Jump to content

Les petites inventions qui font faire de grands bonds en avant


Recommended Posts

Voilà traditionnellement lorsqu'on a un réseau de neurones on passe par une phase d'entrainement pour lui apprendre à effectuer la tâche souhaitée, typiquement on veut détecter si un mail est du spam ou non, si un patient est malade de cancer ou non à partir d'une radio etc etc. L'entrainement consiste à faire varier les poids qu'on attribue à chaque neurone par un mécanisme qui vise à minimiser l'erreur en sortie (je vous passe les noms barbares). Pour ça il faut un échantillon d'entrainement et une méthode de calcul de l'erreur.

Ou même prévoir des débits :)

 

En fait, on ne copie que le réseau neuronal, mais on ne sait toujours pas si il faut répliquer les cellules gliales ou non, ni ce qu'elles font exactement.

Et c'est là la difficulté...

 

Hum, l'entrainement consiste à faire varier les poids qu'on attribue à chaque connexion entre 2 neurones. (D'où le coût machine important, du fait du nombre).

 

Algo = basiquement rétro-propagation de gradient. Un algorithme avec une histoire assez intéressante btw.

Pas seulement le poids entre deux neurones. La sélection de variables est au moins aussi importante vu qu'il y a déjà des poids entre les variables et les premiers neurones. Le nombre de variables influence donc fortement les poids et la complexité qui elle même discrimine un modèle qui apprend bêtement par coeur ou un modèle qui sait généraliser.

 

Pour l'algo, Levenberg Marquardt est très bon et de plus en plus utilisé avec l'augmentation de la puissance de calcul. Mais il y en a plein...

 

Pour une anecdote bis, on s'aperçoit que, en fin d'apprentissage, certains réseaux de neurones ont réalisé ... une PCA (analyse en composantes principales). Les stats ne sont (forcément) jamais bien loin.

 

Ca c'est clair, les ANN ne sont jamais que des stats... ce qui les rend de suite moins intelligents au sens humain du terme :)

Link to comment

Skype Translator

Genial. Avec le recul, cette avancée est logique, mais encore fallait-il la réaliser. C'est le genre d'innovation qui arrive sans grands bruit et tellement évidente qu'elle s'impose immédiatement à tous dans un usage quotidien ou presque, et dont on s'aperçoit 5 ans plus tard qu'elle a révolutionné l'économie...
Link to comment

http://www.slate.fr/story/95829/google-x-loon-project-internet-ballon

 

Des ballons sur-gonflés à l'hélium et surfant sur les courants stratosphériques, le tout alimenté par des panneaux solaires, avec pour but d'assurer une couverture wifi dans les régions reculées, c'est possible.

 

Après, vu le prix de l'hélium, la fragilité des équipements, les besoins de maintenance (un ballon ne reste que 3 semaines en l'air, et peut atterrir n'importe où), il y a un gros point interrogation sur les coûts opérationnels et le tarif final du service, pourtant destiné a priori à des populations pauvres.

Link to comment

http://www.slate.fr/story/95829/google-x-loon-project-internet-ballon

 

Des ballons sur-gonflés à l'hélium et surfant sur les courants stratosphériques, le tout alimenté par des panneaux solaires, avec pour but d'assurer une couverture wifi dans les régions reculées, c'est possible.

 

Après, vu le prix de l'hélium, la fragilité des équipements, les besoins de maintenance (un ballon ne reste que 3 semaines en l'air, et peut atterrir n'importe où), il y a un gros point interrogation sur les coûts opérationnels et le tarif final du service, pourtant destiné a priori à des populations pauvres.

 

Ca fait des années qu'on en parle, de Loon. Ils ont même lancé un partenariat avec le CNES il y a quelques semaines.

 

Evidemment, Slate se réveille avec une guerre de retard et nous commet cet article... Pour ton info, c'est une techno marche très bien, l'article et ton commentaire sont à côté de la plaque. Les ballons restent 3 mois en l'air et non 3 semaines, les vols sont suivis par GPS et contrôlés, et le coût est infiniment moins cher que pour une infra satellite ou cuivre. Et en plus, ça connecte tout le monde, même au milieu de l'océan.

Link to comment

1/  Pour ton info, c'est une techno marche très bien,

2/ Les ballons restent 3 mois en l'air et non 3 semaines, [..] et le coût est infiniment moins cher que pour une infra satellite ou cuivre

 

1/ Oui, je sais, c'est pour ça que j'ai écrit "Des ballons sur-gonflés à l'hélium et surfant sur les courants stratosphériques, le tout alimenté par des panneaux solaires, avec pour but d'assurer une couverture wifi dans les régions reculées, c'est possible."

 

2/ Si tu as un article (ou toute autre source) plus à jour, plus objectif, plus à ton gout .. eh bien, ne te gêne pas. C'est un beau projet qui mérite l'attention.

Link to comment

Genial. Avec le recul, cette avancée est logique, mais encore fallait-il la réaliser. C'est le genre d'innovation qui arrive sans grands bruit et tellement évidente qu'elle s'impose immédiatement à tous dans un usage quotidien ou presque, et dont on s'aperçoit 5 ans plus tard qu'elle a révolutionné l'économie...

 

 

Link to comment
  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

Vous avez vu ca?

 

Un jour toutes nos assurance santé vont nous demander d'utilisés ca, avec un tracking de notre rythme cardiac, une balance wifi et tout l'attirail.

 

Mais je m'en fou, j'en veux un, la tout de suite.

 

Link to comment

Une tasse qui coûte 99-199 dollars qui identifie ce que vous buvez et l'envoie à votre smart phone. Pas mal techniquement. En pratique, notre cerveau devrait être capable de le faire normalement, donc je ne sais s'il faut se réjouir d'avoir besoin de ce genre de truc.

Link to comment

Une tasse qui coûte 99-199 dollars qui identifie ce que vous buvez et l'envoie à votre smart phone. Pas mal techniquement. En pratique, notre cerveau devrait être capable de le faire normalement, donc je ne sais s'il faut se réjouir d'avoir besoin de ce genre de truc.

 

faut voir plus loin, par exemple le verre qui pourra te dire si ce que tu vas boire contient quelque chose que tu n'aurais pas mis, du poison, i l'eau est potable ou infectée.

Voire même le verre connecté à un appareil qui pourra régler pile poil une quantité de médoc à fournir, comme une tassimo medicale.

Link to comment

faut voir plus loin, par exemple le verre qui pourra te dire si ce que tu vas boire contient quelque chose que tu n'aurais pas mis, du poison, i l'eau est potable ou infectée.

Voire même le verre connecté à un appareil qui pourra régler pile poil une quantité de médoc à fournir, comme une tassimo medicale.

 

On peut imaginer des tas d'applications, mais ça reste tout de même un gadget inutile pour qui a un cerveau.

Link to comment

On peut imaginer des tas d'applications, mais ça reste tout de même un gadget inutile pour qui a un cerveau.

 

 

aujourd'hui oui, mais à terme ça pourrait être très intéressant pour un suivi médical je pense

Link to comment

aujourd'hui oui, mais à terme ça pourrait être très intéressant pour un suivi médical je pense

 

Tu veux dire pour fliquer les obèses et les alcoolos ?

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...