Jump to content

Santé & nutrition, que manger ?


Recommended Posts

exemple d'info biaisee mais vraie, Jeff Cyr, il a ete a ca de mourir d'une mort atroce d'une maladie du foie incurable; il s'en est sorti avec low carb; lis le, il est tres modere et pas doctrinaire et ils n'aime pas le sgens simplistes doctrinaires, low carb ou pas 

Link to post
Share on other sites

Peut-être que le malentendu est du à des associations automatiques déclenchées par certains mots ? Tu imagines quoi quand on dit high carb par exemple ? J'ai l'impression (c'était mon cas) que tu imagines automatiquement de la junk food (corrige-moi si ce n'est pas le cas). Mais la junk food a pour caractéristique de mêler glucides et lipides à haute dose, c'est justement ce qui la rend irrésistible (densité énergétique bien supérieure à n'importe quel aliment naturel, sauf peut-être les noix). En réalité, c'est du high carb high fat. Le high carb dont je parle est low fat (donc raisonnable en calories), fibreux et plein d'eau (donc forte satiété). Typiquement, des tubercules, qu'on retrouve dans plein d'alimentations traditionnelles. Le profil en micro-nutriments des patates est d'ailleurs excellent.

Et encore une fois, je ne suis pas devenu anti-low carb, je suis toujours low-carb moi-même et très satisfait.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

Oui certes. Sans aller jusque junk food l’excès de grains ne me semble pas bon. Un facteur qui complique fort les choses en plus sont les huiles de graines qui sont une invention moderne, initialement à usage industriel, et inadaptées voire dangereuse pour la santé.

 

Après, oui, il y a eu l’erreur “HF”, qui part peut-être des vertus thérapeutiques de la cétose, contre l’épilepsie par exemple et donc connue de médecins. Personnellement j’ai du réduire le gras, je pense. 
 

Il faudrait faire un essai de très longue durée, disons bonnes plantes et bonnes graisses en bon ratio vs bonne viande et bonnes graisses en bon ratio, et voir les résultats.

 

Pour revenir à mon cas personnel la somme d’avantages est si inimaginable que désormais, et à mon âge, et pour moi qui ne suis un guide pour personne, il en faudrait pour me faire changer drastiquement. Par exemple : le degré de calme et de stabilité mentaux atteint est une surprise, inattendue, mais que je chéris. Le sport sans blessure aussi quand je vois le nombre d’amis qui se blessent. 
 

Ensuite, les corps cétoniques semble t

bien avoir certains avantages, dans le vieillissement des neurones par exemple.

 

Bref, nôtre problème à tous est de trouver ce qui me convient. Dans le

contexte actuel je vois que ç a

convient à presque tout le monde d’être malade, moi non. Il y a peut-être plusieurs approches à cette fin, j’en ai trouvé en tout cas une bonne.

 

Après il y a un autre angle qui est que l’origine humaine est à dominante carnivore 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites

Encore de l'implicite que j'essaye d'expliciter :

Quand je dis qu'un régime low-carb et un régime high-carb sont équivalents pour la perte de poids et la composition corporelle, je sous-entend toujours à calories et protéines égales (pour ne juger que l'impact du paramètre glucides vs lipides). C'est un premier point et ça ne dit rien sur la facilité de maintenir l'un ou l'autre dans la vie réelle. On peut maigrir et même se muscler à court terme avec de la junk food, mais c'est horrible à supporter (ça a été fait).

Ensuite, je dis (comme toi je crois) que le véritable critère de réussite est la capacité à maintenir sans effort (et même pour toujours) le régime alimentaire choisi. C'est le deuxième point. Ce point dépend entre autre du pouvoir de satiété des aliments, et pour le coup on trouve des "formules" réussies aussi bien en low carb qu'en high carb. Le secret (qui ne surprendra personne), c'est que moins c'est raffiné mieux c'est (moins raffiné = faible densité énergétique = moins de dopamine dans le cerveau et plus de volume dans l'estomac). Les protéines, les fibres et la teneur en eau jouent aussi beaucoup. Or ces critères de filtrage des aliments ne correspondent pas directement à une dichotomie glucides/lipides. On peut créer une bonne combinaison ou se foirer aussi bien en high carb qu'en low carb (il y a des gens en low carb qui partent dans des frénésies de gras).

Après il y a la question des anti-nutriments, mais encore une fois ça ne correspond pas à notre dichotomie, ou alors tu dévies vers le régime carnivore. Je n'ai que peu creusé cette question. Ca marche peut-être bien comme régime d'élimination ultime quand on a des intolérances/allergies. Je pense qu'on manque de recul mais c'est en cours d'étude.

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
16 minutes ago, Nick de Cusa said:

l’excès de grains ne me semble pas bon. Un facteur qui complique fort les choses en plus sont les huiles de graines qui sont une invention moderne

 Sur ces points, j'ai suspendu mon jugement. J'ai lu plein d'hypothèses séduisantes mais très peu de recherche pour les étayer. Par exemple, qu'est-ce qui me prouve, pour les grains, que ce n'est pas la perte de poids liée à l'élimination d'aliments souvents raffinés et sur lesquels on rajoute du gras (qui mange ses pâtes juste égouttées ?) qui n'est pas responsable de l'amélioration de la santé ? Idem pour les huiles de graines, j'ai trouvé des hypothèses très sophistiquées liées aux processus inflammatoires qui dérapent dans les cellules, mais...pas d'étude rigoureuse pour étayer (très possible que je sois passé à côté). Ces huiles modernes sont elles aussi très souvent associées à une alimentation raffinée, donc comment démêler les co-facteurs ?

En fait je trouve qu'on rejoue souvent ce qu'on reproche aux végétariens militants et aussi aux institutionnels : on les critique parce qu'ils basent leurs recommandations sur des corrélations hautement discutables, mais on fait la même chose en choisissant nos propres corrélations discutables.

Après j'entends bien l'argument de la prudence évolutive (pour une fois j'approuve le principe de précaution), mais affirmer qu'on sait hum...

16 minutes ago, Nick de Cusa said:

Après il y a un autre angle qui est que l’origine humaine est à dominante carnivore 

Oui, mais encore une fois est-ce qu'on en déduit pas un peu vite certaines "évidences" ? Je ne sais pas (et je vais me faire un steak).

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites

on manque de connaissance oui, enormement meme. Du coup oui chacun doit prendre des solutions biaisees et non prouvees (enfin, les miennes sont prouvees pour moi). La vie est assez courte en fait et je ne vais pas attendre les scientifiques,surtout qu'ils sont de tres mauvaise volonte depuis Ancel Keys. 

 

En fait le message cle de ce fil ne devrait pas etre mangez ceci ou cela mais, puisque nous sommes sur lib.org, renseignez vous vous meme (ou pas mais apres ne vous plaignez pas des consequences).

 

Par exemple, un post recent de Jeff Cyr: 
 

Quote

I've noticed for some time now that SOME folks that are part of diabetic groups on FaceBook, don't really want to put in the effort to learn about diabetes, exercise, etc. It seems to me that SOME of these diabetics want you to tell them exactly what to eat, how much, etc. These folks won't even take the time to read a post that is full of information, information that would most certainly help them. SOME of these folks, SOME, want everything handed to them on a silver platter. How do they expect to learn anything this way?

 

  • Yea 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Bisounours a dit :

Que de l'huile d'olive je trouve ça écœurant et un peu amer. Je mélange toujours avec une autre plus neutre.

 

Il y a 3 heures, Nick de Cusa a dit :

bon eh bien ca nous renvoie a la question de Rincevent, quelle marqueets faite avec de lavraie pure huile d'olive ? 

Je confirme l'avis de Bisounours, la mayo 100% huile d'olive, c'est vraiment pas top.

Mais avec la meilleure des huiles d'olive (la mienne en l'occurrence).

Link to post
Share on other sites

la satiété est diminuée par le gras c'est factuelle Boz. Par contre j'ai l'impression de manger moins en quantité quand je suis en low carb, peut être je mange plus de protéines que je ne le pense. après je reste persuadé qu'il y a plusieurs méthodes pour être en bonne santé. de ce que j'ai pu voir plus les gens achètent des produits bruts qu'ils cuisinent et plus ils mangent de produits industriels moins ils ont l'air en foe....

Link to post
Share on other sites

@Bozsur les huiles de graines j'avais lu que le danger était sur la ressemblance des molécules de ces huiles avec les protéines que tu trouves dans les parois cellulaires. les molécules d'huile s'intègre dans la paroi cellulaire et viennent tout détraquer car elles ne sont pas comme les protéines cellulaires normales. par contre je n'ai plus la source.

Link to post
Share on other sites

J'avais un kilo à perdre pour un combat ce dimanche qui arrive, et j'ai suivi l'idée des derniers messages de ce fil et privilégié les aliments qui rassasient sans faire une fixation sur le lowcarb. Par exemple, les amandes c'est lowcarb mais quand je commence je m'arrête pas, alors que la viande, une bonne portion me suffit. J'ai mangé des carottes trempées dans de la crème fraîche alors qu'avant j'aurais évité les carottes. Au final, j'ai perdu mon kilo assez facilement (bon j'ai couru 5 Km un jour sur deux, ça a aidé) 

Je me demande si une plus grande variété d'aliment ne contribue pas à la satiété ( à calories et compositions nutritionnelles égales, j'entends) 

Link to post
Share on other sites

Faut faire des résumés des vidéos pour ceux qui n'ont pas le temps de les regarder :)

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, poney a dit :

Faut faire des résumés des vidéos pour ceux qui n'ont pas le temps de les regarder :)

This, this, this. Cinq belles lignes au lieu d'une petite de présentation, ce serait parfait. 

Link to post
Share on other sites

qui ne prend pas un peu de temps pour sa sante n'a que ce qu'il merite 🙂

 

Bon, rien que pour vous : l'acide pentadecanoique est particulierement bon et il y en a dans les ruminnants mais pas dans le poulet et le porc.

 

Pour ceux qui s'aiment assez pour vouloir le meilleur pour eux-memes (car la est la cle, en fin de compte), le cote psychiatrique :

 

 

 

  • Love 1
Link to post
Share on other sites

Je pense que par rapport à beaucoup de gens, on prend le temps. 

Mais j'ai deux ou trois activités en trop pour le moment que pour regarder 50min de présentation qui pourrait être résumé en 5min.

 

Eatfattomachin avait beaucoup de défauts mais avait la qualité de régulièrement alimenter (BLAGUE) mon intérêt pour la question en 5 ou 10min par jour. 

 

Il y a un marché à prendre Nick :)

 

En tous cas merci. Encore une fois, bœuf à l'herbe > all

  • Yea 2
Link to post
Share on other sites

Oui j'imagine. 

On devrait se mettre à 5 ou 6 et alimenter un petit blog/page Twitter,... 

Link to post
Share on other sites

 

Il y a 1 heure, poney a dit :

 Twitter,... 

image.png.2e4a1761c8bed1f13b2aab431586a47f.png

 

Pilar qui répond à la suite de CP et qui parle de liberté, c'est drôle Twitter..

Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, poney a dit :

Je n' sais pas qui c'est. 

image.png.b1121c63161ce5b1cb3fdf60e5920cb2.png

La copine de Serge Hercberg, le grand ponte Français en matière de recommandations nutritionnelles, papa du Nutriscore et du PNNS.

Link to post
Share on other sites
On 9/24/2020 at 11:28 AM, Nick de Cusa said:

pour un sport explosif

 

 

 

Présentation d'un plan de nutrition d'une équipe de Major League Soccer. 

-60% des calories en lipides

-25% en protéines

-15% en glucides

 

Les résultats :

-distance moyenne parcourue par match pour les 10 joueurs de champs (sans compter le gardien) : 111km avant, 116km après 

-distance moyenne parcourue par match pour les 10 joueurs en sprint : 12km avant, 13km après

-matchs ratés pour cause de blessure : 11% avant, et fluctuations entre 3,8 et 9% après. Malheureusement ils ne donnent pas les années précédentes, juste la dernière année avant mise en place du plan de nutrition. 

 

À ça s'ajoutent plein de témoignages des joueurs qui disent avoir moins de courbatures, et qui arrêtent même le carb-loading avant les matchs. 

 

L'idée est toujours la même : le corps est dans un meilleur état lorsqu'on lui réduit ses inflammations. Réduire les glucides réduit les phénomènes inflammatoires ce qui améliore la récupération, donc les performances. 

 

Par contre on n'a pas de mesure de performance pure des joueurs via un protocole précis. Par exemple performance au 100m, 400m, sur un circuit 10*50m avec  1min de récupération... 

  • Yea 2
  • Love 1
Link to post
Share on other sites

Je regarde le docu d'arte du soir sur le fromage de chèvre. 

 

Ils parlent a un moment des bien faits du pâturage et de cette étude :

 

Citation

Données récentes sur les effets de l’alimentation sur la composition en acides gras du
lait de vache, de chèvre et de brebis
CHILLIARD Y. (1), GLASSER F. (1), ENJALBERT F. (2), FERLAY A. (1), BOCQUIER F. (3), SCHMIDELY Ph. (4)
(1) INRA, UR1213 Herbivores, Equipe Tissu Adipeux et Lipides du Lait, Site de Theix, F-63122 Saint-Genès-Champanelle,
France (Yves.Chilliard@clermont.inra.fr)
(2) INRA-INPT-ENSAT-ENVT, Université de Toulouse, UMR1289, Tissus Animaux, Nutrition, Digestion, Ecosystème et
Métabolisme, Chemin de Borde-Rouge-Auzeville, BP 52627, F-31326 Castanet-Tolosan Cedex, France 
(3) UMR - Elevage des Ruminants en Régions Chaudes (UMR_868) Campus Agro_M-INRA de Montpellier, Bâtiment 22 ; 2,
Place Pierre Viala, 34060 Montpellier Cedex 1, France
(4) INRA-Institut National Agronomique Paris-Grignon, 16, rue Claude Bernard, F-75231 PARIS cedex 05, France
RESUME – Après un rappel des principaux phénomènes digestifs et métaboliques qui concourent à la synthèse des matières
grasses du lait, cette revue fait le point des données récentes sur les effets de l’alimentation sur la composition en acides gras
(AG) du lait de vache, de chèvre et de brebis. Ces données sont issues de la bibliographie ainsi que de deux bases de données
développées à l’INRA. Elles confirment la forte plasticité du profil en AG du lait de ruminant, notamment pour les AG saturés
(C10 à C18), l’acide oléique (9c-18:1), l’acide vaccénique (11t-18:1) et d’autres isomères trans du 18:1 et du 18:2. Par rapport
à des rations riches en concentrés et / ou en ensilage de maïs, les rations à base d’herbe (pâturée ou correctement conservée)
diminuent les AG saturés au profit des 9c- et 11t-18:1, et dans une moindre mesure, du 18:3 n-3 et du 9c11t-CLA. Les
suppléments d’huiles ou graines oléagineuses ont des effets similaires, parfois plus marqués, mais ils augmentent aussi d’autres
isomères trans du 18:1 et du 18:2, notamment lorsqu’ils sont ajoutés à des rations riches en concentrés et / ou en ensilage de
maïs. Les huiles et graines riches en 18:2 n-6 (tournesol, soja,…) accroissent en particulier le 10t-18:1 et les 10t12c-, 8t10c-,
7t9c- et 9t11c-CLA, alors que celles qui sont riches en 18:3 n-3 (lin) accroissent notamment le 13t / 14t-18:1 et les 9c12t-, 9c13t-
et 11t15c-18:2. La chèvre est moins sujette que la vache à la déviation du 11t- vers le 10t-18:1, ce qui explique probablement la
stabilité et l’ampleur élevées des réponses à la supplémentation lipidique des 11t-18:1 et 9c11t-CLA de son lait, y compris avec
des rations riches en concentrés. En outre, elle semble mieux répondre que la vache à la supplémentation en 18:3 n-3. La brebis,
alimentée principalement dans les études publiées avec des fourrages méditerranéens, produit un lait plus riche en 18:3 n-3, 11t-
18:1 et 9c11t-CLA que la vache au pâturage en zone tempérée.

https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=http://journees3r.fr/IMG/pdf/2007_08_nutrition-lipidique_01_Chilliard.pdf&ved=2ahUKEwipi4fwl4rsAhUK3aQKHS6dDvYQFjABegQICxAC&usg=AOvVaw0olU-EmpybeUmiV5tChsNP

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Hugh
      "Bloomsburys' Golden Phoenix Cupcake", Dubai
    • By Jukebox
      Je fais ce topic car à part le fil nutrition qui, à mon goût, est davantage un lieu de partage d'infos, il n'y a pas grand chose sur nos habitudes alimentaires (après, je n'ai pas non plus été faire de l'archéologie du forum).
       
      Du coup, je propose que chacun dise ce qu'il a mangé aujourd'hui. Ca peut servir, pour celui qui veut modifier ses habitudes alimentaires, de garder une trace facilement ; ça peut également servir à partager des recettes (là, j'ai vu un fil mais bon), etc.
       
      Je propose ça sous cette forme : 
       
      Matin : Chocolat noir + thé + pain complet + prune 
      Midi : sandwich au feta + café 
      Soir : épinards + poisson 
    • By Astha
      http://www.lesoir.be/1429599/article/economie/2017-01-31/tournee-minerale-plus-90000-personnes-s-engagent-ne-pas-boire-en-fevrier
       
       
       
    • By Hayek's plosive
      Sauf erreur, il n'y a toujours pas de fil dédié a l'approche libérale de la santé hors alimentation.
       
      En cherchant sur la NHS, je suis tombé la-dessus:
       
      Mirror, Mirror on the Wall, 2014 Update: How the U.S. Health Care System Compares Internationally
       
      Avec notamment ce tableau:
       

       
       
      Le UK aussi bien ranké me parait assez suspicieux. Non pas que le systeme soit a chier (des 2 fois ou j'ai du aller a l'hosto, j'ai pas eu a y redire) mais je serais curieux de mettre ca en parallele avec le cout des systemes. C'est bien d'avoir le meilleur systeme au monde, mais avec une armée de fonctionnaires (1,7mn de personnes pour la NHS, plus que n'importe ou dans le monde) ca serait la moindre des choses (meme si ce n'est pas un argument pour valider le modele).
       

       
      La NHS, 5eme plus gros employeur au monde (d'apres la BBC).
       
      Amusant d'ailleurs de voir que le systeme francais est en queue de peloton:
       

×
×
  • Create New...