Jump to content

Vers la faillite des États (et au-delà)


Recommended Posts

Il y a un truc qui m'a toujours intriguée:

( une autre exception française?) :icon_up:

ailleurs, quand un pays connaît des fins de mois difficiles,( les caisses sont vides!)

souvent la première régulation consiste à payer les fonctionnaires avec retard….

souvent, cela ce traduit, certes, par de la corruption: ceux-ci se débrouillent et se font payer directement par le concitoyen…..

Quelqu'un aurait-il des chiffres, la date, par exemple en France, du dernier retard de paiement des fonctionnaires?

La liste des pays qui utilisent ce truc vieux comme le monde , en fonction de l'état de leurs finances et de leur économie?

année après année?

Link to comment

Ce sont surtout les prestataires de services privés qui ne sont pas payés ou ajournés en ce moment par les collectivités locales ou l'Etat. Les fonctionnaires viennent apres.

Link to comment
Ce sont surtout les prestataires de services privés qui ne sont pas payés ou ajournés en ce moment par les collectivités locales ou l'Etat. Les fonctionnaires viennent apres.

Aussi les dotations/paiements aux collectivités territoriales, de même qu'aux organismes sociaux.

Et il y a un ordre dans les non-paiements chez les fonctionnaires.

Ceux des impôts arrivent en dernier dans les non-paiements. :icon_up:

Link to comment
Ce sont surtout les prestataires de services privés qui ne sont pas payés ou ajournés en ce moment par les collectivités locales ou l'Etat. Les fonctionnaires viennent apres.

En France, oui, toujours les traitements des fonctionnaires d'abord…

Mais….ailleurs?

Link to comment

Meme dans un pays ou la norme des paiements dans le privé est de 90 jours, ca va faire mal le manque de cash. Au moins la fRance a cet avantage par rapport aux autres.

En France, oui, toujours les traitements des fonctionnaires d'abord…

Mais….ailleurs?

No sé, les autres Etat doivent faire de même, c'est plus discret de ne pas payer un prestataire de service privé qu'un fonctionnaire. Et c'est le genre d'infos que les bureaucraties du monde entier tenteraient de cacher si eux même étaient capables de mesurer les impayés. Entre les limbes des collectivités locales, des organismes hors bilan et le chaos infernal de l'Etat (ils ne tiennent pas de bilan de toute façon les mecs de l'ENA, sont trop élitistes pour se rabaisser à ce genre de basses oeuvres. Et puis à quoi bon tenir un bilan, je vous le demande, un Etat ne peut pas faire faillite voyons)

Je crains que vous ne demandiez des informations qui n'existent pas, ou qui sont bidons si elles existent.

Link to comment

:icon_up: je ne pensait pas que nous en étions là! :doigt:

…Et c'est le genre d'infos que les bureaucraties du monde entier tenteraient de cacher si eux même étaient capables de mesurer les impayés. Entre les limbes des collectivités locales, des organismes hors bilan et le chaos infernal de l'Etat (ils ne tiennent pas de bilan de toute façon les mecs de l'ENA, sont trop élitistes pour se rabaisser à ce genre de basses oeuvres. Et puis à quoi bon tenir un bilan, je vous le demande, un Etat ne peut pas faire faillite voyons)

Je crains que vous ne demandiez des informations qui n'existent pas, ou qui sont bidons si elles existent.

alors, le compteur de la dette, il compte quoi,en réalité?

s'il en plus il n'intègre pas les impayés…

ils ne tiennent pas de bilan de toute façon les mecs de l'ENA :

alors là!!!!

j'en reste sidérée!

C'est trop gros!

Link to comment
  • 2 weeks later...
One of the reasons why we do not yet have an all-out currency crisis (yet) is – or so it would seem – for the rather banal reason that traders are not yet quite sure what to panic about.

Épique comme intro, ça réchauffe l'ambiance.

Link to comment

Uh oh.

C’est ce qui ex­plique que l’écart de ren­de­ment entre les dettes à 10 ans belges (OLO) et al­le­mandes (Bund) ne cesse de s’ac­croître. Il a passé hier la barre de 1 % à 1,03 %, contre 0,3 % en début d’année.

http://www.lecho.be/actualite/marche_-_pla…924855-3502.art

Pendant ce temps là:

http://7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/artic…Bruxelles.dhtml

Link to comment

Côté britannique, ça ne pète plus trop dans la soie non plus :

http://www.boursorama.com/international/de…f64c4820a2ad873

Marché : Fitch juge redoutable la tâche du Royaume Uni.

(CercleFinance.com) - Dans une note de ce mardi, Fitch qualifie de redoutable la tâche à laquelle est aujourd'hui confrontée le nouveau gouvernement de coalition britannique, qui prévoit un déficit budgétaire de plus de 11% du PIB.

'L'ampleur de la situation fiscale au Royaume-Uni est gigantesque et justifie un rythme de réduction des déficits à moyen terme bien plus important que celui déterminé dans le budget d'avril 2010', estime l'agence de notation.

Fitch souligne que le déficit public ressort supérieur, à hauteur de trois points de pourcentage de PIB, aux précédents pics du milieu des années 1970 et du début des années 1990. Hors paiements d'intérêts, le déficit primaire atteint même le double de ces précédents records.

Même en tenant compte de perspectives de croissance un peu meilleures que pour les économies périphériques de la zone euro, le Royaume Uni figure, selon l'agence de notation, parmi les quatre pays nécéssitant les plus forts ajustements après l'Irlande, l'Espagne et la Grèce.

Si le programme de réduction du déficit devrait permettre de contenir la dette publique à un peu moins de 90% du PIB à horizon 2014, Fitch se déclare préoccupé par la vulnérabilité à des chocs économiques ou financiers que les plans de consolidations impliquent pour le Royaume Uni.

Link to comment
Heureusement qu'en France, contrairement à TOUS les pays voisins, aucune réduction des dépenses publiques n'est nécessaire. Et heureusement que notre presse que tout le monde nous envie fait un travail si objectif sur ce sujet.

La France est eu milieu comme un pov type qui ne comprend rien à la situation, pendant que les autres s'activent.

Sarko en plus a le toupet de lancer des invectives à l'Allemagne pour prendre des mesures d'austérité radicales, en accusant Merkel de faire cavalier seul et de mettre en danger la récupération en Europe. Mais quelle récupération ptit nabot?! Pour l'instant il n'y en a pas et les premiers qui peuvent espérer que la croissance repointe son nez un petit peu ce sont les allemands et les britanniques grace à ces mesures, pendant que la France se débattra dans tous les sens pour mentir en attendant le AA+!

Link to comment
La France est eu milieu comme un pov type qui ne comprend rien à la situation, pendant que les autres s'activent.

http://www.agefi.com/Quotidien_en_ligne/Ne…p?newsID=248593

D'un côté : sacrifice, décennies, grave, prévention, restrictives, dureté, patriotisme, protection et survie.

De l'autre : objectif antérieur à l'élection, redressement, responsabilité et crédibilité.

Il était un petit navîre…

Link to comment
La France est eu milieu comme un pov type qui ne comprend rien à la situation, pendant que les autres s'activent.

La France a au contraire très bien compris l'intérêt de renflouer ses banques engluées dans la dette grecque.

Link to comment
La France a au contraire très bien compris l'intérêt de renflouer ses banques engluées dans la dette grecque.

L'intérêt immédiat, oui. Sur le moyen terme, les politiciens qui la gouvernent ont loupé les petits caractères en bas du contrat luciférien signé avec leur sang : ça va se voir, ça va se savoir, et ça va encore plus mal se terminer ensuite.

D'ailleurs, les signaux actuels ne trompent pas : c'est la mrd.

http://h16free.com/2010/06/09/3254-coulisses-de-la-crise

Link to comment
L'intérêt immédiat, oui. Sur le moyen terme, les politiciens qui la gouvernent ont loupé les petits caractères en bas du contrat luciférien signé avec leur sang de leurs contribuables : ça va se voir, ça va se savoir, et ça va encore plus mal se terminer ensuite.

J'ai rectifié la petite erreur dans le post du dessus

Link to comment

La France veut trouver 100 milliards en 3 ans

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/06…5-milliards.php

Voici comment selon Fillon:

Cette somme de 100 milliards, «nous allons (les) trouver pour la moitié dans des réductions de dépenses et pour la moitié dans des augmentations de recettes», a précisé le chef du gouvernement. Les 50 milliards d'euros de réduction des dépenses seront composés «de 45 milliards en réduisant la dépense publique (comment? on ne sait toujours pas!), 5 milliards sur la réduction des niches fiscales (je ne savais que c'était considéré comme une réduction de dépenses, je voyais plutôt ça comme une augmentation de recettes»)

Côté recettes, les 50 milliards ne résulteront pas d'une augmentation des impôts et des prélèvements, affirme François Fillon. Il mise sur «35 milliards de rattrapage, après la crise, des pertes de recette conjoncturelle. (…) Au fur et à mesure que la croissance revient, les recettes recommencent à croître»( :icon_up: ), a-t-il expliqué. Et les 15 milliards restants? Ils «correspondront à la fin des mesures que nous avons prises pour relancer l'économie et qui n'ont naturellement pas vocation à durer au delà de cette période de relance» ( :doigt: ), a-t-il ajouté.

Link to comment
5 milliards sur la réduction des niches fiscales (je ne savais que c'était considéré comme une réduction de dépenses, je voyais plutôt ça comme une augmentation de recettes»)

xD

C'est vrai que y'a un drôle de climat autour de ces niches fiscales, dans l'opinion générale on a l'impression que c'est un truc obscur qui ne touche que quelques privilégiés.

Bon sinon c'est vrai qu'on attend les 45G€ déconomie restant… On va virer 1 millions de fonctionnaires en deux ans ? J'imagine pas le dawa dans la rue :icon_up:

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...