Jump to content

Liberté d'expression


Recommended Posts

Ton faible pour l'architecture contempouraine t'égare. Un article sur les lubies de l'art subventionné et quelques autres sur les gabegies festivalières du ministère de la culture seraient fort pertinents pour la bonne tenue de CP.

Je ne pense pas, et même je dirais que ce serait une erreur de faire cela, je veux dire de ne faire QUE cela, et ce pour deux raisons :

- les subventions à l'art et aux divers festivals dont tu parles sont absolument ridicules dans leur montant, dans le total des subventions des collectivités locales. Le plus important est de dénoncer les gabegies autrement plus consommatrice de fonds, comme par exemple les subventions aux associations de loisirs réservées aux fonctionnaires, aux différents lobbys locaux comme les réseaux communautaires, etc. L'art dans les subventions, c'est 10% du total en gros.

- même si l'on considère les subventions à l'art, la proportion des subventions aux festivals que tu n'aimes pas est encore négligeable : le gros de ces subventions (au moins 80 ou 90% du total) va, Ô surprise, à des entités comme l'Opéra de Paris ou de Lyon, les Théâtres Nationaux, etc.

Et tu me croire sur parole, ce que j'affirme est issu d'un travail d'analyse (que je n'ai jamais fini, patience ça va venir) portant sur les subventions de la région IDF, de la ville de Paris, et des départements de la région. Sur un total de 130 millions d'euros de subventions à la culture, 95 a déjà été identifié comme allant directement aux très très grosses écuries de la culture.

Les pauvres paient pour les riches en la matière.

Link to comment

Le scandale est d'abord moral avant que d'être financier, encore que la suppression du ministère de la culture aurait un impact considérable en terme de soft power. Il s'agit d'une culture officielle imposée par une nomenklatura de fonctionnaires du goût avec de l'argent volé et la volonté de dégrader les croyances des administrés. Il ne s'agit pas seulement d'un ministère tentaculaire aux prétentions sociales, ayant la volonté et les moyens d'éduquer le bon peuple au nihilisme esthétique, mais du détournement des ressources de la saine conservation patrimoniale d'un héritage légué par un Etat traditionnellement modeste vers des activités de propagande.

Link to comment

Le scandale est d'abord moral avant que d'être financier, encore que la suppression du ministère de la culture aurait un impact considérable en terme de soft power. Il s'agit d'une culture officielle imposée par une nomenklatura de fonctionnaires du goût avec de l'argent volé et la volonté de dégrader les croyances des administrés. Il ne s'agit pas seulement d'un ministère tentaculaire aux prétentions sociales, ayant la volonté et les moyens d'éduquer le bon peuple au nihilisme esthétique, mais du détournement des ressources de la saine conservation patrimoniale d'un héritage légué par un Etat traditionnellement modeste vers des activités de propagande.

Certes, mais moi ce que je te dis, c'est que cette propagande a comme vecteur, à 80 ou 90%, les institutions classiques comme le Théâtre de Paris et compagnie.

La caricature du petit festival des musiques berbéros-sub-sahariennes qui explique que tout est super dans le monde sauf dans l'Occident matérialiste, ou du collectif d'artistes alternatifs qui explique les vertus des modes de vie LGBT, c'est une goutte d'eau dans l'océan des subventions à la culture. Et ça c'est pas moi, ce sont les chiffres qui le disent.

Un petit extrait, voici les 10 premières lignes du tableau contenant les subventions dont je te parlais (un total de 140 millions d'euros).

THEATRE MUSICAL DE PARIS 18 146 000

THEATRE DE LA VILLE 10 754 502

ORCHESTRE NATIONAL IDF 7 700 000

FORUM DES IMAGES 6 003 000

ORCHESTRE DE PARIS 5 747 000

PHILHARMONIE DE PARIS 5 517 698

CENT QUATRE 5 500 000

STE D ECONOMIE MIXTE PARIS SEINE 5 161 516

ENSEMBLE ORCHESTRAL DE PARIS 4 540 000

PARIS ATELIERS 4 410 000

Ces dix lignes, c'est 70 millions d'euros au total, soit la moitié.

Evidemment, tu as un peu raison dans ce que tu dis tout de même, surtout si l'on regarde ce qu'est le "104", subventionné à hauteur de 5,5M€.

Nous sommes donc moins en désaccord que d'habitude.

Link to comment

Certes, mais moi ce que je te dis, c'est que cette propagande a comme vecteur, à 80 ou 90%, les institutions classiques comme le Théâtre de Paris et compagnie.

THEATRE MUSICAL DE PARIS 18 146 000

THEATRE DE LA VILLE 10 754 502

ORCHESTRE NATIONAL IDF 7 700 000

FORUM DES IMAGES 6 003 000

ORCHESTRE DE PARIS 5 747 000

PHILHARMONIE DE PARIS 5 517 698

CENT QUATRE 5 500 000

STE D ECONOMIE MIXTE PARIS SEINE 5 161 516

ENSEMBLE ORCHESTRAL DE PARIS 4 540 000

PARIS ATELIERS 4 410 000

Ca change quoi? Ca reste de la gabegie et tout montre que par ses organismes aussi s'effectue de la propagande.

Link to comment

Evidemment, tu as un peu raison dans ce que tu dis tout de même, surtout si l'on regarde ce qu'est le "104", subventionné à hauteur de 5,5M€.

Pourquoi ? Qu'est ce que le 104 ?

Link to comment

Ca change quoi?

Qu'il s'agit de culture réservée, de facto, aux élites, aux riches, aux nantis, aux ronds-de-cuir.

Et il va falloir m'expliquer quelle propagande on peut trouver dans la Flûte Enchantée.

Ce que je voulais dire, c'est assez simple, si tu prends 100 € de subventions à la culture :

- environ 20 vont aux festivals de la jeunesse boboïdes où l'on entend djembés et yukulélés, aux Théâtre Nationaux Populaires où l'on peut voir des versions hip hop de Hamlet, des expositions sur l'anti-colonialisme et je ne sais quoi

- environ 80 vont aux loisirs de riches qui veulent juste voir des grands classiques, financés par les pauvres, sans spécialement de propagande.

Je trouve que les libéraux et chasseurs de subventions se focalisent un petit peu trop sur les 20 que sur les 80, c'est tout ce que je dis.

Link to comment

Gabégies Ok, propagande en tant que telle, ça reste à prouver.

C'est surtout du clientèlisme, une dose de classique par ci, une dose de berbéro ethnique par là, un peu pour les djeunz, un peu pour les vieux…et qui c'est qui raque à la fin ? Ceux qui ont pas le temps de suivre ces âneries.

Link to comment

Pourquoi ? Qu'est ce que le 104 ?

Il s'agit d'un lieu, à Paris, qui accueille des artistes pour les aider à exposer, à développer leur oeuvre, etc. C'est une création récente de la Mairie de Paris, je ne la mets pas dans la même catégorie que les lieux plus "classiques" tels que l'Opéra de Paris, etc.

Link to comment

Qu'il s'agit de culture réservée, de facto, aux élites, aux riches, aux nantis, aux ronds-de-cuir.

Et il va falloir m'expliquer quelle propagande on peut trouver dans la Flûte Enchantée.

Propagande homo :mrgreen:

Bon sinon au théâtre musical de Paris et au théâtre de la ville par exemple on trouve pas que la flute enchantée ou le lac des cygnes hein…

Ce que je voulais dire, c'est assez simple, si tu prends 100 € de subventions à la culture :

- environ 20 vont aux festivals de la jeunesse boboïdes où l'on entend djembés et yukulélés, aux Théâtre Nationaux Populaires où l'on peut voir des versions hip hop de Hamlet, des expositions sur l'anti-colonialisme et je ne sais quoi

- environ 80 vont aux loisirs de riches qui veulent juste voir des grands classiques, financés par les pauvres, sans spécialement de propagande.

Je trouve que les libéraux et chasseurs de subventions se focalisent un petit peu trop sur les 20 que sur les 80, c'est tout ce que je dis.

Ah bon? J'ai pas cette impression.

Ceci étant, de manière générale, c'est plus logique d'entendre les libéraux râler après la subvention pour financer les détritus intellectuels gauchisants plutôt que celle qui va financer le concert avec la 9ème symphonie de Beethoven.

Link to comment

Je dis que le scandale de la culture subventionnée à la française c'est d'imposer une célébration nihiliste de marginaux et d'inutiles, pas le montant des subventions comparé à celui de la sécu. Ton critère est simplement non pertinent dans ce domaine. En terme de liberté d'expression, on ne mesure pas l'organisation de la censure en France à l'aune du coût des procès et des condamnations par rapport au coût global de la justice, mais par l'arbitraire que les lois idéologiques instrumentées par des associations subventionnées font peser sur le citoyen ordinaire en participant à la pénalisation des esprits.

Par exemple, en voilà une dont on ne parle jamais mais qui reste décisive, la Loi Pleven de 1972, qui autorise les associations autoproclamées à traîner en justice toute personne ayant tenu des propos suspects, même en l'absence de plainte préalable de personnes s'estimant diffamées.

http://www.valeursac…al20120228.html

http://www.memoireon…1970-20054.html

Link to comment

Ah bon? J'ai pas cette impression.

Je sais, c'est contre-intuitif, mais je donne des chiffres plus haut. Si tu me files ton mail, je peux t'envoyer un extrait du fichier de subventions dont je parle.

Ceci étant, de manière générale, c'est plus logique d'entendre les libéraux râler après la subvention pour financer les détritus intellectuels gauchisants plutôt que celle qui va financer le concert avec la 9ème symphonie de Beethoven.

J'en appelle à une mesure simple : je ne propose pas de supprimer les 80 aux loisirs de riches, ni spécialement les 20 correspondant à des détritus intellectuels, je propose de zapper les deux!

Link to comment

Je sais, c'est contre-intuitif, mais je donne des chiffres plus haut. Si tu me files ton mail, je peux t'envoyer un extrait du fichier de subventions dont je parle.

J'en appelle à une mesure simple : je ne propose pas de supprimer les 80 aux loisirs de riches, ni spécialement les 20 correspondant à des détritus intellectuels, je propose de zapper les deux!

En France il me semble plus simple de supprimer des subventions ponctuelles (pour tel ou tel festival) que de renvoyer les fonctionnaires des gros établissements, au moins dans un premier temps.

Link to comment

En France il me semble plus simple de supprimer des subventions ponctuelles (pour tel ou tel festival) que de renvoyer les fonctionnaires des gros établissements, au moins dans un premier temps.

Qui a parlé de renvoyer quiconque? Tu as vu la liste des subventions ci-dessus : il s'agit simplement de faire passer ces montants à zéro. Après, l'entité qui recevait les subventions se démerde comme elle veut.

Link to comment

Qui a parlé de renvoyer quiconque? Tu as vu la liste des subventions ci-dessus : il s'agit simplement de faire passer ces montants à zéro. Après, l'entité qui recevait les subventions se démerde comme elle veut.

Je faisais une distinction entre les subventions qui permettent de payer des permanents et les subventions pour les choses temporaires.

Je souhaite la fin des deux mais il me semble plus facile de commencer par fermer le robinet pour le deuxième cas en premier.

Link to comment

Ceci étant, de manière générale, c'est plus logique d'entendre les libéraux râler après la subvention pour financer les détritus intellectuels gauchisants plutôt que celle qui va financer le concert avec la 9ème symphonie de Beethoven.

En quoi?

En quoi es-ce plus libéral d'aimer le classique que d'aimer le Rock?

Link to comment

Je faisais une distinction entre les subventions qui permettent de payer des permanents et les subventions pour les choses temporaires.

Je souhaite la fin des deux mais il me semble plus facile de commencer par fermer le robinet pour le deuxième cas en premier.

Ah oui d'accord, bien sûr!

Et on peut ajouter troisième de subventions, correspondant à un équipement ou un investissement. Là, il y a des actifs à récupérer au passage, il faut le souligner. A traiter selon une troisième modalité.

Link to comment
Un article sur les lubies de l'art subventionné et quelques autres sur les gabegies festivalières du ministère de la culture seraient fort pertinents pour la bonne tenue de CP.

Bien entendu. Jamais dis le contraire.

Ce que je dis c'est que ta prose et celle de Saucer mérite de cotoyer celle de soral. :devil:

Link to comment

Bien entendu. Jamais dis le contraire.

Appel aux bonnes âmes : le document contenant la liste des subventions aux associations par les ministères (et les ministères seulement) s'appelle "le jaune budgétaire".

Je mets en pièce jointe de ce message le jaune budgétaire du Projet de Loi de Finances 2008, on peut trouver les autres facilement. La partie concernant le ministère de la Culture commence à la page 57.

Attention, commencer par bien comprendre une chose : il y a d'une part le ministère payeur à considérer (ici, ce qui nous intéresse, c'est la Culture), et d'autre part le programme (au sens de la RGPP, de la comptabilité publique).

Ainsi, une subvention au Festival Chitahien Multi-ethnique de Marseille - Bab el Oued peut être dans le programme "création" du ministère de la Culture, ou bien "action extérieure de la France" des Affaires Etrangères.

C'est pour ça que c'est chiant à lire, et que cela demande du taf.

Jaune-budgetaire-sub-2006.pdf

Link to comment

Bien entendu. Jamais dis le contraire.

Ce que je dis c'est que ta prose et celle de Saucer mérite de cotoyer celle de soral. :devil:

Soral s'intéresse à l'art contemporain? Les communistes devraient adorer Piss Christ.

Tout ça parce que tu ne supportes pas d'entendre critiquer tes photos de chiottes monumentaux que tu voudrais nous vendre comme de l'architecture d'avant-garde.

Link to comment

En quoi?

En quoi es-ce plus libéral d'aimer le classique que d'aimer le Rock?

Le Rock? Ah oui cette musique en perdition où des gens mal lavés se prétendant musiciens essaient de copier tout ce qui a déjà été fait?

C'est pas une question d'être plus libéral, ça ne l'est pas plus, c'est une question de qualité.

2 subventions différentes sont aussi illégitimes, mais autant dans le pire je préférerais qu'elles financent des chefs d'oeuvres ou des choses utiles plutôt que des merdes artistiques et musicales.

Link to comment

Ce serait intéressant de faire une enquête sur la perception de la légitimité d'une subvention donnée au sein d'un échantillon représentatif de la population française.

Rhôoô oui on pourrait faire un ranking des thèmes sur cette perception, le comparer à un ranking en terme d'utilité sociale*.

* Je ne suis pas farouche, je laisse les subventionneurs définir eux même les critères de performance des subventions. Quand bien même cela fait rire jaune.

- Je pense à Dray qui nous dit "Pour un euro investi, presque 15 euros reviennent en dépenses sur le territoire" (en dépense de prostituées et cocaïne ?)

Link to comment

Le Rock? Ah oui cette musique en perdition où des gens mal lavés se prétendant musiciens essaient de copier tout ce qui a déjà été fait?

C'est pas une question d'être plus libéral, ça ne l'est pas plus, c'est une question de qualité.

2 subventions différentes sont aussi illégitimes, mais autant dans le pire je préférerais qu'elles financent des chefs d'oeuvres ou des choses utiles plutôt que des merdes artistiques et musicales.

Les mecs mal lavés t'emmerdent chris.gif

http://www.youtube.com/watch?v=FX5kfWIB1w8

Link to comment

Le Rock? Ah oui cette musique en perdition où des gens mal lavés se prétendant musiciens essaient de copier tout ce qui a déjà été fait?

C'est pas une question d'être plus libéral, ça ne l'est pas plus, c'est une question de qualité.

2 subventions différentes sont aussi illégitimes, mais autant dans le pire je préférerais qu'elles financent des chefs d'oeuvres ou des choses utiles plutôt que des merdes artistiques et musicales.

Ahah ouais c'est ça, t'as l'air de t'y connaître.

Mes couilles au tisonnier que c'est que de la gueule et que tu vas jamais à l'opéra.

Et non tes MP3 de Vivaldi, ça compte pas.

Link to comment

Ahah ouais c'est ça, t'as l'air de t'y connaître.

Mes couilles au tisonnier que c'est que de la gueule et que tu vas jamais à l'opéra.

Et non tes MP3 de Vivaldi, ça compte pas.

Charmant…On serait sur beaufs.com, on m'aurait menti.

J'ai jamais prétendu que j'aimais pas le rock. Je prétends que le rock aujourd'hui produit des bides, y'a plus de création, y'a un trou, ça reviendra mais la génération actuelle c'est bof bof, maintenant y'a des trucs bien quand même. Tout ne se résume pas à l'alternative ACDC vs Vivaldi hein!

Link to comment

2 subventions différentes sont aussi illégitimes, mais autant dans le pire je préférerais qu'elles financent des chefs d'oeuvres ou des choses utiles plutôt que des merdes artistiques et musicales.

Je comprends bien ce point, mais serais-tu d'accord pour dire que penser cela revient à maintenir, de facto, le système de subventions?

En effet, par exemple, il suffit de 10% de gens dans la populations qui pensent comme toi pour permettre de peser sur la décision d'une commission d'attribution de subventions (probablement moins que cela d'ailleurs).

Ainsi, si l'on considère les 100% de la population, écrire ce que tu écris revient à maintenir l'existence de 10 subventions, chacune défendue par 10% de la population.

Non? (attention, ce n'est pas une accusation dirigée vers toi, c'est vraiment une question!)

Link to comment

Je comprends bien ce point, mais serais-tu d'accord pour dire que penser cela revient à maintenir, de facto, le système de subventions?

En effet, par exemple, il suffit de 10% de gens dans la populations qui pensent comme toi pour permettre de peser sur la décision d'une commission d'attribution de subventions (probablement moins que cela d'ailleurs).

Ainsi, si l'on considère les 100% de la population, écrire ce que tu écris revient à maintenir l'existence de 10 subventions, chacune défendue par 10% de la population.

Non? (attention, ce n'est pas une accusation dirigée vers toi, c'est vraiment une question!)

Certainement, tu as raison. Disons que c'est une opinion personnelle, mais un discours libéral cohérent et compréhensible se doit de dénoncer l'illégitimité des deux et non pas les différencier selon leur utilité, il ne doit pas dire que la première est utile mais illégitime, la deuxième inutile et illégitime, les gens doivent imprimer que les deux sont illégitimes et point barre.

Link to comment

Je comprends bien ce point, mais serais-tu d'accord pour dire que penser cela revient à maintenir, de facto, le système de subventions?

En effet, par exemple, il suffit de 10% de gens dans la populations qui pensent comme toi pour permettre de peser sur la décision d'une commission d'attribution de subventions (probablement moins que cela d'ailleurs).

Ainsi, si l'on considère les 100% de la population, écrire ce que tu écris revient à maintenir l'existence de 10 subventions, chacune défendue par 10% de la population.

Non? (attention, ce n'est pas une accusation dirigée vers toi, c'est vraiment une question!)

La question à mon avis est :est-ce que c'est raisonnablement possible en France de tout supprimer d'un coup ou non ? Je ne le pense pas.

C'est pourquoi une stratégie d'attrition, de détricotage, de pelures d'oignon jusqu'au centre ,du plus débile au presque cohérent, me semble plus pertinente.

la question revient donc à : comment établir un ranking de ces subventions ?

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...