Jump to content

Guido Fawkes, blog politique UK n°1


Recommended Posts

"Il faut adorer la provocation pour se faire appeler Guido Fawkes, du nom de celui qui a tenté, en 1605, de faire exploser le palais de Westminster et d'assassiner le roi protestant Jacques Ier, en visite au Parlement ce jour-là. Un ennemi public numéro un, plus connu sous le nom de Guy Fawkes, qui a été atrocement torturé avant d'être exécuté pour tentative de régicide et que les Britanniques célèbrent, le 5 novembre de chaque année, à coups de feux d'artifice et de pintes de bière.

"C'est le seul à être entré dans Westminster avec des intentions honnêtes", explique Paul Staines, qui lui a emprunté son patronyme. Catholique comme son héros, il est bien décidé, lui aussi, à en faire voir de toutes les couleurs à un monde politique qu'il juge "pourri jusqu'à l'os".

Ce n'est pas avec 670 kilogrammes de poudre, comme son illustre prédécesseur, qu'il compte agir. Mais avec les mots, acérés comme des lames, qu'il déverse depuis cinq ans sur son blog "Guido Fawkes". Au programme, revendique Paul Staines, les "complots, rumeurs et conspirations" qui rythment la vie des Chambres des communes et des lords. Des cancans et des ragots pour déstabiliser tout ce qui peut l'être. Et notamment le gouvernement travailliste de Gordon Brown.

Le "Guido Fawkes" version XXIe siècle a réussi là où son ancêtre de coeur avait échoué : s'imposer dans le petit monde de Westminster. Un brin dodu, en treillis et en tee-shirt noir à l'effigie de son mentor - "Guido Fawkes Membre du complot" -, il savoure sa victoire contre l'establishment, dont il n'est pas, mais qui ne peut plus l'ignorer. Avec plus de 150 000 visiteurs par mois, "il possède l'audience la plus large de tous les blogs politiques au Royaume-Uni", dit son ami Iain Dale, une autre figure de la blogosphère politique britannique de droite.

"Je gagne plus d'argent que le Guardian, le Times et l'Independent réunis, qui en perdent tous les trois", s'amuse Paul Staines, d'autant que ce résident irlandais, qui a enregistré sa société dans un paradis fiscal des Caraïbes, sait y faire pour réduire ses impôts."

la suite

http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/…88654_3214.html

le blog

http://order-order.com/

Link to comment

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

×
×
  • Create New...