Jump to content

[modéré]Lemennicier À Sciences-po Le Mardi 11


Allexia

Recommended Posts

Oui, c'était mon propre num, récupéré sur une base Whois, qu'ils avaient diffusé sur le forum, en se croyant tout permis.

Le Webmaster, Plam, (qui me semble plus sain et sympa que les autres) m'a contacté par MSN, et a supprimé leurs messages de gamins gâtés qui font mumuse en cassant les visiteurs non formatés.

En fait ils m'avaient pris en grippe dès mon arrivée sur leur forum : j'étais venu apporter la contradiction à l'unanimisme pro-Kerry le soir des élections US. Cette note discordante, + leur gueule de bois de voir le "mal" triompher, a scellé mon sort sur leur forum.

C'est ahurissant le peu de respect qu'ils ont pour toute opinion qui n'est pas leur, et pour toute personne qui n'est pas de leur sérail.

Albert Li s'est copieusement fait descendre, accusé, crime suprême, de "faire de la politique comme d'autres font de la radio amateur".

Des petits merdeux, qui n'ont pour seule excuse que d'être très jeunes et trop gâtés.

Ce qui laisse un peu d'espoir pour dans dix ans, les leçons de la vie venant…

Link to comment
ah cette manie d'enfermer les individus dans des catégories !!!  :icon_up:

c'est la tendance, il est vrai

mais faut pas non plus fantasmer

le public est tout de même relativement divers

bon, j'y va, mais c'est où Science Po ?

Vite !!!!

Link to comment

Ouais AK je suis confiant pour l'avenir. N'oublions pas que celui qui leur ressemblait seulement un peu avait perdu un certain 21 avril…

Alors si eux sont pires que Tristounet 1er, ils se feront jeter…

Ces gens là, il faut leur marcher dessus. Pour deux raisons:

1) Parce que ça porte bonheur.

2) Parce que c'est la seule chose qu'ils comprennent.

Link to comment
Je demandais ça parce que sur le forum de Science Po certains disaient qu'ils viendraient pour semer la zizanie…

Se sont-ils vu en sous-nombre, ou décontenancé par la conférence? L'air pas commode de Jabial, Chitah et Coco, les a-t-il dissuadés?

On a juste entendu quelques ricanemnts moqueurs en réponse au discours de Leminnicier, et c'est tout. S'il y avait un public de gens hostiles, ils se sont copieusement écrasés.

Cependant, j'avais cru remarqué un groupe de contestataires à l'entrée. Dans leurs rang, un grand et gros barbu, qui devait faire 2 m et 140 kg, genre tu rames pour trouver plus mastoc dans l'équipe de France de rugby. Il s'est barré avant la fin. Je me voyais mal faire le coup de poing avec lui, car mes spécialités en combat sont le German Souplex et le Jacknife Powerbomb: résultat garanti… à condition d'être capable de soulever l'adversaire du sol. Et là :icon_up:

Link to comment
Cependant, j'avais cru remarqué un groupe de contestataires à l'entrée. Dans leurs rang, un grand et gros barbu, qui devait faire 2 m et 140 kg, genre tu rames pour trouver plus mastoc dans l'équipe de France de rugby. Il s'est barré avant la fin. Je me voyais mal faire le coup de poing avec lui, car mes spécialités en combat sont le German Souplex et le Jacknife Powerbomb: résultat garanti… à condition d'être capable de soulever l'adversaire du sol. Et là  :icon_up:

Ouais, quand il s'est tourné vers nous, je lui ai lancé mon Regard Qui Fait Peur, c'est pour ça qu'il s'est barré, valait mieux pour sa p'tite tête. :doigt:

Link to comment
Ce serait pas Alphonse Hubert ?

Les ricanements, ils venaient d'où ? Comment peut-on rigoler d'un homme aussi brillant que Bertrand ( parce que son nom jamais su l'écrire ) ?

Lemennicier est volontiers provocateur et prêt à faire rire l'assemblée. J'ai consulté son CD Rom de microéconomie où l'on trouve de belles perles.

exemple de formulation d'une question d'examen:

vous êtes un jeune gauchiste affilié au syndicat étudiant […] et votre salaud de professeur d'économie affirme que …

Qu'avez vous à lui répondre?

Votre professeur vous écoute.

Link to comment
Guest Florian

Bonsoir,

je viens de tomber sur votre charmant forum et de soumettre l'adresse à mes camarades du forum que vous décriez ici.

Vous venez nous troller, il n y a pas de raison qu'on ne fasse pas l'inverse.

J'ai moi-même fréquenté passivement les milieux libéraux (Némo, Liberté Chérie, tout ça) et j'en ai souvent été très déçu.

Il y en a 3-4 bons, qui ont de vraies idées, une vraie pensée politique construite, mais qui savent pertinement qu'elle est inapplicable. C'est joli, bien fait, mais utopique.

Et puis il y a tous les autres, des gens en mal de reconnaissance, des laisser-pour-compte de la société, des gens qui désirent la déconstruire dans sa forme actuelle pour la reconstruire autrement. Le problème, c'est que leur pensée est souvent allée bcp moins loin que celle des gens que j'ai cité avant, et qu'ils voient souvent dans le libéralisme un rampart possible à leur propre misère.

Acceptez donc, quand vous choisissez un point de vue, qu'on puisse ne pas être d'accord avec vous. Acceptez que votre idéologie est contingente à votre position dans la société.

Les idéologies marxiste et libérale, qui ont en commun un certain libertarianisme, ont toutes les deux vocation à changer drastiquement les liens dans la société. Bizarrement, elles plaisent chacune aux gens qui pourraient le mieux tirer parti des nouveaux liens: d'un côté les gens ne possédant presque rien, qui ont tout intérêt à ce qu'on mette tout en commun, et d'un autre les gens qui possèdent bcp, qui a tout intérêt à empêcher qu'on leur en prenne. Les uns comme les autres ont la particularité d'être des opprimés, des petits.

Soit, je respecte.

Mais acceptez donc qu'on puisse chercher une voie médiane. Elle existe.

Link to comment
Vous venez nous troller, il n y a pas de raison qu'on ne fasse pas l'inverse.

Combien de personnes?

J'ai moi-même fréquenté passivement les milieux libéraux (Némo, Liberté Chérie, tout ça) et j'en ai souvent été très déçu.

Il y en a 3-4 bons, qui ont de vraies idées, une vraie pensée politique construite, mais qui savent pertinement qu'elle est inapplicable. C'est joli, bien fait, mais utopique.

C'est balaise de venir chercher du constructivisme chez les libéraux, il n'est pas étonnant que tu aies été déçu.

Et puis il y a tous les autres, des gens en mal de reconnaissance, des laisser-pour-compte de la société, des gens qui désirent la déconstruire dans sa forme actuelle pour la reconstruire autrement. Le problème, c'est que leur pensée est souvent allée bcp moins loin que celle des gens que j'ai cité avant, et qu'ils voient souvent dans le libéralisme un rampart possible à leur propre misère.

:icon_up::doigt::warez:

Acceptez donc, quand vous choisissez un point de vue, qu'on puisse ne pas être d'accord avec vous.

La matérialisation du fait que nous sommes d'accord et même que nous recherchons la contradiction se trouve dans les fils de discussion que tu liras, et auxquels, je l'espère tu participeras.

Acceptez que votre idéologie est contingente à votre position dans la société.

:warez::ninja::blink::yang:

Tiens, j'y pense, melodius, tu en penses quoi de la Porsche Carrera que je t'ai offert pour tes 7 ans? tu m'avais dit je crois que la couleur ne te plaisait pas, elle rendait mal avec tes costards Smalto (taille 7 ans).

Ronnie, ce matin, tu as dit que tu viendrais nager dans ma piscine pleine de billets de banque, tu m'as planté, t'étais où, encore à Wall Street à spéculer contre les monnaies des pays pauvres, dis-moi?

Le marxisme et le libéralisme, qui ont en commun un certain libertarianisme, ont toutes les deux vocation à changer drastiquement les liens dans la société.

Bizarrement, elles plaisent chacune aux gens qui pourraient le mieux tirer parti des nouveaux liens: d'un côté les gens ne possédant presque rien, qui ont tout intérêt à ce qu'on mette tout en commun, et d'un autre les gens qui possèdent bcp, qui a tout intérêt à empêcher qu'on leur en prenne. Les uns comme les autres ont la particularité d'être des opprimés, des petits.

Soit, je respecte.

1 - tu es vexé, tu cherches donc des choses méchantes à nous dire

2 - tu appartiens au mainstream français, ceux qui cherchent la troisième voie et donc votent insensiblement pour l'UMP, le PS, ou l'UDF.

3 - donc tu te raccroches à des critiques à deux balles, qui ont leur origine dans la vision de classe des socialistes: on est des riches c'est pour ça que nous sommes des libéraux.

Hé ben tu te trompes très lourdement, à commencer par ce qui me concerne.

Mais acceptez donc qu'on puisse chercher une voie médiane. Elle existe.

N'empêche que cela restera du constructivisme, cette troisième voie.

Au fait, j'ai juste une petite question: tu connais Amartya Sen, mon constructiviste préféré?

Link to comment
Bizarrement, elles plaisent chacune aux gens qui pourraient le mieux tirer parti des nouveaux liens: d'un côté les gens ne possédant presque rien, qui ont tout intérêt à ce qu'on mette tout en commun, et d'un autre les gens qui possèdent bcp, qui a tout intérêt à empêcher qu'on leur en prenne. Les uns comme les autres ont la particularité d'être des opprimés, des petits.

Soit, je respecte.

Mais acceptez donc qu'on puisse chercher une voie médiane. Elle existe.

Je ne souhaiterais pas parler au nom des autres, mais pour autant que je sache - dumoins sur ce forum - il n'y a ni milliardaires ni RMIstes au fond du trou.

Pour la voie médiane, pas de problème, mais cherche la avec des volontaires, n'oblige personne à te suivre par la force.

Link to comment

Tiens au passage, qu'à dit Bertrand Lemennicier sur ses propres origines sociales?

Il est libertarien: il doit donc être issu d'une famille immensément riche, des marchands, de riches armateurs.

Hé ben non, c'était des militaires. Les militaires sont connus pour surtout être très proches des milieurs très conservateurs de la droite (voir notamment St Cyr), avec une tendance à l'extrême-droite, prononcée.

Lemennicier, donc, devrait être membre du FN. Or, il a lancé un plaidoyer pour l'immigration clandestine, je dis bien clandestine, pas seulement l'immigration légale.

Allez comprendre…..

Link to comment
Et puis il y a tous les autres, des gens en mal de reconnaissance, des laisser-pour-compte de la société, des gens qui désirent la déconstruire dans sa forme actuelle pour la reconstruire autrement. Le problème, c'est que leur pensée est souvent allée bcp moins loin que celle des gens que j'ai cité avant, et qu'ils voient souvent dans le libéralisme un rampart possible à leur propre misère.

La réussite du libéralisme n'est plus à prouver aujourd'hui. Tout le monde s'y met, même les plus réticents ( Kadhafi par exemple ). Il a été prouvé que dans les sociétés libérales, les gens étaient plus heureux, plus riches que dans toute autre société reposant sur l'étatisme, l'interventionnisme ou le socialisme ( modéré ou hard ). Pensez en Angleterre à tous ces ouvriers qui pouvaient consommer des produits de luxe à une certaine époque, et qu'ils ne purent le faire aussitôt après que les étatistes avaient pris le pouvoir et réglementèrent toujours plus l'économie. La pensée libérale était dominante au XIXème siècle mais les hommes qui étaient à la tête des Etats étaient tous sauf libéraux. Ce qui s'est traduit concrètement par une baisse du niveau de vie des plus faibles. D'ailleurs, les plus socialistes de cette époque étaient contre le droit de grève et contre les syndicats, qu'ils considéraient nuisibles à leur conception de société. Ce sont les libéraux qui ont imposé cela. C'est toujours bien de le rappeler.

Acceptez donc, quand vous choisissez un point de vue, qu'on puisse ne pas être d'accord avec vous. Acceptez que votre idéologie est contingente à votre position dans la société.

Les libéraux sont les premiers à défendre la liberté d'opinion, de presse, d'expression. Ne leur faites pas le procès contraire. Je remarque seulement que sur votre site vous ne tolérez pas que les libéraux s'expriment. Vous les considérez comme des malades mentaux qu'il faudrait enfermer dans des asiles. Il suffit de remonter et de lire les fils de votre site pour s'en apercevoir.

Le marxisme et le libéralisme, qui ont en commun un certain libertarianisme, ont toutes les deux vocation à changer drastiquement les liens dans la société. Bizarrement, elles plaisent chacune aux gens qui pourraient le mieux tirer parti des nouveaux liens: d'un côté les gens ne possédant presque rien, qui ont tout intérêt à ce qu'on mette tout en commun, et d'un autre les gens qui possèdent bcp, qui a tout intérêt à empêcher qu'on leur en prenne. Les uns comme les autres ont la particularité d'être des opprimés, des petits.

Soit, je respecte.

Qu'entendez-vous par là ? Les libéraux défendent la dérèglementation des professions encadrées, à savoir les chauffeurs, notaires, médecins, coiffeurs… pour faire jouer la libre concurrence. Les secteurs protégés sauteraient dans une économie totalement libérale, ce qui éviterait bien des monopoles et le protectionnisme, plus grand ennemi du libéralisme. Je ne considère pas être un planqué en défendant le libéralisme. Je défends le changement.

Mais acceptez donc qu'on puisse chercher une voie médiane. Elle existe.

Reste à savoir si elle existe bien, cette voie médiane… Si vous considérez que Chirac est dedans, là on ne va pas être d'accord…

Link to comment
Reste à savoir si elle existe bien, cette voie médiane… Si vous considérez que Chirac est dedans, là on ne va pas être d'accord…

Il y a une voie médiane entre le socialisme de droite et le socialisme de gauche : c'est le libéralisme. Mais il semble plus facile de se vautrer dans l'assistanat étatique de droite ou de gauche (et la spoliation qui est son corollaire) que d'emprunter la voie étroite de la liberté.

Link to comment
Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...