Jump to content
José

Argentine socialiste

Recommended Posts

0512_desabastecimiento_468.jpg_687088226.jpg

On le sait. Le socialisme est le plus grand organisateur de pénurie. C'est à chaque fois la même chose. L'Arabie séoudite deviendrait socialiste, qu'elle devrait importer du sable. Mais chaque fois, on reste sur le cul quand ça arrive. Bref, cette fois-ci, c'est au tour de l'Argentine qui souffre du socialisme. Donc, le gouvernement national-socialiste argentin prévoit que l'année prochaine ce pays devra importer de la viande (1.000 tonnes) de boeuf pour satisfaire la demande locale !

Según especialistas de la Secretaría de Agricultura, la producción de carne caería el próximo año a 2,67 millones de toneladas, de las 3,11 millones esperadas para este año. Con ese escenario, no quedaría carne para exportar, según informó el matutino. Y hasta haría falta comprar unas 1.000 toneladas en el extranjero, para atender un consumo que se calculó en 2,68 millones de toneladas.

http://www.perfil.com/contenidos/2009/05/1…ticia_0014.html

Entre parenthèses, j'ai commencé à douter de la bonne tenue de The Economist, quand cette revue arrivait encore à voir positivement, jusqu'il y a deux ans, la politique national-socialiste de Kirchner.

Et c'est dans ce pays de cons que tu veux faire des petits, Kassad ? Dis, t'es pas un peu ouf dans ta tête ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce pays n'était-il pas jadis le plus gros producteur de viande d'amérique latine? Pour moi l'Argentine, mis à part les danseurs de tango, c'est un pays de pampas de cowboys. Pendant longtemps, en grand consommateur de viande de cheval, je n'achetais que du cheval importé d'Argentine pour faire de succulents tartares.

Il faut croire que le gaucho a remplacé le Gaucho .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce pays n'était-il pas jadis le plus gros producteur de viande d'amérique latine?

Ben wi. Et le plus gros exportateur. Avec une productivité agricole 10 fois supérieure (au moins) à la moyenne mondiale. Il est proprement sidérant de voir comment l'État peut détruire l'économie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Argentine… importer… de la viande :icon_up::mrgreen: :mrgreen: :doigt:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben wi. Et le plus gros exportateur. Avec une productivité agricole 10 fois supérieure (au moins) à la moyenne mondiale. Il est proprement sidérant de voir comment l'État peut détruire l'économie.

Comment s'y sont-ils pris pour arriver à un résultat aussi époustouflant ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comment s'y sont-ils pris pour arriver à un résultat aussi époustouflant ?

Comme toujours : à coups de taxes, d'impositions et de frais de douanes à l'exportation de viande de boeuf, de colza, etc.

Le principe étant que le seul secteur d'activité économique viable et rentable en Argentine est l'agriculture, l'État argentin, depuis Perón, et reprenant le délire de List d'un protectionnisme visant à créer de toute pièce une "industrie nationale", subsidie à perte un secteur merdique (ordinateurs genre Minitel créole, avions qui ne volent pas, bateaux qui ne flottent pas, voitures que personne n'achetera jamais, etc.) En plus de cela, il faut compter les prébendes que les nationaux-socialistes péronistes allouent en masse, via l'État fédéral ou les États, à leur partisans pour se maintenir au pouvoir. Bref, l'État argentin, pour financer tout cela, est obligé de tellement tondre les agriculteurs qu'il en est venu à les écorcher. Très logiquement, les agriculteurs cessent dès lors d'investir puisque non seulement ils ne font plus aucun bénéfice, mais y vont de leur poche. Et au final, la production agricole diminue.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bref, l'État argentin, pour financer tout cela, est obligé de tellement tondre les agriculteurs qu'il en est venu à les écorcher.

Dans le Condroz, ce sont les bovins qui sont tondus. Pas les agriculteurs.

14.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans le Condroz, ce sont les bovins qui sont tondus.

Dire que je suis obligé de manger cette merde de Blanc Bleu belge à cause de l'Union européenne et de l'État argentin au lieu d'un succulent solomillo ou bife argentin. :doigt:

Heureusement que j'ai accès à la valise diplomatique pour avoir de la viande argentine (ouaip, ça sert aussi à ça, la valise diplomatique), sinon j'avions déjà tué des fonctionnaires des douanes. :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dire que je suis obligé de manger cette merde de Blanc Bleu belge…

Mieux vaut un morceau fatigué de vache de réforme laitière, en effet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
passage de ces taxes à 45 %

Mais c'est vraiment une sale pouf cette collectiviste inféodée et prostituée à la populace.

Dire que la pudibonde du poitou l'a soutenue pendant sa campagne. On sait à quoi s'en tenir avec cette race de clientélistes.

45% uniquement pour l'exportation! Sans compter les autres charges, c'est du pur vol. J'ignorais que l'argentine était un pays semi-collectiviste. La France n'est pas seule :icon_up: . Je vais de ce pas me renseigner sur ce pays moisi.

http://www.lefigaro.fr/international/2008/…a-kirchner-.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'Argentine, c'est la France de l'Amérique du Sud.

Share this post


Link to post
Share on other sites
L'Argentine, c'est la France de l'Amérique du Sud.

dire qu'il fut un temps où l'Argentine était une fois les États-Unis de l'Amérique du Sud…

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est la jungle ca attaque le cerveau c'est pareil chez tous les primitifs

:icon_up: je sors

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne serais pas surpris si prochainement le Vénézuela avait besoin d'importer du pétrole…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et ça continue : pour la première fois depuis 1890, l'Argentine ne va pas exporter de blé, la campagne 2009/2010 prévoit une récolte juste suffisante pour la consommation locale.

http://www.lanacion.com.ar/nota.asp?nota_id=1128368

T'as pas un équivalent de l'article en Français ? Si non, t'as pas envie d'écrire un petit article sur ton blog que je me ferais un plaisir de diffuser via la fonction share de facebook ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne serais pas surpris si prochainement le Vénézuela avait besoin d'importer du pétrole…

Tu veux dire, comme c'est le cas depuis 2007 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai fait un truc rapidos sur mon blog, l'important n'étant pas de traduire les articles dans leur intégralité mais bien de rapporter les infos.

http://philippulus.daily-bourse.fr/

Merci à Lucilio, dont j'ai repris les commentaires en le citant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Entre parenthèses, j'ai commencé à douter de la bonne tenue de The Economist, quand cette revue arrivait encore à voir positivement, jusqu'il y a deux ans, la politique national-socialiste de Kirchner.

Le journal est plutôt réputé hostile au couple diabolique, qui le lui rend bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le journal est plutôt réputé hostile au couple diabolique…

Aujourd'hui. Mais il y a deux ans encore, The Economist arrivait à trouver des bonnes choses dans le modèle "kirchnerien" de développement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Totalement dingue. Le plus impressionnant c'est cette dépendance; la grande fiction de l'Etat selon Bastiat.

Le socio-capitalisme-subsidié c'est l'avenir… :icon_up:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et que c'est pas fini, les succès des nationaux-socialistes argentins. La prochaine récolte sera la plus mauvaise depuis 32 ans et les revenus de l'exportation du secteur agricole seront dix fois inférieur à ceux d'il y a deux ans.

Será la peor cosecha de trigo en 32 años

Se esperan 7,5 millones de toneladas; el ingreso por exportaciones en 2010 sería diez veces menos que hace dos temporadas

[…]

http://www.lanacion.com.ar/nota.asp?nota_i…90&toi=6259

Share this post


Link to post
Share on other sites
Entre parenthèses, j'ai commencé à douter de la bonne tenue de The Economist, quand cette revue arrivait encore à voir positivement, jusqu'il y a deux ans, la politique national-socialiste de Kirchner.

Moi je n'y ai jamais cru.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je (1ère personne singulier) est (3ème singulier) : déjà, problème

J'ai cru (on a une croyance, on n'est pas une croyance)

Je n'y ai jamais cru.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je n'y ai jamais cru.

mais non: je ni haie jamais crue.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je (1ère personne singulier) est (3ème singulier) : déjà, problème

J'ai cru (on a une croyance, on n'est pas une croyance)

Je n'y ai jamais cru.

Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et que c'est pas fini, les succès du national-socialisme argentin. Alors que jusqu'à présent, l'Argentine exportait son gaz, notamment au Chili, désormais, et cela suite au sous-investissement qui menace l'autosuffisance énergétique argentine, c'est le Chili qui va exporter du gaz de pétrole liquide au pays des gauchos.

Chile está decidido a venderle gas a una Argentina que perdió el rumbo energético

La planta de GNL Quintero en Chile, el as bajo la manga del vecino país para su abastecimiento y exportación.

El gobierno del vecino país emitió un decreto que autoriza la venta de GNL al nuestro. Es un paso importante que contrasta notablemente con la actualidad energética de la Argentina, que parece encaminarse a perder su autoabastecimiento.

[…]

http://www.urgente24.com/index.php?id=ver2&tx_ttnews[tt_news]=132191&cHash=8df4518db8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et que c'est pas fini, les succès du national-socialisme argentin. Alors que jusqu'à présent, l'Argentine exportait son gaz, notamment au Chili, désormais, et cela suite au sous-investissement qui menace l'autosuffisance énergétique argentine, c'est le Chili qui va exporter du gaz de pétrole liquide au pays des gauchos.

http://www.urgente24.com/index.php?id=ver2&tx_ttnews[tt_news]=132191&cHash=8df4518db8

Bachelet au Chili, est-elle vraiment aussi socialo qu'on la décrit ou continue-t-elle dans la même lignée que ces prédécesseurs?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bachelet au Chili, est-elle vraiment aussi socialo qu'on la décrit ou continue-t-elle dans la même lignée que ces prédécesseurs?

Elle est socialo, à la mode européenne : elle tond sans trop écorcher. Mais, malgré tout, même si elle accepte plus ou moins le modèle économique hérité de Pinochet, elle étatise en diable et les effets se font sentir : depuis 10 ans que les socialos gouvernent au Chili, le taux de croissance ne fait que diminuer d'année en année et le jaguar n'est plus qu'un chaton rachitique - ainsi, le Pérou et la Colombie connaissent une croissance économique supérieure.

Voyons voir ce qui va se passer aux élections de décembre. En principe, la droite arrive au pouvoir avec Piñera, le multimillionnaire patron de la compagnie aérienne Lan Chile - je crois que ce doit être la compagnie aérienne qui a connu la plus forte croissance dans le monde ces dernières années.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...