Jump to content

Bitcoin et autres cryptomonnaies


Recommended Posts

Btc est un produit financier hyperspéculatif, donc ça vaut le coup d'en avoir quelques uns, mais mettre la totalité de son épargne dedans c'est trop risqué, voilà ma conclusion.

Link to comment

Dire que c'est un compte bancaire, de l'or ou des actions est réducteur.

C'est plus que réducteur. L'or ou des actions, il peut y avoir un lien, mais le compte bancaire est simplement faux. Un compte bancaire est, par définition, détenu par un tiers (de confiance ou presque). BTC étant basé sur la disparition de celui-ci, non, franchement non, on ne peut pas utiliser cette comparaison/analogie/amalgame/réduction.
Link to comment

Btc est un produit financier hyperspéculatif, donc ça vaut le coup d'en avoir quelques uns, mais mettre la totalité de son épargne dedans c'est trop risqué, voilà ma conclusion.

Finance 101 : diversifier.

Link to comment

Bitcoin c'est une action sans sous-jacent. Pour le moment c'est plus une small cap/mid cap au vu de la liquidité.

En fait c'est de l'or avec une formule mathématique au lieu de chimique. Ou plutôt un nouveau métaux précieux.

Link to comment

C'est plus que réducteur. L'or ou des actions, il peut y avoir un lien, mais le compte bancaire est simplement faux. Un compte bancaire est, par définition, détenu par un tiers (de confiance ou presque). BTC étant basé sur la disparition de celui-ci, non, franchement non, on ne peut pas utiliser cette comparaison/analogie/amalgame/réduction.

Well, parmi toutes les fonctions que peut avoir BTC, il y a celle de compte bancaire. Il va faire perdre des parts de marché aux banques, voire éliminer complétement le besoin de banques (ie. c'est un concurrent des banques, au même titre que c'est un concurrent de l'or).

 

Structurellement BTC est complétement différent d'une banque, mais d'un point de vue fonctionnel, il répond au même besoin.

 

Link to comment

Well, parmi toutes les fonctions que peut avoir BTC, il y a celle de compte bancaire.

Si tu disais "coffre fort", je serais ok (d'autant qu'au départ, le compte bancaire correspondait à un coffre physique). Mais ce n'est plus le cas. Le compte n'est plus qu'une créance. BTC n'est une créance sur rien. Donc, parce que les mots ont un sens, je maintiens : non.

 

il répond au même besoin.

il répond au besoin de sauvegarde d'un bien monétaire, donc "coffre". Compte, c'est l'établissement (scriptural) de la valeur entreposée dans le coffre, et ça, c'est plutôt ce que font les portifs BTC (donc, essentiellement, un algo de lecture de la blockchain, ce qui n'est pas BTC en soi).

En outre, le besoin de prêt (qui est couvert par le système bancaire) n'est pas couvert par le protocole BTC. Il faut ajouter d'autres mécanismes.

Link to comment

Si tu disais "coffre fort", je serais ok (d'autant qu'au départ, le compte bancaire correspondait à un coffre physique). Mais ce n'est plus le cas. Le compte n'est plus qu'une créance. BTC n'est une créance sur rien. Donc, parce que les mots ont un sens, je maintiens : non.

 

il répond au besoin de sauvegarde d'un bien monétaire, donc "coffre". Compte, c'est l'établissement (scriptural) de la valeur entreposée dans le coffre, et ça, c'est plutôt ce que font les portifs BTC (donc, essentiellement, un algo de lecture de la blockchain, ce qui n'est pas BTC en soi).

En outre, le besoin de prêt (qui est couvert par le système bancaire) n'est pas couvert par le protocole BTC. Il faut ajouter d'autres mécanismes.

Je ne parle pas en termes de technique mais en terme d'expérience consommateur.

 

Le consommateur peut conserver son épargne dans un wallet, payer ses factures, se faire payer et faire des virements avec ses BTC. Pour lui c'est fonctionnellement identique à une banque.

 

C'est comme si je te disais qu'un email est fonctionnellement identique à une lettre postale mais que tu me disais les deux ne sont pas pareils. OK une lettre et un email sont deux choses complétement différentes techniquement, mais elles remplissent les mêmes fonctions auprès des utilisateurs.

 

Link to comment

L'or peut susciter des réserves fractionnaires. Je ne crois pas que ce soit possible avec le Bitcoin.

C'est possible (cf MtGox), mais c'est aussi facile d'implémenter une preuve de pleine réserve ou tout le monde observe l'état des réserves BTC contrairement à l'or.

Donc à terme, lorsque le marché sera plus mature et que les consommateurs réclameront cette preuve, cela sera beaucoup plus dur de le faire pour les établissements financiers.

Link to comment

Je ne parle pas en termes de technique mais en terme d'expérience consommateur.

Le consommateur peut conserver son épargne dans un wallet, payer ses factures, se faire payer et faire des virements avec ses BTC. Pour lui c'est fonctionnellement identique à une banque.

Moui mais bon là tu m'expliques qu'on peut tout mélanger parce que le consommateur n'est pas trop/assez subtil. Soit.

 

C'est comme si je te disais qu'un email est fonctionnellement identique à une lettre postale mais que tu me disais les deux ne sont pas pareils. OK une lettre et un email sont deux choses complétement différentes techniquement, mais elles remplissent les mêmes fonctions auprès des utilisateurs.

Non. Comparer BTC à un compte bancaire, c'est comparer un email avec un service postal, pas à une lettre.

Mais bon, j'ai bien compris que tu fais des approximations "expérience consommateur". Va pour ça dans ce contexte.

Link to comment

cela sera beaucoup plus dur de le faire pour les établissements financiers.

Ca dépend, la réserve fractionnaire sera peut-être demandée et utile, mais dans certaines proportions que le marché fixera (au lieu de 3 ou 5% comme actuellement, ce sera peut-être ok pour les consommateurs d'avoir 70 ou 80%, ou moins, ou plus).
Link to comment

Peut être que je me trompe mais il me semble qu'il n'y a pas une botte de radis en vente en bitcoin. Le bitcoin n'est associé a aucun système productif, alors le truc c'est d'acheter du bitcoin avec des € dans le but de revendre ces bitcoins pour plus d'€. Ça tourne en rond dans la nuit.

Link to comment

Peut être que je me trompe mais il me semble qu'il n'y a pas une botte de radis en vente en bitcoin. Le bitcoin n'est associé a aucun système productif, alors le truc c'est d'acheter du bitcoin avec des € dans le but de revendre ces bitcoins pour plus d'€. Ça tourne en rond dans la nuit.

Pourtant je croyais que meme Monoprix acceptait ce mode de paiement ?

Link to comment

Pourtant je croyais que meme Monoprix acceptait ce mode de paiement ?

 

Monoprix a renoncé (suite au débarquement du responsable qui en avait émis la possibilité).

Néanmoins, il y a plus de 100 000 commerces référencés qui acceptent bitcoin dans le monde.

Certaines personnes ne vivent qu'avec des bitcoins (même si ça ne doit pas être facile au départ, avant d'avoir identifié les commerçants necessaires).

Link to comment

Monoprix a renoncé (suite au débarquement du responsable qui en avait émis la possibilité).

Néanmoins, il y a plus de 100 000 commerces référencés qui acceptent bitcoin dans le monde.

Certaines personnes ne vivent qu'avec des bitcoins (même si ça ne doit pas être facile au départ, avant d'avoir identifié les commerçants necessaires).

En effet.

 

Mais j'avais oublie que je parlais a un nonosse qui tourne en rond dans la nuit.

Link to comment

Tu peux démonter mon analogie entre le réseau bitcoin et un système bancaire, tu ne peux pas garder l'analogie et affirmer par association que pour une banque, ne pas avoir de fonds propres est un avantage.

 

 

Je me demande ce que vient faire la notion de "fonds propres" dans cette histoire.

Le protocole Bitcoin a autant besoin de "fonds propres" que de carottes.

 

Il est évident que plus une entreprise possède de fonds propres, plus on peut la considérer saine mais bitcoin n'est pas une entreprise, c'est un algorithme.

 

Link to comment

Mauvaise nouvelle: est-ce que tu as plus d'info sur ce qui s'est passé?

 

 

On ne sais pas grand chose. Quand, fin 2014, certains ont interrogé Patrick Oualid sur twitter sur ce que devenait le projet qui devait voir le jour avant 2015, celui-ci a répondu sèchement qu'il ne faisait plus partie de Monoprix et qu'il ne savait pas ou en était le projet.

Depuis, Monoprix reste silencieux malgré les incessantes relances des journalistes spécialisés.

Link to comment

Moi je trouve 5000 commerces dans le monde qui acceptent bitcoin et 105 en France dont 3 épiceries. Sûrement un truc pour se faire de la pub pas chère.

 

Coindesk recense 88 000 commerçants. Par conséquent, les 100 000 entreprises acceptant bitcoin, sont largement dépassés.

 

En France, en février 2015 bitcoin.fr recençait plus de 120 commerces en France. C'est peu mais le code fiscal et les règles de comptabilité n'aident pas. Note que Pizza.fr accepte le bitcoin et travaille avec 900 pizzerias...

 

Tu sors tes chiffres d'où? Ils semblent dater.

Link to comment

Peut être que je me trompe mais il me semble qu'il n'y a pas une botte de radis en vente en bitcoin. Le bitcoin n'est associé a aucun système productif, alors le truc c'est d'acheter du bitcoin avec des € dans le but de revendre ces bitcoins pour plus d'€. Ça tourne en rond dans la nuit.

Il y a une histoire de caverne qui parle de cela. Certains pensent que la caverne dans laquelle ils sont est la réalité. Un Papou pourrait dire qu'Internet c'est de la merde parce que personne dans sa tribu n'utilise Internet.

 

Ce n'est pas parce que tu n'achètes pas tes radis en BTC que les BTC servent à financer aucune production.

Link to comment

Edit: Coverage of the 2015 American Banker "Digital Currencies + the Blockchain" Conference kicks-off with an introductory speech by none-other than Blythe Masters herself. Blythe devotes much of her talk to Digital Asset Holding's newly acquired hyperledger product, which is designed to provide Tim Swanson's "Permissioned Ledgers" for its deployer. But there's plenty else discussed about Bitcoin, the Blockchain, and all things Counterparty. More coverage of this excellent event to follow, stay tuned for more!

 

 

Link to comment

Que pensez-vous de Monero ? D'un part d'un point de vue technique et d'autre part d'un point de vue spéculatif ? L'impression d'anonymat ayant sans doute fait un partie du prix des Bitcoins, pensez-vous que ce sera pareil avec cet anonymat plus sérieux ?

J'ai l'impression qu'il a plus de R&D sur cette altcoin que sur les autres. C'est peut-être juste une meilleure communication mais je crois que c'est plus que ça.

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Similar Content

    • By Lugaxker
      Bonjour amis libéraux,
       
      Après mûre réflexion, j'ai récemment décidé d'ouvrir un blog sur la cryptomonnaie : viresinnumeris.fr
       
      Sur ce blog, j'ai pour objectif d'expliquer la cryptomonnaie, autant d'un point de vue strictement technique qu'en tant que phénomène socio-économique. L'idée principale serait de publier des articles accessibles pour le commun des mortels comme des guides, des tutoriels, des billets sur l'actualité, etc. ainsi que des choses moins accessibles comme des articles techniques allant plus dans les détails.
       
      Je ne prétends pas être un expert, mais après avoir passer des heures et des heures à m'intéresser au sujet, à lire et à programmer, je pense être légitime dans cette démarche. D'autant plus que j'en apprendrai plus au cours du temps.
       
      Si vous avez des questions spécifiques (même très simples, on a tous été un néophyte un jour), vous pouvez les poster ici ou me les envoyer par MP. Je me ferais un plaisir d'y répondre : ça m'aiderait à trouver des idées d'articles !
       
      Si vous avez des suggestions à propos du site (sur le fond ou sur la forme), je suis également preneur  
       
      Merci à vous.
    • By Lugaxker
      Tout comme Bitcoin (Cash), l'ambition de Dash (digital cash) est de devenir un argent liquide numérique. Pour ce faire, Dash dispose de 2 fonctionnalités supplémentaires à celles de Bitcoin : 
      - InstantSend, qui garantit le caractèr instantané de la monnaie :  les transactions sont confirmées en quelques secondes ;
      - PrivateSend, qui garantit la fongibilité par mélange des transactions (une version modifiée de CoinJoin).
      Ces deux fonctionnalités sont assurées par des masternodes (ou nœuds-maîtres en bon français), qui doivent avoir 1000 DASH en réserve et qui sont rémunérés pour leurs services. En fait, la création monétaire du protocole est répartie entre trois catégories d'acteurs :
      - 45 % va aux mineurs (au lieu de 100 % dans Bitcoin) ;
      - 45 % va aux masternodes ;
      - 10 % va aux autres acteurs par l'intermédiaire du système budgétaire.
      Le système budgétaire constitue à mon avis la particularité essentielle de Dash. Dash se comporte comme une entreprise dont les actionnaires sont les masternodes. Chaque mois, des propositions sont faites au réseau et les masternodes votent pour les accepter ou non. Les propositions acceptées sont financées par le système budgétaire. Le budget mensuel (qui s'élève actuellement à 6651 DASH soit 3.5 millions d'euros) sert à financer les services utiles à Dash : le développement, la recherche, le site web, le marketing, le sponsoring, etc. 
       
      Bien qu'on puisse voir les aspects négatifs de la chose (prise de décision entre les mains d'un groupe d'individus), je trouve que ce modèle de gouvernance est particulièrement pertinent, surtout quand on a assisté au débat sur la scalabilité qui a paralysé Bitcoin pendant des années. Les masternodes sont impliqués économiquement dans l'organisation et ont donc tout intérêt à faire monter le prix du dash en favorisant son adoption.
       
      L'objectif de Dash est clair : l'adoption par monsieur tout-le-monde. Dash Core (l'équipe de développement) travaille actuellement sur une mise à jour tournée vers la simplicité d'accès : Dash Évolution. Cette dernière, qui devrait voir le jour courant 2018, devrait mettre à disposition un portefeuille abordable pour les personnes qui n'aurait jamais été confrontées avec l'univers des cryptomonnaies (notamment par le remplacement des adresses alphanumériques par un nom d'utilisateur) et des solutions simples et sécurisées pour les commerçants. 
       
      Dash est actuellement ignorée, voire détestée dans le monde des cryptomonnaies, mais représente à mon avis un sérieux concurrent à Bitcoin Cash et aux autres moyens de paiement numériques. 
       
      Article plus détaillé : https://steemit.com/fr/@lugaxker/dash-un-modele-de-gouvernance
       
      Que pensez-vous de Dash ? Trop ridicule face aux mastodontes que sont Bitcoin (Cash) et Ethereum ? Un bon potentiel ? Une arnaque ?
    • By AX-poulpe
      Nous y sommes, la solution de mise à l'échelle imaginée par l'équipe de Bitcoin Core est lancée pour de bon, même si c'est encore en phase de test mais déjà sur le main net. @h16 a qualifié cette solution de vaste blague, ou un truc du genre. Moi-même je n'ai pas les connaissances techniques pour juger son jugement, mais pour la première fois j'ai pu entendre des explications plus détaillées que les courtes vidéos, et des réponses aux objections courantes, dans ce podcast. Tout ça m'a semblé plutôt convaincant, mais je suis conscient de mon biais de jugement chaque fois que c'est Antonopoulos qui s'exprime. Globalement j'ai quand même du mal à croire que l'équipe de développement de la plus grosse capitalisation dans le monde des cryptos aurait foiré au point de suicider sa monnaie. Les sommes en jeu sont trop grandes. Et puis du côté de Bitcoin Cash il me semble que l'augmentation de la taille des blocs ne peut pas être une solution à long terme en cas d'adoption, non ?
       
      Bref, je suis intéressé par vos commentaires sur la question !
       
       
×
×
  • Create New...