Jump to content

Recommended Posts

Sur la filière bois, il y a un sujet à développer. On l'oublie mais les forêts françaises n'ont jamais été aussi étendue aujourd'hui qu'au XVième siècle. La forêt gagne du terrain, il y a une ressource importante à exploiter et qui pourrait faire l'objet d'une exploitation intelligente. En plaçant de petites centrales à bois à côté de massifs forestiers, on pourrait créer une filière énergique intégrée, rentable et renouvelable.

Problème : ce n'est pas assez spectaculaire pour nos dirigeants. Or le choix d'une énergie se fait également en fonction de son aspect spectaculaire (et donc visible et donc source de voix aux élections).

Share this post


Link to post
Share on other sites

…notamment en choisissant un peu mieux les emplacements d'implantation.

Les oiseaux aiment où il y a du vent, ça fait de la protance gratuite. Les éoliennes aiment …

Mais bon sang, personne n'est contre les renouvelables. Que ceux qui veulent des renouvelables chez eux ou juste à côté en payent le vrai prix, et qu'ils s'expliquent des dégats qu'ils causent auprès à l'environnement des amoureux de la nature. Qu'ils ne planquent pas des surcharges sournoises sur nos factures d'électricité. Comment peut-on avoir tant de mal à comprendre quelque chose de si simple ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme Charlisidore m'a demandé de documenter la difficulté particulière représentée par la maintenance et la fiabilité des éoliennes.

The wind energy industry has experienced high gearbox failure rates from its inception [1]. Early wind turbine designs were fraught with fundamental gearbox design errors compounded by consistent under-estimation of the operating loads. The industry has learned from these problems over the past two decades with wind turbine manufacturers, gear designers, bearing manufacturers, consultants, and lubrication engineers all working together to improve load prediction, design, fabrication, and operation. This collaboration has resulted in internationally recognized gearbox wind turbine design standards [2]. Despite reasonable adherence to these accepted design practices, wind turbine gearboxes have yet to achieve their design life goals of twenty years, with most systems requiring significant repair or overhaul well before the intended life is reached [3,4,5]. Since gearboxes are one of the most expensive components of the wind turbine system, the higherthan-expected failure rates are adding to the cost of wind energy. In addition, the future uncertainty of gearbox life expectancy is contributing to wind turbine price escalation. Turbine manufacturers add large contingencies to the sales price to cover the warranty risk due to the possibility of premature gearbox failures. In addition, owners and operators build contingency funds into the project financing and income expectations for problems that may show up after the warranty expires. To help bring the cost of wind energy back to a decreasing trajectory, a significant increase in long-term gearbox reliability needs to be demonstrated.

http://www.nrel.gov/wind/pdfs/41548.pdf

Comme je l'ai déjà illustré avec le cas du micropitting / graufläkigkeit, auquel Charlisidore va répondre d'un moment à l'autre, mais on comprend qu'il ait besoin de quelques mois de réflexion, des décennies que des débiles en ingénierie style Siemens, GE, Flenders, cherchent la solution et ne la trouvent pas. (Mais les fonctionnaires du NREL vont y arriver).

Rappelons que les engrenages sont un domaine d'ingénierie assez bien connu, mature, des types de pièces qu'on trouve dans centaines de millions de véhicules et de machines industrielles, bref, pas une aventure dans des terrains inconnus de la science. Et dans les véhicules ils sont soumis à toutes sortes de contraintes et conditions climatiques, souvent extrêmes.

Dans les éoliennes, spécifiquement, les boites de vitesses pètent. C'est officiellement reconnu par le gouvernement US, ce qui devrait parler tout particulièrement au très bastiatien Charlisidore.

Charlisidore?

Share this post


Link to post
Share on other sites
En plaçant de petites centrales à bois à côté de massifs forestiers, on pourrait créer une filière énergique intégrée, rentable et renouvelable.

Je confirme, la bille de bois prétraitée est un excellent carburent peu cher 'malgré' une très faible subvention.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je confirme, la bille de bois prétraitée est un excellent carburent peu cher 'malgré' une très faible subvention.

Et pour parler de la France, nos forêts sont de plus en plus vastes. On est revenu à la surface occupée au XVIème siècle. La ressource est là et pourrait offrir une source d'énergie complémentaire et renouvelable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Les conclusions sont claires l'éolien et le solaire ne sont pas des énergies à brancher sur un réseau, le prix du kWh est supérieur à l'hydroélectricité, aux fossiles, et aux nucléaires, et le bilan carbone est désastreux.

S'il on s'en refere a d'autre post, les emissions de CO2 ne sont pas nocives pour l'environnement, ou du moins, les quantités que nous sommes susceptibles d'emettres sont largement minimes par rapport a ce la "nature" produit. Donc le bilan carbone on s'en tappe.

Les oiseaux aiment où il y a du vent, ça fait de la protance gratuite. Les éoliennes aiment …

Mais bon sang, personne n'est contre les renouvelables. Que ceux qui veulent des renouvelables chez eux ou juste à côté en payent le vrai prix, et qu'ils s'expliquent des dégats qu'ils causent auprès à l'environnement des amoureux de la nature. Qu'ils ne planquent pas des surcharges sournoises sur nos factures d'électricité. Comment peut-on avoir tant de mal à comprendre quelque chose de si simple ?

Je partage ton argument, pourquoi devrions nous payer pour traiter des dechets nucleaires alors que je prefere promouvoir l'elevage d'oiseau (ce qui du reste est nettement plus interessant).

Dans le debat des energies renouvelable, a mon sens, on n'oppose au final que 2 types de sources d'energies, les "legacy" et ce qui pourrait les remplacer. On s'apprcoit que les arguements des deux camps sont sensiblement similaires…a savoir decridibiliser l'autre au travers d'arguements fallacieux ou de these soutenus par des chiffres plus ou moins fiables )les couts de fermeture d'une centrale nucleaires ne sont pas pris en compte, les couts de traitement des dechets et les couts de stockage non plus).

Au bilan carbone de la construction de panneaux solaires, eoliennes, de leur impact sur l'environnement, on oppose une rentabilité du kwh et une injuste subvention? Pour etre juste il faut ajouter au debat les maree noires )avec leur impact et les couts pour les collectivités), l'impact sur l'homme de l'ensemble de cotés nocifs de ces energies rentables (de grace oublions les chauve souris, sinon je ressort les ours polaires). Bref, pour etre dans l'equité il me semble justifié de conserver certains arguments en tete.

Je ne dis pas que l'un est meilleur que l'autre, les 2 au final ont leur faiblesse, mais il faut choisir et eviter surtout de s'attacher a developper des monopoles dans les productions d'energies.

Ah et puis ceux qui se disent amoureux de la nature n'ont qu'a y rester, penser pourvoir avoir vivre aujourd'hui dans un environnement ou l'on preserve la nature et a peu pres aussi illusoire que preserver son anonymat sur le net….

Share this post


Link to post
Share on other sites

S'il on s'en refere a d'autre post, les emissions de CO2 ne sont pas nocives pour l'environnement, ou du moins, les quantités que nous sommes susceptibles d'emettres sont largement minimes par rapport a ce la "nature" produit. Donc le bilan carbone on s'en tappe.

Je m'adresse à des écolos qui considèrent le CO2 comme étant un polluant, et qui considèrent que renouvelable = gentil, fossiles et nucléaires = méchants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Je m'adresse à des écolos qui considèrent le CO2 comme étant un polluant, et qui considèrent que renouvelable = gentil, fossiles et nucléaires = méchants.

c'est toi qui le met en avant comme arguement; et quand d'un autre coté quand la mouvance ecolo dit que c'est la root cause du global warming ca repond que ce n'est pas sur..

Faudrait voir a etre coherent et pas utiliser certains arguements dans tout les sens et surtout dans celui qui nous arrangent….Donc si pour toi le CO2 n'est pas la root cause alors l'impact CO2 des eoliennes ne devrait pas etre un soucis pour toi, pas plus que cela doit etre un arguement anti eolienne a promouvoir.

D'un autre coté je ne suis pas du tout pour cette dichotomie trop manicheene, d'autant que de ce que je lis, ce n'est pas le fond du debat (plutot celui de savoir si nous devons ou non subventionner les renouvelables).

Je serais bien naif de bannir le nucleaire alors que j'en use certainement plus que de raison avec mes petits gadgets a led dont je suis friand. Par contre cela ne veut pas dire que je soit pour, bien au contraire, je pense que l'impact pour l'homme (plus que pour les chauves souris des US dont je me contrefout) soit loin d'etre negligeable (ceci par rapport a une eolienne ou un panneau solaire). Et cela vu que chacun et d'accord de ne pas vouloir dans son jardin d'un centrale ou d'un metre cube de dechet vitrifié (pas plus que d'une eolienne). Je ne pense pas que le debat soit la non plus.

En l'occurence, ici, on oppose aux "renouvelables" le fait qu'elles soient largement subventionnés et ce contre toute logique "rationnelle" (cout du KWH, impact sur la nature, rendement, fiabilité, etc..). Or j'ai les memes arguements a l'encontre du nucleaire.

De la a traduire cela en mon approbation de fermer toutes les centrales nucleaires du monde, il y a un pas que beaucoup vont franchir. Mais ce n'est pas ce que je dis, ni ce que je souhaite.

Je pense que l'on doit developper tout autant ces autres sources d'energies (qui on le merite de ne nuire a personne ni a rien une fois qu'on les a arretés et demontés) comme on le fait pour le nucleaire.

Le probleme dans l'equation n'est pas l'utilisateur final, enfin pas directement, mais plutot le rendement financier. Tant qu'une eolienne ne rapportera pas autant qu'une centrale nucleaire (par rapport au kwh), les choses ne changeront pas et les energies renouvelables resteront classés sous la categorie bonne blague par beaucoup. Hors je suis convaincu que si l'on prend en compte toute la chaine depuis l'extraction jusqu'au traitement final, le renouvelable reste profitable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et cela vu que chacun et d'accord de ne pas vouloir dans son jardin d'un centrale ou d'un metre cube de dechet vitrifié (pas plus que d'une eolienne). Je ne pense pas que le debat soit la non plus.

Si, précisément, personne n'en veut sans contrepartie, c'est évident, ça a un impact négatif (évidemment subjectif) qui doit etre compensé financierement pour interesser qui que ce soit.

Mais si tu me vends pour une somme modique un chateau avec un grand terrain construit avec des déchets radioactifs vitrifiés en niveau du bruit de fond breton, tu peux meme rajouter des panneaux solaires sur le toit si tu veux, j'achete.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est toi qui le met en avant comme arguement; et quand d'un autre coté quand la mouvance ecolo dit que c'est la root cause du global warming ca repond que ce n'est pas sur..

Sauf que les écologistes passent leurs temps à pointer du doigt les comportements humains générateurs de CO2, et qu'ils se gardent bien de regarder les émissions de CO2 (du puits à la roue) de leurs alternatives aux énergies fossiles et nucléaires.

Et donc il me parait important de montrer que les "solutions" qu'ils proposent sont inappropriées pour diminuer les émissions globales de CO2 en plus du coût exorbitant du kWh de leur solution qui pour eux je le rappelle ne constitue pas un problème.

Car pour eux le coût de l'émission d'une tonne de CO2 sera bien supérieur dans le futur pour l'humanité que la différence de coût aujourd'hui entre une énergie (soit disant propre) et les énergies fossiles.

Le renouvelable profitable ça existe, ça s’appelle l'hydroélectrique, le solaire thermique, le bois.

Le photovoltaïque et l'éolien le sont mais pas en fermes raccordées à un réseau continental comme ils sont utilisés aujourd'hui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Si, précisément, personne n'en veut sans contrepartie, c'est évident, ça a un impact négatif (évidemment subjectif) qui doit etre compensé financierement pour interesser qui que ce soit.

je comprend, mais on a pas plus de contrepartie avec le nucleaire qu'avec le "renouvelable". Sauf si l'on considere contrepartie les couts et nuisances liés a la fermeture des centrales, des impacts de quand ca tourne mal (je sais c'est rare).

Mais si tu me vends pour une somme modique un chateau avec un grand terrain construit avec des déchets radioactifs vitrifiés en niveau du bruit de fond breton, tu peux meme rajouter des panneaux solaires sur le toit si tu veux, j'achete.

chiche! j'en connais un tout en granit juste a coté de la plage de Saint-Michel-en Grève; l'air y est un tantiné iodé rien de quoi nuire a un ex citadin…

Je gage que cest toujours tres facile de sortir tel argument. et que la réalité est souvent differente.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Sauf que les écologistes passent leurs temps à pointer du doigt les comportements humains générateurs de CO2, et qu'ils se gardent bien de regarder les émissions de CO2 (du puits à la roue) de leurs alternatives aux énergies fossiles et nucléaires.

La tu parles sans doute des politiciens dont je ne me sent pas proche. J'ai un peu du mal a comprendre comment une "philosophie" de vie comme l'ecologie peut devenir un partie politique. Mais bon c'est un autre debat quasi metaphysique que voila.

Et donc il me parait important de montrer que les "solutions" qu'ils proposent sont inappropriées pour diminuer les émissions globales de CO2 en plus du coût exorbitant du kWh de leur solution qui pour eux je le rappelle ne constitue pas un problème.

Car pour eux le coût de l'émission d'une tonne de CO2 sera bien supérieur dans le futur pour l'humanité que la différence de coût aujourd'hui entre une énergie (soit disant propre) et les énergies fossiles.

Dans cet arguementaire oui je suis d'accord, du moins sur la dialectique. Car oser dire que le CO2 produit par la construction d'eolienne en regard des quantités produites par les autres sources me semble un peu disproportionné. De memoire, le renouvelable ne represente, au grand maximum, qu'un petit 0.1% de la produciotn mondiale totale…et l'eolien n'est qu'une infime partie (loin devant on a le solaire, et les autres). Donc c'est minime, allez je veux bien le mettre au meme niveau que le bruit de fond des dechets radioactifs. En tout cas, rien de quoi en faire un argument recevable votre honneur.

Le renouvelable profitable ça existe, ça s’appelle l'hydroélectrique, le solaire thermique, le bois.

Le photovoltaïque et l'éolien le sont mais pas en fermes raccordées à un réseau continental comme ils sont utilisés aujourd'hui.

Le sujet du topic est bien sur l'ensemble des energies renouvelables ou ca a glissé sur un debat contre l'eolien??

Share this post


Link to post
Share on other sites

La tu parles sans doute des politiciens dont je ne me sent pas proche. J'ai un peu du mal a comprendre comment une "philosophie" de vie comme l'ecologie peut devenir un partie politique. Mais bon c'est un autre debat quasi metaphysique que voila.

Sans parler des politiciens, vous seriez surpris de voir le nombre de gens qui ne savent pas ce qu'est un bilan carbone et qui croient que les énergies renouvelables ne produisent pas ou peux de CO2.

Dans cet arguementaire oui je suis d'accord, du moins sur la dialectique. Car oser dire que le CO2 produit par la construction d'eolienne en regard des quantités produites par les autres sources me semble un peu disproportionné. De memoire, le renouvelable ne represente, au grand maximum, qu'un petit 0.1% de la produciotn mondiale totale…et l'eolien n'est qu'une infime partie (loin devant on a le solaire, et les autres). Donc c'est minime, allez je veux bien le mettre au meme niveau que le bruit de fond des dechets radioactifs. En tout cas, rien de quoi en faire un argument recevable votre honneur.

Vous vous êtes vraiment faché avec les nombres on se fou de savoir quelle par des émissions totales représente les renouvelables, ce qui compte c'est la quantité de CO2 produite par unité d'énergie.

Un kWh éolien ou photovoltaïque produit plus de CO2 qu'un kWh nucléaire.

Et comme il faut du fossiles pour palier les fluctuations de production au final on économise par rapport aux fossiles que les émissions de CO2 des combustibles non brûlés et cela ne compense et loin s'en faut les émissions de CO2 nécessaire à la fabrication des éoliennes des panneaux photovoltaïques.

Le sujet du topic est bien sur l'ensemble des energies renouvelables ou ca a glissé sur un debat contre l'eolien??

Les renouvelables aujourd'hui dont la production augmente sont le photovoltaïque et l'éolien d'ou le fait que le débat se concentre sur deux énergies qui sont lourdement subventionnées et totalement inefficaces quant aux buts qu'elles sont censées atteindre.

Personnellement j'aime bien le bois 0,5 Tep (Tonne Equivalent Pétrole) par tonne, (c'est un solide c'est moins bien qu'un liquide mais c'est quand même mieux qu'un gaz) ça se transporte facilement et on peut l'utiliser pour plein d'application, on peut récupérer les déchets de certaine indutrie pour en faire du combustible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
je comprend, mais on a pas plus de contrepartie avec le nucleaire qu'avec le "renouvelable". Sauf si l'on considere contrepartie les couts et nuisances liés a la fermeture des centrales, des impacts de quand ca tourne mal (je sais c'est rare).

Je suis d'accord, et c'est un probleme d'autant plus grand avec le nucléaire que les centrales et leur impact potentiel individuel sont gigantesques, centrales plus petites -> possibilité d'assurer correctement -> possibilité d'avoir du vrai pollueur/payeur.

chiche! j'en connais un tout en granit juste a coté de la plage de Saint-Michel-en Grève; l'air y est un tantiné iodé rien de quoi nuire a un ex citadin…

Lègerement iodé, et un peu de H2S aussi :D, et pas de chateau en déchets vitrifiés a ma connaissance, mais bien tenté <–<

Je gage que cest toujours tres facile de sortir tel argument. et que la réalité est souvent differente.

Tout a un prix, mais en effet, il n'y a que quand une transaction est rellement effectuée qu'on le connait, en ce sens, tu a raison, et tant que ces sujets ne seront pas traités de façon transactionnels, on ne connaitra pas le prix…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Un kWh éolien ou photovoltaïque produit plus de CO2 qu'un kWh nucléaire.

ok c'est ce que je disais plus haut; "decridibiliser l'autre au travers d'arguements fallacieux ou de these soutenus par des chiffres plus ou moins fiable"

Pour le PLUS optimiste des rapports en effet le nucleaire nous pond un jolie 6gCO2e/kWh alors que, toujours du meme rapport on trouve que l'eolien est a 10-16gCO2e/kWh.

On en disconvient pas il y a une ENORME difference :facepalm:!!!! comparé au charbon qui decroche un joli 903gCO2e/kWh…..

Mais ca c'est le coté un peu bisounours, si l'on creuse un brin , on s'apercoit que pour le nucleaire on varie plutot entre le 6,1 et 67 gCO2e/kWh (ok c'est du pessimiste, mais le 6 est du tres optimiste -et certains avancent meme le chiffres de 180 gCO2e/kWh!!). La realité seraite donc entre les deux et donc au dessus de l'eolien…

ah oui et le photovoltaique varie entre le 49-60gCO2e/kWh.

En gros le nucleaire, en etant optimiste n'a que l'hydrolique comme concurrent dans la course au moins de gCO2e/kWh….Mais c'est, encore une fois, a balancer avec le fait que si le nucleaire a un si petit gCO2e/kWh, c'est essentiellement parceque les techniques d'enrichissement, de l'extrction etc….il serait interessant de verifier sur quelle durée se sont effectués ces effort d'amelioration? a quels couts? couts qui on été a la charge de qui?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que vous refusez de voir c'est que les renouvelables que sont les éoliennes et le photovoltaïque ne sont pas des sources continues de production et que par conséquent elles doivent s'accompagner de centrales à énergies fossiles pour palier les variations de productions.

Et que par conséquent nous n'économisons en termes d’émissions de CO2 que les combustibles non brûlés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Ce que vous refusez de voir c'est que les renouvelables que sont les éoliennes et le photovoltaïque ne sont pas des sources continues de production et que par conséquent elles doivent s'accompagner de centrales à énergies fossiles pour palier les variations de productions.

Et que par conséquent nous n'économisons en termes d’émissions de CO2 que les combustibles non brûlés.

Je ne vois pas ou je dis telle chose, tu precises? il me semble meme que je dis cela. l'inverse (of course sinon ca n'a pas de sens)—-

Mais bon passons.

Et si on doit coller tout les problemes environnementaux sur le dos du CO2, alors si l'utilisation de quelques eoliennes et champs de panneau solaire permet de diminuer l'usage de centrale a charbon (j'ai pas dit eteindre, j'ai pas dit toutes les centrales, je ne dis juste que diminuer, pour reprendre votre "nous n'économisons en termes d’émissions de CO2 que les combustibles non brûlés.")

Et bien soit, cela sera deja ca d'economiser…et c'est toujours mieux que rien…

Ce que vous refusez de voir c'est que les renouvelables que sont les éoliennes et le photovoltaïque ne sont pas des sources continues de production et que par conséquent elles doivent s'accompagner de centrales à énergies fossiles pour palier les variations de productions.

Et que par conséquent nous n'économisons en termes d’émissions de CO2 que les combustibles non brûlés.

Je ne vois pas ou je dis telle chose, tu precises? il me semble meme que je dis cela.

Mais bon passons.

Et si on doit coller tout les problemes environnementaux sur le dos du CO2, alors si l'utilisation de quelques eoliennes et champs de panneau solaire permet de diminuer l'usage de centrale a charbon (j'ai pas dit eteindre, j'ai pas dit toutes les centrales, je ne dis juste que diminuer, pour reprendre votre "nous n'économisons en termes d’émissions de CO2 que les combustibles non brûlés.")

Et bien soit, cela sera deja ca d'economiser…et c'est toujours mieux que rien…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et si on doit coller tout les problemes environnementaux sur le dos du CO2, alors si l'utilisation de quelques eoliennes et champs de panneau solaire permet de diminuer l'usage de centrale a charbon (j'ai pas dit eteindre, j'ai pas dit toutes les centrales, je ne dis juste que diminuer, pour reprendre votre "nous n'économisons en termes d’émissions de CO2 que les combustibles non brûlés.")

Et bien soit, cela sera deja ca d'economiser…et c'est toujours mieux que rien…

Vous ne comprenez pas l'utilisation de quelques eoliennes et champs de panneaux solaires se traduit par plus d'usage des centrales à fossiles (en France) car ce sont elles qui doivent faire l'appoint sur le réseau.

Et c'est pour ça que je vous dis que ces modes de production n'ont pas leur place sur un réseau.

Le Danemark lui produit beaucoup d’électricité éolienne et en vend car ses voisins ont beaucoup de centrales à charbons, et donc peuvent réguler le réseau et produire en absence de vent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En l'occurence, ici, on oppose aux "renouvelables" le fait qu'elles soient largement subventionnés et ce contre toute logique "rationnelle" (cout du KWH, impact sur la nature, rendement, fiabilité, etc..). Or j'ai les memes arguements a l'encontre du nucleaire.

Enfonçage de porte ouverte : nous aussi.

Mais plus c'est plus grave. Le plus grave c'est les renouvelables.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et si on doit coller tout les problemes environnementaux sur le dos du CO2, alors si l'utilisation de quelques eoliennes et champs de panneau solaire

Au contraire, je pense qu'il faut réchauffer plus que le rythme naturel depuis la dernière glaciation (ce que certains veulent faire passer pour du RCA).

Le froid est l'ennemi de la vie.

De plus la majeure partie des terres émergées sont à des latitudes élevées, loin de l'équateur, donc froides, ce qui empêche une agriculture efficace.

Mais bon, ce n'est hélas pas le CO2 anthropique qui résoudra ce problème, il faudrait trouver de vrais moyens pour réchauffer notre planète tant aimée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Vous ne comprenez pas l'utilisation de quelques eoliennes et champs de panneaux solaires se traduit par plus d'usage des centrales à fossiles (en France) car ce sont elles qui doivent faire l'appoint sur le réseau.

Et c'est pour ça que je vous dis que ces modes de production n'ont pas leur place sur un réseau.

Le Danemark lui produit beaucoup d’électricité éolienne et en vend car ses voisins ont beaucoup de centrales à charbons, et donc peuvent réguler le réseau et produire en absence de vent.

Tous vos derniers post ont commencé par "vous ne comprenez pas" et derriere vous developpez un argumentatire en forme de poupée russe ou vous trouvez toujours quelque chose d'autre a rajouter au debat. Et plus ca va plus vous sortez des points petits. Donc a part vouloir avoir le dernier mot je ne vois pas bien la finalité.

Il y a peu vous condamniez les eoliennes pour leur bilan carbonne (bien que celui ci soit clairement minime et s'il on en fait un arguement anti-eolien, c'est plus par proces d'intention que par une reele rationnalité murement pensée); et maintenant vous semblez dire que l'eolien est valable la ou la source est constante et donc la ou l'on a pas a compenser les fluctuations de la production par une autre source de production (que vous supposez fossile).

Encore une fois, si le nucleaire devait devenir l'unique moyen de produire de l'energie, je doute fort que l'on pourrait alors considerer les dechets HAVL comme etant equivalent au bruit de fond.

Enfonçage de porte ouverte : nous aussi.

Mais plus c'est plus grave. Le plus grave c'est les renouvelables.

Mouais et? a part parceque ca tue des oiseaux et des chauve souris. l'hydraulique fonctionne bien, le PV et le reste doit continuer a se developper et s'ameliorer…Apres payer pour ca plutot que pour traiter et stocker des dechet radioactifs (puisqu'il semble finalement que la question soit la aussi); j'ai du mal a comprendre ou c'est genant de partir sur un choix moins nocif que le dechet nucleaire. Je ne parle pas de quantité, je suis dans le principe. Vous n'irez pas plus investir dans les terres agircoles de Pripyat que dans la peche autour de Matsukawa Bay. Alors que le renouvelable dans son ensemble, a part tuer quelques chauve souris (dont soyons franc vous n'avez que faire, allez avouez), ne sont pas plus nocive que ca.

Donc contextuellement, ou est l'avantage a inverstir dans du nucleaire, alors que les renouvelables dans leur globalité, peuvent etre a terme un solution viable? Vous pouvez dire que les techologies utilisés sont connu depuis des lustres, il n'empeche que l'on peu toujours les ameliorer (a l'image de la roue qui existe depuis un certain temps deja et qui continue a s'ameliorer…).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Au contraire, je pense qu'il faut réchauffer plus que le rythme naturel depuis la dernière glaciation (ce que certains veulent faire passer pour du RCA).

Le froid est l'ennemi de la vie.

Le froid est l'ennemi du developpement de la vie; car il semble bien que la vie existe ou pour etre exact persiste dans le vide sideral…

De plus la majeure partie des terres émergées sont à des latitudes élevées, loin de l'équateur, donc froides, ce qui empêche une agriculture efficace.

Et puis je serais tenté de reprendre sur ce point la un argument de N.Azor developpé ailleurs:

Il faut laisser ceux qui ont faim mourir, partir ou trouver par eux-même un moyen quelconque de subvenir à leurs besoins.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Donc contextuellement, ou est l'avantage a inverstir dans du nucleaire, alors que les renouvelables dans leur globalité, peuvent etre a terme un solution viable?

Pour moi, personnelement, c'est très simple, le nucléaire a de la marge de croissance considérable (par la filière thorium puis plus tard par la filière fusion), ce n'est pas une solution 'viable' mais c'est bien plus que ça, c'est une solution 'scalable', de plus c'est une solution qui n'a aucun égal sur le triangle poids/autonomie/puissance donc nécéssaire pour certaines applications mobiles.

Maintenant, ce n'est pas parce que le nucléaire corresponds a -ma- vision du futur de l'énergie que je suis content de faire payer des gens qui sont contre pour -ma- vision, mais si tu veux savoir pourquoi certains peuvent vouloir du nucléaire plutot que du 'renouvelable' (ce qui n'a aucun sens comme ensemble, c'est chaque techno qu'il faut étudier, et par exemple, on ne peut pas mettre dans le meme sac le solaire thermique et le PV), tu a ta réponse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une fois, si le nucleaire devait devenir l'unique moyen de produire de l'energie,

les renouvelables dans leur globalité, peuvent etre a terme un solution viable?

Le tout nucléaire n'est pas une option. Etudiez au moins la question de base load et de peak load.

Non, les renouvelables dans leur globalité ne peuvent pas être une solution viable à terme, sauf à vider les caisses de l'Etat et les poches de tous les Français … oh attendez, on me glisse dans l'oreillette que c'est déjà fait par l'état providence. Apu. Désolé.

Et même, on aurait des coupures de courant quotidiennes. Le rêve.

Sachez à part ça que je suis un vrai défenseur de la nature et que j'ai une tendresse toute particulière pour les chauves souris. Mais même sans celà, les chauves souris nous économisent des milliards annuels en protection des récoltes. Vos éoliennes sont un fléau.

Et meutrières en plus, comme vous pourrez bientôt le découvrir sur Contrepoints.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tous vos derniers post ont commencé par "vous ne comprenez pas" et derriere vous developpez un argumentatire en forme de poupée russe ou vous trouvez toujours quelque chose d'autre a rajouter au debat. Et plus ca va plus vous sortez des points petits. Donc a part vouloir avoir le dernier mot je ne vois pas bien la finalité.

Oui parce que c'est le cas, vous ne compreniez pas ce qu'est un réseau électrique que tout ce qui est produit doit y être consommé que les renouvelables que sont les éoliennes et photovoltaïques sont des sources intermittent dont l'intermittence n'est pallié que par des centrales à énergies fossiles!

Y a pas à tordre du fion c'est comme ça.

Donc le photovoltaïque et l’éolien nous sont vendus comme des énergies propres et faiblement émettrice de CO2 alors qu'elles émettent plus que les sources actuelles que sont l'hydroélectrique et le nucléaire.

Vous ne pouvez pas passé ici votre temps à dire parce que c'est renouvelable c'est bien et parce que c'est nucléaire ou fossiles c'est mal.

Je n'est rien contre les renouvelables et si on pouvait produire de l’électricité avec des petits barrage ou des roues à aubes tant mieux, c'est d'ailleurs ce qui a été fait à Bordeaux pour fournir l'électricité au bateau qui vienne s’arrimer au nouveau port de plaisance, ou des centrales à bois tant mieux aussi.

Mais il faut vraiment arrêter de croire qu'il faut subventionné l'installation d'énergies non rentables aujourd'hui sous prétextes que ça aidera demain à en faire des énergies rentables.

Franchement si on voulait développer l'éolien et le photovoltaïque grâce à l'action de l'état on ferait mieux de subventionner la recherche plutôt que d’implanter des fermes à la cons.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois souvent sur le net des bricoleurs (et parfois de vraies entreprises) qui fabriquent des fours solaires avec des miroirs paraboliques. Quelques exemples:

qRPZ2gg_KBU

JvmDDhyqYDM

Je n'ai encore jamais vu personne essayer de capter le point focal et de le projeter à l'infini, avec une lentille, un miroir convexe ou un truc du genre. ça permettrait de faire converger ensemble plusieurs antennes paraboliques en un seul point et d'obtenir ainsi une énorme puissance par unité de surface.

Encore plus puissant serait de faire converger le faisceau suffisamment pour le faire passer par une fibre optique. Possible ou non?? En tout cas ça me laisse songeur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore plus puissant serait de faire converger le faisceau suffisamment pour le faire passer par une fibre optique. Possible ou non?? En tout cas ça me laisse songeur.

Sur une installation de grande taille la température atteinte au point de convergence entraînerait à mon avis des contraintes thermiques et mécaniques (ramollissement voire fusion du matériau, dilatation…) trop importantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur une installation de grande taille la température atteinte au point de convergence entraînerait à mon avis des contraintes thermiques et mécaniques (ramollissement voire fusion du matériau, dilatation…) trop importantes.

Le point de convergence ne chauffe que s'il y a de la matière opaque pour absorber la lumière. Si le verre utilisé est suffisamment transparent, la fibre ne devrait pas chauffer. Ceci étant j'imagine que même avec les fibres actuelles, on en est loin. Mais il est permit d'espérer, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Similar Content

    • By Nick de Cusa
      En quoi le nombre de blessés et de morts par unité d'énergie produite n'est-il pas un bon critère pour porter un jugement ?
    • By Nick de Cusa
      Ah, voilà un post intéressant.
      Sans aller jusqu'à de tels niveaux de miniaturisation, l'industrie automobile bossait il y a 15 ans sur des modes de propulsion turbine + électrique:
      http://www.ntnu.no/gemini/1993-dec/8b.html
      Maintenant, ça semble avoir complètement disparu de l'écran radar. Le moteur à combustion interne semble avoir remporté la victoire comme générateur:
      http://en.wikipedia.org/wiki/Chevrolet_Volt
      Pourquoi?
×
×
  • Create New...