Jump to content
WBell

Imprimantes 3D

Recommended Posts

les resultats sont pathetiques meme si le gadget est marrant :lol:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

je me demande si c'est avantageux vraiment...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est plus des tests qu'autre chose ama.

 

Un point probablement intéressant, c'est pour accélérer le prototypage.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

L'impression 3D par une superposition de couches de matériaux va sauver des vies. En Chine, un bébé de 3 ans, Han Han, a été sauvée par une opération pionnière dans son genre comme le rapporte la presse officielle chinoise comme le People's Daily Online.

Atteinte d'une maladie rare, l'hydrocéphalie, la petite fille avait un crâne quatre fois plus gros que la normale à cause de fluides qui occupaient 85% de sa tête.

 
Elle vivait sous la menace d'une cécité soudaine et ne pouvait pas soulever sa tête de l'oreiller.

Grâce à des généreux donateurs, son père a réuni les 60 000 € nécessaires à une opération de chirurgie plastique de la dernière chance. Han Han a donc pu subir mercredi une intervention chirurgicale de 17 heures dans un hôpital de la province de Hunan dans le centre du pays.

Les chirurgiens lui ont retiré le cuir chevelu et une bonne partie du crâne. Ils ont ensuite repositionné son cerveau et drainé les fluides. Enfin, ils ont fixé avec des mèches plusieurs implants en titane taillés sur mesure par une imprimante 3D.

A son réveil, la petite Chinoise a immédiatement ouvert les yeux. Selon ses médecins, elle n'aura pas de séquelle car en grandissant la matière osseuse de son crâne va progressivement recouvrir le titane.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne comprends pas, les implants en titane ont été coulés ou taillés ? À mon avis taillés car la température de fusion est trop haute pour une buse standard mais ils parlent d'une imprimante 3D.

Ou alors un tour à métaux contrôlé par ordinateur ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ils ont ete imprimes petit bloc de molecules par petit bloc, puis cuit.

C'est encore plus precis qu'une fraise 3D a commande numerique.

 

Ils ont un scan 3d du crane de la personne, il font une coupe dans le modele 3d pour determiner la ou ils vont couper le crane.Puis il modelisent le 'faux' crane de facon a ce qu'il s'embrique parfaitement sur la coupe.Ensuite ils impriment la forme avec de la poudre de titane, la font cuire un instant pour souder les molecules.

De la on se retrouve avec une 'piece detachee' prete a etre montee, exactement aux bonne mesures.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais le crâne de la fillette ne va pas encore grandir, rendant la forme de la pièce en titane inadaptée (par exemple, de rayon de courbure trop faible par rapport au reste) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment la prothèse est conçue pour s'étirer avec la croissance, en trois parties

http://en.people.cn/n/2015/0716/c90000-8921338.html

En tout cas le process décrit par Jim16 est impressionnant, pas encore à la portée de l'hôpital de campagne mais en labo spécialisé ça doit pouvoir se faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

La FDA a autorisé la société pharmaceutique Aprecia à commercialiser aux Etats-Unis le Spritam, son médicament destiné aux personnes souffrant d'épilepsie, et fabriqué selon une technique en plein essor dans le domaine de la santé.

La FDA considère officiellement qu'un produit fabriqué par imprimante 3D peut-être ingéré par un être humain. L'autorité américaine de régulation américaine des médicaments et des denrées alimentaires a autorisé l'entrée sur le marché américain du Spritam, un médicament pour lutter contre l'épilepsie, à prendre par voie orale.

Aprecia, société pharmaceutique américaine fondée en 2003, est à l'origine de ce médicament conçu par des imprimantes 3D. Elle explique que cette technologie permet de fabriquer une pilule  plus poreuse qui se dissout plus rapidement dans l'eau, proposant une vidéo à l'appui.

Elle estime en outre que les médicaments fabriqués de cette façon sont totalement uniformes et parfaitement calibrés, ce qui permettra de prescrire les doses exactes plus facilement.

L'imprimante 3D pénètre le marché de la santé

Dans le monde de la santé, l'imprimante 3D est déjà utilisée à plusieurs fins:

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/chimie-pharmacie/le-premier-medicament-fabrique-par-une-imprimante-3d-arrive-aux-etats-unis-496312.html

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai rencontré l'année dernière un industriel alsacien qui fait de la 3D. Il forme des pièces métalliques complexes avec le 3D qu'il combine à d'autres techniques comme le nid de poule.

De plus, ils sont capables de réparer des pièces.

C'était très intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Supposément la première (petite) maison imprimée 3d sur site par une imprimante mobile.

 

24h et USD 10000 pour les murs, l'isolation et les ouvrants, pas la plomberie et l'électricité.

 

Comment pourrait-il ne pas y avoir un boom économique sur ceci ? 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà cité dans le fil "petites inventions".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grosse "fake news". :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
23 hours ago, Rocou said:

Grosse "fake news". :rolleyes:

Je n'a pas d'avis technique sur le sujet mais qu'est-ce qui te fait dire ça ? Cela me semble vraisemblable qu'on puisse identifier le modèle de l'imprimante avec une bonne probabilité. L'article est effectivement ambiguë sur la distinction modèle / imprimante. De même qu'en voyant des traces de pneus, on peux dire "cela vient de Michelin xxx (comme ceux de la voiture de Rocou)" et non "cela vient de la voiture de Rocou".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Sekonda a dit :

Je n'a pas d'avis technique sur le sujet mais qu'est-ce qui te fait dire ça ? Cela me semble vraisemblable qu'on puisse identifier le modèle de l'imprimante avec une bonne probabilité. L'article est effectivement ambiguë sur la distinction modèle / imprimante. De même qu'en voyant des traces de pneus, on peux dire "cela vient de Michelin xxx (comme ceux de la voiture de Rocou)" et non "cela vient de la voiture de Rocou".

 

Oui, c’est exactement cela. Par conséquent je ne vois pas en quoi cela permet de combattre la contre-façon.

Je pense que techniquement on doit pouvoir reconnaître un modèle parmi des imprimantes très haut de gamme qui ont un logiciel propriétaire. La trame des couches de plastique (pour les imprimantes de type FDM) peut-être facilement reconnaissable. Mais pour une imprimante de type « prusa«  même haut de gamme, c’est totalement impossible.

C’est un article de merde, je persiste. Mais il y en a tellement dans ce domaine...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...