des puces RFID par triangulation + ladar simple et interface audio asservie a l’orientation de la tète pour ‘voir’ (un son plus ou moins fort en fonc

J’estime le cout matériel d’un prototype à moins de 10k€ (sans la partie logicielle), c’est cher et je ne suis pas convaincu que les volumes potentiels permettent un business model, mais si j’était personnellement touché, j’irai chercher par là quand même :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si j'étais aveugle je préférerais une imprimante d'étiquettes braille. Mais bon.

Y'a les goûts et les couleurs, si j'ose dire, entre vocal et Braille. Notamment en termes de rapidité pour la lecture.

Une imprimante Braille présente aussi des inconvénients : le papier est très épais & lourd par rapport aux feuilles pour voyants, le machin est volumineux, c'est bruyant, ça chauffe, on peut pas toujours imprimer ce qu'on veut…

Share this post


Link to post
Share on other sites
1. N'importe quel aveugle commence par fixer une organisation spatiale avec les mêmes objets aux mêmes endroits selon une disposition minutieuse correspondant à une logique qu'il retrouvera. C'est pas de la maniaquerie mais de la survie. Pas moyen de se permettre de trébucher sur un objet dans le chemin, de tripoter sans faire gaffe un produit dangereux ("whoups, j'ai avalé du détartrant pour plomberie au lieu d'une aspirine, c'est ballot") ou d'égarer ses clefs sur une étagère quelconque*.

2. L'étiquette avec code-barre présente un certain relief pour l'identifier au toucher sur l'objet : non seulement l'aveugle collera toujours le code-barre au même endroit sur l'objet voulu, mais en outre son toucher l'informera avec précision de l'emplacement où glisser le scanner.

3. Le Braille n'est pas forcément simple, pratique et commode.

Je suis bien d'accord mais si un aveugle est capable de tout ceci (ce dont je ne doute pas, c'est, comme vous le soulignez une question de survie), j'ai du mal à voir ce qu'apporte le code barres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens d'avoir une idée alacon ™

En lieu et place d’un lecteur de codes barres, pourquoi ne pas directement mettre un ordinateur un peu plus pêchu et faire directement de l’OCR.

C’est bien entendu plus difficile de trouver la zone à lire et a exclure les zones à ignorer, mais pour lire les étiquettes, ça serait bien utile, et rien n’interdit d’imprimer des étiquettes avec une mire de calibration qui seront lues préférentiellement au texte environnent.

Parce qu’il ne faut pas oublier que les aveugles, des fois, ils connaissent des gens qui voient très bien, qui savent lire, et qui peuvent vérifier ainsi trivialement les étiquettes sans le moindre matériel…

En fait, de nos jours, je ne vois pas bien ce qui empêche d’avoir un machin qui d’un coté lis du texte et de l’autre génère du braille, pour lire un bouquin par exemple…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis bien d'accord mais si un aveugle est capable de tout ceci (ce dont je ne doute pas, c'est, comme vous le soulignez une question de survie), j'ai du mal à voir ce qu'apporte le code barres.

Classement des affaires aux formes similaires : archives de paperasses & compta (EDF, loyer, banque, sécu…) ; CD ou cassettes ; bouffe (normalisation des emballages*) ; identification de médicaments ou produits divers (pschit pour vitres / pschit pour nettoyer / pschit pour détartrer)…

* Bah foui, les gens en général varient leurs achats, changent d'habitudes, diversifient leur alimentation, toussa :doigt:

Même avec la meilleure volonté du monde, des fois, il est délicat de retrouver l'emplacement exact d'un objet précis, même si on devine dans quelle zone on a pu le placer.

Alors certes, la survie ne dépend pas de ce bidule. Le Braille aide aussi, reste que beaucoup y trouvent des inconvénients par rapport au vocal. Ca rend la vie plus confortable et ça fait gagner du temps. C'est tout, mais c'est pas mal. :icon_up:

neuneu2k :

A vue de nez et sans me prétendre hyper spécialisée toussa, je pense qu'il faudrait mesurer deux choses :

- d'une part, les handicapés visuels correspondent plutôt à une niche qu'à un marché de masse (tiens ! bonjour captain obvious).

- d'autre part, cette niche se restreint encore selon les consommateurs : environnement d'ensemble propice à l'utilisation des technologies + pognon + formation individuelle.

Comme j'avais eu l'occasion de le mentionner, les aveugles & malvoyants que je visite en France sont souvent âgés ; ils ont perdu leurs facultés à cause de diabète, accident, etc. Ils doivent tout réapprendre, en premier lieu des stratégies pour s'orienter dans des démarches banales ou des gestes de base (se concocter à bouffer, passer à la pharmacie du coin, se dépatouiller face aux paperasses…). C'est discutablement rigolo en soi, c'est encore moins marrant si ça se cumule avec d'autres ennuis de santé. S'investir dans l'informatique suppose plusieurs apprentissages en amont, du pognon, des gens qualifiés pour installer/paramétrer les appareils et former les utilisateurs, probablement encore d'autres trucs que j'ignore… Entre un aveugle de 25 ans ayant bénéficié dès son enfance de formations pour apprendre un métier tout en développant son autonomie et un grand-père de 75 ans récemment aveugle et dont la santé d'ensemble s'affaiblit, les scénarios ne présentent qu'un rapport assez lointain.

Pas forcément simple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Parce qu’il ne faut pas oublier que les aveugles, des fois, ils connaissent des gens qui voient très bien, qui savent lire, et qui peuvent vérifier ainsi trivialement les étiquettes sans le moindre matériel

Pour revenir sur ce point en espérant que tu pigeras mieux la démarche de fond quant à mes articles et plus globalement (imaginer un ton sentencieux) ma doctrine profonde sur ce thème.

Une demande pour un coup de main faute de pouvoir agir autrement et l'amitié avec des gens qu'on trie selon les affinités ne se vivent pas de la même manière chez le sujet. N'importe qui s'en rend compte tôt ou tard, surtout lors d'un séjour à l'hosto.

Moi, ce qui m'intéresse, c'est d'élargir les options de choix pour les handicapés. Autant que possible, réduire le "besoin" au profit de "l'envie".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, au fait, comme chaque année à cette période, les bénévoles partent en vacances donc les assoces manquent de bras.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'association me signale que pratiquement tous les bénévoles ont déserté Paris pour les vacances, d'où solitude, inconfort et tracasseries pour les adhérents handicapés restés sur place et dont les besoins restent identiques aux autres mois de l'année (courses, paperasses, RV médicaux ou administratifs, toussa).

Si un lecteur dispose de quelques heures par-ci par-là…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Echolocation : les hommes peuvent eux aussi voir avec les oreilles !

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/m…oreilles_19791/

Le Braille en BlueTooth

http://www.w3sh.com/2009/02/18/lire-le-braille-en-bluetooth/

Et pour faire bonne mesure :

http://transtextuel.wordpress.com/2009/08/…ntres-handicap/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Collision amusante : j'ai lu le post de Transtextuel un peu vite et j'y ai découvert "Echolocation par le Braille".

J'imagine le désastre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un tour d'horizon rapide concernant les prix (ne parlons pas des apprentissages en amont, situation économique, santé personnelle, pro pour former et paramétrer) :

- JAWS, le logiciel le plus courant pour les handicapés visuels : 1500 à 2000€

http://www.ceciaa.com/jaws-et-logiciels-de…-d-ecran-s3.php

- Imprimante Braille : 3000 € + un capot acoustique pour réduire le niveau sonore : 650 à 850 €

http://www.ceciaa.com/imprimantes-braille-index-s110.php

- Plage Braille de 40 cases : 5000 euros (+ logiciels à prévoir)

http://www.ceciaa.com/plage-braille-40-caracteres-s1.php

NB : encore une fois, apprendre le Braille au toucher n'est pas une mince affaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, il existe des solutions libres.

Encore faut-il que les utilisateurs sachent se débrouiller avec : à ma connaissance, l'AVH délivre des certifications Windows + JAWS.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vous avez déjà testé des solutions libres sous Linux ?

Huh je viens de relire ça.

Moi je ne teste pas, puisque mes yeux fonctionnent (myopement, mais quand même). Je suis incapable de mesurer la qualité et le confort des solutions variées pour les handicapés visuels, surtout que la diversité des pathologies ne produit pas les mêmes effets visuels chez chacun. Est-ce que la vision sera rongée par le centre ou par les côtés ou sur l'ensemble des facultés ? Quelles répercussions sur la lumière et les couleurs ?

Les malvoyants que je visite cherchent souvent à déterminer mes vêtements et mon visage, mais j'imagine que la luminosité et les coloris brouillent les pistes. Par exemple, quand je porte un voile résolument vert, ils disent "ah c'est bleu n'est-ce pas ?". Ou alors ils perçoivent un détail (montre au poignet) mais l'ensemble de ma trogne demeure vague.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la rentrée ! (merci cpt Obvious)

Les adhérents handicapés ont besoin de régler les affaires laissées en suspens pendant l'été et de reprendre les démarches routinières.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil que ci-dessus.

+ pas mal de gens sont demandeurs de lecture à voix haute, soit pour des documents perso, soit pour des bouquins (enregistrement en studio). Une voix posée, une élocution claire, pas d'éraillement en 15 minutes ? Zou ! :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
soit pour des bouquins (enregistrement en studio). Une voix posée, une élocution claire, pas d'éraillement en 15 minutes ? Zou ! :icon_up:

Si tu me donnes le truc pour bien lire et si je choisis le livre, je suis volontaire pour, disons, du Constant et du Simonnot ? :doigt:

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...