Jump to content

Japon, 11 mars 2011


Recommended Posts

Explosion signalée dans une centrale nucléaire japonaise

Une explosion s'est produite samedi au réacteur n°1 de la centrale nucléaire japonaise de Daiichi, au lendemain du séisme qui a fait au moins 1.300 morts, rapporte l'agence de presse Jiji.

Le toit du réacteur s'est effondré, ajoute l'agence, citant la préfecture de Fukushima. Des images de télévision montrent un nuage de vapeur au-dessus de la centrale, située à 240 km au nord de Tokyo.

L'agence chargée de la sûreté nucléaire a fait savoir qu'elle s'efforçait de déterminer la cause de l'incident, qui s'est produit alors que l'opérateur Tokyo Electric Power Co (Tepco) tentait de réduire la pression dans le coeur du réacteur pour éviter une fuite radioactive.

"Une augmentation non contrôlée de la température pourrait transformer le coeur du réacteur en une masse en fusion qui pourrait faire fondre la cuve du réacteur", indique Stratfor, compagnie spécialisée dans l'évaluation des risques politiques.

"Cela pourrait conduire à une fuite radioactive incontrôlée dans la structure de confinement qui entoure le réacteur", ajoute-t-elle.

Selon la télévision publique NHK, cette structure de confinement a d'ores et déjà été endommagée.

L'agence Kyodo fait état de quatre blessés, dont les jours ne seraient pas en danger.

Tepco avait auparavant annoncé qu'une petite quantité de vapeur radioactive avait été libérée pour faire baisser la pression. La compagnie jugeait en outre le risque limité, dans la mesure où plusieurs dizaines de milliers d'habitants de la région ont été évacués.

http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE72B00420110312

Link to comment

Un article non alarmiste.

Japanese authorities have successfully released pressure from the quake-stricken Fukushima No. 1 nuclear reactor and thus avert a potentially catastrophic meltdown, the Nuclear and Industrial Safety Agency said on Saturday.

Release of radioactive gas won’t be at a level dangerous to health, said a spokesperson for the agency.

Tokyo Electric Power Co. (TEPCO), which operates the Fukushima nuclear power plants, said that venting gas from a containment vessel of the No. 1 reactor had been successful in reducing perilously high pressure levels. TEPCO will also repeat the procedure at its adjacent No. 2 plant, also faltering after the reactors were damaged by Friday’s massive earthquake and tsunami.

Prime Minister Naoto Kan said he couldn’t rule out the possibility of a radiation leak from the No. 2 plant.

Earlier in the day workers frantically struggled to cool the facility and restart its quake-damaged diesel generators to avoid a total meltdown, agency officials said.

The massive earthquake and tsunami that struck northeastern Japan cut the supply of off-site power to the plant on Friday and diesel generators intended to provide back-up electricity to the cooling system subsequently failed.

Japan’s Ground Self Defence Forces arrived Saturday to ensure the safe evacuation of local people living near the two stricken nuclear plants.

http://www.thehindu.com/news/international…e?homepage=true

Link to comment
Il semble que le générateur diesel a démarré et puis s'est arrêté ?

Véridique ?

Arrêt lié au tremblement de terre, ou à un défaut ?

Michel CHEVALET sur ITélé dit qu'il n'a pas fonctionné parce que les 3 générateurs diesel ont été noyés par la vague. Inquiétant.

Link to comment

Tout va bien :

Et en prime il peut y en avoir d'autres :

TOKYO – Japan declared states of emergency for five nuclear reactors at two power plants after the units lost cooling ability in the aftermath of Friday's powerful earthquake. Thousands of residents were evacuated as workers struggled to get the reactors under control to prevent meltdowns.

la suite

Link to comment
Plus que quelques minutes avant la mise en cause du réchauffement climatique provoqué par les hommes égoïstes des vilains pays riches qui font rien qu'à pas utiliser les transports tout doux et ben même que la planète et ben elle se venge.

Bonne intuition, confirmée :

Merci Vincent!

Link to comment

D'après le NY Times l'explosion est grave mais pas - encore - catastrophique : ça serait une explosion d'hydrogène qui aurait eu lieu dans la salle des turbines. Maintenant c'est la course contre la montre pour continuer de refroidir le réacteur et éviter une fusion totale, ce qui serait vraiment catastrophique si la cellule de confinement a été endommagée par le tremblement de terre - et il y a de fortes chances pour qu'elle le soit. Apparemment les techniciens envisagent de pomper de l'eau de mer dans le réacteur pour le refroidir, ce qui signifie qu'ils vont le détruire au passage.

Le problème est bien que les pompes de secours ont été noyées par le tsunami et que l'alimentation en eau de mer du circuit principal a été interrompue. Donc ils sont en train de faire venir des pompes de secours et ils évacuent tout le monde dans un rayon de 12 km avec distribution d'iode.

Donc ça leur fait 2 grosses crises à gérer en même temps, en plus des répliques du séisme qui peuvent encore fragiliser les réacteurs, les prochains jours vont vraiment être très difficiles.

Link to comment
D'après le NY Times l'explosion est grave mais pas - encore - catastrophique : ça serait une explosion d'hydrogène qui aurait eu lieu dans la salle des turbines. Maintenant c'est la course contre la montre pour continuer de refroidir le réacteur et éviter une fusion totale, ce qui serait vraiment catastrophique si la cellule de confinement a été endommagée par le tremblement de terre - et il y a de fortes chances pour qu'elle le soit. Apparemment les techniciens envisagent de pomper de l'eau de mer dans le réacteur pour le refroidir, ce qui signifie qu'ils vont le détruire au passage.

Le problème est bien que les pompes de secours ont été noyées par le tsunami et que l'alimentation en eau de mer du circuit principal a été interrompue. Donc ils sont en train de faire venir des pompes de secours et ils évacuent tout le monde dans un rayon de 12 km avec distribution d'iode.

Donc ça leur fait 2 grosses crises à gérer en même temps, en plus des répliques du séisme qui peuvent encore fragiliser les réacteurs, les prochains jours vont vraiment être très difficiles.

Dans le pire des cas, que pourrait-il arriver exactement, Tchernobyl bis ? Je me demande si les Japonais abandonneront le nucléaire après ça. D'un côté, ils sont très portés sur l'écologie mais de l'autre, ils sont déjà bien assez dépendants énergétiquement de l'étranger…

Link to comment
BERLIN - Environ 60.000 personnes ont formé samedi une chaîne humaine pour protester contre l'énergie nucléaire, dans le sud-ouest de l'Allemagne, selon un collectif écologiste alors que la menace d'un accident nucléaire planait au Japon.

"Environ 60.000 personnes ont formé une chaîne sur 45 km, entre une centrale nucléaire à Neckarwestheim et la ville de Stuttgart", capitale du Bade-Wurtemberg, a dit Jochen Stay, de l'association Ausgestrahlt (Irradié).

Dans cette région est prévue dans deux semaines une élection régionale à risque pour la chancelière Angela Merkel. Son parti conservateur CDU risque d'y être détrôné, après un demi-siècle de règne, par les Verts et les sociaux-démocrates, en raison notamment d'un vigoureux mouvement de contestation d'un vaste chantier de rénovation autour de la gare de Stuttgart.

Plusieurs associations écologistes avaient appelé à l'organisation de cette chaîne humaine, dans le but de faire monter la pression à deux semaines de ce scrutin en Bade-Wurtemberg, région-clé pour "la politique énergétique à l'avenir".

Le collectif appelle à récidiver avec des "veillées anti-nucléaires" à travers l'Allemagne lundi à partir de 18H00 locales (17H00 GMT).

"Les événements au Japon montrent une nouvelle fois combien l'énergie nucléaire est incontrôlable et dangereuse", a dit Jochen Stay.

http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/…ire_971569.html

182832-quadruple_facepalm_super.jpg

Link to comment
Dans le pire des cas, que pourrait-il arriver exactement, Tchernobyl bis ?

Ça ressemble plutôt à ce qui s'est passé a Three Mile Island : fusion du cœur qui était tombé dans l'enceinte de confinement. Résultat : rejet de radioactivité dans l'environnement, pas de victimes directes que je sache. La question est de savoir si la structure de confinement de la centrale au Japon n'a pas de fuites suite au séisme, les autorités disent non, les experts extérieurs sont partagés. Et la situation est encore confuse.

Tchernobyl il y avait eu un emballement de la réaction nucléaire suite a tout un tas d'erreurs humaines (ici le réacteur est arrêté) et donc explosion du réacteur, ce qui a ouvert comme une capsule la chape de béton censée contenir les rejets dans l'environnement. Ensuite, des jours plus tard, le cœur en fusion a carrément percé la dalle de béton est s'est écroulé dans les infrastructures.

On est donc très loin de Tchernobyl, c'est déjà pas si mal après un pareil tremblement de terre : les centrales ont relativement bien tenu le tremblement de terre. Le soucis c'est le tsunami qui a ruiné les systèmes de sécurité secondaires.

Link to comment
182832-quadruple_facepalm_super.jpg

Il y a tout de même beaucoup d'arguments sensés contre le nucléaire.

Ça ressemble plutôt à ce qui s'est passé a Three Mile Island : fusion du cœur qui était tombé dans l'enceinte de confinement. Résultat : rejet de radioactivité dans l'environnement, pas de victimes directes que je sache. La question est de savoir si la structure de confinement de la centrale au Japon n'a pas de fuites suite au séisme, les autorités disent non, les experts extérieurs sont partagés. Et la situation est encore confuse.

Tchernobyl il y avait eu un emballement de la réaction nucléaire suite a tout un tas d'erreurs humaines (ici le réacteur est arrêté) et donc explosion du réacteur, ce qui a ouvert comme une capsule la chape de béton censée contenir les rejets dans l'environnement. Ensuite, des jours plus tard, le cœur en fusion a carrément percé la dalle de béton est s'est écroulé dans les infrastructures.

On est donc très loin de Tchernobyl, c'est déjà pas si mal après un pareil tremblement de terre : les centrales ont relativement bien tenu le tremblement de terre. Le soucis c'est le tsunami qui a ruiné les systèmes de sécurité secondaires.

Merci des précisions !

Link to comment
Ça ressemble plutôt à ce qui s'est passé a Three Mile Island : fusion du cœur qui était tombé dans l'enceinte de confinement. Résultat : rejet de radioactivité dans l'environnement, pas de victimes directes que je sache. La question est de savoir si la structure de confinement de la centrale au Japon n'a pas de fuites suite au séisme, les autorités disent non, les experts extérieurs sont partagés. Et la situation est encore confuse.

Tchernobyl il y avait eu un emballement de la réaction nucléaire suite a tout un tas d'erreurs humaines (ici le réacteur est arrêté) et donc explosion du réacteur, ce qui a ouvert comme une capsule la chape de béton censée contenir les rejets dans l'environnement. Ensuite, des jours plus tard, le cœur en fusion a carrément percé la dalle de béton est s'est écroulé dans les infrastructures.

On est donc très loin de Tchernobyl, c'est déjà pas si mal après un pareil tremblement de terre : les centrales ont relativement bien tenu le tremblement de terre. Le soucis c'est le tsunami qui a ruiné les systèmes de sécurité secondaires.

+1, je ne pense pas que ça ait quelque chose à voir avec Tchernobyl. Lors de ce dernier, rien ne s'était passé comme prévu, pas même les gars qui étaient censés gérer le problème qui n'avaient fait que de la merde.

Link to comment
Ça ressemble plutôt à ce qui s'est passé a Three Mile Island : fusion du cœur qui était tombé dans l'enceinte de confinement. Résultat : rejet de radioactivité dans l'environnement, pas de victimes directes que je sache. La question est de savoir si la structure de confinement de la centrale au Japon n'a pas de fuites suite au séisme, les autorités disent non, les experts extérieurs sont partagés. Et la situation est encore confuse.

Tchernobyl il y avait eu un emballement de la réaction nucléaire suite a tout un tas d'erreurs humaines (ici le réacteur est arrêté) et donc explosion du réacteur, ce qui a ouvert comme une capsule la chape de béton censée contenir les rejets dans l'environnement. Ensuite, des jours plus tard, le cœur en fusion a carrément percé la dalle de béton est s'est écroulé dans les infrastructures.

On est donc très loin de Tchernobyl, c'est déjà pas si mal après un pareil tremblement de terre : les centrales ont relativement bien tenu le tremblement de terre. Le soucis c'est le tsunami qui a ruiné les systèmes de sécurité secondaires.

En fait, le plus gros problème de la catastrophe de Tchernobyl venait surtout de la combustion de graphite dont la fumée radioactive s'est échappée du réacteur : le fameux nuage radioactif.

Link to comment
Dans le pire des cas, que pourrait-il arriver exactement, Tchernobyl bis ? Je me demande si les Japonais abandonneront le nucléaire après ça. D'un côté, ils sont très portés sur l'écologie mais de l'autre, ils sont déjà bien assez dépendants énergétiquement de l'étranger…

J'ai déjà entendu un repérsentant de « l'Observatoire du nucléaire » essayer de faire peur aux français ce matin en parlant de nouveau Chernobyl, qu'il fallait faire prendre conscience aux français que le nucléaire c'est dangereux etc…, le tout avec une voix alarmiste. Il y en a qui ne perde pas de temùps pour avancer leurs pions <–<

Link to comment

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...