Jump to content

Traductions pour Contrepoints, Wikiberal et autres


Recommended Posts

Plus personne n'y croyait ; mais voilà :)

J'ai laissé les phrases en anglais - comme il s'agit d'une liste de phrases chocs et que je n'ai pas vraiment un background commercial / littérire, j'ai pensé que cela pourrait être utile au relecteur.

 

Spoiler

Homeschool Your Kids

Cent raisons de choisir l'école à la maison

 

From fostering creativity and freedom to providing impressive educational outcomes, homeschooling is an increasingly appealing option.
Encourage la créativité et permet d'obtenir d'impressionnants résultats scolaires : l'école à la maison est de plus en plus tentante.

 

Homeschoolers perform well academically.
Les enfants instruits à la maison ont de bons résultats académiques.

 

Your kids may be happier.
Vos enfants peuvent être plus heureux.

 

Issues like ADHD might disappear or become less problematic.
Des problèmes tels que déficit de l'attention et hyperacfivité peuvent disparaitre ou devenir moins prononcés.

 

It doesn’t matter if they fidget.
Ce n'est pas grave s'ils ont la bougeotte.

 

YOU may be happier! All that time spent on your kids’ homework can now be used more productively for family learning and living.
VOUS pouvez être plus heureux ! Tout ce temps passé à revoir les devoir de vos enfants peut maintenant être employé au bien-être de votre famille et au développement de vos enfants de manière plus efficace.

 

You can still work and homeschool.
Vous pouvez à la fois enseigner à la maison et poursuivre votre carrière.

 

And even grow a successful business while homeschooling your kids.
Voire développer avec succès votre propre entreprise tout en enseignant à vos enfants. 

 

Your kids can also build successful businesses, as many grown unschoolers become entrepreneurs.
Vos enfants pourront également créer leur propre entreprise le moment venu : une fois adultes, nombreux sont ceux qui deviennent entrepreneurs à succès. 

 

You can be a single parent and homeschool your kids. 
Vous pouvez être parent seul et enseigner à vos enfants. 

 

Your kids can be little for longer. Early school enrollment has been linked by Harvard researchers with troubling rates of ADHD diagnosis. A year can make a big difference in early childhood development.

Vos enfants peuvent rester petits plus longtemps. Des chercheurs de Harvard ont montré un lien troublant entre une inscription précoce à l'école et des taux de diagnostic d'hyperactivité et de déficit d'attention élevés. Un an peu faire une différence énorme sur le développement d'un jeune enfant.

 

Some of us are just late bloomers. We don’t all need to be on “America’s early-blooming conveyor belt.”
Certains d'entre nous se révèlent plus tard. Nous n'avons pas tous besoin XXXX

 

Then again, homeschooling can help those kids who might be early bloomers and graduate from college at 16.
Mais, également, l'école à la maison peut permettre à ces enfants précoces de passer leur baccalauréat à 16 ans.

 

Whether early, late, or somewhere in the middle, homeschooling allows all children to move at their own pace.
Précoces, plus tardifs ou simplement entre deux, l'école à la maison permet à chaque enfant d'avancer à son rythme.

 

You can choose from a panoply of curriculum options based on your children’s needs and your family’s educational philosophy.
Vous pouvez choisir parmi une variété de programmes ce qui convient le mieux aux besoins de votre enfant et à votre philosophie d'éducation.

 

Or you can focus on unschooling, a self-directed education approach tied to a child’s interests.
Ou vous pouvez vous concentrer sur la non-scolarisation, une approche d’éducation autodirigée centrée sur les intérêts de l’enfant.

 

Homeschooling gives your kids plenty of time to play! In a culture where childhood free play is disappearing, preserving play is crucial to a child’s health and well-being.
L'école à la maison donne à votre enfant plein de temps pour jouer ! Dans une société où les jeux d'enfants disparaissent, préserver ces précieux moments est crucial qu développement et à l'épanouissement de votre enfant.

 

They can have more recess and less homework.
Ils peuvent avoir plus de pauses et moins de devoirs.

 

You can take advantage of weekly homeschool park days, field trips, classes, and other gatherings offered through a homeschooling group near you.
Vous pouvez profiter des journées au parc, sorties éducationnelles, classes et autres activités offetes par une asociation de parents enseignant à la maison près de chez vous.

 

Homeschooling co-ops are growing, so you can find support and resources.
La communauté des parents enseignant à la maison grandit, vous permettant de trouver aide et ressources.

 

Homeschooling learning centers are sprouting worldwide, prioritizing self-directed education and allowing more flexibility to more families who want to homeschool.
Les centres d'apprentissage de l'école à la maison se multiplient dans le monde entier, donnant la priorité à l'éducation autodirigée et permettant plus de flexibilité aux familles qui souhaitent commencer l'école à la maison.

 

Parks, beaches, libraries, and museums are often less crowded during school hours, and many offer programming specifically for homeschoolers.
Parcs, plages, bibliothèques et musées sont souvent plus calmes durant les heures d'école et nombre d'entre eux offrent des activités spécifiaues aux enfants à l'école à la maison.

 

You’re not alone. Nearly two million US children are homeschooled, and the homeschooling population is increasingly reflective of America’s diversity. In fact, the number of black homeschoolers doubled between 2007 and 2011.
Vous n'êtes pas seuls : près de deux millions d'enfants suivent un programme d'éducation à la maison et ceux-ci sont de mieux en mieux représentatifs de la diversité américaine. En fait, le nombre d'enfants noirs étudiant à la maison a doublé entre 2007 et 2011.

 

One-quarter of today’s homeschoolers are Hispanic-Americans who want to preserve bilingualism and family culture.
Un quart des enfants étudiant à la maison viennent de familles hispaniques souhaitant préserver leur culture familiale et leur bilinguisme.

 

Some families of color are choosing homeschooling to escape what they see as poor academic outcomes in schools, a curriculum that ignores their cultural heritage, institutional racism, and disciplinary approaches that disproportionately target children of color.
Certaines familles de couleur choisissent l'école à la maison afin d'échapper à ce qu'elles considèrent comme de mauvais résultats scolaires dans les écoles, un programme qui ignore leur héritage culturel, le racisme institutionnel et les approches disciplinaires qui ciblent de manière disproportionnée les enfants de couleur.


More military families are choosing homeschooling to provide stability and consistency through frequent relocations and deployments.
De plus en plus de familles de militaires choisissent l'école à la maison afin d'offrir aux enfants stabilité et approche éducative cohérente au gré des réaffectations.


While the majority of homeschoolers are Christians, many Muslim families are choosing to homeschool, as are atheists.
Même si la majorité des enfants suivant l'école à la maison sont chrétiens, de nobreuses familles musulmanes ou athées choisissent cette voie.

 

Homeschooling has wide bipartisan appeal.
L'école à la maison est plebiscité au delà des affinités politiaues.

 

More urban parents are choosing to homeschool, prioritizing family and individualized learning.
De nombreux parents citadins choisissent l'école à la maison, donnant la priorité à leur famille et à un apprentissage personnalisé.

 

Religious freedom may be important to many homeschooling families, but it is not the primary reason they choose to homeschool. “Concern about the school environment, such as safety, drugs, or negative peer pressure” is the top motivator according to federal data.

La liberté religieuse est importante pour de nombreuses familles, mais ce n'est pas la raison principale pour laquelle elles choisissent l'école à la maison : "des inquiétudes sur l'insécurtié, les drogues, ou la pression sociale" sont les causes principales d'après des données collectées au niveau fédéral.

 

Fear of school shootings and widespread bullying are other concerns that are prompting more families to consider the homeschooling option.
La peur des fusillades à l'école et du bizutage généralisé sont d'autres préoccupations qui poussent davantage de familles à envisager l'option de l'école à la maison.


Some parents choose homeschooling because they are frustrated by Common Core curriculum frameworks and frequent testing in public schools.
Certains parents choisissent l'enseignement à domicile parce qu'ils sont frustrés par le programme commun et les évaluations fréquentes dans les écoles publiques.

 

Adolescent anxiety, depression, and suicide decline during the summer, but Vanderbilt University researchers found that suicidal tendencies spike at back-to-school time. (This is a pattern opposite to that of adults, who experience more suicidal thoughts and acts in the summertime.) Homeschooling your kids may reduce these school-induced mental health issues.

L'anxiété, la dépression et le suicide chez les adolescents diminuent pendant l'été, mais les chercheurs de l'Université Vanderbilt ont constaté que les tendances suicidaires montaient en flèche à la rentrée scolaire. (Il s'agit d'un schéma opposé à celui des adultes, qui éprouvent davantage de pensées et d'actes suicidaires en été.) L'école à domicile de vos enfants peut réduire ces problèmes de santé mentale induits par l'école.

 

It will also prevent schools from surreptitiously collecting and tracking data on your child’s mental health.
Cela empêchera également les écoles de subrepticement collecter des données sur la santé mentale de votre enfant.


Your kids’ summertime can be fully self-directed, as can the rest of their year.
L’été, vos enfants peuvent être entièrement autonomes, tout comme le reste de l’année.

 

That’s because kids thrive under self-directed education.
Ceci parce que les enfants s’épanouissent grâce à une éducation autodirigée.

 

Some kids are asking to be homeschooled.
Certains enfants demandent à être scolarisés à la maison.

 

And they may even thank you for it.
Et ils vous remercieront plus tard.

 

Today’s teens aren’t working in part-time or summer jobs like they used to. Homeschooling can offer time for valuable teen work experience.
Les adolescents d’aujourd’hui n'ont plus d'emplois à temps partiel ou durant l’été comme auparavant. L'école à la maison peut leur offrir le temps et l'opprotunité temps d'avoir cette précieuse expérience du travail.


It can also provide the opportunity to cultivate teen entrepreneurial skills.
Cela peut également fournir la possibilité de développer les compétences entrepreneuriales des adolescents.

 

Your kids don’t have to wait for adulthood to pursue their passions.
Vos enfants n’ont pas à attendre l’âge adulte pour vivre leurs passions.

 

By forming authentic connections with community members, homeschoolers can take advantage of teen apprenticeship programs.
En établissant des liens forts avec les membres de la communauté locale, les enfants étudiant à la maison peuvent profiter des programmes d'apprentissage pour adolescents.

 

Some apprenticeship programs have a great track record on helping homeschoolers build important career skills and get great jobs.
Certains programmes d'apprentissage ont prouvé leur capacité à aider les enfants étudiant à la maison à acquérir des compétences professionnelles importantes et à obtenir de d'excellent emplois.

 

Self-directed learning centers for teen homeschoolers can provide a launchpad for community college classes and jobs while offering peer connection and adult mentoring.
Les centres d'apprentissage autogérés pour les adolescents étudiant à la maison peuvent être une excellent façon pour eux d'entrer dans les universités locales ou de trouver un emploi tout en leur offrant un lien avec leur pairs et un mentorat pour adultes.

 

With homeschooling, you can inspire your kids to love reading.
Avec l'école à la maison, vous pouvez inspirer vos enfants à aimer lire.

 

Maybe that’s because they will actually read books, something one-quarter of Americans reported not doing in 2014.
C'est peut-être parce qu'ils liront réellement des livres, ce qu'un quart des Américains ont déclaré ne pas faire en 2014.

 

Your kids might even choose to voluntarily read financial statements or do worksheets.
Vos enfants peuvent même choisir de lire volontairement des états financiers ou de rédiger des tableaux Excel.

 

You can preserve their natural childhood creativity.
Vous pouvez préserver leur créativité enfantine naturelle.

 

Schools kill creativity, as Sir Ken Robinson proclaims in his TED Talk, the most-watched one ever.
Les écoles tuent la créativité, comme le proclame Sir Ken Robinson dans son TED Talk, le plus regardé de tous les temps.

 

Homeschooling might even help your kids use their creativity in remarkable ways, as other well-known homeschoolers have done.
L'école à la maison pourrait même aider vos enfants à utiliser leur créativité de manière remarquable, comme l'ont fait certains étudiants à domicile bien connus.

 

With homeschooling, learning happens all the time, all year round. There are no arbitrary starts and stops.
Avec l'école à la maison, l'apprentissage se fait tout le temps, toute l'année. Il n'y a pas de débuts et d'arrêts arbitraires.

 

You can take vacations at any time of the year without needing permission from the principal.
Vous pouvez prendre des vacances à tout moment de l'année sans avoir besoin de l'autorisation du directeur.

 

Or you can go world-schooling, spending extended periods of time traveling the world together as a family or letting your teens travel the world without you.
Ou vous pouvez aller à l'école du monde, passer de longues périodes de temps à parcourir le monde en famille ou laisser vos adolescents parcourir le monde sans vous.

 

Your kids can have healthier lunches than they would at school.
Vos enfants peuvent avoir des déjeuners plus sains qu'à l'école.

 

And you can actually enjoy lunch with them rather than being banned from the school cafeteria.
Et vous pouvez réellement déjeuner avec eux plutôt que d'être banni de la cafétéria de l'école.

 

Your kids don’t have to walk through metal detectors, past armed police officers, and into locked classrooms in order to learn.
Vos enfants n’ont pas à passer devant des détecteurs de métaux et des policiers armés avant d'entrer dans des salles de classe verrouillées pour apprendre.

 

You can avoid bathroom wars and let your kids go to the bathroom wherever and whenever they want—without raising their hand to ask for permission.
Vous pouvez éviter les guerres de salle de bains et laisser vos enfants aller aux toilettes où et quand ils le souhaitent, sans lever la main pour demander la permission.

 

Research shows that teen homeschoolers get more sleep than their schooled peers.
La recherche montre que les adolescents scolarisés à la maison dorment plus que leurs camarades scolarisés.

 

Technological innovations make self-education through homeschooling not only possible but also preferable.
Les innovations technologiques rendent l'auto-éducation par l'enseignement à la maison non seulement possible mais également préférable.

 

Free, online learning programs like Khan Academy, Duolingo, Scratch, Prodigy Math, and MIT OpenCourseWare complement learning in an array of topics, while others, like Lynda.com and Mango, may be available for free through your local public library.
Des programmes d'apprentissage en ligne gratuits comme Khan Academy, Duolingo, Scratch, Prodigy Math et MIT OpenCourseWare complètent l'apprentissage sur un éventail de sujets, tandis que d'autres, comme Lynda.com et Mango, peuvent être disponibles gratuitement via votre bibliothèque publique locale.


Schooling was for the Industrial Age, but unschooling is for the future.
La scolarité était pour l'ère industrielle, mais la non-scolarisation est pour l'avenir.

 

With robots doing more of our work, we need to rely more on our distinctly human qualities, like curiosity and ingenuity, to thrive in the Innovation Era.
Les robots étant de plus en plus présents, nous devons nous fier davantage à nos qualités distinctement humaines, comme la curiosité et l'ingéniosité, pour prospérer à l'ère de l'innovation.

 

Homeschooling could be the “smartest way to teach kids in the 21st century,” according to Business Insider.
L'école à la maison pourrait être le «moyen le plus intelligent d'enseigner aux enfants du 21e siècle», selon Business Insider.

 

Teen homeschoolers can enroll in an online high school program to earn a high school diploma if they choose.
Les adolescents à la maison peuvent s'inscrire à un programme de lycée en ligne pour obtenir un diplôme d'études secondaires s'ils le souhaitent.

 

But young people don’t need a high school diploma in order to go to college.
Mais les jeunes n’ont pas besoin d’un diplôme d’études secondaires pour aller à l’université.


Many teen homeschoolers take community college classes and transfer into four-year universities with significant credits and cost-savings. Research suggests that community college transfers also do better than their non-transfer peers.
De nombreux enfants scolarisés à domicile suivent des cours d'université locala avant d'être transférés dans des universités de quatre ans à moindre coût et sans avoir dû prendre des  crédits importants. Les recherches suggèrent que ces élèves transferés réussissent également mieux que leurs pairs non transférés.

 

Homeschooling may be the new path to Harvard.
L'école à la maison est peut être la nouvelle voie vers Harvard

 

Many colleges openly recruit and welcome homeschoolers because they tend to be “innovative thinkers.”
De nombreuses universités recrutent et accueillent ouvertement des élèves scolarisés à la maison parce qu'ils ont tendance à avoir une plus grande liberté de pensée.


But college doesn’t need to be the only pathway to a meaningful adult life and livelihood. Many lucrative jobs don’t require a college degree, and companies like Google and Apple have dropped their degree requirements.
Mais l’université n’a pas besoin d’être la seule voie menant à une vie d’adulte épanouie et confortable. De nombreux emplois lucratifs ne nécessitent pas de diplôme universitaire, et des entreprises comme Google et Apple ont abandonné leurs exigences en matière de diplôme.

 

In fact, more homeschooling families from the tech community in Silicon Valley and elsewhere are choosing to homeschool their kids.
En fait, de plus en plus de familles de la communauté technologique de la Silicon Valley et d'ailleurs choisissent de scolariser leurs enfants à la maison.

 

Hybrid homeschooling models are popping up everywhere, allowing more families access to this educational option.
Les modèles hybrides d'école à la maison apparaissent partout, permettant à plus de familles d'accéder à cette option éducative.

 

Some of these hybrid homeschool programs are public charter schools that are free to attend and actually give families access to funds for homeschooling.
Certains de ces programmes hybrides homeschool sont des écoles publiques à charte qui sont gratuites et donnent de fait accès aux familles à des fonds pour l'enseignement à domicile.

 

Other education choice mechanisms, like Education Savings Accounts (ESAs) and tax-credit scholarship programs, are expanding to include homeschoolers, offering financial assistance to those families who need and want it.
D'autres mécanismes de choix de l'éducation, comme les comptes d'épargne-études (Education Savings Accounts - ESAs) et des programmes de bourses de crédit d'impôt, se développent pour inclure les enfants éduqués à la maison, offrant une aide financière aux familles qui en ont besoin et qui le souhaitent.

 

Some states allow homeschoolers to fully participate in their local school sports teams and extracurricular activities.
Certains États autorisent les enfants à la maison à participer pleinement aux activités sportives et parascolaires de leur école locale.

Homeschooling may be particularly helpful for children with disabilities, like dyslexia, as the personalized learning model allows for more flexibility and customization.
L'école à domicile peut être particulièrement utile pour les enfants avec un handicap tel que la dyslexie car le modèle d'apprentissage personnalisé permet plus de flexibilité et de personnalisation.

 

Homeschooling is growing in popularity worldwide, especially in India, Australia, the United Kingdom, Israel, and even in China, where it’s illegal.
L'école à la maison gagne en popularité dans le monde entier, en particulier en Inde, en Australie, au Royaume-Uni, en Israël et même en Chine, où elle est illégale.

 

Homeschooling grants children remarkable freedom and autonomy, particularly self-directed approaches like unschooling, but it’s definitely not the Lord of the Flies.
L’école à la maison accorde aux enfants une liberté et une autonomie remarquables, en particulier dans des approches autonomes comme la déscolarisation, mais ce n’est certainement pas Sa Majesté des mouches.

 

Homeschooling allows for much more authentic, purposeful learning tied to interests and everyday interactions in the community rather than contrived assignments at school.
L'école à la maison permet un apprentissage beaucoup plus authentique et ciblé, lié aux intérêts et aux interactions quotidiennes avec la communauté locale plutôt qu'aux devoirs artificiels à l'école.


Throughout the American colonial and revolutionary eras, homeschooling was the norm, educating leaders like George Washington and Abigail Adams.
Tout au long des époques coloniales et révolutionnaires américaines, l'école à la maison était la norme, éduquant des dirigeants comme George Washington et Abigail Adams.

 

In fact, many famous people were homeschooled.
En fait, de nombreuses personnes célèbres étaient scolarisées à la maison.

 

And many famous people homeschool their own kids.
Et de nombreuses personnes célèbres scolarisent leurs propres enfants à la maison.

 

Your homeschooled kids will probably be able to name at least one right protected by the First Amendment of the US Constitution, something 37 percent of adults who participated in a recent University of Pennsylvania survey couldn’t do.

Vos enfants scolarisés à la maison seront probablement en mesure de nommer au moins un droit protégé par le premier amendement de la Constitution américaine, ce que 37% des adultes qui ont participé à une récente enquête de l'Université de Pennsylvanie ne pouvaient pas faire.

 

Homeschooling can be preferable to school because it’s a totally different learning environment. As homeschooling pioneer John Holt wrote in Teach Your Own: “What is most important and valuable about the home as a base for children's growth in the world is not that it is a better school than the schools but that it isn't a school at all.”
L’enseignement à la maison peut être préférable à l’école car il s’agit d’un environnement d’apprentissage totalement différent. Comme l'écrivait le pionnier de l'école à la maison John Holt dans Teach Your Own: «Ce qui est le plus important et le plus précieux dans le foyer étantle socle de l'épanouissement des enfants dans le monde, ce n'est pas que ce soit une meilleure école que les écoles, mais que ce ne soit pas une école du tout."

 

Immersed in their larger community and engaged in genuine, multi-generational activities, homeschoolers tend to be better socialized than their schooled peers. Newer studies suggest the same.
Immergés dans leur communauté élargie et engagés dans de véritables activités multigénérationnelles, les élèves à la maison ont tendance à être mieux socialisés que leurs pairs scolarisés. Des études plus récentes suggèrent la même chose.

 

Homeschoolers interact daily with an assortment of people in their community in pursuit of common interests, not in an age-segregated classroom with a handful of teachers.
Les enfants étudiant à la maison interagissent quotidiennement avec un assortiment de personnes dans leur communauté dans la poursuite d'intérêts communs, pas dans une classe séparée par âge avec une poignée d'enseignants.

 

Research suggests that homeschoolers are more politically tolerant than others.
Les recherches suggèrent que les enfants à la maison sont plus tolérants politiquement que les autres.

 

They can dig deeper into emerging passions, becoming highly proficient.
Ils peuvent creuser plus profondément leurs passions émergentes et devenir experts.

 

They also have the freedom to quit.
Ils ont également la liberté d'arrêter.

 

They can spend abundant time outside and in nature.
Ils peuvent passer beaucoup de temps à l'extérieur et dans la nature.

 

Homeschooling can create strong sibling relationships and tight family bonds.
L'école à la maison peut créer des relations fraternelles solides et des liens familiaux étroits.

 

Homeschooling is legal in all 50 US states and has been since 1993, but regulations vary widely by state.
L'école à la maison est légale dans les 50 États américains et ce depuis 1993, mais les réglementations varient considérablement d'un État à l'autre.

 

In spite of ongoing efforts to regulate homeschoolers, US homeschooling is becoming less regulated.
Malgré les efforts continus pour réglementer les enfants étudiant à la maison, l'école à la maison aux États-Unis est de moins en moins réglementée.

 

That’s because homeschooling parents are powerful defenders of education freedom.
C’est parce que les parents d'enfants scolarisés à la maison sont de puissants défenseurs de la liberté d’éducation.

 

Parents can focus family learning around their own values, not someone else’s.
Les parents peuvent axer l'apprentissage familial sur leurs propres valeurs, pas sur celles de quelqu'un d'autre.

 

Homeschooling is one way to get around regressive compulsory schooling laws and put parents back in charge of their child’s education.
L’école à la maison est un moyen de contourner les lois régressives sur la scolarité obligatoire et de redonner aux parents la responsabilité de l’éducation de leurs enfants.

 

It can free children from coercive, test-driven schooling.
Il peut libérer les enfants d'une scolarité coercitive et basée sur des tests et contrôles.

 

It is one education option among many to consider as more parents opt-out of mass schooling.
C'est une option d'éducation parmi tant d'autres à considérer, étant donné que davantage de parents se désengagent de la scolarisation de masse.

 

Homeschooling is the ultimate school choice.
Homeschooling est le choix ultime de l'école.

 

It is inspiring education entrepreneurship to disrupt the schooling status quo.
C'est une source d'inspiration pour l'entrepreneuriat éducatif, une invitation à briser le statu quo scolaire.

 

And it’s encouraging frustrated educators to leave the classroom and launch their own alternatives to school.
Et cela encourage les éducateurs frustrés à quitter la salle de classe et à lancer leurs propres alternatives à l’école.

 

Homeschooling is all about having the liberty to learn.
L'école à la maison est tout simplement avoir la liberté d'apprendre.

 

  • Love 2
Link to post
  • 3 weeks later...
  • 2 weeks later...

Franchement, ce petit Mises s'impose

 

https://mises.org/power-market/vaccine-passports-are-just-way-regime-expand-its-power

 

Citation

Vaccine Passports Are Just a Way for the Regime to Expand Its Power

05/03/2021Ryan McMaken

Earlier this month, the conservative magazine known as The Spectator published an article with the absurd title “The Libertarian Case for Vaccine Passports.” The online version now bears the title “Vaccine Passports Are a Ticket to Freedom,” but the physical print version is perhaps more descriptive of what the author is trying to do.

The author, a former Conservative politician named Matthew Parris, apparently believes that the forever lockdowns are an inescapable feature of reality, and that the only way around them is for the regime to enact a vaccine passport scheme. For Parris, covid lockdowns are just a force of nature, like gravity. Now, if only we could find a way to get around these nature-imposed lockdowns!

By now the flaw in Parris’s logic should be clear. There is nothing natural or inescapable about lockdowns. They are an invention of the state. They are so unnatural, in fact, that they require the use of the state’s police powers to enforce them. They require policemen, handcuffs, courts, prisons, and fines to ensure they are followed. Those who ignore this supposed “force of nature”—and these scofflaws are many—must be punished.

All of this escapes Parris’s notice, however.

For example, his article begins this way:

In principle I’m in favour of vaccination passports, and don’t understand how—again in principle—anyone could be against the theory….

In other words, Parris’s position—in his mind, at least—is so correct and so commonsensical that he can’t even comprehend how someone would disagree with him.

This, of course, is always a highly suspect way to begin an article. Any intellectually serious political commentator, if he tries a bit, can at least imagine why others might disagree with him. After decades in government, however, Parris is so enamored of the idea that the regime ought to control your every move that any another option is apparently beyond the pale of rational thinking.

Parris goes on:

To me it seems not just sensible and fair but obvious that access to jobs or spaces where there is an enhanced risk of viral transmission might be restricted to people who could demonstrate a high degree of immunity.

There is absolutely nothing libertarian about delaying the lifting of lockdown for everybody, just because it wouldn’t be safe for somebody.

Again, note the core assumption: the regime must tell you where you are allowed to go and what you are allowed to do. It is those dastardly libertarians who are the ones "delaying the lifting of lockdowns." For Parris, politicians have been working hard to find a way that society can be set free. These noble policymakers discovered vaccine passports. At long last, people can be allowed to leave their homes. But those libertarians now stand in the way!

Unlike those libertarians, Parris assures us he is in favor of people leaving their homes and visiting each other in public gathering places. It’s just that his hands were tied before. There were no options available to him other than keeping you locked up. Now, dear taxpayer, won’t you let Parris and his friends set you free? They want you to be free. It’s just that there’s nothing they can do until you embrace vaccine passports!

If you’re noticing that Parris sounds a bit like an abusive husband, you wouldn’t be far off. Just as an abuser tells his wife, “See what you made me do!” after he punches her in the face for burning the toast, we see a similar attitude from the vaccine passport crowd: “You see what you’re making me do? I want to let you out of your house, but you refuse to submit to our oh-so-libertarian passport system!”

Yet Parris is not alone in this sort of thinking. Many others continue to advocate for vaccine passports as some sort of profreedom scheme. Passports are being framed as an “easing of restrictions.”

But, as epidemiologist Martin Kulldorff and Stanford physician Jay Bhattacharya pointed out this month in the Wall Street Journal, there is nothing in the passport scheme that is geared toward lessening regime control of our daily lives. On the contrary, it is all about extending and increasing regime power. Kulldorff and Bhattacharya write:

The idea is simple: Once you’ve received your shots, you get a document or phone app, which you flash to gain entry to previously locked-down venues—restaurants, theaters, sports arenas, offices, schools.

It sounds like a way of easing coercive lockdown restrictions, but it’s the opposite. To see why, consider dining. Restaurants in most parts of the U.S. have already reopened, at limited capacity in some places. A vaccine passport would prohibit entry by potential customers who haven’t received their shots….

Planes and trains, which have continued to operate throughout the pandemic, would suddenly be off-limits to the unvaccinated….

The vaccine passport should therefore be understood not as an easing of restrictions but as a coercive scheme to encourage vaccination….

Naturally, the regime claims this is all “required” by “science,” but

[t]he idea that everybody needs to be vaccinated is as scientifically baseless as the idea that nobody does. Covid vaccines are essential for older, high-risk people and their caretakers and advisable for many others. But those who’ve been infected are already immune. The young are at low risk, and children—for whom no vaccine has been approved anyway—are at far less risk of death than from the flu. If authorities mandate vaccination of those who don’t need it, the public will start questioning vaccines in general.

“Science” mandates nothing as a matter of public policy. Rather, it is policymakers—backed by the violent power of the state—who impose mandates. These are policy choices, not forces of nature. Moreover, as Kulldorff and Bhattacharya note, these aren’t even prudent policy choices, and are based on questionable conclusions wrought from scientific data. The authors continue:

Most of those endorsing the idea belong to the laptop class—privileged professionals who worked safely and comfortably at home during the epidemic. Millions of Americans did essential jobs at their usual workplaces and became immune the hard way. Now they would be forced to risk adverse reactions from a vaccine they don’t need. Passports would entice young, low-risk professionals, in the West and the developing world, to get the vaccine before older, higher-risk but less affluent members of society. Many unnecessary deaths would result.

But we know how the regime will justify mandatory vaccine policies to themselves should some be injured by adverse reactions. "We had no choice!" the politicians will insist. "Science forced our hand!" This is a convenient way for politicians to weasel out of responsibility for forcing much of the population—much of it a low-risk population—into submitting to certain state-mandated medical procedures. But lest we take too cynical a view, it's entirely possible these people are true believers. Like Parris, the policymakers forcing these policies on citizens and taxpayers might not be able to comprehend any other course of action. This level of moral certitude is a certain privilege of the ruling class, and it certainly has nothing to do with "science."

 

Link to post
Il y a 8 heures, Nick de Cusa a dit :

Il faut le faire avant ques les autorites arretent les c*nneries Covid. C'est dire combien il y a le feu 

Disons qu'il faut le faire avant que les autorités n'arrêtent les conneries actuelles autour du Covid pour les remplacer par d'autres, potentiellement pires. Donc on va dire que oui, il y a un peu le feu tout de même. ;)

  • Yea 1
Link to post

@Séverine B

Spoiler

L'expression "brouillard de guerre" est attribuée à Carl von Clausewitz. Elle désigne aujourd'hui la confusion et l'incertitude ressenties par tous au milieu d'un conflit. Il est souvent difficile de savoir qui prend les décisions et pourquoi, et quelles sont les relations entre les stratégies et les objectifs. Même le raisonnement peut devenir incompréhensible, la frustration et la désorientation remplaçant la clarté et la rationalité.

 

En 2020, nous avons fait l'expérience du brouillard de l'atténuation des maladies.

 

La première série de mesures de confinement ne visait pas à supprimer le virus, mais à le ralentir pour une seule raison : préserver la capacité des hôpitaux. La question de savoir si, et dans quelle mesure, la "courbe" a réellement été aplatie sera probablement débattue pendant des années, mais à l'époque, il n'était pas question d'éteindre le virus. La forme des courbes, en à pic hautes et étroitres ou basses et larges, était le même dans les deux cas. Les gens allaient attraper le virus jusqu'à ce que l’immunité collective soit atteinte.

 

Progressivement, et parfois de manière presque imperceptible, la raison d'être des mesures de confinement a changé. L'aplatissement de la courbe est devenu une fin en soi, indépendamment de la capacité des hôpitaux. Cela s'explique peut-être par le fait que le problème de l'encombrement des hôpitaux était extrêmement localisé dans deux arrondissements de New York, tandis que les hôpitaux du pays se vidaient pour des patients qui ne venaient pas : 350 hôpitaux ont mis leurs employés au chômage technique.

 

Cet échec était suffisamment embarrassant, compte tenu des coûts exorbitants. Les écoles ont fermé, les commerces aussi, des couvre-feux comme en temps de guerre ont été imposés, les voyages ont presque cessé, tous les grands événements ont été annulés, etc. Il était évident qu'il fallait trouver une excellente raison, robuste et scientifique, pour expliquer pourquoi les politiciens et leurs conseillers avaient, de leur propre chef, décidé de supprimer une grande partie de ce que nous considérions autrefois comme des choses du quotidien.

 

Les discussions à ce sujet ont commencé en mars mais se sont estompées. Au cours de l'été, l'idée d'une propagation asymptomatique a commencé à faire son chemin, petit à petit. Elle a finalement connu un regain d'intérêt au cours de la première semaine de juin. Elle s'est de nouveau essoufflée jusqu'à très récemment.

 

La propagation asymptomatique était la réponse donnée à la grande question : Je ne suis pas malade, alors pourquoi devrais-je être enfermé ? Pourquoi mettons-nous en quarantaine les personnes en bonne santé ? Et qu'est-ce que cela peut bien vouloir dire, de toute façon, d'être malade sans symptômes ? Pourquoi la moitié des tests PCR positifs sont-ils attribués à des personnes qui, par ailleurs, semblent aller parfaitement bien ?

 

Toutes ces questions valables ont trouvé une réponse dans cette seule phrase : la propagation asymptomatique. Vous ne vous sentez peut-être pas malade. Vous n'aurez peut-être jamais de symptômes du SRAS-CoV-2. Pourtant, vous pourriez être un super propagateur sans le savoir, infectant autour de vous des personnes qui seront porteuses de la maladie et d'autres qui en mourront. C'est également à ce moment-là que, subtilement et imperceptiblement, on nous a demandé de considérer nos concitoyens non pas comme des êtres humains dotés de dignité et de droits, mais comme des vecteurs de maladie porteurs de pathogènes. Nous devions être masqués, tous, parce que nous sommes sales et impurs sans le savoir : nous ne pouvons pas être autorisés à respirer près des autres, donc même avec un masque, nous devons rester à deux mètres de distance.

 

(En tapant ces mots, je suis sûr que si quelqu'un les lit dans dix ans, il pensera que j'écris une fiction ou que je fais une hyperbole. Au futur lecteur : tout cela est vrai).

 

Le 7 juin, le Dr Maria Van Kerkhove, chef de l'unité des maladies émergentes et des zoonoses de l'OMS, a déclaré lors d'une conférence de presse que d'après les recherches connues, la propagation asymptomatique était "très rare". "D'après les données dont nous disposons, il semble encore rare qu'une personne asymptomatique transmette effectivement à un individu secondaire." Elle a ajouté pour souligner : "C'est très rare."

 

 

Il y a eu une explosion de fureur compréhensible de tous les côtés. Les personnes contre les confinements criaient sur Twitter que si cela est vrai, la raison d'être des confinements disparaissait en grande partie. Nous pouvons retourner à nos vies normales. Nous pouvons tout ouvrir à nouveau !

 

J’ai écrit à ce moment-là :

 

Ce que cela suggère, bien sûr, c'est qu'il n'y a rien de mystérieusement magique ou insidieux dans ce nouveau virus. Il se comporte comme les virus que les scientifiques étudient depuis cent ans. Ce que nous faisons avec un virus normal est d'être prudent avec les autres lorsque nous avons des symptômes. Nous ne toussons pas et n'éternuons pas sur les gens et restons généralement chez nous si nous sommes malades. C'est comme ça que ça a toujours été. Il n'est pas nécessaire de procéder à un confinement pour y parvenir ; il suffit de continuer à vivre normalement, de traiter les malades et de ne pas perturber la vie.

 

Si c'est le cas avec celui-ci, tout ce que nous avons fait au cours des mois - le port de masques, la danse de gigue pour ne pas être à côté des gens, l'annulation de tout, la paranoïa sauvage et les confusions modernes - a été une perte destructice et  incommensurable de temps, d'énergie et d'argent.

 

De l'autre côté, il y avait les grands médias pro-confinement, comme on pouvait s'y attendre, qui ont crié au loup. Le cri a été si fort que l'OMS a immédiatement commencé à revenir sur sa déclaration, le plus souvent par des allusions et des suggestions qui ne disaient pas de choses fausses, mais qui ne répudiaient pas non plus la déclaration initiale : "Il y a beaucoup de paramètres pour  répondre à cette question. Il y a beaucoup d'inconnus. Il est clair que les individus symptomatiques et asymptomatiques font partie du cycle de transmission. La question est de savoir quelle est la contribution relative de chaque groupe au nombre total de cas."

 

Après cela, la question a semblé s'estomper. Nous sommes revenus à l'hypothèse que tout le monde était potentiellement atteint d'une maladie, ce qui a permis à nos concitoyens de devenir de vertueux gardiens du port du masque, de rester à la maison et de se séparer, de crier et de hurler après les autres s'ils ne s'y conformaient pas. Les données scientifiques sur la question n'étaient pas claires, nous a-t-on dit, alors retournons à la destruction de la vie telle que nous la connaissions autrefois.

 

Le brouillard de l'atténuation des maladies, en effet. Mais comme pour la plupart des "sciences" tout au long de cette épreuve, il s'est finalement avéré que le bon sens et la rationalité l'emportaient sur les affirmations et les prédictions invraisemblables qui conduisaient à des expériences de contrôle social sans précédent.

 

Dans le cas présent, le vecteur de la rationalité est une gigantesque étude menée à Wuhan, en Chine, auprès de 10 millions de personnes. L'article paraît dans Nature Communications, publié le 20 novembre 2020.

 

 

La conclusion n'est pas que la propagation asymptomatique est rare ou que la science est incertaine. L'étude a révélé quelque chose qui n'arrive pratiquement jamais dans ce genre d'études. Il n'y avait pas un seul cas documenté. Oubliez la rareté. Oubliez même la suggestion précédente de Fauci selon laquelle la transmission asymptomatique existe mais ne conduit pas à la propagation. Remplacez tout cela par : jamais. En tout cas, pas dans cette étude sur 10 000 000 de personnes.

 

Des mesures strictes de contrôle du COVID-19 ont été imposées à Wuhan entre le 23 janvier et le 8 avril 2020. Les estimations de la prévalence de l'infection après la levée des restrictions pourraient éclairer la gestion de la pandémie après le verrouillage. Nous décrivons ici un programme de dépistage de l'acide nucléique du SRAS-CoV-2 à l'échelle de la ville entre le 14 mai et le 1er juin 2020 à Wuhan. Tous les résidents de la ville âgés de six ans ou plus étaient éligibles et 9 899 828 (92,9%) ont participé. Aucun nouveau cas symptomatique et 300 cas asymptomatiques (taux de détection de 0,303/10 000, IC 95 % 0,270-0,339/10 000) ont été identifiés. Il n'y a eu aucun test positif parmi les 1 174 contacts proches de cas asymptomatiques. 107 des 34 424 patients ayant déjà été infectés par le COVID-19 se sont de nouveau révélés positifs (taux de re-séropositivité de 0,31 %, IC à 95 % : 0,423-0,574 %). La prévalence de l'infection par le SRAS-CoV-2 à Wuhan était donc très faible cinq à huit semaines après la fin du confinement.

On pourrait penser qu'il s'agit là d'une nouvelle de la plus haute importance. Elle nous permettrait de tout ouvrir immédiatement. Toute la base des mesures de confinement après l'aplatissement de la courbe s'étant effondrée, nous pourrions reprendre une vie normale. La peur pourrait s'évaporer. Nous pourrions nous consoler avec notre intuition normale selon laquelle les personnes en bonne santé peuvent sortir et se déplacer sans risque pour les autres. Nous pourrions enlever nos masques. Nous pourrions aller au cinéma et à des événements sportifs.

 

D'après ce que je sais, il n'y a eu qu'un seul reportage à ce sujet. C'était sur Russia Today. Je n'ai pas été en mesure d'en trouver un autre. Les personnes qui ne suivent pas les bons comptes sur Twitter ne sont même pas au courant.

 

Nous entendons toujours dire que nous devrions suivre la science. L'affirmation est sans fondement dorénavant. Nous savons ce qui se passe réellement. Le lobby de l'enfermement ignore tout ce qui contredit son récit, préférant des anecdotes non vérifiées à une véritable étude scientifique portant sur 10 millions d'habitants de ce qui a été le premier grand foyer mondial de la maladie que nous essayons de gérer. On pourrait s'attendre à ce que cette étude fasse l'objet de nouvelles internationales massives. Pour autant que je puisse dire, elle est ignorée.

 

Avec des preuves solides que la propagation asymptomatique n'est pas une force motrice de la pandémie, nous devons nous demander : qui prend les décisions et pourquoi ? Une fois encore, cela me ramène à la métaphore du brouillard. Nous sommes tous dans la confusion et l'incertitude quant à la relation précise entre les stratégies et les objectifs de la panoplie de règles et de contraintes qui nous entourent. Même la logique est devenue incompréhensible - voire réfutée - à mesure que la frustration et la désorientation ont supplanté ce que nous nous rappelons vaguement comme étant la clarté et la bon sens de la vie quotidienne.

 

J'ai relu plsieurs fois ça me paraît clair... Bien sûr, tu peux améliorer si besoin. 

  • Yea 1
  • Love 2
Link to post

Il y a rien à traduire en ce moment? (j'avoue je veux bien traduire mais j'ai la flemme de chercher QUOI traduire).

Link to post
il y a 48 minutes, NicolasB a dit :

Il y a rien à traduire en ce moment? (j'avoue je veux bien traduire mais j'ai la flemme de chercher QUOI traduire).

J'ai fait ce boulot pour LibLand : https://libland.be/backstage/traductions/

 

(edit :comme indiqué dans une précédente discussion : audience CP = 10 fois celle de LibLand, donc ama svp priorité à CP.)

  • Yea 1
Link to post
Spoiler

De ces pays d’Europe qui ont diminué la pauvreté et augmenté la richesse avec de faibles impôts et peu de législations.

Les socialo-démocrates font souvent l'éloge des pays nordiques en tant qu'exemples du succès de l'imposition progressive, des États-providence généreux et des syndicats puissants. Les partisans du libre-échange ont répondu que non seulement ces pays se sont enrichis bien avant que ces politiques soient mises en place, mais qu'ils ont également autant d’agilité réglementaire que les États-Unis, selon les données de la Banque mondiale. Cependant, nous devrions également tourner nos regards vers les pays qui ont adopté ce que l'on appelle le "néo-libéralisme" comme moyen de s'enrichir et de réduire la pauvreté. Il s'avère que cette stratégie a fait ses preuves et que certains pays d'Europe ont des niveaux de vie tout aussi élevés, sinon plus, que ceux des pays scandinaves. Nous examinerons ici trois exemples.

Le Luxembourg

Le Forum économique mondial est célèbre pour sa volonté de "remettre à zéro" le capitalisme afin de pouvoir : "orienter le marché vers des résultats plus équitables, en tenant compte des risques et des opportunités environnementaux et sociaux et en ne se concentrant pas uniquement sur les profits financiers à court terme". Cependant, tous les ans, le Forum économique mondial présente l'indice de compétitivité mondiale. Le but est de classer les pays les plus développés économiquement et les plus productifs de la planète, en termes d'infrastructures, d'éducation et de santé publique. Cet indice composite comporte douze indicateurs principaux : les deux plus pertinents pour notre propos sont les premier et septième indicateurs, "institutions" et "efficacité du marché du travail". Au sein de chaque indicateur, il existe des sections plus petites. Les institutions comprennent des facteurs tels que les "droits de propriété", le "poids de la réglementation gouvernementale" et le "gaspillage des dépenses publiques", tandis que l'efficacité du marché du travail inclut "l'effet de la fiscalité sur les incitations à travailler".

On peut facilement utiliser les données du Forum économique mondial pour démontrer que les pays les plus prospères du monde sont orientés vers le marché et favorables aux entreprises. Ici, notre exemple est le Luxembourg. Selon le Pew Research Center, une personne à faible revenu au Luxembourg est plus riche qu'une personne à faible revenu dans n'importe quel autre pays occidental (y compris les pays nordiques). , Le pays peut se vanter d'avoir la deuxième classe moyenne la plus riche au monde et le revenu médian le plus élevé au monde. Malheureusement, le Pew Research Center ne définit pas les limites du percentile de revenu de chaque catégorie. Afin de compléter nos propos, les informations informations d'Eurostat montrent qu'en 2019, les 10 % les plus pauvres du Luxembourg sont les quatrièmes plus riches d'Europe.

Comment expliquer ce phénomène ? Le gouvernement luxembourgeois consacre-t-il des sommes considérables à l'aide sociale ? Si les dépenses sociales sont légèrement supérieures à la moyenne de l’OCDE, à 21,6% du PIB, le Luxembourg reste en dessous de nombre de ses voisins. En fait, les prélèvements fiscaux représentent 33,8 % de l'économie luxembourgeoise, ce qui est très inférieur à la moyenne - beaucoup considèrent même le Luxembourg comme un paradis fiscal. Grâce à des taux d'imposition favorables sur la propriété, les sociétés et le capital, le Luxembourg se classe cinquième dans l'indice de compétitivité fiscale.

C'est ici que les données du Forum économique mondial prennent sens. Certes, le Luxembourg est mal classé pour ce qui est de la facilité de création d'une entreprise ; toutefois, en ce qui concerne le poids de la réglementation gouvernementale sur les entreprises (c'est-à-dire le degré de liberté d'une entreprise par rapport à la bureaucratie), il se classe au neuvième rang ; en ce qui concerne les droits de propriété, il se classe au cinquième rang ; en ce qui concerne la "protection de la propriété intellectuelle", il se classe au troisième rang ; en ce qui concerne les "effets de la fiscalité sur les incitations à travailler", il se classe au dixième rang ; en ce qui concerne les "effets de la fiscalité sur les incitations à investir", il se classe au huitième rang ; et en ce qui concerne le "total des impôts en pourcentage des bénéfices", il se classe au douzième rang. Selon ces critères, le Luxembourg est une véritable économie de marché. Le Luxembourg a une longue histoire d'adhésion à la liberté économique. Entre 1970 et 2001, il a constamment occupé l’une des dix premières places de l'indice de liberté économique de l'Institut Fraser.

Ludwig von Mises nous a enseigné que la productivité marginale du travail, et donc les salaires, sont déterminés par la facilité avec laquelle les entreprises peuvent investir et accumuler du capital, sans paperasserie, sans fiscalité, sans bureaucratie, sans dette publique et sans inflation. L'environnement favorable aux entreprises au Luxembourg explique pourquoi le pays possède les travailleurs les plus productifs au monde. Par conséquent, les pauvres au Luxembourg ont, selon les normes internationales, un niveau de vie très élevé.

La Suisse

La Suisse se situe avec le Luxembourg dans le haut du classement des indicateurs marchés du Forum Économique Mondial. Pour les droits de propriété, elle est troisième, douzième pour ce qui est du poids de la réglementation gouvernementale sur les entreprises et dixième sur les effets de la fiscalité sur les incitations au travail (elle est très bien classée pour le reste des paramètres que j'ai utilisés. Je ne fais pas de sélection de données). La Suisse se situe juste devant le Luxembourg sur l'indice de compétitivité fiscale, à la quatrième place.

Le pays est également connu pour sa discipline budgétaire ; en 2001, 85 % des électeurs suisses ont voté en faveur d'un "frein à l'endettement", qui oblige essentiellement le gouvernement à dépenser en fonction de la croissance des recettes. Depuis l'entrée en vigueur de la loi en 2003, la dette publique de l'économie suisse est passée de 60 % du PIB à 41 % aujourd'hui.

L'accent mis par la Suisse sur la démocratie directe signifie que l'argent du gouvernement doit être dépensé de manière efficace et prudente. Une étude a révélé que la démocratisation directe dans les cantons suisses (l'équivalent des états ou des districts du Congrès) a réduit les dépenses sociales de 19 % en moyenne. Les électeurs suisses ont clairement un niveau de pragmatisme que la plupart des politiciens d’autres pays détesteraient. Par exemple, lors d'un référendum en 2012, deux tiers des électeurs ont rejeté une proposition visant à étendre le congé annuel obligatoire du pays, ce qui "aurait pu ajouter 6 milliards de francs suisses (5 milliards d'euros, 6,52 milliards de dollars) aux coûts de main-d'œuvre des employeurs, selon l'Union suisse des arts et métiers (USAM), qui représente environ 300 000 entreprises".

Le prélèvement fiscal global de la Suisse (28.5 % du PIB) est l'un des plus faibles de l'OCDE, et ses dépenses sociales sont de 16,7 %, bien en-dessous du niveau de ses partenaires.

Pourtant, loin de ce que le modèle économique socialiste aurait prédit, les 10 % les plus pauvres de Suisse sont les troisièmes plus riches d'Europe.

Tout comme au Luxembourg, la productivité du travail en Suisse est incroyablement forte, la troisième plus élevée au monde. Les impôts et les formalités administratives sont faibles et, comme la Suisse est le pays le plus ouvert du monde, les capitaux, les technologies et les investissements étrangers ont facilement accès aux marchés suisses. Ceci dit, l'économie suisse a stagné ces dernières années. En 2020, le chômage a atteint un niveau record - un insupportable taux de 4,85 %. Cela suggère clairement que des impôts faibles et une réglementation flexible du marché du travail peuvent atténuer l'impact de la récession/stagnation économique.

L’Irlande

L'Irlande n'a pas toujours été une économie de marché enthousiaste. En 1970, en proie à de profonds conflits politiques et religieux, l'Irlande avait une note de 6,55 sur l'indice de liberté économique de l'Institut Fraser, ce qui la plaçait à une quelconque dix-neuvième place. Ainsi, en 1980, le revenu par habitant de l'Irlande était inférieur à celui de tout pays d'Europe occidentale digne de ce nom ; son taux de chômage était supérieur à 12%; l'inflation galopait à 20%.

Cependant, le gouvernement a commencé à faire des réformes : les impôts et les dépenses ont été réduits, et depuis 1980, la note de liberté économique de l'Irlande a augmenté de 22 %. Aujourd'hui, l'Irlande est célèbre pour son taux d'imposition des sociétés de 12,5 % et son attractivité auprès des entreprises. Les prélèvements fiscaux ne représentent que 22,7 % de l'économie irlandaise, et les dépenses sociales, un minuscule 13,4 %. Bien qu'elle se situe en dessous des deux autres pays que nous avons examinés, l'Irlande est dans le haut du panier en termes de protection des droits de propriété, de flexibilité réglementaire et de taux d'imposition sur les bénéfices.

Nombreux sont ceux qui affirment que la prospérité de l'Irlande n'est due qu'aux vastes transferts sociaux de l'Union européenne. Une étude indique toutefois que cette position est erronée. Elle souligne tout d'abord que ces transferts ont subventionné les entreprises agricoles. S'ils ont augmenté les revenus des communautés rurales, ils ont découragé la migration vers les zones urbaines, où ces personnes auraient inévitablement été plus productives. Les transferts ont donc été un obstacle, et non un atout, pour la croissance économique. Deuxièmement, l'étude souligne que si les taux de croissance en Irlande ont augmenté, les subventions de l'UE ont en fait diminué :

L'Irlande a commencé à recevoir des subventions après son adhésion à la communauté européenne en 1973. Les recettes nettes provenant de l'UE représentaient en moyenne 3 % du PIB pendant la période de croissance rapide (1995-2000), mais pendant la période de faible croissance (1973-1986), elles représentaient en moyenne 4 % du PIB. En termes absolus, les recettes nettes étaient à peu près au même niveau en 2001 qu'en 1985. Tout au long des années 1990, les paiements de l'Irlande au budget de l'UE ont augmenté régulièrement, passant de 359 millions d'euros en 1990 à 1 527 millions d'euros en 2000. Pourtant, en 2000, les recettes en provenance de l'UE étaient de 2 488 millions d'euros, soit moins que le niveau de 2 798 millions d'euros de 1991.

Troisièmement, l'étude indique que si les subventions pouvaient expliquer la forte croissance de l'Irlande depuis les années 1990, on pourrait s'attendre à ce que d'autres pays qui reçoivent également des paiements importants de l'UE affichent des niveaux de prospérité similaires. Or, ce n'est tout simplement pas le cas : "Les fonds structurels et de cohésion de l'UE représentaient 4 % du PIB grec, 2,3 % du PIB espagnol et 3,8 % du PIB portugais. Aucun de ces pays n'a atteint un taux de croissance proche de celui de l'économie irlandaise. L'Espagne a enregistré une croissance moyenne du PIB de 2,5 %, tandis que le Portugal a enregistré une croissance moyenne de 2,6 % et la Grèce une croissance moyenne de seulement 2,2 % entre 1990 et 2000." Ainsi, ce sont les marchés libres, et non les investissements de l'UE, qui ont stimulé la prospérité de l'Irlande.

Selon les normes américaines, l'Irlande reste un pays relativement pauvre. Toutefois, depuis la libéralisation économique, l'Irlande a fait d'énormes progrès en matière de réduction de la pauvreté et d'augmentation des revenus grâce à la croissance économique. Par exemple, une étude (p. 34) a révélé que la pauvreté absolue est passée de 50 % en 1993 à 20 % en 2000 (une réduction plus importante que dans tous les pays nordiques). Réduire le taux de pauvreté de 60 % en sept ans seulement est vraiment impressionnant. Selon le Pew Research Center, entre 1990 et 2010, les revenus de la catégorie des bas revenus ont augmenté de 73 % (globalement, le revenu médian a augmenté de 70 %). Les données d'Eurostat le corroborent également, car depuis 2011 seulement, les revenus des 10 % d'Irlandais les plus pauvres ont augmenté d'un tiers.

Conclusion

Les progressistes utilisent les pays nordiques comme des exemples de systèmes socialistes réussis. Bien que ce ne soit tout simplement pas le cas,, les partisans du libre-échange devraient utiliser ces trois pays - le Luxembourg, la Suisse et l'Irlande - pour montrer que ce ne sont pas nécessairement les dépenses sociales et la redistribution qui élèvent le niveau des plus pauvres. Ce sont plutôt la croissance économique, les gains de productivité, l'esprit d'entreprise et les droits de propriété qui enrichissent les plus pauvres d'entre nous.

 

J'ai relu, ça me parait clair et sans fautes. J'ai aussi mis les liens vers les différentes études. Toutefois, le titre ne me parait pas génial. Si vous avez un titre putaclic, je suis preneur!

  • Yea 1
  • Love 1
Link to post

"Diminuer la pauvreté, augmenter la richesse avec moins d'impôt, c'est possible en Europe"

"Moins d'impôts, moins de lois, moins de pauvres, plus de riches : ces pays européens qui ont réussi"

"Impôts faibles, peu de lois, moins de pauvre et plus de riche : trois pays européens y parviennent finger in the nose et youpidou la ribambelle"

etc

  • Yea 1
Link to post
10 hours ago, h16 said:

"Moins d'impôts, moins de lois, moins de pauvres, plus de riches : ces pays européens qui ont réussi"

etc

 

"Moins d'impôts, moins de lois, moins de pauvreté : ces pays européens qui ont réussi"

  • Yea 1
Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×
×
  • Create New...