Jump to content

Le fil des séries (dont beaucoup trop se bousémotivent)


Brock

Recommended Posts

Il faut se mettre dans la peau d'un enfant, pas dans celle d'un amateur de Voyage au bout de la nuit. 😉

  • Haha 1
Link to post

Un enfant ou un amateur de la guerre des étoiles.

 

(J'ai bien aimé. Je n'aurais probablement pas autant aimé sans le fanservice et l'ambiance musicale cela dit. L'histoire en elle même est un peu décousue et l'intrigue principale se développe très lentement.)

  • Yea 2
Link to post
il y a 39 minutes, Johnnieboy a dit :

J’ai regardé d’un œil The Mandalorian. C’est moi ou c’est tellement nul que c’est en fait du second degré ?

 

Regarde plutôt Bosch.

Link to post

Tiens personne ne parle de Bridgerton ici. J'ai dû subir pour faire plaisir à mon épouse. 

Moi qui aime la cohérence interne j'ai été servi...

Link to post
il y a 19 minutes, Tramp a dit :

Pas tenu 2 minutes. 

 

5 secondes de bande annonce.

 

Jusqu'à ce que je me rende compte que c'était Pride en Prejudice pour adolescente genderfluid fan de Netflix.

Déjà que Pride and Prejudice, ça m'a toujours semblé être un truc d'adolescente limitée.

Link to post

J'ai vu en entier, c'est moins pire que prévu finalement. C'est totalement bousémotif mais bon.

La cours d'Angleterre multiethnique début XIXème ça reste grotesquement SJW du début à la fin.

Link to post
Le 13/01/2021 à 22:26, Wayto a dit :

Quelle putain de bonne série The Expanse tout de même.


je trouve cette saison 5 bien chiante pour ma part 

Link to post
Il y a 10 heures, fryer a dit :


je trouve cette saison 5 bien chiante pour ma part 

 

Le dernier épisode qui est sorti est assez énorme je trouve. Problème : c'est le huitième de la saison. Sept épisodes de set up c'est trop même si le pay off a l'air très prometteur. Cela donne l'impression qu'on a étiré l'intrigue des premiers épisodes pour allonger la saison.

Link to post
il y a 7 minutes, Cortalus a dit :

 

Le dernier épisode qui est sorti est assez énorme je trouve. Problème : c'est le huitième de la saison. Sept épisodes de set up c'est trop même si le pay off a l'air très prometteur. Cela donne l'impression qu'on a étiré l'intrigue des premiers épisodes pour allonger la saison.

 

Justement, je l'ai vu hier soir et je l'ai trouvé horrible. Il ne se passe rien à Baltimore, coté Terriens c'est du déjà-vu 50 fois entre les revanchards et les tenants de la realpolitik et puis surtout Nagata devient vraiment insupportable à chouiner sur 2/3 de ces scènes.

Non vraiment saison très décevante avec un gros méchant sans saveur et très manichéen, l'absence du Ring, la journaliste insupportable, une absence total d'humour (hormis Amos).

Link to post

Quelqu'un suit l'Attaque des titans ici ? La dernière saison est excellente. Et ça fait parti de ces mangas qui en disent beaucoup sur la perception politique des japonais de leur place dans le monde.

  • Yea 1
Link to post
il y a une heure, fryer a dit :

Nagata devient vraiment insupportable à chouiner sur 2/3 de ces scènes

Révélation

Après une petite sortie dans le vide intersidéral sans combinaison, on peut lui pardonner cette fois-ci. Ça doit faire mal.

 

Cela dit, oui les derniers épisodes ont été moyennement bons, par rapport au début de saison que j'ai apprécié. 

  • Yea 1
Link to post

Ah et Lovecraft Country c’est assez naze et j’ai du mal à ne pas percevoir de relans racistes

 

fin de visionnage difficile et ce malgré Abbey Lee

Link to post

Ha oui, très bien Barbares! Avec les Romains qui parlent latin et dont les soldats portent de vraies armures (et pas un fac-similé en plastique). J’ai beaucoup aimé le réalisme de la série et le souci historique.

Link to post
Il y a 21 heures, fryer a dit :

 

Ah et Lovecraft Country c’est assez naze et j’ai du mal à ne pas percevoir de relans racistes

 

 

Ça colle à l’auteur du coup non ?

Link to post
il y a 13 minutes, Tramp a dit :

 

Ça colle à l’auteur du coup non ?

Disons que sa position a évolué sur le sujet vers la fin de sa vie je crois:

Citation

I can better understand the inert blindness & defiant ignorance of the reactionaries from having been one of them. I know how smugly ignorant I was. . . I really had thrown all that haughty, complacent, snobbish, self-centred, intolerant bull, & at a mature age when anybody but a perfect damned fool would have known better! . . . It's hard to have done all one's growing up since 33—but that's a damn sight better than not growing up at all.
—HPL in a letter to Catherine L. Moore, February 7, 1937

Sinon son racisme ou sa xénophobie se mélangent souvent à sa misanthropie générale, mais ils en font partie. Il n'écrit jamais de dialogues, il imagine des monstres détruire la race humaine et se délecte à les imaginer dans des descriptions riches en raffinements d'atrocité, qu'il constitue fièrement en marque de fabrique de son style et en marques d'une noblesse d'âme qui consiste à pouvoir suffisamment se distancer du monde, comme il l'écrit dans Supernatural Horror in Literature:

Citation
"The appeal of the spectrally macabre is generally narrow because it demands from the reader a certain degree of imagination and a capacity for detachment from every-day life."

A noter qu'on en avait déjà parlé ici

J'aimerais bien lire sa correspondance.

Link to post
Il y a 1 heure, Vilfredo Pareto a dit :

Disons que sa position a évolué sur le sujet vers la fin de sa vie je crois:

Sinon son racisme ou sa xénophobie se mélangent souvent à sa misanthropie générale, mais ils en font partie. Il n'écrit jamais de dialogues, il imagine des monstres détruire la race humaine et se délecte à les imaginer dans des descriptions riches en raffinements d'atrocité, qu'il constitue fièrement en marque de fabrique de son style et en marques d'une noblesse d'âme qui consiste à pouvoir suffisamment se distancer du monde, comme il l'écrit dans Supernatural Horror in Literature:

A noter qu'on en avait déjà parlé ici

J'aimerais bien lire sa correspondance.

 

t'as lu le bouquin de Houellebecq dessus ?

Link to post
il y a 1 minute, NoName a dit :

 

t'as lu le bouquin de Houellebecq dessus ?

Oui pourquoi? Il abonde dans mon sens je crois: il souligne la gentillesse de HPL envers les individus en particulier en contraste avec sa haine de l'humanité en général (p. 44) et il a l'idée que c'est son séjour à NY, le fait que sa copine ait perdu son job, qu'il ait dû en chercher un et côtoyer des immigrés qui l'a rendu raciste (p. 125 sq.). De cette expérience il aurait tiré la plupart de ses descriptions urbaines "grouillantes".

Le livre n'est pas mal. Un peu edgy quand même mais Houellebecq a fait pire.

  • Yea 1
Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...