Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

neth

6 août 2010, jour de la nationalisation effective d'internet

Recommended Posts

A partir d'aujourd'hui, et grâce à notre beau gouvernement, l'internet français est désormais soviétisé.

En conformité avec la loi pour la Régulation des Jeux en Ligne, le tribunal de grande instance de Paris a ordonné vendredi aux fournisseurs d'accès à Internet de "mettre en oeuvre ou faire mettre en oeuvre, sans délai, toute mesure propres à empêcher l'accès, à partir du territoire français et/ou par leurs abonnés sur ce territoire, au contenu du service de communication en ligne (Stanjames.com)".

Le glas d'un internet universel et ouvert sonne pour l'internaute lambda : il y aura d'un côté l'internet français, et de l'autre l'internet mondial. :icon_up:

Parce que la société de pari en ligne Stanjames.com, basée à l'étranger, refuse de payer sa dime à l'Etat français :mrgreen: , aucun internaute ne doit plus pouvoir se rendre sur leur site internet. Pourtant des solutions déjà éprouvées et plus simples auraient pu suffire : demander aux banques et à paypal et consort de ne plus pouvoir leur verser d'argent, contacter l'hébergeur du site, faire jouer des accords de justices internationaux…

C'est fâcheux, parce que ce faisant nos fournisseurs d'accès sont désignés insidieusement comme responsables et coupables (puisque les frais de blocage sont à leur frais, et qu'ils ont une obligation de résultat) des sites illégaux auxquels ils pourraient permettre l'accès au travers de leurs "tuyaux". Un peu comme si la poste était jugée responsable du contenu illicite de nos courriers en somme… :mrgreen:

Pire, une "haute autorité" décide désormais de ce qu'ils ont le droit de faire circuler. Certes ce pouvoir est encore circonscrit à la seule régulation des Jeux en Ligne, mais pour combien de temps ? A la rentrée parlementaire, il faudra déjà ajouter à la liste les sites pédo-pornographiques avec le vote de la loi Loppsi, et ensuite ?

L'ordonnance judiciaire est consultable ici.

Le plus amusant c'est qu'on sait parfaitement qu'il sera impossible d'interdire complètement l'accès à quoi que ce soit sur internet par des mesures de filtrage et de blocage. Dans quelques mois il sera donc possible de faire constater que les FAI contreviennent à cette ordonnance judiciaire en n'empêchant pas de manière probante aux internautes d'aller jouer sur les sites incriminés. :doigt:

Il n'en demeure pas mois que pour monsieur tout le monde, notre Internet aura désormais un goût amer de soviétisme… On se contente de cacher ce qu'on ne peut/ne veut pas éliminer, et pour se faire l'Etat s'empare du bien commun qu'est internet, puisque construit par nous autres internautes !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai d'ailleurs toujours trouvé rigolo (et consternant) que les journaux parlent d'une loi de libéralisation des jeux en ligne, alors qu'il s'agissait au contraire d'une loi de régulation. Ils sont forts ces socialistes !

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai d'ailleurs toujours trouvé rigolo (et consternant) que les journaux parlent d'une loi de libéralisation des jeux en ligne, alors qu'il s'agissait au contraire d'une loi de régulation. Ils sont forts ces socialistes !

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=8219

Une bonne vieille loi favorisant la française des jeux et les casinos français.

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...