Jump to content

Le fil des séries (dont beaucoup trop se bousémotivent)


Brock

Recommended Posts

Donc si je comprends bien, c'est le côté super serrurier-enquêteur-asocial et un peu sadique sur les bords qui te fascine?

Sadique? Non. Le sadique cherche des moyens de faire souffrir autrui parce que ça lui permet de se sentir puissant. House ne cherche pas à provoquer la souffrance parce qu'il le peut. House marque son territoire comme n'importe quel voyou. Sa réussite a fait de lui un voyou, c'est aussi simple que ça. Il marche sur les gens non pour leur faire mal mais pour les soumettre à sa volonté. Quand quelqu'un est suffisamment soumis, il se montre même relativement humain. Or un sadique ne recherche pas la soumission, au contraire, elle lui coupe l'appétit.

Tu en dis trop ou pas assez. :doigt:

:icon_up:

Link to comment
Comparer House à Sherlock Holmes, c'est pas sérieux. Le seul point commun c'est que les deux se droguent.

Le créateur de House, David Shore est un grand fan de Holmes et avoue avoir voulu faire de House un Holmes de la médecine, il a d'ailleurs glissé dans de nombreux épisodes des référence à Holmes.

Link to comment
Le créateur de House, David Shore est un grand fan de Holmes et avoue avoir voulu faire de House un Holmes de la médecine, il a d'ailleurs glissé dans de nombreux épisodes des référence à Holmes.

Et comme le personnage de Holmes a été créé par un médecin qui s'inspirait d'un médecin, la boucle est bouclée.

  • Yea 1
Link to comment

Les noms Holmes et House sont proches (Holmes ~ Home, foyer , House = maison). Holmes a un violon et en joue fort bien, House un piano (puis une guitare) et en joue fort bien aussi. On pourrait aussi noter que la description physique de Holmes s'adapte bien à celle de House. Les deux appellent leur ami (wilson / watson) par leur nom de famille et non leur prénom, mêmes caractères glandeurs tant qu'ils ne sont pas poussés dans leurs retranchements, etc, etc…

Link to comment

Ils ne sont pas comparables, puisque House, c'est franchement mauvais et les ficelles sont un peu trop grosses.

De plus Holmes ne correspond absolument pas au profil du voyou décrit par Jabial (la fin justifie les moyens). Il n'y a chez Holmes nulle tendance autocrate à "marcher sur les gens pour les soumettre à sa volonté."

Holmes ne s'intéresse pas au pouvoir, c'est le contraire de l'autre.

Les noms Holmes et House sont proches (Holmes ~ Home, foyer , House = maison). Holmes a un violon et en joue fort bien, House un piano (puis une guitare) et en joue fort bien aussi. On pourrait aussi noter que la description physique de Holmes s'adapte bien à celle de House. Les deux appellent leur ami (wilson / watson) par leur nom de famille et non leur prénom, mêmes caractères glandeurs tant qu'ils ne sont pas poussés dans leurs retranchements, etc, etc…

H16, tu quoque? :icon_up:

On notera aussi la convergence des noms entre House & H16, qui porte également un masque prophylactique, et sait fort bien jouer de la corde Achilletalonnesque pour anesthésier ses adversaires avec du gaz hilarant. Les deux se démerdent envers et contre le système, notamment grâce à la collaboration à Demaerd Corp, même caractère CPEF tant qu'il n'est pas trop poussé dans ses ultimes saillies cyniques…

:doigt:

Link to comment
tu rigoles ou quoi! dans certains episodes le voyageur temporel se retrouve en meuf a faire du relationnel emotif pour plaire a son ange gardien, c'est quoi ce script de tarlouze?

Ouais, il s'est même retrouvé en chimpanzé dans un épisode. So what ? Cette série était tout à fait créative, et savait se renouveler.

Link to comment
Ils ne sont pas comparables, puisque House, c'est franchement mauvais et les ficelles sont un peu trop grosses.

De plus Holmes ne correspond absolument pas au profil du voyou décrit par Jabial (la fin justifie les moyens). Il n'y a chez Holmes nulle tendance autocrate à "marcher sur les gens non pour les soumettre à sa volonté."

Holmes ne s'intéresse pas au pouvoir, c'est le contraire de l'autre.

H16, tu quoque? :icon_up:

On notera aussi la convergence des noms entre House & H16, qui porte également un masque prophylactique, et sait fort bien jouer de la corde Achilletalonnesque pour anesthésier ses adversaires avec du gaz hilarant. Les deux se démerdent envers et contre le système, notamment grâce à la collaboration à Demaerd Corp, même caractère CPEF tant qu'il n'est pas trop poussé dans ses ultimes saillies cyniques…

:doigt:

Cherche pas : le créateur du personnage a avoué http://www.housemd-guide.com/holmesian.php (voir le tableau des comparaisons House / Holmes)

Link to comment

J'aime bien certaines séries télévisées actuelles. Préférer voir des êtres humains se foutre sur la gueule au mépris du principe de non-agression ou faire exploser des trucs sans se soucier du droit de propriété d'autrui plutôt qu'échanger pacifiquement dans le cadre de dialogues constructifs me semble révélateur de tendances inquiétantes dont l'exacerbation ne peut mener que mener droit à l'anomie et à la destruction de la civilisation. Voire pire, au socialisme.

Link to comment
J'aime bien certaines séries télévisées actuelles. Préférer voir des êtres humains se foutre sur la gueule au mépris du principe de non-agression ou faire exploser des trucs sans se soucier du droit de propriété d'autrui plutôt qu'échanger pacifiquement dans le cadre de dialogues constructifs me semble révélateur de tendances inquiétantes dont l'exacerbation ne peut mener que mener droit à l'anomie et à la destruction de la civilisation. Voire pire, au socialisme.

:icon_up:

Link to comment
Cherche pas : le créateur du personnage a avoué http://www.housemd-guide.com/holmesian.php (voir le tableau des comparaisons House / Holmes)

Oui mais voilà, n'est pas Sherlock qui veut.

J'aime bien certaines séries télévisées actuelles. Préférer voir des êtres humains se foutre sur la gueule au mépris du principe de non-agression ou faire exploser des trucs sans se soucier du droit de propriété d'autrui plutôt qu'échanger pacifiquement dans le cadre de dialogues constructifs me semble révélateur de tendances inquiétantes dont l'exacerbation ne peut mener que mener droit à l'anomie et à la destruction de la civilisation. Voire pire, au socialisme.

Elles n'y conduisent pas, mais disons qu'elles sont assez révélatrices des tendances actuelles, notamment cette fascination pour les toubibs, super serruriers ou pas. Alors il peut être intéressant de les regarder avec un oeil d'anthropologue ou du point de vue clinique, mais il faut avoir du temps à perdre.

Link to comment
Ils ne sont pas comparables, puisque House, c'est franchement mauvais et les ficelles sont un peu trop grosses.

:icon_up:

De plus Holmes ne correspond absolument pas au profil du voyou décrit par Jabial (la fin justifie les moyens). Il n'y a chez Holmes nulle tendance autocrate à "marcher sur les gens non pour les soumettre à sa volonté."

Ben oui, c'est pas juste une transposition, c'est juste ce qui s'en rapproche le plus… et je viens d'apprendre dans ce fil que c'est avéré puisque l'auteur avoue s'en être inspiré.

Holmes ne s'intéresse pas au pouvoir, c'est le contraire de l'autre.

Holmes, nonobstant une intrigue intéressante, est un personnage creux qui n'a pas de vie personnelle. D'une certaine façon c'est pire que du Ayn Rand :doigt:

Elles n'y conduisent pas, mais disons qu'elles sont assez révélatrices des tendances actuelles, notamment cette fascination pour les toubibs, super serruriers ou pas. Alors il peut être intéressant de les regarder avec un oeil d'anthropologue ou du point de vue clinique, mais il faut avoir du temps à perdre.

Attend, maintenant on a des séries sur les pompiers aussi. Et même… des inspecteurs du travail. On n'a pas touché le fond, camarade, mais on y travaille.

Link to comment
Holmes, nonobstant une intrigue intéressante, est un personnage creux qui n'a pas de vie personnelle.

C'est bien ce que je dis, la comparaison ne tient pas.

Attend, maintenant on a des séries sur les pompiers aussi. Et même… des inspecteurs du travail. On n'a pas touché le fond, camarade, mais on y travaille.

O combien instructive est l'inflation de séries sur les travailleurs sociaux, en effet. Autant pour la tendance au bavardage sentimentaliste.

Link to comment

Je suis assez d'accord avec le constat développé dans ce fil sur les séries actuelles, mais à mon avis on a tous un peu tendance à idéaliser le passé en disant "C'était mieux avant", sans doute aussi parcequ'on était plus jeunes avant. Effectivement des séries comme The Avengers, The prisonner, Twilight zone sont vraiment loin de la mièvrerie de certaines séries actuelles, mais ce sont les seules séries dignes d'interêt qui sont resté dans nos mémoires. Cependant pour ces quelques séries qui sortent de l'ordinaire sur 20-30 ans, combien de soaps ont été produits à la chaîne avec leur pléthores de dialogues soporifiques ? Il me semble bien qu'il y a eu quantité de séries qui n'ont pas traversé l'atlantique et qui doivent bien "valoir" nos Plus belle la vie et Sous le soleil.

Ce qui me choque le plus dans les séries actuelles en fait c'est leur manque total d'humour, de second degré, et surtout d'autodérision. A la place on a droit à une prétention au sérieux qui fait rapidement chier le spectateur.

Link to comment

c'est d'ailleurs amusant, souvenez -vous: au debut des 90 tout le monde faisait de la comm' "mechante", il y a avait Maurice et les premiers animateurs de radio-TV a jeter les invites ou a etre agressifs avec eux, c'etait le debut de la realTV, et qu'est-ce qui en est sorti? la periode 2000-2010 ou tout est devenu mievre et apparemment taillé sur mesure pour des mamans un peu sensibles.

en amérique du Nord ou tout est soccer-mom ifié et ou les gamins ne peuvent plus faire de trottinette sans casque, l'ambiance no-testosterone peut se comprendre, mais en france ou toute l'attention des gens est continuellement portee a la critique de l'autre dans l'animosité latente de peurs et frustrations culturellement entretenues, ca fait bizarre :icon_up:

Link to comment

Le problème surtout est qu'il y a dans la discussion un mélange de genres très différents :

1. Le soap par exemple repose sur une intrigue sans début ni fin plus ou moins (plutôt moins que plus) savamment tricotée sur des centaines d'épisodes.

Des séries type Soprano ou Deadwood relève de ce schéma : elles n'ont ni début ni fin (elles s'achèvent quand l'audimat faiblit).

2. La série à épisodes, héritière du roman-feuilleton, développe une histoire cohérente sur plusieurs épisodes avec un début et une fin : ex. Nord contre Sud, le Comte de monte Cristo, etc.

3. La série type Avengers ou SH ou Starsky & Hutch, héritière de la nouvelle et du roman populaire, repose sur un (ou plusieurs) héros récurrent qui résout à chaque fois un problème spécifique, chaque épisode est donc parfaitement autonome avec un début et une fin.

La sitcom relève généralement de ce type.

Le point commun à toutes les séries est la répétition d'un schéma toujours le même (sinon le fan n'est pas content) avec de légères variations (sinon le fan s'ennuie).

Il est donc un peu absurde de comparer des séries qui n'appartiennent pas au même genre.

Link to comment
Cependant pour ces quelques séries qui sortent de l'ordinaire sur 20-30 ans, combien de soaps ont été produits à la chaîne avec leur pléthores de dialogues soporifiques ?

je dirais que la grosse difference se situe au niveau de la couverture mediatique; aujourd'hui les grosses productions sont des soaps, les grosses licenses sont devenues des soaps, les grosses nouveaute sont des soaps.

Link to comment

ah non moi je mate ce qui passe a la tele (publique), quand ca passe a un moment ou je suis desoeuvre ou en train de macher, j'ai autre chose a faire que regarder des series en dvd

d'autant plus que meme quand on me les conseille je m'endors generalement rapidement :icon_up:

Link to comment
ah non moi je mate ce qui passe a la tele (publique), quand ca passe a un moment ou je suis desoeuvre ou en train de macher, j'ai autre chose a faire que regarder des series en dvd

d'autant plus que meme quand on me les conseille je m'endors generalement rapidement :icon_up:

Et la VOD ça sert à quoi ? Tu mâches et tu regardes ce que tu souhaites.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...