Jump to content
Gio

Le début d'un changement à Cuba ?

Recommended Posts

Dire qu'il y a eu des partisans du FLQ au Québec qui ont admiré le régime Castro.... :facepalm:

En France, Mélenchon, un homme politique qui a quand même fait un peu plus de 10% à la dernière élection présidentielle en 2012 (la  France... :icon_frown: ) , dit que "Cuba n'est pas une dictature".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas super solide niveau sources, même si y a probablement du vrai dans tout ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Dans sa chapelle du cimetière Christophe Colomb, à La Havane, le diacre Miguel Pons passe plus de temps à apaiser la colère des proches des défunts qu'à leur prodiguer réconfort et bénédictions.

Dans cette nécropole datant du XIXe siècle, remplie de trésors architecturaux, défilent chaque jour des cercueils de mauvaise qualité portés par des proches à la fois abattus et agacés.

La plupart du temps, le religieux doit prêter main forte aux familles pour acheminer jusqu'au centre de la chapelle ces boites rectangulaires dénuées de poignées. Parfois, il prononce même ses prières devant les véhicules qui transportent les corps.

De temps à autre, "je dois aller célébrer (la messe) dans la rue parce que le chauffeur me dit: "Mon père, on ne peut pas décharger le cercueil parce que le corps est très lourd, j'ai peur qu'il se brise"", raconte le diacre à l'AFP.

Agé de 61 ans, il s'efforce chaque jour de tranquilliser des proches endeuillés dont la douleur n'empêche pas de remarquer que le cercueil de bois -souvent encore vert- est recouvert d'un linge noir élimé et d'une plaque non scellée.

Parfois, la vitre mal fixée sur le couvercle peut se détacher et... tomber sur le défunt.

"Les gens se plaignent et me disent: "Mon père, mais regardez ça!" Et je leur réponds: "Que peut-on faire? Je sais que c'est très douloureux"", détaille Miguel Pons.

- "Votre tour est passé" -

Sous couvert de l'anonymat, un retraité de 70 ans raconte à l'AFP avoir gardé un très mauvais souvenir des heures ayant suivi le décès de sa mère en novembre dernier dans la capitale.

Selon lui, les fossoyeurs, arrivés plus de sept heures après la déclaration de décès, ont placé le corps dans un cercueil donnant de sérieux signes de fragilité. Et "quand nous avons voulu l'incinérer, on nous a dit que notre tour était passé. Donc nous avons dû l'enterrer", explique le septuagénaire.

L'Eglise rêve d'ouvrir son propre site à La Havane pour améliorer l'accueil des veillées funèbres, aujourd'hui célébrées dans des lieux sans âme et très bruyants où peuvent s'entasser plusieurs familles en même temps.

"Une chapelle digne, où l'on puisse accrocher un crucifix, où les gens ne boivent pas d'alcool et restent silencieux, pour qu'on puisse prier", décrit Miguel Pons.

De nombreux témoignages indiquent que ces difficultés constatées à La Havane ne constituent pas un phénomène isolé à Cuba.

La question a même été évoquée fin décembre à l'Assemblée nationale par le député Alexis Lorente: en séance, ce dernier avait osé énumérer de nombreux dysfonctionnements, dont le manque de véhicules funéraires dans certaines provinces.

Aujourd'hui, ce député explique à l'AFP que les autorités ont accepté de mettre en place un "programme de réparation des véhicules funéraires et d'amélioration des conditions d'accueil dans les morgues", censé ?uvrer aussi en faveur d'"une meilleure qualité du bois utilisé pour les cercueils". Reste à savoir si ces promesses seront suives d'effet.

- Des fosses de cinq cercueils -

Si ces problèmes existent depuis de nombreuses années en raison des difficultés économiques de l'île, l'Eglise n'a commencé à en prendre connaissance que lorsque la population a de nouveau fait appel aux religieux pour enterrer ses morts à partir de 1992, date à laquelle le pays communiste a officiellement cessé d'être athée, explique Miguel Pons.

Selon des données officielles, 96.000 personnes sont mortes en 2014 à Cuba, où le syncrétisme entre catholicisme et cultes africains accorde beaucoup d'importance aux rites funéraires.

En cas de décès, l'Etat communiste fournit gratuitement aux familles un cercueil, un lieu pour veiller le disparu et un enterrement. Si l'on veut des fleurs pour la cérémonie, il faut les acheter, de même que si l'on souhaite une crémation, option facturée l'équivalent de 13 dollars, une somme importante dans un pays où le salaire moyen est de 20 dollars mensuels.

Selon Miguel Pons, beaucoup de Cubains souhaiteraient venir prier leurs morts au cimetière devant des tombes individuelles. Mais en général, les corps sont placés indifféremment dans des fosses pouvant contenir jusqu'à cinq cercueils.

"C'est comme vivre avec des gens que l'on ne connaît pas", regrette le diacre à propos de ces fosses.

Passés deux ans, les cercueils sont exhumés, les restes des dépouilles brûlés et les cendres sont remises aux familles.

L'alternative existe mais coûte 7.000 dollars: un caveau privé pouvant accueillir quatre cercueils. Seule une petite minorité de Cubains peut débourser autant pour une place au cimetière.

https://fr.news.yahoo.com/cuba-enterrer-dignement-morts-t%C3%A2che-souvent-complexe-073557507.html

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Monde.fr - Les Cubains pourront voyager sans restriction par voie maritime

La mesure permet aux Cubains de faire des allers-retours en tant que passager ou comme membre d’équipage d’un bateau de marchandises ou de croisière.

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2016/04/22/les-cubains-pourront-voyager-sans-restriction-par-voie-maritime_4907225_3222.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Mais quelle grosse conne la grosse brune ; je l'avais déjà vu sur BFM, une pure nazie rouge. Direction Cayenne direct.

 

  • Yea 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

prions très fort pour que ça se réalise, les guachistes vont rager à en crever et les cubains auront enfin une chance de sortir de la misère.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Monde.fr - La crise vénézuélienne entraîne Cuba dans la récession

Dix ans après l’arrivée au pouvoir de Raul Castro, l’économie de l’île souffre de sa dépendance au pétrole fourni par Caracas.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/08/01/la-crise-venezuelienne-entraine-cuba-dans-la-recession_4976930_3234.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'une pierre deux coups, on ne se plaindra pas, sauf pour les habitants et l'opposition particulièrement

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Google and the Cuban government have signed a deal allowing the internet giant to provide faster access to its data by installing servers on the island that will store much of the company's most popular content.

Storing Google data in Cuba eliminates the long distances that signals must travel from the island through Venezuela to the nearest Google server. More than a half century after cutting virtually all economic ties with Cuba, the U.S. has no direct data link to the island.

The deal removes one of the many obstacles to a normal internet in Cuba, which suffers from some of the world's most limited and expensive access. Home connections remain illegal for most Cubans and the government charges the equivalent of a month's average salary for 10 hours of access to public WiFi spots with speeds frequently too slow to download files or watch streaming video.

The agreement does not affect Cuba's antiquated communications infrastructure or broaden public access to the internet, but it could make Google websites like YouTube or Gmail up to 10 times faster for users inside Cuba. Content hosted by other companies will not be affected.

https://apnews.com/f707251b6d584d059256859917551ac8?utm_campaign=SocialFlow&utm_source=Twitter&utm_medium=AP

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Monsieur Ubaldo Herrera Hernandez, a été arrêté 2 Février. Il est membre de l'Institut Mises Cuba et créateur de projet "Bibliothèque Libertaire Benjamin Franklin", plus d'informations ici (en espagnol): https://web.facebook.com/misescuba/photos/a.918766948198688.1073741828.898210033587713/1332134443528601/?type=3&theater&_rdr  et ici: https://es.panampost.com/sabrina-martin/2017/02/08/cuba-regimen-detiene-libertario/


Monsieur Manuel Velázquez Visea, militant des droits humains a également été arrêté.


Je pense que doit être largement diffusé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut prévenir Ségolène Royale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si Cuba se libéralise, il faudrait aller faire quel genre de business là-bas ? Pour ceux qui connaissent le pays.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De l'agriculture.

Share this post


Link to post
Share on other sites

  Ou alors pimp (location d'appart de courte durée aux professionnelles).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Z'inquietez pas, va. Ils "libéraliseront" au rythme leur permettant de filer les business prospères aux coupains.

Ça va se libéraliser aussi efficacement que Haïti apres les Duvalier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

... ou que la Russie de Poutine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De l'agriculture.

mais pas que.

Infrastructures, galeries commerciales. Ça reste une île des caraïbes donc regarder ce qui a marché pour la république dominicaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des services financiers :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Crédit Agricole et BNPP sont déjà sur le coup :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tourisme, cigares, rhum, il y a deja de l'expérience sur place. Projets immobiliers il va y avoir du boulot pour tout ravaler les façades, bagnoles également. Services financiers ça peut être pas mal m'enfin va falloir du temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du papier toilette.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as mal lu, non ?

Ben oui, c'est pas très compliqué. Y a pas de problème de chaîne du froid, pas besoin de mettre énormément de capital sur la table et c'est un produit dont ils ont désespérément besoin. Il doit y avoir des bonnes possibilités d'arbitrage. Faut l'importer depuis le Mexique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...